Des « Livres Blancs » mais pas très propres

J’avais intitulé mon article du 29 février: « Désarrois juifs dans l’entre deux guerres »*.
Dans les années 30, les Juifs du Yishuv* voient leurs conditions de vie et leur liberté être restreintes chaque jour un peu plus. Les Anglais les empêchent de s’installer et de se défendre alors que les Arabes sont de plus en plus agressifs et violents.
Comme vous les savez, la guerre éclate à la fin de l’été 1939. Les juifs du Yishuv sont alors totalement séparés de leur famille restée en Europe ou en Afrique du Nord.
Or, quelques mois avant le début de la guerre, les Anglais ont publié leur troisième Livre Blanc.

British White Paper of 1939

Dès l’année 1922, un premier Livre Blanc avait déjà:
-restreint le territoire destiné au Foyer Juif, en donnant à l’émir Abdallah* le contrôle des terres situées à l’est du Jourdain, qu’ils nommeront Transjordanie.
-restreint l’immigration juive en posant comme condition première à l’immigration que les candidats aient des moyens d’existence suffisamment élevés.
-décidé que la Palestine ne pouvait être conçue comme une entité politique exclusivement juive.

Palestine_et_Transjordanie_(1922_-_1948)

Le deuxième Livre Blanc avait été publie le 21 octobre 1930 après les émeutes sanglantes de 1929 et le pogrom d’Hebron.
Celui-ci allait encore plus loin, car le gouvernement britannique y remettait en cause le principe même de l’immigration juive tout en  favorisant celle des Arabes et leur priorité à l’emploi, y compris dans les institutions juives. A un moment où les Juifs allemands cherchaient désespérément à fuir leur pays, le nombre de certificats d’immigration accordés était inférieur au nombre de demandes.

Quant au troisième Livre Blanc, promulgué de 17 mai 1939:
-Il limite la vente de terres  aux Juifs. Dans certains endroits, elle est complètement interdite comme en Samarie, à Gaza ou dans la région de Beer Sheva. Dans le reste du Neguev et la vallée du Jourdain elle est autorisée au compte-goutte et reste libre à Tel Aviv ou Haïfa.
-Il interdit presque entièrement l’immigration juive: seuls 75 000 Juifs pourront s’installer en Palestine de façon à ce que le nombre de Juifs ne représente que le tiers de la population locale. Alors que, dans le même temps,  celle-ci augmente grâce à un afflux de musulmans favorisés par les lois britanniques et attirés par des perspectives économiques bien meilleures que dans leur pays d’origine.
-Déclare enfin que l’immigration juive devra ensuite être soumise au consentement des Arabes et du gouvernement arabe en devenir.
Les Anglais confirment donc ce qu’ils avaient écrit dans le premier Livre Blanc et y disent très clairement qu’ils ne veulent pas d’un état juif en Palestine.

Ce troisième Livre Blanc est promulgué sans état d’âme par le gouvernement britannique alors que:
-Les émeutes anti-juives battent leur plein en Palestine depuis déjà trois ans sous l’impulsion du Grand Mufti de Jerusalem, Hadj Amin Al Husseini, qui suit les directives nazies contre les Juifs dans tout le Moyen-Orient.
-En Europe, les Juifs allemands sont victime des lois raciales et ceux qui sont d’origine polonaise ont été déjà expulsés à l’est. Les Juifs autrichiens sont pris dans la nasse à cause de l’Anschluss. Les Juifs polonais, roumains, hongrois vivent sous des régimes dictatoriaux et antisémites. Tous ceux qui ont pu fuir en Europe occidentale se retrouvent apatrides du fait que ces pays là, ainsi que l’Italie fasciste, ne renouvellent pas les passeports de leurs ressortissants juifs réfugiés à l’étranger, appliquant ainsi leurs lois raciales.

Les Juifs de Palestine regardent alors les Britanniques comme leurs ennemis. Cependant tous ne le sont pas.
En 1936, un officier anglais, le Major Orde Wingate, considéré comme profondément excentrique, est sioniste: Il parle non seulement l’arabe mais aussi l’hébreu! Il fonde les Special Night Squads ou SNS : 4 sections totalisant 200 hommes dont 150 servent déjà dans la police juive: Les Notrim*. Ils effectuent des missions de nuit – d’où leur nom – pour protéger les kibboutzim isolés, principalement en Galilée, mais aussi l’oléoduc de l’Irak Petroleum Company qui alimente le port de ‘Haifa.
Wingate est un représentant du sionisme chrétien pour qui les Juifs doivent retourner sur leur terre afin de hâter la venue du Messie. Considéré comme un héros par les Juifs de Palestine, il les entraîne à se battre comme une armée moderne et les encourage aussi moralement. Les Juifs du Yishuv le désignent par son surnom הידיד (Hayedid) l’Ami. Certains disent que le cri de ralliement des officiers israéliens au combat « אחרי (a’haraï), après moi, était celui de Wingate.

orde wingate

Tout cela provoque la colère de ses supérieurs qui le mutent en 1939. Sur son passeport sera inscrit: »“The holder of this passport is not allowed to enter Palestine or Trans-Jordan”, le titulaire de ce passeport n’est pas autorisé à entrer en Palestine ou en Transjordanie »*
Son souvenir est resté vivace en Israel. Le Centre National Israélien pour l’Education physique et le Sport a été nomme le Wingate Institut en souvenir de l’Ami, le Major Orde Wingate.

Wingate Institut

Mais en fait, malgré quelques amis comme Orde Wingate, les Juifs de Palestine se sentent impuissants, à la merci d’un pouvoir britannique de plus en plus en faveur des Arabes .Que peuvent-ils faire?
Ils manifestent! Pour ce que cela vaut!
Je me souviens de toutes les manifestations auxquelles j’ai participé en France pour les refuznik, pour Israel… Elles ne servaient qu’à nous donner un sentiment curieux: d’un côté nous étions là, entre nous, et c’était chaleureux. D’un autre côté, nous étions là, seulement entre nous, et c’était effrayant de solitude.

manifestation a Jerusalem contre le Livre Blanc de 1939(Manisfestation à Jerusalem)

Heureusement, les Juifs du Yishuv ne font pas que manifester. Ils s’engagent de diverses manières, luttant et espérant échapper au sort des Juifs prisonniers en Europe et obtenir un jour un état juif.


Dans la vidéo ci-dessus, Fred Dunkel a filmé les troupes juives, habillées de bric et de broc: Dans le camion ouvert se trouve un jeune soldat, Moshe Dayan*.
Le chant est un poème de Nathan Alterman: זמר הפלוגות, le Chant de plougot (bataillons)

Nombreux sont ceux qui rejoignent la Haganah, d’autres s’enrôlent dans l’Irgoun. Certains vont s’engager dans l’armée britannique. A contre-cœur les Anglais acceptent de créer 15 bataillons palestiniens qui seront incorporés à l’armée britannique en septembre 1940 et seront chargés de participer à la défense stratégique du Moyen-Orient*.

En parallèle, le Yishouv organise depuis 1934  l’alyia clandestine, עליה ב (Alyia Bet), pour contrer les quota d’immigration.

affiche haapala

Sur cette affiche, il est écrit la première phrase du poème de Yehuda Halevy: Sion ne te soucieras-tu pas du sort de tes captifs?

Les Juifs du Yishuv refusent le qualificatif d’immigration illégale. Ils préfèrent celui de clandestine ou mieux celui de  העפלה (Haapala) l’ascension. Les nouveaux arrivants ne sont pas considérés comme des réfugiés mais comme des מעפילים (maapilim) des grimpeurs, avec toujours et encore cette idée de עליה (aliya) montée en Eretz Israel,  mais en même temps, de  renforcement de la population du yishuv. La racine עפל signifie autant fortifier, renforcer que grimper.

A bientôt,

* Désarrois juifs dans l’entre-deux guerres:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2016/02/29/desarrois-juifs-dans-lentre-deux-guerres/

*Yishuv: établissement des Juifs en Palestine avant 1948

*l’emir Abdallah: Abdallah bin al Hussein, né à la Mecque en 1882, émir de Transjordanie de 1921 à 1946, puis roi de Transjordanie de 1946 à 1949 sous le nom d’Abdallah Ier puis roi de Jordanie jusqu’en 1948, arrière grand-père du roi Abdallah II de Jordanie

* Lois raciales en Allemagne: 1935, en Italie:1938, en Autriche: 1938, en Slovaquie et en Hongrie: 1939…
« By 1938, Germany and Austria did not stand alone in Europe in terms of the enactment of anti-Semitic laws. Anti-Semitic laws found a home in Bulgaria, Hungary, Poland, Romania, and Slovakia. Finzi6 notes that in Poland, which contained one of Europe’s largest Jewish communities, the 1930s ushered in a systematic economic boycott of many Jewish producers and a series of prohibitions excluding Polish Jews from several occupations and educational opportunities. In Romania, the formation of the Goga-Cuzist government following the December 1937 national elections produced Europe’s second anti-Semitic regime. »Cambridge University Press 0521773083 – Roots of Hate: Anti-Semitism in Europe before the Holocaust William I. Brustein

* Les Notrim נוטרים,  gardes, était une force de police juive qui fut fondée par les Britanniques. Ses membres faisaient pour la plupart également partie de la Haganah et contrevenaient souvent aux directives britanniques

* Orde Wingate sera envoyé en Afrique. Il créera la « force Gédéon » en souvenir du héros biblique qui réussit avec une toute petite armée à défaire les troupes plus nombreuses des Madianites: Avec seulement 1700 hommes, il capturera en Ethiopie plus de 20 000 Italiens. Il sera envoyé ensuite en Asie où il créera les Chindit, qui combattront les Japonais derrière les lignes ennemies. Il mourra dans un accident d’avion en 1944 en Inde.

* Les unités juives combattent aux cötés des Alliés en Grèce en 1941 : 100 Juifs palestiniens sont tués et 1 700 faits prisonniers par les Allemands. Le 6 août 1942, l’armée britannique constitue un régiment palestinien à partir de trois bataillons juifs et d’un bataillon arabe. Ce régiment combat en Egypte et en Afrique du Nord.

*Moshe Dayan (1915-1981) engagé dans la Hagana en 1938 à l’âge de 14 ans, il perdra son œil dans un accrochage avec les troupes de Vichy le 7 juin 1941

Publicités

Vous avez dit Palestine?

Un peu d’histoire pour éclairer l’actualité.

Depuis le début du 19 ème siècle, la charge de Grand Mufti de Jérusalem se trouve entre les mains de la famille ‘Husseini. Jusqu’au mandat britannique, cette charge n’a aucune importance politique: le Grand Mufti n’est que le conseiller de l’administration turque en ce qui concerne la loi islamique. Mais lorsque le Grand mufti de Jerusalem Kamel Al Husseini meurt en 1920, les Anglais conféreront à son successeur le pouvoir de représenter la population musulmane. Il devient ainsi une sorte d’ ethnarque, chef religieux et surtout politique.
Or, le successeur de Kamal, Amin, est un homme jeune qui a été le meneur le plus violent des groupes arabes lors des émeutes de Pessah 1920*. Condamné par contumace à une longue peine de prison, et ensuite malheureusement amnistié par Lord Herbert Samuel, il ne revient à Jerusalem qu’à la mort de Kamel mais cette fois en tant que dignitaire religieux adoubé par l’Université Islamique du Caire. Le puissant clan des ‘Husseini, lui, obtient l’aval des Anglais pour sa nouvelle fonction. Choix funeste car Hadj Amin Al ‘Husseini sera un leader extrémiste, brutal envers les Juifs mais aussi envers ses rivaux arabes et un fervent supporter du nazisme dont on oublie trop souvent les liens avec le monde arabo-musulman.

Le 1er mai 1921 éclatent à Yafo des émeutes arabes qui feront 47 morts, dont l’écrivain Yossef Hayim Brenner  et de nombreux blessés parmi les Juifs.

Joseph_Chaim_Brenner

(Yossef Hayim Brenner)

Aussitôt les Anglais prennent peur et mettent sur pied une commission d’enquête inefficace. Les Arabes continuent à manifester et exigent l’annulation de la Déclaration Balfour*. Ils se sentent le vent en poupe à la suite du coup de force de Faycal à Damas en juillet 1920*.
En 1922, Winston Churchill est alors Secrétaire aux Colonies. Pressé par les rapports alarmistes des fonctionnaires en place dans la Palestine mandataire, il juge, depuis son bureau, que si les Juifs ont un droit réel sur cette terre, le territoire de la Palestine en contient déjà trop: « on ne pourrait pas y faire entrer un chat en plus » déclare-t-il. Il ajoute aussi que ce territoire ne peut être une « entité entièrement politiquement juive« .. Winston Churchill publie donc un premier Livre Blanc restreignant (déjà!) l’immigration juive en la conditionnant aux moyens financiers des postulants.
Pourquoi cette précipitation alors que le nombre de candidats juifs à l’immigration en Palestine se raréfie du fait d’une importante crise économique et d’un taux de chômage devenu très préoccupant? Les Britanniques craignent en fait la rue arabe et un afflux de migrants arabes pour qui la Palestine, pourtant pauvre et en crise, reste malgré tout un eldorado économique.

– Un peuple palestinien?:
En ce début du 20 ème siècle, les Arabes de Palestine ne se définissent pas comme Palestiniens. Seuls les Juifs acceptent d’être appelés Juifs Palestiniens par l’administration britannique. Les Arabes méprisent ce nom de Palestinien car ils se réclament tous de la Oumma arabe ou plus simplement de leur tribu ou de leur région d’origine. A cette époque, n’oublions pas que la Palestine est déjà amputée de la Syrie devenue protectorat français. Elle comprend le territoire actuel d’Israel avec la Judée et la Samarie (que vous connaissez sous le nom de Cisjordanie) et la Jordanie actuelle. En 1921 les Anglais détachent alors le territoire de l’actuelle Jordanie pour en faire arbitrairement un protectorat sous le nom de Transjordanie. Ce protectorat prendra fin en 1946 avec l’indépendance de la Jordanie.

375px-PalestineAndTransjordan
Un membre du ‘Hamas révèle lui même accidentellement dans cette vidéo ci-dessous  qu’il n’y a jamais eu de peuple palestinien.

Je ne le répéterai jamais assez: la création du peuple palestinien fut un coup de génie du KGB dans les années 60.
Récemment, une équipe de la télévision israélienne a filmé un groupe d’Arabes de Galilée, des gens déjà âgés, qui affirmaient haut et fort qu’ils étaient palestiniens et s’opposaient aux festivités de Yom Haatsmaout. Le journaliste leur a montré alors un reportage datant des années 50 dans lequel on voyait ces mêmes personnes bien plus jeunes, participer aux festivités de Yom Haatsmaout. A la question du journaliste: « Pourquoi ce revirement? » Ils ont répondu: « A l’époque nous ne savions pas que nous étions Palestiniens!!! »

– L’esplanade des Mosquées?
En 1924 le Waqf édite à l’usage des touristes un petit fascicule en anglais sur le Mont du Temple (en arabe Haram El sharif ou Noble Sanctuaire) que vous connaissez actuellement sous le nom d’Esplanade des mosquées!* Le Waqf de l’époque décrit ainsi Le Haram el Sharif: »Le site est l’un des plus vieux du monde. Sa sainteté date des temps les plus anciens. Sa sainteté due à celle du Temple de Salomon, le temple juif, est incontestable ».
Il y est ensuite  fait mention d’un texte biblique (Samuel 24,25):  « Il (David) érigea là un autel au Seigneur, y offrit des holocaustes et des sacrifices rémunératoires »…*
Ni le Waqf, ni le monde arabe en général n’ont alors de problème avec l’identité historique juive du Haram El Sharif. Ariel a retrouvé une photo de ses grands parents pic-niquant sur le Mont du Temple dans les années 30. 
Les Juifs pourront s’y rendre jusqu’en 1948, date à laquelle la Vieille Ville de Jerusalem passera sous domination jordanienne.
Apres la guerre des 6 jours en 1967, en gage de bonne volonté et d’espoir de paix, Moshe Dayan offrira au roi Hussein de Jordanie (et donc au Waqf)  de continuer à gérer le Mont du Temple et la mosquée d’El Aksa. Les choses se passèrent correctement pendant quelques années mais depuis, le Waqf a décidé de nous interdire non seulement de visiter la mosquée mais aussi les alentours en nous accusant de profaner un endroit sacre avec nos » sales pieds de Juifs » comme l’a dit récemment Mahmoud Abbas.
Pour moi, c’est sans doute pour que nous n’interrompions pas le travail épuisant des jeunes musulmans qui s’y entraînent au lancer de pierres.

Pierres a El Aksa

Heureusement, il s’élève parfois quelques voix musulmanes pour dire ce qui se passe comme celle de Bassam Tawil: « Nous contaminons nos mosquées avec nos propres mains et pieds, et ensuite nous blâmons les Juifs pour la profanation des lieux saints islamiques. Si quelqu’un est en train de profaner les lieux saints islamiques, ce sont ceux qui apportent les explosifs, les bombes incendiaires et les pierres dans la mosquée Al-Aqsa. Les Juifs qui visitent le Mont du Temple n’apportent pas avec eux des pierres, des bombes. Ce sont les jeunes hommes musulmans qui profanent nos lieux saints avec leurs pieds sales ».

– Le troisième lieu saint de l’Islam?
Dans un Hadith, Mahomet s’envole sur son cheval depuis la Mecque vers la « lointaine » (El Aqsa) pendant la nuit du destin. La tradition musulmane a décidé que la « Lointaine » était à Jerusalem. Très bien, mais personne n’a parlé de Jerusalem comme le troisième lieu saint de l’islam avant les années 30 et ceci sous l’impulsion du Grand Mufti, Hadj Amin el ‘Husseini.

– Les Palestiniens sont des martyrs?
Il y a dans cette affirmation une inversion totale des valeurs:
Je cite Shmuel Trigano*: « Ce sont en effet les Palestiniens qui ont décerné aux terroristes de la pire espèce le titre « honorifique » de « Shahid », c’est à dire de « martyrs de la foi », summum de l’acte religieux et de la profession de foi, bien avant Al Qaida et la milice de l’Etat islamique.  Ce sont eux qui ont inauguré le ciblage de civils pour mettre à genoux un pouvoir contre lequel ils sont impuissants. Aujourd’hui, nous assistons à une terrible régression sur le plan de l’histoire religieuse de l’humanité avec les meurtres au quotidien à l’arme blanche, à la voiture, par lapidation, etc. Ces meurtres sont des actes religieux, des sacrifices de sang offerts par le « martyr » (inversion morale totale : le martyr est celui qui tue !), que sa mort programmée offre en deuxième sacrifice…Le meurtrier tire sa conviction de sa croyance religieuse mais aussi de ce qu’il a derrière lui le poids écrasant de la oumma mondiale »

Lisez tout l’article de Trigano sur le blog de Danilette (j’ai mis la référence plus bas), mais je voudrais revenir sur ces mots « la oumma mondiale »:
Ma belle-fille a publié hier sur sa page facebook, l’intervention à la Knesset du député Yinon Magal dont voici quelques extraits:

magal(Yinon Magal)

« Nous sommes en face d’une vague de terreur arabe, la même que celle qui a lieu en Irak, en Syrie, en Egypte, au Sinaï et en Jordanie… Face à cette  vague de terreur de la nation (oumma) arabe, nous construisons Eretz Israel (Cela comprend la Judée et la Samarie) car c’est notre pays! Et même si nous ne revendiquions plus cette terre comme notre pays, nous ne prendrions pas  le risque de partir d’ici!
(
Aux députés de gauche):
– Commencer à vous réveiller de vos visions et de tout ce discours diabolisant.
(
A un député arabe
):
– Toi au nom de qui parles-tu, au nom de qui viens-tu? Celui de la nation arabe? Qu’a t elle donc apporté au monde ces dernières années? Du sang, meurtre, violence, et des larmes. Que se passe-t-il en Irak, que se passe-t-il en Syrie?
Qu’avez vous proposé?
Vous avez droit ici à une complète égalité des droits. Ici c’est l’endroit le plus libre de tout le Moyen Orient, et vous venez vers nous avec des plaintes et des accusations! … Tout le Moyen Orient est en proie à une vague de folie meurtrière, on ne parle que de massacres: les  Syriens, les Irakiens entre eux, les Palestiniens entre eux, et vous venez nous accuser d’être des criminels de guerre!
Les dirigeants de l’Etat Islamique ont bien raison: comme ils le disent, il n’y a pas de peuple syrien ou irakien ou palestinien, il n’y a que la Nation Arabe où chacun tue l’autre!
Vous savez tous très bien ce qui se passera si nous nous retirons de Judée-Samarie. Même Abou Mazen
(Mahmoud Abbas) le sait. Il sait que dans ce cas, il lui arrivera ce qui est arrivé à ses amis à Gaza: on le jettera des hautes tours de Ramallah comme les islamistes ont jeté ses amis du haut des immeubles de Gaza…
Où êtes vous quand il faut condamner des meurtres (
de Juifs)? Savez-vous condamner des meurtres ou est ce que pour vous c’est acceptable?
Vous rampez à la tribune de la Knesset pour dire: « Jerusalem est dans le cœur du peuple palestinien ».  Mais dites-moi, depuis quand?
Depuis quand y a t-il un peuple palestinien? Depuis quand Jerusalem est elle importante pour l’islam?

Il s’adresse à chaque député arabe et demande:
– Vous ne condamnez pas les meurtres?…
Pas de réponse…
– Vous pouvez oublier vos rêves qui ne sont que  poussière dans le vent, vous pouvez vous entre-tuer dans tout le Moyen- Orient…
Ici, nous nous protégerons non seulement parce que c’est notre pays mais parce que nous n’avons pas d’alternative. Pour l’alternative on a déjà donné »*

Nous subissons en ce moment plusieurs attaques terroristes par jour au couteau, pierres, voiture bélier, armes à feu: en moins d’une semaine, plusieurs morts et de nombreux blessés dont des enfants.
Les terroristes tirent sur tout ce qui leur semble juif, parfois ils se trompent comme ici hier à Hevron et qui fait le pansement?
Arabe blesse a Hevron

Les jeunes Palestiniens sont incites par l’Autorité Palestinienne à commettre des attentats.

Ils sont drogués avec ce genre de film produit par l’Autorité Palestinienne où vous voyez des mauvais Juifs blesser des enfants arabes qui jouent paisiblement et recevoir leur châtiment: la mort par égorgement.

Comme l’écrit Pug de l’excellent site:
http://www.cesgoysquidefendentisrael.com/

« Le droit à l’existence d’Israël ne fut jamais et, visiblement, ne sera jamais reconnu. Le reste du monde ne semble pas tolérer un état hébreu indépendant. »

Il est toujours bon de se replonger dans le passé pour voir quel point des vérités universellement reconnues, ne sont en fait que des affirmations mainte fois répétées et qui deviennent des évidences pour tous alors quelles ne sont que des mensonges.

Alors que je publie cet article: en une heure trois nouvelles attaques au couteau, une à Jerusalem, une à Hevron et une à Afoula en Galilée.

A bientôt,

*Emeutes de Pessah en 1920, et le coup de force de Faycal:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2015/06/12/hayim-et-faycal

*Déclaration Balfour:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2015/05/08/lord-balfour-ecrit-une-lettre/

*Esplanade des mosquées:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2014/11/11/la-porte-des-lions/

*interview en entier de Bassam Tawil:
http://www.tel-avivre.com/2015/10/05/pourquoi-nos-dirigeants-sont-des-hypocrites-et-des-menteurs-par-bassam-tawil/

Shmuel Trigano:
http://www.danilette.com/2015/10/guerre-de-religion-shmuel-trigano.html

*Si vous comprenez l’hébreu:
https://www.facebook.com/medina1leam1/videos/1614797668758992/

et si vous ne voulez pas faire d’efforts mais profiter de l’intégralité de son intervention traduite en français sur le blog de Danilette:
http://www.danilette.com/2015/07/discours-explosif-du-depute-israelien-yinon-magal.html