La ville de David עיר דוד

A tous nos ancêtres qui, fidèlement, obstinément, ont pleuré la destruction de Jerusalem et n’ont pas pu la voir revivre.

Au sud du Kotel et du mont du Temple se trouve un grand site archéologique, עיר דויד (ir David) ou ville de David. Il fait partie du parc national Les murailles de Jerusalem qui sont une large bande de verdure qui contourne les murailles de la ville.


Le site se trouve sur la colline de l’Ophel qui est le nom d’une forteresse gardant la ville au sud-est*.  Il est question de la muraille de l’Ophel sur la stèle de Mesha* trouvée en bordure du site et du village de Silwan.

(La stèle de Mesha se trouve actuellement au Musée du Louvre,
elle raconte les guerres entre les rois du royaume d’Israel et les Moabites)

Le village de Silwan a ceci de particulier qu’il était habité par de nombreux Juifs originaires du Yemen ainsi que des Juifs Karaïtes qui en ont été chasses en 1948  et s’y sont réinstallés après la guerre des 6 jours en 1967. Bien que la population musulmane y soit souvent violente à leur égard, 62 familles juives y sont retournées à ce jour,  dont la famille Meyuhas qui a reconstruit sa maison datant de 1875.

Mais retournons à la période biblique. Silwan autrefois s’appelait Shiloa’h, célèbre pour sa piscine, le grand réservoir d’eau de la ville dans l’antiquité.

C’est là qu’avaient lieu les festivités de שמחת בית השואבה (sim’hat beit hashoeva). Ça devait être hollywoodien me disait mon ami Yossi Cohen*.
Il est écrit dans la Mishna מִי שֶׁלֹּא רָאָה שִׂמְחַת בֵּית הַשּׁוֹאֵבָה – לֹא רָאָה שִׂמְחָה מִיָּמָיו. Celui qui n’a pas vu la joie de sim’hat beit hashoeva, n’a jamais vu de joie de sa vie .
 Des milliers des personnes  y participaient en chantant et en dansant au son des lyres et des tambourins, des trompettes et des shofars, pendant que les Cohanim, ayant offert un sacrifice,  puisaient de l’eau et la versaient depuis une soucoupe en or dans une tasse en argent,  percée par le fond, pour la laisser s’écouler en libation. Ils priaient ainsi pour que l’année soit pluvieuse.


(dessin Dafna Levanon)

Voici une video qui présente le chemin allant de la piscine de Shiloa’h au Kotel.

Le Roi David avait conquis cette forteresse יבוס-Yebus (Jebus).
David et tous les Israélites marchèrent sur Jérusalem, qui s’appelait Jébus. Là étaient les Jébuséens, qui occupaient le pays.  Mais ceux-ci dirent à David: « Tu n’entreras pas ici. » Toutefois, David s’empara de la forteresse de Sion, qui est la Cité de David. David avait dit: « Celui qui battra les Jébuséens en premier deviendra chef et prince. » Ce fut Yoav, fils de Cerouya, qui monta le premier, et il devint chef.  David s’établit dans la forteresse, qu’on nomma pour cette raison Cité de David.  Il ajouta des constructions à la ronde. Quant à Yoav, il restaura le reste de la ville...(2 livre de Samuel, 5)

David l’avait conquise pour des raisons à la fois
– Militaires: Le site se trouve à environ 800 m d’altitude et est donc facile à défendre

– Mais aussi politiques: Elle se trouve à la limite entre la Judée, territoire de la tribu de David (tribu de Yehuda) et celui de la tribu du roi déchu Shaoul (tribu de Binyamin)
– Et enfin, religieuses: Une des collines, le mont Moriah, celle qui accueillera plus tard le temple, est déjà considérée comme l’endroit ou Yits’hak aurait du être sacrifié par son père Avraham.

De nombreuses sources donnent de l’eau à la ville chaque printemps. La plus importante est le Gi’hon.


Bien plus tard, le roi Hizkiyahou entreprendra des travaux d’importance pour ravitailler plus facilement la ville :
Ce fut Ezéchias qui boucha l’issue supérieure des eaux du Ghihôn et les dirigea par en bas du côté occidental vers la cité de David, et Ezéchias réussit dans toutes ses entreprises. (2 Livre des Chroniques 33 30)
וְהוּא יְחִזְקִיָּהוּ, סָתַם אֶת-מוֹצָא מֵימֵי גִיחוֹן הָעֶלְיוֹן, וַיַּישְּׁרֵם לְמַטָּה-מַּעְרָבָה, לְעִיר דָּוִיד; וַיַּצְלַח יְחִזְקִיָּהוּ, בְּכָל-מַעֲשֵׂהוּ.
Le tunnel a une longueur de 533 m sur un dénivelé de 2,27 m.
Pourquoi ces grands travaux?  Ce grand tunnel et la construction de murailles plus conséquentes* sont généralement expliqués par le besoin de nourrir une population grossie de nombreux réfugiés lors de la chute du royaume d’Israel et de sa capitale Shomron.

A quelques mètres de la sortie du tunnel a été découverte en 1860 une pierre portant l’inscription suivante en hébreu:
Le creusement. Voici l’histoire du creusement. Pendant que les tailleurs de la roche brandissaient leurs outils chacun en face de ses compagnons, un moment où manquaient trois coudée (1,50 m) pour la perforation, la voix d’un homme fut entendue, demandant à son compagnon pourquoi il y avait une crevasse. À la droite… Le jour de la perforation, les mineurs frappèrent chacun pour rencontrer son compagnon… et les eaux s’écoulèrent de la source jusqu’à la piscine, environ 1200 coudées (533 m). La roche était à 100 coudées (50 m) au-dessus de la tête des tailleurs de la roche. 

(Cette pierre se trouve au musée des Œuvres de l’Orient Ancien à Istambul)

En 2005, l’archéologue Eilat Mazar annonce qu’elle a découvert les restes d’un grand bâtiment, pour elle il s’agit du palais du roi David. Elle se base sur le texte biblique, corroboré par les trouvailles de poteries datant du 10 ème siècle avant l’ère chrétienne et aussi sur le fait qu’une construction aussi élaborée avec de pareilles dimensions ne pouvait pas appartenir à l’ancienne forteresse militaire jebuséene.

De nombreux artefacts ont été retrouvés depuis. La plupart témoignent de la vie quotidienne aux périodes du premier et du deuxième Temple* et quelques uns de la période hellénistique. Il y a peu, les archéologues ont mit à jour des habitations, des restes calcinés d’arbres, des poteries et même de la nourriture (grains de raisons, arêtes de poissons) datant de la destruction du premier Temple par les Babyloniens en 586 avant l’ère chrétienne.

Ce sont les mêmes trouvailles que celles extraites des tonnes de terres rejetées par les bulldozers du Waqf*qui s’affairent sur le Mont du Temple pour détruire toute trace d’une présence juive.
Des découvertes fascinantes ont été faites, comme des tessons de récipients en pierre, des bijoux, des perles, des figurines en terre cuite, des pointes de flèches et autres armes, des poids de balances, des accessoires de mode, des dés à jouer, des incrustations d’os et de coquillages, des décorations de meubles, des objets en os et en ivoire et des fragments d’inscriptions sur pierre ou sur poterie.

Ce qui a bien amusé les volontaires à ces fouilles, ce sont tous ces dés, en os et en ivoire, datant de la période romaine. Il faut dire que dans la Mishna, les joueurs de dés étaient récusés comme témoins!
Ce sceau de la période du roi David  a fait les gros titres:

(photo Zeev Radovan Zachi Dvira)

Il a été découvert par Matvei Tcepliaev, un jeune volontaire de 10 ans qui participait aux fouilles pendant ses vacances.
En fait, dans toute cette zone, chaque seau de terre  contient des artefacts de toutes les périodes depuis la prise de Jebus par David, il y a presque 3,000 ans. 

Ce jour de Tisha Be’Av*, nous commémorons la destruction du Temple. J’ai eu envie de vous faire part de ces découvertes. Elles montrent  à quel point notre enracinement dans ce pays et dans cette ville est profond et ancien.
La chanteuse Etty Ankry raconte qu’un jour, prise dans un embouteillage sur la route, elle leva les yeux vers un panneau  qui indiquait la direction de Jerusalem. Elle pensa soudain que si Yehouda Halevy était là, à côté d’elle, il n’en croirait pas ses yeux.
Lui qui écrivait il y a déjà 1000 ans:
Mon cœur est en Orient et moi je suis aux confins de l’Occident.
ליבי במזרח ואני בסוף מערב
Lui qui avait été assassiné par la lance d’un cavalier arabe alors qu’enfin arrivé à Jerusalem, il se tenait appuyé aux pierres du Kotel…
Voici un poème de Yehuda Halavy, Yefe Nof, qui célèbre la beauté de Jerusalem. Il est interprété par Etty Ankri

A bientôt,

*Les Juifs karaïtes:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2014/02/07/rencontre-avec-un-karaite/

*Joseph Cohen: L’histoire de l’écriture hébraïque, son origine, son évolution et ses secrets, ed Cosmogone, 1999

*Ophel en Samarie (Shomron):
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2016/08/10/la-samarie-et-les-samaritains/
Dans le Tanakh, il est mentionné que le prophète Elisha et son disciple habitaient à l’Ophel (partie fortifiée) de Shomron

*Histoire des murailles de Jerusalem:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2014/05/23/dans-tes-murs-dans-tes-portes-jerusalem/

*stèle de Mesha:
https://fr.wikipedia.org/wiki/St%C3%A8le_de_Mesha

*Trouvailles archéologiques sur le mont du Temple:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2016/11/25/bonnes-et-mauvaise-nouvelles/

*Tisha beAv:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2012/07/29/le-mois-de-av/
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2015/07/26/hadrien-si-tu-savais/
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2014/08/07/4980/
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2013/07/15/tisha-beav/

Publicités

Détruire Israel par tous les moyens

A la mémoire de Ha’il Satawi et Kamil Shanan,  policiers druzes assassinés  par trois terroristes arabes israéliens de Um el Farm.

 et celles des membres de la famille Salomon, Yossef, Haya et Elad, égorgés chez eux lors du repas de shabbat par un terroriste venu des territoires palestiniens et qui voulait « sauver El Aqsa ».

Hier, je regardais la chaîne télé de la Knesset. Une des nombreuses commissions du parlement israélien traitait d’un sujet très sensible et actuel. Il s’agit des pressions exercées à l’égard de la jeunesse druze israélienne pour la convaincre de ne pas faire de service militaire.

La commission présidée par le député Amir Ohana. conseiller aux affaires militaires liées au recrutement, et à laquelle participaient des officiers supérieurs. un député et une représentante du Ministère de l’Education pour le secteur druze et tcherkesse,  a entendu un certain nombre de témoignages, notamment celui des représentants du mouvement étudiant Im Tirtzou qui a dévoilé cette affaire.
Le responsable de Im Tirtzou, Matan Peled, a décrit les activités de l’organisation pro palestinienne Baladna et ses liens avec les députés de la liste unifiée arabe*, tous deux incitant les jeunes appartenant aux communautés musulmanes, chrétiennes et surtout druzes, à ne pas faire leur service militaire ou service national.

L’organisation Baladna et sa jumelle Aorfod veut persuader les jeunes druzes qu’il n’y a pas d’entité druze-israélienne et qu’ils sont en fait tout simplement palestiniens. De même pour les jeunes tcherkesses. Dans ces communautés attachés à leur tradition, le service militaire ne touche que les garçons, mais les filles font souvent le service civil en volontariat dans les villages druzes.
Pour Baladna, même le service civil, qui est en fait un volontariat au service des plus démunis, est le signe d’une allégeance à la puissance occupante, Israel. Si il y a volontariat, celui-ci doit être effectué seulement dans les organisations palestiniennes.  Médecins et avocats affiliés à ces organisations expliquent aux jeunes comment frauder pour se faire reformer.
A ce stade, je dois préciser que les membres de la Liste unifiée sont des députés israéliens sensés représenter la minorité arabe israélienne et non pas les palestiniens de Mahmoud Abbas ou du Hamas.

Matan Peled a ajouté que les députés de la Liste unifiée incitent, d’une façon plus générale, les jeunes druzes qui sont astreints au service militaire comme les Juifs, à ne plus se considérer comme israéliens mais comme palestiniens. Ils font un travail de sape très élaboré au sein de la société israélienne non juive: Un jeune druze a témoigné pour décrire ce qui se passait à Daliyat El Carmel (ville druze au nord d’Israel) où ces organisations, n’ayant pas été autorisées à rentrer dans le lycée, avaient fait des réunions informelles dans un centre social sous un faux prétexte.

Le Dr Akram Hasson, député druze, a indiqué que les druzes jusqu’à présent ne se sont pas laissé faire et qu’au final le pourcentage d’incorporation des druzes dans l’armée est aussi élevé que celui des Juifs, mais, a-t-il ajouté, « une stricte surveillance de ces activités s’impose, nous maintiendrons l’interdiction à ces organisations d’entrée dans les établissements d’enseignement dans nos villages à majorité druze ». Toutefois signale-t-il, « il n’est pas possible aujourd’hui d’en faire autant dans des villages tels que Shfaram ou Kfar Kana où la population est mixte: druze et arabe. Pour ces derniers, nous allons proposer une loi  de protection contre ces organisations, sans délai. »

Mais, allez vous dire, même dans la population juive, des organisations prônent la désobéissance civile.
A l’extrême gauche de l’échiquier politique, Shoverim Shtika ou B’tselem, recrutent des arnarchisto-trotskistes  qui sont persuadés qu’en affaiblissant Tsahal, nous arriverons à une paix entre nous et les arabes. Certains sont atteints de ce syndrome de la haine de soi, ils espèrent en s’accusant, en annihilant leur identité, s’attirer les bonnes grâces de leurs ennemis ce qui bien sur n’arrivera jamais puisque le monde arabe ne connait que le dominant et le dominé et ne considérera jamais le dhimmi comme un interlocuteur valable.
Egalement, ceux, qui dans les groupes haredim, refusent aussi le service militaire, se justifient en nous expliquant que leurs prières sont aussi efficaces (voire plus) que le maniement des armes. Dans ces deux cas, que l’on soit d’accord ou pas, les gauchistes comme les harédim estiment agir en fonction de leurs convictions pour le bien du pays.

Tandis que pour le parti La Liste unifiée ou les organisations telles que Baladna,  il s’agit de détruire le fragile équilibre qui s’est installé dans la société israélienne entre différentes communautés. Il s’agit de démembrer Israel considéré comme l’ennemi. Leurs discours, ne se réfèrent jamais à la coexistence ou au vivre-ensemble. Non, leur objectif est clair: soumettre et détruire l’état d’Israel. Leurs propos sont clairs sur le sujet, ils ne s’en cachent même pas. ils parlent de soumission des juifs et de destruction du pays. Il veulent selon les expressions consacrées « la Palestine de la rivière à la mer » ou bien « jeter les Juifs à la mer », expressions largement scandées par les foules pendant les manifestations de cette dernière semaine.

Il était temps que ce problème soit révélé au grand jour. Le mouvement Im Tirtzou, qui est de plus en plus actif dans les universités, a beaucoup fait sur ce sujet.

Quand les députés druzes disent que ce mouvement Baladna n’a pas eu d’impact jusqu’à présent sur les jeunes druzes ou tcherkesses, c’est sans doute vrai car, dans la vie de tous les jours, les Arabes musulmans ne montrent aucune empathie pour les Druzes et ces mêmes députés, qui voudraient rallier les druzes à la cause palestinienne, ne prennent même pas la peine de se déplacer pour assister aux enterrements des victimes druzes des attentats. Il y a d’ailleurs eu des heurts violents entre Druzes et Arabes ces derniers temps dans les villages mixtes.

Les députés présents à cette commission ont décidé d’ouvrir une enquête pénale à l’encontre de 4 députés de la Liste unifiée.

J’ai confiance dans les Druzes. Non seulement nous avons créé avec eux ce qu’ils appellent une alliance de sang et de vie mais souvent, ils nous donnent des leçons de sionisme comme le ministre des communications  Ayoub Kara, ou comme  il y a quelques jours le député Ayal Assad qui s’opposait au démantèlement des portiques de sécurité aux entrées du Mont du Temple:
« La décision de retirer les portiques est un signe de faiblesse. Le peuple de l’éternité est digne d’un leadership fort et solide, qui ne s’aplatit pas et ne cède pas devant ceux qui désirent tuer des juifs. Il nous faut un gouvernement qui sera capable de chasser la Liste arabe unifiée et de l’envoyer à Gaza. En vrai et pas avec des mots. La population d’Israël a besoin de chefs à l’image de Juda Maccabée qui sortit lutter contre l’Empire gréco-syrien et remporta la victoire. Le peuple d’Israël a besoin de plus de foi ainsi que de prières dans les synagogues et les maisons d’étude.  N’oubliez pas! »

En fait, Israel subit actuellement une attaque sur tous les fronts:
– Au nord, le Hezbollah a réussi à étendre le conflit syrien au Liban et est en train de gagner la bataille de la Bekaa libanaise qui dure depuis une bonne semaine. Ce même Hezbollah, aidé par l’Iran, qui gouverne toute la région sud du Liban et nous menace avec ses milliers de missiles alors que pour mettre fin au précédent conflit l’ONU (France en tête) avait garanti que cette zone tampon  serait une zone démilitarisée.
– Au sud le Hamas, qui s’est allié depuis peu avec le Hezbollah libanais, menace également Israel de ses milliers de roquettes et pratique la surenchère en provoquant régulièrement Israel dans le but de gagner la guerre du leadership qui l’oppose au Fatah de Mahamoud Abbas.

L’un des héros de la guerre de l’été 2014, le général de brigade Ghassam  Alyian* a déclaré il y déjà quelque temps:


« Des forces ennemies qui ne sont pas libanaises, comme le groupe terroriste Hamas, pourraient mener des combats sur la frontière nord d’Israël. Des événements sur d’autres fronts que le front nord pourraient également déclencher quelque chose. Je suis basé au Nord du pays mais je vous assure que les événements de la frontière sud ont un impact énorme. Beaucoup de choses qui se passent à Gaza sont pertinentes pour le front libanais: nos ennemis analysent nos techniques de combat et s’inspirent de cette connaissance pour améliorer leurs propres tactiques. D’une façon ou d’une autre, une troisième guerre avec le Liban n’est juste qu’une question de temps ».
– A l’est, sur le Golan, l’accord récent de cessez le feu entre les troupes syro-iraniennes et les rebelles syriens, permet aux troupes chiites et à des observateurs russes de s’installer à 30 km de la frontière israélienne et à 6 km de la frontières jordanienne. La présence des observateurs russes empêchera les israéliens d’intervenir pour éviter que ne se forme une menace militaire sérieuse à la frontière est.
– A l’Unesco où les palestiniens d’ Abbas avec la complicité sournoise des européens et celle active des pays arabes font passer des résolutions qui sont des injures à l’intelligence des peuples et à l’histoire pour délégitimer toute présence juive dans la région.
– Enfin à l’intérieur, des groupes, comme Baladna, aidés par les députés arabes, eux-mêmes proches du mouvement islamique israélien, poursuivent leur tentatives de déstabilisation de la société israélienne. Le Waqf jordanien, en charge de l’administration de la mosquée d’El Aqsa, soutient les émeutiers et attise leur haine et leur colère en déclarant que les israéliens veulent détruire El Aqsa pour reconstruire le Temple. Les jordaniens aussi s’en mêlent car même si Abballah II a le plus profond mépris pour les Palestiniens et Arabes Israéliens, il a peur de perdre et son trône et sa vie. Il doit donc enfourcher le même cheval de bataille au cri de « Sauvons El Aqsa!*

Quand aux pays de l’Union Européenne qui continuent de vociférer contre Israel avec véhémence et à voter dans les instances onusiennes avec les pays arabes quelque soit la pertinence des résolutions, je n’en parlerai même plus. Ils ont une obsession mortifère contre nous qui font que des portiques de sécurité leur semblent acceptables partout dans le monde sauf ici car, comme je l’ai entendu lors d’une émission C’ dans l’air de France 5: « La Mecque ou le Vatican ne sont pas sous occupation étrangère ». La messe est dite!

Nous en sortirons, nous nous en sortons toujours, mais le prix à payer est quand même bien lourd!! 

 

A bientôt,

P.S.: Si vous n’avez pas le temps de lire toutes les notes, lisez au moins l’article de Ph Karsenty et P Lurçat

* Les Druzes:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2016/02/12/yitro-et-nous/

* La Liste unifiée est une coalition politique israélienne fondée en 2015, issue de l’alliance entre le parti communiste Hadash et les trois formations arabes : le Mouvement islamique (branche sudiste), la Liste arabe unie – Ta’alet et les nationalistes du parti Balad. Elue démocratiquement elle est représentée à la Knesset par 13 députés sur 120.

*Les Tcherkessim:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2015/05/22/les-tcherkessim/

*Ghassam Alyian:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2014/07/27/la-nuque-raide/

*Le ministre Ayub Kara est le representant en Israel des Bnei Noa’h (enfants de Noé) non- juifs qui observent les 7 mitsvot données à Noah: obligation d’établir des tribunaux, interdiction du meurtre, du vol, de l’adultère ou inceste, de l’idolâtrie, du blasphème, de manger la viande d’un animal vivant.
Actuellement, ce sont des monothéistes détachés du christianisme ou de l’islam. 
http://noahideworldcenter.org/wp_fr/dernieres-nouvelles/le-ministre-druze-ayoub-kara-representant-des-enfants-de-noe-au-sein-du-gouvernement-israelien/#gsc.tab=0

*Sauvons El Aqsa, est le cri de ralliement des terroristes ceux de Daesh, du Hamas, Fatah, du Jihad Islamique etc…
Lire à ce sujet l’excellent article de Philippe Karsenty et Pierre Lurçat 
sur Causeur:
https://www.causeur.fr/israel-jerusalem-alaqsa-terrorisme-145787#disqus_thread
Et sur la destruction des lieux saints musulmans par les musulmans eux-mêmes (les Juifs n’en ont pas détruit un seul)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Destruction_de_sites_li%C3%A9s_%C3%A0_l’Islam_pr%C3%A9coce

Quelques uns de mes articles sur le sujet:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2016/06/06/notre-jerusalem/
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2014/11/11/la-porte-des-lionshttps://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2015/09/25/le-groupe-clandestin-des-souffleurs-de-shofar/

 

.

Les Juifs veulent détruire la mosquée d’El Aqsa!

Dans mon avant-dernier article, nous en étions arrivés aux événements  qui marquèrent le début des années 20 en Palestine mandataire, je devais aborder cette semaine les massacres de 1929 quand j’ai lu l’indispensable article de Danilette « Vous n’avez nulle idée de la grâce, de la douceur du Grand Mufti de Jerusalem Al Husseini » (http://www.danilette.com/2015/10/vous-n-avez-nulle-idee-de-la-grace-de-la-douceur-du-grand-mufti-de-jerusalem-al-husseini.html) où elle nous livre un extrait de la recension du livre d’Albert Londres*:  « Le Juif errant est arrivé« , paru en 1930.
Je vous recommande de lire cet article et de le faire lire autour de vous.

Grace à la France qui n’acceptera de le livrer ni aux Anglais ni aux Yougoslaves, qui veulent le faire juger, et qui l’assignera gentiment à résidence,  le Grand Mufti de Jerusalem Hadj Amin al Husseini pourra facilement s’évader et échappera ainsi au procès de Nuremberg où il aurait du comparaître avec ses complices nazis. Il mourra tranquillement à Beyrouth en 1974.

Lorsqu’il y a une vingtaine d’années, je mentionnais le rôle central du Grand Mufti dans l’extermination des Juifs, j’entendais  des dénégations  polies où il était question de son nationalisme certes exacerbé  mais quand même…Bref, une fois de plus j’exagérais! Or tous les biographes du Grand Mufti le considèrent comme un antisémite virulent. Benny Morris par exemple écrit: »Il est clair que quand on lit ce qu’il a écrit, on voit qu’il est foncièrement antisémite. Je ne dis pas qu’il était seulement anti-sioniste, non, il haïssait les Juifs, les Juifs étaient le diable« .

En 1933, quelques semaines seulement après qu’Hitler ait pris le pouvoir, le Consul Général d’Allemagne en Palestine, Heinrich Wolff, envoie un télégramme à Hitler rapportant les paroles du Grand Mufti: « les Arabes sont enthousiasmés par le nouveau pouvoir et espèrent le voir triompher ici au Moyen-Orient. » Le Grand Mufti et Wolff se rencontreront de nombreuses fois et ce dernier enverra de nombreux rapports à Hitler, toujours élogieux, au sujet de l’évolution de la situation au Moyen-Orient, des nombreux massacres, émeutes et pogroms fomentés par le Grand Mufti et ses alliés les Frères Musulmans* en Palestine mandataire, en Egypte,  Syrie et en Irak. Le Grand Mufti s’active car il veut être considéré comme le pendant d’Hitler au Moyen-Orient qu’il veut nettoyer de toute présence juive. Cela lui fera  évidemment la meilleure des cartes de visite lorsqu’il viendra à Berlin en novembre 1941.
Leur collaboration deviendra ensuite bien plus effective puisque le Grand Mufti créera trois légions musulmanes SS en Bosnie et en Albanie où, là encore, elles seront responsables de nombreux massacres, en particulier en Serbie.*

En attendant, dès l’été 1928, le Grand Mufti intrigue avec les nationalistes syriens et la famille Ibn Soud pour une monarchie unifiée sur les territoires syriens, trans-jordaniens et la Palestine mandataire.
A Jerusalem, pour Yom Kippour, le Waqf se plaint aux Anglais que les Juifs violent le statu quo au Kotel en construisant une synagogue (ils ont seulement apporté un paravent pour séparer les hommes des femmes pendant la prière et quelques sièges!). Les Anglais usent de la force pour leur faire remballer le paravent et les sièges. Les Arabes organisent alors un Comité de Protection pour le Noble Burak* et les Juifs sont une fois de plus victimes d’exactions.

Palestinian_delegation_1929(Délégation arabe en 1929, protestant contre les agissements des Juifs qui veulent détruire la mosquée d’El Aqsa.
Le Grand Mufti est au premier rang, le deuxième à partir de la gauche)

Malheureusement,  le nouveau Haut Commissaire Sir John Plummer est un homme sans aucune envergure et il mandate le Grand Mufti pour définir ce que doit être le fameux statu quo, c’est exactement comme demander à Al Capone de combattre la Mafia!
Les violences sporadiques dont sont victimes les Juifs se font de plus en plus nombreuses au cours de l’année 1929. La propagande du Grand Mufti est soigneusement orchestrée. Comme déjà en 1920, il ameute les foules arabes au cri de « Les Juifs veulent détruire la Mosquée d’El Aqsa!« . Le 23 août, le quartier juif de la Vieille Ville de Jerusalem est attaqué, le lendemain les violences s’entendent à Motsa et Beer Touvia, à Yaffo et à Haifa. Mais c’est à Tsfat en Galilee et à Hebron dans le Gush Etsion que les massacres sont les plus terribles. Ce sont eux dont rend compte Albert Londres. C’est ainsi que Hebron deviendra « Judenrein » jusqu’à ces dernières années.

????????????????????????????

(survivants du massacre de Hebron 1929)

Ce cri « Les Juifs veulent détruire El Aqsa » est toujours celui qui fait agir les terroristes aujourd’hui. Je ne compte plus les attaques. Mardi soir à Beer Sheva, a été assassiné Omri Levy une balle dans la tête, il avait 19 ans.

Omri Levy attentat Beer Sheva 2015
Avant hier à Hebron,  a été enterré Abraham Hasno, père de 7 enfants. Sa voiture a tout d’abord été la cible de jets de pierres. Comme il en sortait pour essayer de se mettre à l’abri, un camionneur arabe l’a volontairement écrasé.

Avraham Hasno

Il y a de nombreux blessés. Si Naor ben Ruth, âgé de 13 ans, a repris conscience, ce n’est pas le cas pour Orel bat Limor, ecrasée et poignardée près du kibboutz Gan Shmuel.

Orel bat Limor

ni pour Dikla bat Ninette, poignardée avant-hier près de Adam

Dikla bat Ninette
La propagande du Grand Mufti nous accusait de vouloir détruire la mosquée d’El Aqsa il y a cent ans de cela, elle est toujours debout et en bon état. Les seuls qui la profanent sont les terroristes qui s’en servent comme entrepôt d’armes et je rappelle qu’ Abdallah, roi de Jordanie, y fut tué par un membre du clan ‘Husseini le 4 mais 1948, car il voulait entrer en négociations avec Israel.
Nous n’avons jamais voulu détruire ou profaner la mosquée d’El Aqsa mais le cri de ralliement des terroristes est resté le même.
Ce n’est pas une guerre de territoires comme le pensent beaucoup de gens en Occident, c’est une tentative de nettoyage ethnique physique mais aussi culturel comme le montre la dernière tentative de Mahmoud Abbas à l’UNESCO revendiquant le Kotel comme lieu saint musulman. C’est le même nettoyage ethnique que celui qui a lieu en Syrie et en Irak où les musulmans se font la main sur les Chrétiens et les Yazidis dans les régions où il n’y a plus de Juifs!
On dit que ceux qui nous attaquent maintenant sont des purs produits de Daesh et cela permet à l’Occident dédouaner Mahmoud Abbas mais non, leurs diverses dénominations, Fata’h, ‘Hamas, Daesh, Al Nosra, A Qaida et Boko Haram en Afrique ne sont que le produit de rivalités internes ou de différentes localisations géographiques. 

Regardez attentivement la vidéo ci-dessous. Rien n’y manque: le sang pur des terroristes et les pieds sales des juifs qui souillent le lieu saint muslman. Hadj Amin El Husseini et ses copains nazis ne trouveraient rien à rajouter. 

Les pères de la soi-disant nation palestinienne sont animés du même antisémitisme que les nazis et ils l’avaient déjà démontré avant qu’il soit question de territoires, de conquête*, et de colonies.

Je dois maintenant aller chercher mes petites filles à l’école en voiture pour leur éviter de se faire poignarder.

A bientôt,

*Le ‘Hamas est l’héritier direct des Frères Musulmans
Leila Shahid est très fière d’être la petite fille du GM

*Albert Londres:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Albert_Londres

*Je parlerai plus longuement de la collaboration du Grand Mufti avec Hitler quand, dans un prochain article, il sera question du yishouv pendant la deuxième guerre mondiale

*le Noble Burak: le cheval sur lequel Mahomet s’envola vers le ciel selon la tradition musulmane

*conquête: quand on parle de conquête actuellement, on fait référence au territoire de Judée Samarie, passeé sous domination jordanienne de 1948 a 1967

*
http://www.causeur.fr/israel-jerusalem-mahmoud-abbas-35052.html?utm_source=Envoi+Newsletter&utm_campaign=31915e8a5b-Newsletter_28_09_15&utm_medium=email&utm_term=0_e89bc7d32d-31915e8a5b-39328773#

 

Vous avez dit Palestine?

Un peu d’histoire pour éclairer l’actualité.

Depuis le début du 19 ème siècle, la charge de Grand Mufti de Jérusalem se trouve entre les mains de la famille ‘Husseini. Jusqu’au mandat britannique, cette charge n’a aucune importance politique: le Grand Mufti n’est que le conseiller de l’administration turque en ce qui concerne la loi islamique. Mais lorsque le Grand mufti de Jerusalem Kamel Al Husseini meurt en 1920, les Anglais conféreront à son successeur le pouvoir de représenter la population musulmane. Il devient ainsi une sorte d’ ethnarque, chef religieux et surtout politique.
Or, le successeur de Kamal, Amin, est un homme jeune qui a été le meneur le plus violent des groupes arabes lors des émeutes de Pessah 1920*. Condamné par contumace à une longue peine de prison, et ensuite malheureusement amnistié par Lord Herbert Samuel, il ne revient à Jerusalem qu’à la mort de Kamel mais cette fois en tant que dignitaire religieux adoubé par l’Université Islamique du Caire. Le puissant clan des ‘Husseini, lui, obtient l’aval des Anglais pour sa nouvelle fonction. Choix funeste car Hadj Amin Al ‘Husseini sera un leader extrémiste, brutal envers les Juifs mais aussi envers ses rivaux arabes et un fervent supporter du nazisme dont on oublie trop souvent les liens avec le monde arabo-musulman.

Le 1er mai 1921 éclatent à Yafo des émeutes arabes qui feront 47 morts, dont l’écrivain Yossef Hayim Brenner  et de nombreux blessés parmi les Juifs.

Joseph_Chaim_Brenner

(Yossef Hayim Brenner)

Aussitôt les Anglais prennent peur et mettent sur pied une commission d’enquête inefficace. Les Arabes continuent à manifester et exigent l’annulation de la Déclaration Balfour*. Ils se sentent le vent en poupe à la suite du coup de force de Faycal à Damas en juillet 1920*.
En 1922, Winston Churchill est alors Secrétaire aux Colonies. Pressé par les rapports alarmistes des fonctionnaires en place dans la Palestine mandataire, il juge, depuis son bureau, que si les Juifs ont un droit réel sur cette terre, le territoire de la Palestine en contient déjà trop: « on ne pourrait pas y faire entrer un chat en plus » déclare-t-il. Il ajoute aussi que ce territoire ne peut être une « entité entièrement politiquement juive« .. Winston Churchill publie donc un premier Livre Blanc restreignant (déjà!) l’immigration juive en la conditionnant aux moyens financiers des postulants.
Pourquoi cette précipitation alors que le nombre de candidats juifs à l’immigration en Palestine se raréfie du fait d’une importante crise économique et d’un taux de chômage devenu très préoccupant? Les Britanniques craignent en fait la rue arabe et un afflux de migrants arabes pour qui la Palestine, pourtant pauvre et en crise, reste malgré tout un eldorado économique.

– Un peuple palestinien?:
En ce début du 20 ème siècle, les Arabes de Palestine ne se définissent pas comme Palestiniens. Seuls les Juifs acceptent d’être appelés Juifs Palestiniens par l’administration britannique. Les Arabes méprisent ce nom de Palestinien car ils se réclament tous de la Oumma arabe ou plus simplement de leur tribu ou de leur région d’origine. A cette époque, n’oublions pas que la Palestine est déjà amputée de la Syrie devenue protectorat français. Elle comprend le territoire actuel d’Israel avec la Judée et la Samarie (que vous connaissez sous le nom de Cisjordanie) et la Jordanie actuelle. En 1921 les Anglais détachent alors le territoire de l’actuelle Jordanie pour en faire arbitrairement un protectorat sous le nom de Transjordanie. Ce protectorat prendra fin en 1946 avec l’indépendance de la Jordanie.

375px-PalestineAndTransjordan
Un membre du ‘Hamas révèle lui même accidentellement dans cette vidéo ci-dessous  qu’il n’y a jamais eu de peuple palestinien.

Je ne le répéterai jamais assez: la création du peuple palestinien fut un coup de génie du KGB dans les années 60.
Récemment, une équipe de la télévision israélienne a filmé un groupe d’Arabes de Galilée, des gens déjà âgés, qui affirmaient haut et fort qu’ils étaient palestiniens et s’opposaient aux festivités de Yom Haatsmaout. Le journaliste leur a montré alors un reportage datant des années 50 dans lequel on voyait ces mêmes personnes bien plus jeunes, participer aux festivités de Yom Haatsmaout. A la question du journaliste: « Pourquoi ce revirement? » Ils ont répondu: « A l’époque nous ne savions pas que nous étions Palestiniens!!! »

– L’esplanade des Mosquées?
En 1924 le Waqf édite à l’usage des touristes un petit fascicule en anglais sur le Mont du Temple (en arabe Haram El sharif ou Noble Sanctuaire) que vous connaissez actuellement sous le nom d’Esplanade des mosquées!* Le Waqf de l’époque décrit ainsi Le Haram el Sharif: »Le site est l’un des plus vieux du monde. Sa sainteté date des temps les plus anciens. Sa sainteté due à celle du Temple de Salomon, le temple juif, est incontestable ».
Il y est ensuite  fait mention d’un texte biblique (Samuel 24,25):  « Il (David) érigea là un autel au Seigneur, y offrit des holocaustes et des sacrifices rémunératoires »…*
Ni le Waqf, ni le monde arabe en général n’ont alors de problème avec l’identité historique juive du Haram El Sharif. Ariel a retrouvé une photo de ses grands parents pic-niquant sur le Mont du Temple dans les années 30. 
Les Juifs pourront s’y rendre jusqu’en 1948, date à laquelle la Vieille Ville de Jerusalem passera sous domination jordanienne.
Apres la guerre des 6 jours en 1967, en gage de bonne volonté et d’espoir de paix, Moshe Dayan offrira au roi Hussein de Jordanie (et donc au Waqf)  de continuer à gérer le Mont du Temple et la mosquée d’El Aksa. Les choses se passèrent correctement pendant quelques années mais depuis, le Waqf a décidé de nous interdire non seulement de visiter la mosquée mais aussi les alentours en nous accusant de profaner un endroit sacre avec nos » sales pieds de Juifs » comme l’a dit récemment Mahmoud Abbas.
Pour moi, c’est sans doute pour que nous n’interrompions pas le travail épuisant des jeunes musulmans qui s’y entraînent au lancer de pierres.

Pierres a El Aksa

Heureusement, il s’élève parfois quelques voix musulmanes pour dire ce qui se passe comme celle de Bassam Tawil: « Nous contaminons nos mosquées avec nos propres mains et pieds, et ensuite nous blâmons les Juifs pour la profanation des lieux saints islamiques. Si quelqu’un est en train de profaner les lieux saints islamiques, ce sont ceux qui apportent les explosifs, les bombes incendiaires et les pierres dans la mosquée Al-Aqsa. Les Juifs qui visitent le Mont du Temple n’apportent pas avec eux des pierres, des bombes. Ce sont les jeunes hommes musulmans qui profanent nos lieux saints avec leurs pieds sales ».

– Le troisième lieu saint de l’Islam?
Dans un Hadith, Mahomet s’envole sur son cheval depuis la Mecque vers la « lointaine » (El Aqsa) pendant la nuit du destin. La tradition musulmane a décidé que la « Lointaine » était à Jerusalem. Très bien, mais personne n’a parlé de Jerusalem comme le troisième lieu saint de l’islam avant les années 30 et ceci sous l’impulsion du Grand Mufti, Hadj Amin el ‘Husseini.

– Les Palestiniens sont des martyrs?
Il y a dans cette affirmation une inversion totale des valeurs:
Je cite Shmuel Trigano*: « Ce sont en effet les Palestiniens qui ont décerné aux terroristes de la pire espèce le titre « honorifique » de « Shahid », c’est à dire de « martyrs de la foi », summum de l’acte religieux et de la profession de foi, bien avant Al Qaida et la milice de l’Etat islamique.  Ce sont eux qui ont inauguré le ciblage de civils pour mettre à genoux un pouvoir contre lequel ils sont impuissants. Aujourd’hui, nous assistons à une terrible régression sur le plan de l’histoire religieuse de l’humanité avec les meurtres au quotidien à l’arme blanche, à la voiture, par lapidation, etc. Ces meurtres sont des actes religieux, des sacrifices de sang offerts par le « martyr » (inversion morale totale : le martyr est celui qui tue !), que sa mort programmée offre en deuxième sacrifice…Le meurtrier tire sa conviction de sa croyance religieuse mais aussi de ce qu’il a derrière lui le poids écrasant de la oumma mondiale »

Lisez tout l’article de Trigano sur le blog de Danilette (j’ai mis la référence plus bas), mais je voudrais revenir sur ces mots « la oumma mondiale »:
Ma belle-fille a publié hier sur sa page facebook, l’intervention à la Knesset du député Yinon Magal dont voici quelques extraits:

magal(Yinon Magal)

« Nous sommes en face d’une vague de terreur arabe, la même que celle qui a lieu en Irak, en Syrie, en Egypte, au Sinaï et en Jordanie… Face à cette  vague de terreur de la nation (oumma) arabe, nous construisons Eretz Israel (Cela comprend la Judée et la Samarie) car c’est notre pays! Et même si nous ne revendiquions plus cette terre comme notre pays, nous ne prendrions pas  le risque de partir d’ici!
(
Aux députés de gauche):
– Commencer à vous réveiller de vos visions et de tout ce discours diabolisant.
(
A un député arabe
):
– Toi au nom de qui parles-tu, au nom de qui viens-tu? Celui de la nation arabe? Qu’a t elle donc apporté au monde ces dernières années? Du sang, meurtre, violence, et des larmes. Que se passe-t-il en Irak, que se passe-t-il en Syrie?
Qu’avez vous proposé?
Vous avez droit ici à une complète égalité des droits. Ici c’est l’endroit le plus libre de tout le Moyen Orient, et vous venez vers nous avec des plaintes et des accusations! … Tout le Moyen Orient est en proie à une vague de folie meurtrière, on ne parle que de massacres: les  Syriens, les Irakiens entre eux, les Palestiniens entre eux, et vous venez nous accuser d’être des criminels de guerre!
Les dirigeants de l’Etat Islamique ont bien raison: comme ils le disent, il n’y a pas de peuple syrien ou irakien ou palestinien, il n’y a que la Nation Arabe où chacun tue l’autre!
Vous savez tous très bien ce qui se passera si nous nous retirons de Judée-Samarie. Même Abou Mazen
(Mahmoud Abbas) le sait. Il sait que dans ce cas, il lui arrivera ce qui est arrivé à ses amis à Gaza: on le jettera des hautes tours de Ramallah comme les islamistes ont jeté ses amis du haut des immeubles de Gaza…
Où êtes vous quand il faut condamner des meurtres (
de Juifs)? Savez-vous condamner des meurtres ou est ce que pour vous c’est acceptable?
Vous rampez à la tribune de la Knesset pour dire: « Jerusalem est dans le cœur du peuple palestinien ».  Mais dites-moi, depuis quand?
Depuis quand y a t-il un peuple palestinien? Depuis quand Jerusalem est elle importante pour l’islam?

Il s’adresse à chaque député arabe et demande:
– Vous ne condamnez pas les meurtres?…
Pas de réponse…
– Vous pouvez oublier vos rêves qui ne sont que  poussière dans le vent, vous pouvez vous entre-tuer dans tout le Moyen- Orient…
Ici, nous nous protégerons non seulement parce que c’est notre pays mais parce que nous n’avons pas d’alternative. Pour l’alternative on a déjà donné »*

Nous subissons en ce moment plusieurs attaques terroristes par jour au couteau, pierres, voiture bélier, armes à feu: en moins d’une semaine, plusieurs morts et de nombreux blessés dont des enfants.
Les terroristes tirent sur tout ce qui leur semble juif, parfois ils se trompent comme ici hier à Hevron et qui fait le pansement?
Arabe blesse a Hevron

Les jeunes Palestiniens sont incites par l’Autorité Palestinienne à commettre des attentats.

Ils sont drogués avec ce genre de film produit par l’Autorité Palestinienne où vous voyez des mauvais Juifs blesser des enfants arabes qui jouent paisiblement et recevoir leur châtiment: la mort par égorgement.

Comme l’écrit Pug de l’excellent site:
http://www.cesgoysquidefendentisrael.com/

« Le droit à l’existence d’Israël ne fut jamais et, visiblement, ne sera jamais reconnu. Le reste du monde ne semble pas tolérer un état hébreu indépendant. »

Il est toujours bon de se replonger dans le passé pour voir quel point des vérités universellement reconnues, ne sont en fait que des affirmations mainte fois répétées et qui deviennent des évidences pour tous alors quelles ne sont que des mensonges.

Alors que je publie cet article: en une heure trois nouvelles attaques au couteau, une à Jerusalem, une à Hevron et une à Afoula en Galilée.

A bientôt,

*Emeutes de Pessah en 1920, et le coup de force de Faycal:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2015/06/12/hayim-et-faycal

*Déclaration Balfour:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2015/05/08/lord-balfour-ecrit-une-lettre/

*Esplanade des mosquées:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2014/11/11/la-porte-des-lions/

*interview en entier de Bassam Tawil:
http://www.tel-avivre.com/2015/10/05/pourquoi-nos-dirigeants-sont-des-hypocrites-et-des-menteurs-par-bassam-tawil/

Shmuel Trigano:
http://www.danilette.com/2015/10/guerre-de-religion-shmuel-trigano.html

*Si vous comprenez l’hébreu:
https://www.facebook.com/medina1leam1/videos/1614797668758992/

et si vous ne voulez pas faire d’efforts mais profiter de l’intégralité de son intervention traduite en français sur le blog de Danilette:
http://www.danilette.com/2015/07/discours-explosif-du-depute-israelien-yinon-magal.html

La Porte Mandelbaum

Certains d’entre vous vont penser qu’étourdie comme je suis, j’ai oublié de compter une porte dans les murailles de la vieille ville.
Eh bien non, la Porte Mandelbaum n’a aucun lien avec les murailles et elle n’existe même plus. En fait, elle n’a jamais été une porte mais, de  l’armistice de 1949 à la guerre des 6 jours, elle fut le seul point de passage entre la Jerusalem israélienne et la partie jordanienne. Son emplacement se trouve au carrefour des rues שבטי ישראל 9Shivte Israel) et דרך בר לב (Derekh Bar Lev)

Avant de devenir une « porte », elle fut tout simplement une maison, celle de Simha Mandelbaum.

Simcha_Mandelbaum
Mandelbaum était un homme fort pieux, rabbin de son état. Mais ne l’imaginez pas uniquement perdu dans les textes. C’était aussi un homme très actif qui développa l’industrie et l’agriculture du pays et fonda de nouvelles villes comme celle de Kfar Saba,

Kfar Saba centre commercial(centre commercial à Kfar Saba)

ou de nouveau quartiers comme celui de Bayit Vegan « maison et jardin » à Jerusalem, tout un programme pour l’époque.

Bayit_VeGan JPG
En 1927, Simha Mandelbaum achète un grand terrain pour y construire un immeuble de 20 appartements destinés à sa propre famille.
Et à qui l’achète-t-il? Au Waqf*! Et oui! En 1927, le Waqf trouve naturel de vendre des terrains aux Juifs et ne prétend pas qu’ils souillent la terre musulmane comme c’est le cas actuellement.
Malheureusement, le temps des pogroms a déjà commencé: en 1928, Hassan El Banna fonde l’organisation des Frères Musulmans* à Ismailia et ses idées se répandent rapidement dans tout le monde arabe.
En 1929, toute la région est à feu et à sang. Les Juifs se font massacrer dans plusieurs localités et en particulier à Hebron. Le Waqf décide de suivre le mouvement et de changer de politique: les Juifs ne pourront plus acheter de terrain lui appartenant ou appartenant à un musulman. C’est la situation qui prévaut aujourd’hui: des Arabes se font tuer s’ils vendent une terre ou une maison à des Juifs…
La maison Mandelbaum comme on l’appelle alors  restera donc isolée, en bordure de la ville et adjacente aux villages arabes qui constituent maintenant la partie orientale de la ville.

Simha Mandelbaum meurt en 1930. Sa famille commence à se disperser et sa femme loue des appartements à des étudiants de la nouvelle Université Hébraïque qui vient d’être inaugurée sur le Har Hatsofim*. Elle en loue  aussi aux membres d’une nouvelle organisation paramilitaire, la Haganah. La Haganah, qui, après 1948, deviendra Tsahal, est constituée dès le début du mandat britannique par des anciens du Gdud Haivri*.
Les Anglais ne voient pas cela d’un bon œil. Mais vu l’insécurité grandissante pour la population juive et n’étant pas capables de freiner les émeutiers arabes, ils sont obligés de l’accepter du bout des lèvres. Certains diront qu’ils veulent surtout laisser les Juifs aller en première ligne et faire le travail à leur place. Bref, la maison Mandelbaum devient un poste d’observation avancé pour la Haganah.

Pendant la guerre d’Indépendance, la maison  est en partie détruite par la Légion Jordanienne.
A partir de l’armistice en 1949, ce qu’il en reste sera utilisée comme point de passage entre la Jordanie et Israel, essentiellement pour les diplomates et les touristes non israéliens.

porte mandelbaum(globes.co.il)

Les Israeliens ne pourront pas passer du côté jordanien. Les Juifs israéliens ne pourront pas prier au Kotel. Les chrétiens israéliens ne pourront pas participer au Chemin de Croix le Vendredi Saint, ou prier en l’église du Saint Sépulcre, quant aux musulmans israéliens, il seront interdits d’El Aksa!

En 1967 la ville est réunifiée et la porte Mandelbaum est détruite:

panneau commemorant la Porte Mandelbaum(attorneysdefendingisrael.blogspot.co.il)

La maison Mandelbaum est devenue un centre d’étude des ‘Hassidim de Brazlav, nommé חוט הצדק, « fil de bonté ».

maison mandelbaum 2
Un cadran solaire marque l’emplacement de l’ancien point de passage:

porte mandelbaum cadran solaire
Il se trouve sur la ligne du tramway où ont eu lieu dernièrement plusieurs attentats.

Sur une des בטונדות « betonadot » censée protéger les voyageurs d’éventuels attentats à la voiture bélier, on peut voir un petit graffiti sympathique.

tramway graffiti bratzlav

(blog oneg shabbat)

Le Smiley est un smiley Brazlav avec grande kippa et peot et il nous dit en souriant: »Israel, n’aie pas peur! »

En 1961, le compositeur Yoram Taharlev écrira une obscure chanson à la gloire de…Gagarine, le héros du moment. Elle se fera connaitre plus tard grâce à une interprétation très rock’n roll des années 60 de la chanteuse Edna Goren qui remplacera Gagarine par Mandelbaum!
Mais qui est ce Mandelbaum? Evidemment pas celui dont on vient de parler!
En tout cas, Edna Goren a préféré ce Mandelbaum inconnu à Gagarine pour l’emmener au 7 ème ciel.


« Mandelbaum prends moi vers le soleil dans une fusée rouge, Mandelbaum emmène-moi vers la lune dans l’espace, dans une montgolfière, peut m’importe, Mandelbaum emmène-moi vers la voie lactée,  emmène-moi en rêve, prends moi dans tes bras, prends moi pour toujours »


A bientôt,

*Waqf: donation et par extension organisme qui gère cette donation
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2014/11/11/la-porte-des-lions/

* Les Frères Musulmans:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2014/07/16/4795/

* Har Hatsofim:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2014/05/06/66-ans-et-des-jardins/

8 Gdud Haivri: Legion Juive
http://www.zionism-israel.com/dic/Jewish_Legion.htm

 

La Porte des Lions

Non, je n’irai pas en ce moment à la Porte des Lions.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Cette visite sera virtuelle pour vous comme pour moi, la situation sécuritaire ayant beaucoup dégénéré ces derniers jours.
Mais nous allons quand même nous promener ensemble.
Pourquoi ce nom? Regardez la photo ci-dessous: deux couples de lions ornent ses côtés.
lions porte des lionsComme les autres Portes, celle-ci a été restaurée par Soliman le Magnifique qui avait trouvé les murailles de la ville en piteux état. Mais ces deux lions sont plus anciens. Ils datent du 14 ème siècle, symbole de l’empereur mamelouk Baybars qui gouvernait alors la région. Comme tout bon despote, Baybars tenait à imprimer sa marque sur tout ce qu’il construisait. Et comme il construisait beaucoup, on a retrouvé ses lions sur, entre autres, les reste d’un pont au nord de Lod:
Lion de Baybars pont de Baybars
sur les ruines d’une de ses forteresse à côté de Tsfat
Lion Baibars_from_the_Israel_Museum_-_Jerusalem
(La  sculpture se trouve au Musée Israel à Jerusalem)
Sans doute un peu jaloux de la popularité des lions de Baybar, Soliman déclara qu’ils  lui avaient parlé en rêve et lui avaient demandé avec respect de bien vouloir rénover la Porte…
Loin d’être aussi spectaculaire que la Porte de Damas,
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Elle est surtout célèbre pour être la Porte par laquelle les troupes israéliennes entrèrent dans le Vieille Ville au moment de la guerre des 6 jours . Ils arrivèrent droit sur le Kotel. Le général Motta Gur prononça alors cette phrase célèbre « Le Mont du Temple est entre nos mains ».

La porte des Lions guerre des 6 jours
Ces jours, on entend régulièrement cette phrase à la télévision…mais le ton est ironique!
Nombreux sont ceux qui ne décolèrent pas que Moshe Dayan ait, par souci d’apaisement, confié la gestion du Mont du Temple au Waqf* jordanien dès la prise de la Vieille Ville. En effet, alors qu’en remettant mes clés au Wafq, Moshé Dayan avait obtenu de celui-ci un engagement de libre accès à tous les visiteurs (toutes religions confondues), aujourd’hui les palestiniens refusent ce droit aux juifs sous prétexte qu’ils souillent par leur présence ce lieu saint. Ils transforment ce conflit qui repose essentiellement sur des revendications contradictoires de souveraineté territoriale en guerre de religion.
D’où la profusion des émeutes et attentats actuels  encouragés par l’autorité palestinienne et par le Hamas.
Je vais simplement rappeler plusieurs évidences:
– L’expression « esplanade des mosquées » que vous entendez ou lisez dans tous les média ne correspond à rien. Tout d’abord, il n’y a pas des mosquées mais  une seule, la mosquée d’El Aksa. La mosquée d’Omar n’en est pas une, c’est en fait un monument à la gloire d’Omar le conquérant de Jerusalem au 7 ème siècle.
– Bien que l’accord passé avec le Wakf* permette aux Juifs* de visiter le Mont du Temple et d’entrer dans le dôme du Rocher, Mahmoud Abbas a déclaré le 17 octobre à la télévision palestinienne « Nous devons empêcher les juifs d’entrer sur l’esplanade de la mosquée, ils n’ont pas le droit de la souiller. Nous devons les empêcher par tous les moyens. Nous devons les empêcher d’entrer. »
– Lieu saint musulman? J’accepte que ce soit le troisième lieu saint de l’Islam sunnite mais je vous pose cette question: Quand on révère un lieu saint, en fait-on  un refuge pour terroristes masqués et un dépôt d’armes?

Mosquee d'El Aksa ete 2014(Pierres destinées aux  Juifs qui prient au Kotel, entreposées dans la mosquée d’El Aksa, la photo date de cet été)

Sur son blog, Danilette présente un guide touristique en anglais* édité par le Waqf en 1925.
Le Haram el Sharif, le Noble Sanctuaire, y est décrit ainsi: » Le site est l’un des plus vieux du monde. Sa sainteté date des temps les plus anciens. Sa sainteté due à celle du Temple de Salomon, le temple juif est incontestable ».
Il y est ensuite  fait mention d’un texte biblique (Samuel 24,25):  « Il (David) érigea là un autel au Seigneur, y offrit des holocaustes et des sacrifices rémunératoires »…
Ni le Waqf, ni le monde arabe en général n’avait alors de problème avec l’identité historique juive du Haram El Sharif

Voici aussi un article écrit par Emanuel Navon* sur le même sujet:
À la question « comment dit-on Jérusalem en arabe » les gens répondent généralement :al-Quds. Ce qui n’est pas faux, mais il s’agit là d’un terme récent. Car à l’origine, les Arabes appelaient Jérusalem Bayt al-Maqdis, ce qui est bien entendu la translittération arabe de l’Hébreu Beit Hamikdash, qui signifie « Le Temple de Jérusalem. » Avant le conflit de l’époque moderne, les Arabes reconnaissaient, dans leur langage même, le passé juif de Jérusalem.
Et tel était le cas jusqu’à récemment. Un guide touristique publié par le Conseil musulman suprême en 1924 dit la chose suivante à propos du Mont du Temple : « Ce site est l’un des plus vieux du monde. C’est là que fut érigé le Temple de Salomon. » Plus récemment encore, l’historien palestinien Araf al-Araf (qui était un proche collaborateur de Hadj Amin al-Husseini, et qui ne peut donc pas être soupçonné de sympathies pro sionistes) écrivit dans son livre Tariah al-Quds (publié en 1951), que le Mont du Temple est « sur le Mont Moriah mentionné dans le Livre de la Genèse (…) Il fut acheté par David pour construire le Temple, mais c’est son fils Salomon qui le construisit en l’an 1007 avant l’ère chrétienne. » Le même al-Araf écrit dans son livre Une histoire détaillée de Jérusalem (publié en 1961) que « Le Mur des Lamentations est la partie extérieure du mur du Temple érigé par Hérode. Il est fréquemment visité par les Juifs, surtout le 9 du mois de Av. Là, ils commémorent une histoire glorieuse et inoubliable. »

Avant même qu’Arafat laisse Clinton pantois en niant l’existence du Temple de Jerusalem, le grand mufti, Hadj Amin Al Husseini, collaborateur dévoué d’Hitler, avait commencé à répandre ses théories islamiques: le kotel était un lieu saint islamique (théorie reprise par Arafat). L’idéologie nazie, habillée d’islamisme profite jusqu’à maintenant de l’ignorance des Occidentaux. Pourtant, il s’agit toujours du même processus: on sort les juifs de la légalité, on les délégitimise et enfin on les tue…
 
Ce qui donne dans la vie quotidienne une nouvelle mode d’assassinat : on écrase les Juifs.
Voici les caricatures à la mode chez nos voisins palestiniens:
Le mot en arabe peut se traduire par : »roule sur eux, écrase les« . La graphie et la prononciation « Daes » fait tout de suite penser à l’organisation terroriste Daesh.
 
intifada 1
Sur celle-ci « Voiture M 75 » allusion aux missiles du ‘Hamas
intifada 2
(les deux dessins ont été publiés dans le journal Yediot Aharonot)


Une chanson à la mode chez les palestiniens:

https://www.youtube.com/watch?v=GT0EmMpJY-4&feature=youtu.be

« Ecrasez, écrasez le bébé de 2 mois* c’est comme cela qu’on les aura, pour la gloire de la mosquée Al Aqsa, nous écraserons les colonisateurs, écrasez, écrasez les colonisateurs, que la route deviennent un piège, Allah vous aidera, la nation arabe  vous appelle, béni sois-tu Akari Ibrahim « (un des terroristes meurtrier à la voiture bélier)

Quand les terroristes n’arrivent pas à écraser, ils poignardent ou égorgent comme ce fut le cas hier midi à Tel Aviv et hier soir à Alon Shvut. Almog Chiloni, 20 ans, et Dalia Lemkus, 26 ans, sont les dernières victimes de cette barbarie qui a fait 6 morts en un mois.
Les blessés et les terroristes sont soignés dans les mêmes hôpitaux israéliens!

A bientôt et comme on dit ici : que nous n’entendions que de bonnes nouvelles!

*     certains disent que ce sont des léopards
*   le Waqf: donation et par extension organisme qui gère cette donation. Les accords passes avec le Waqf ont été repris dans les accords de paix israelo-jordaniens.
*   Quant à l’interdiction religieuse faite aux Juifs d’aller, pour prier ou pas, sur la Mont du Temple, les avis rabbiniques sont partagés. Certains pensent que cela nous est interdit car nous pourrions nous trouver par mégarde à l’emplacement du Saint des Saints où n’était autorisé à entrer que le Grand Prêtre le Jour de Kippour. D’autres sont persuadés que nous pouvons car nous savons maintenant précisément où se trouvait le Saint des Saints.

*    http://ddata.over-blog.com/4/05/34/95//1925-wakf-temple-mount-guide.pdf

*   http://danilette.over-blog.com/article-presentation-de-l-esplanade-des-mosquees-par-le-waqf-musulmanen-1925-124898070.html

*   Article écrit par Emanuel Navon et publié par Albert Soued sur le site:
http://www.kabyles.net/7-Conflit-israelo-palestinien-La,5169

*   allusion à Haya Zissel Braun, tuée dans sa pousssette il y a quelques semaines

*   http://danilette.over-blog.com/article-intifada-des-voitures-la-chanson-arabe-appelant-a-ecraser-des-juifs-fait-le-buzz-124971748.html