Nouvelle donne?

J’allais écrire: « nous vivons des temps incertains » mais en fait, quand avons nous réellement vécu des années calmes et sans nuages?
Il semble en tout cas que cette année beaucoup de choses vont changer pour nous ici en Israel.
Depuis hier, nous avons entendu que le fameux mantra « deux pays pour deux peuples » n’était plus d’actualité. Il ne nous manquera pas. Ceux qui vivent ici savent que cette vision simpliste de la situation est inacceptable sauf si nous voulons nous suicider.
La raison souvent avancée par les tenants de cette solution est qu’avec la séparation entre les deux peuples, il y aura ici moins d’attentats. Il n’en reste pas moins que, si les Arabes de Judée-Samarie ne seront plus à notre contact, nous resterons à portée de tir des snipers du Fata’h qui comme chacun sait revendique la Palestine « de la rivière à la mer« , mais aussi des tirs de Daesh, de plus en plus présent dans la région, comme nous le sommes des tirs du ‘Hamas à partir de Gaza. De plus, il restera les Arabes israéliens (20% de notre population) qui pourront éventuellement être instrumentalisés.

Oslo a été un échec et il faut avoir le courage de le reconnaître. La position conjointe américano-israélienne serait d’arriver à un accord de paix global avec les pays arabes, accord qui inclurait un règlement de la question palestinienne dans la mesure où cessent les discours et endoctrinements de haine diffusés par Ramallah auprès de sa population et surtout de sa jeunesse.

Mais nous n’en sommes pas encore là. Toutefois j’aimerais cependant vous présenter les choses sous un angle un peu différent de celui dont vous avez l’habitude.

????????????????????????????????????

Sheikh Abu Khalil El Tamimi (L) attends the 14th annual Jerusalem Conference of the 'Besheva' group, on February 12, 2017. Photo by Yonatan Sindel/Flash90 *** Local Caption *** ùééç àáå çìéì àì úîéîé áùáò ëðñ ëðñ éøåùìéí òøáéí éäåãéí

(photo Yonatan Sindel, Flash 90)

Non, ils n’ont pas vu la lumière et nous sommes pas devenus copains!
Mais ils ont déclaré: « Nous avons essayé avec la gauche israélienne et rien de bon n’est advenu, nous voulons maintenant entendre quelque chose de sérieux et nous nous tournons vers la droite… Nous devons briser cette barrière entre nous et vivre dans la paix et non pas dans cette entité palestinienne corrompue.. Nous voulons une paix réelle, construire des hôpitaux, des synagogues et universités, construire l’avenir… 

« J’ai connu le retrait d’Israël du sud du Liban et les ravages causés par les organisations terroristes après ce retrait« , a déclaré Jonathan Alhura, le fils d’un officier de la SLA (armée du Sud Liban). « Tant que les Israéliens se trouvaient au sud Liban, nous vivions bien, les hôpitaux étaient d’un  bon niveau et nous allions tous à l’école. Tout cela a pris fin dès le départ de Tsahal et l’arrivée du ‘Hezbollah… Je voudrais que chacun comprenne et reconnaisse le rôle important d’Israël dans le maintien de droits de l’homme et des lieux saints. Il y a six semaines, a été pillé et incendié un monastère dans les territoires palestiniens et personne n’en a parlé. Nous nous sommes tournés plusieurs fois vers les médias israéliens (bastion de la gauche) en vain. Il y a maintenant déjà 70 ans que les dirigeants arabes vont la tête contre le mur, il est impossible de continuer ainsi ».

A vrai dire cela ne m’étonne pas. Si les Arabes voulaient tellement vivre dans un état palestinien indépendant, nous le saurions depuis longtemps. Israel a déjà proposé à environ 30 000 arabes israéliens qui vivent dans le « Triangle »* de reculer leur habitat de quelques km (moyennant compensations!) afin de se trouver dans la partie de la Judée-Samarie qui serait sous le contrôle de l’Autorité Palestinienne. Tollé des Arabes israéliens, et le plus drôle, tollé des habitants d’Um el Fahem et de Taybe qui sont toujours en pointe pour crier au monde entier à quel point ils souffrent en Israel.
En fait, plusieurs études conduites par le  Arab Center for Applied Social Research montrent que plus de 70% des Arabes israéliens sont opposés à vivre sous la gouvernance de l’Autorité Palestinienne. Ils considèrent que les 12 parlementaires israéliens de la liste arabe à la Knesset leur font du tort.

A cette conférence, se trouvait aussi une Arabe israélienne Annette Haskia*, connue pour son sionisme militant, qui a même accusé: «Les gouvernements israéliens sont ceux qui m’ont poussée de force dans les mains du drapeau palestinien, et pourquoi? Je suis une Arabe, je vis en Israël et mon drapeau est bleu et blanc! » Elle en veut aux gouvernements israéliens de gauche qui dit-elle « l’ont poussée vers le drapeau palestinien alors que le sien est celui d’Israel« .
Oui, il est sûr que les Arabes israéliens ne veulent surtout pas partir en territoire palestinien mais c’est la première fois que des Arabes venant des zones contrôlées par Abbas et le Fata’h font ce genre de déclaration.
Les politiques israéliens ont donc du pain sur la planche.

En Israel de nombreuses solutions sont mises sur la table:
– La première option a été proposée par des anciens membres du parlement israélien, Aryeh Eldad et Benny Alon. Elle est connue sous le nom de « La Jordanie est la Palestine », ce qui est approprié car la Jordanie a été créée de facto sur la partie est de la Palestine du mandat britannique et sa population est en majorité palestinienne (la minorité au pouvoir vient d’Arabie). Selon leur plan, Israël revendiquerait la loi israélienne en Judée et en Samarie tandis que les Arabes qui y vivent seraient à la fois des résidents israéliens et des citoyens jordaniens. Ces Arabes exerceraient leurs droits démocratiques en Jordanie, mais vivraient comme des expatriés avec des droits civils en Israël. Cette solution aurait pour les Israéliens l’avantage de conserver pour Tsahal le contrôle de la vallée du Jourdain, région hautement stratégique si il en est.

– Une deuxième alternative, suggérée par le ministre israélien de l’éducation, Naftali Bennett, propose d’annexer seulement la partie de la zone C où vit la majorité des 400 000 Israéliens de Judée-Samarie. La citoyenneté israélienne serait alors offerte à un nombre relativement restreint d’Arabes. Quant aux Arabes vivant dans les zones A et B , c’est à dire dans les principaux centres de population palestiniens, ils jouiraient de leur l’autonomie*.
judc3a9e-samarie

– Une troisième option, qui coïncide avec celle de M. Bennett, est celle du professeur Mordechai Kedar de l’Université Bar-Ilan. Son idée est que l’entité arabe la plus stable au Moyen-Orient est celle des Emirats du Golfe, qui se sont constitués à partir de groupes traditionnels consolidés ou de tribus. Comme les Arabes palestiniens sont organisés en clans obéissants chacun à leur chef, il propose donc l’autonomie palestinienne pour sept émirats non contigus dans les grandes villes arabes, ainsi que pour Gaza, qu’il considère déjà comme un émirat. Israël annexerait le reste de la Cisjordanie et offrirait la citoyenneté israélienne aux villageois arabes en dehors de ces villes.

– La quatrième proposition est celle de Caroline Glick, politologue et journaliste au Jerusalem Post. Elle écrivait en 2014 dans son livre «La solution israélienne: un plan unique pour la paix au Moyen-Orient», qu’Israël, contrairement à l’opinion dominante, ne risque pas de perdre une majorité démographique dans un pays comprenant la Judée et la Samarie. De nouvelles recherches démographiques montrent que, grâce à la baisse des taux de natalité palestinienne et de l’émigration, combinée à des tendances opposées chez les Juifs, une majorité juive stable de plus de 60% existe entre le Jourdain et la Méditerranée (à l’exception de Gaza). Et on prévoit que cette proportion atteindra environ 70 pour cent d’ici 2059.
Mme Glick conclut ainsi qu’Israël devrait affirmer sans craintes sa souveraineté en Judée-Samarie et offrir la citoyenneté israélienne à toute sa population arabe. Cette même semaine, le président israélien, Reuven Rivlin, a annoncé son soutien pour l’idée de principe. «Si nous étendons la souveraineté, dit-il, la loi doit s’appliquer également à tous».
Dans ce même ordre d’idées, la vice-ministre israélienne des Affaires Etrangères, Tzipi Hotovely, préconise également l’annexion et le droit de résidence des Palestiniens, avec un chemin vers la citoyenneté pour ceux qui s’engagent à faire allégeance à l’Etat juif.
D’autres préfèrent un arrangement plus semblable à celui de Porto Rico, un territoire des États-Unis dont les résidents ne peuvent pas voter aux élections fédérales.

– Enfin, il y a une cinquième alternative, qui vient du chef du nouveau parti Zehut, Moshe Feiglin, et de Martin Sherman de l’Institut Israélien pour les Etudes Stratégiques. Ils ne voient pas une résolution du problème dû à des aspirations nationales contradictoires dans un même pays et proposent plutôt un échange de populations avec les pays arabes, plus particulièrement avec ceux qui ont effectivement expulsé environ 800.000 Juifs depuis les années 40. En revanche, les Palestiniens de Judée et de Samarie se voient offrir une indemnisation généreuse pour émigrer volontairement.
Cette cinquième proposition me semble bien difficile à réaliser car les gouvernements arabes n’ont jamais reconnu l’exode forcé des Juifs*.

Que vous dire? Comment conclure?

Il faut évidemment trouver une solution qui satisfasse les deux parties pour enfin rompre cette situation de guerre larvée. Mais quelque soit cette solution, elle passe par le fait que les Palestiniens doivent admettre la légitimité de l’état juif d’Israel, cesser cette propagande haineuse dans la presse, les écoles… et former leur population à accepter la coexistence avec des Juifs.

Un grand ménage s’impose! Peut-être faut-il demander aux cheikhs de Ramallah et d’Hebron de participer à ce travail… Eux, ils savent de quoi il parlent!

A bientôt,

*Cette conférence a regroupé 900 personnes. Elle était organisée par le Forum « Souveraineté maintenant » (en opposition au slogan de la gauche « La Paix Maintenant ») fondé par les Femmes en Vert. Cette fois la conférence était intitulée « Souveraineté responsable »

*Annette Haskia:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2014/06/27/deux-ou-trois-hirondelles/

*Le Triangle: c’est une concentration de villes et villages arabes israéliens proches de la ligne verte (ligne d’armistice de 1949), dans la plaine orientale de la région du Sharon. Le nom vient du triangle formé par ces agglomérations et visible depuis les airs. Avant la guerre d’indépendance et l’établissement par Israel de sa souveraineté sur la zone, il était appelé « Le Petit triangle » pour le différencier du « Triangle » plus grand formé entre Jenine, Tulkarem et Naplouse. Ce dernier était appelé comme cela en référence à de violentes attaques anti-juives au cours de la grande révolte arabe de 1939-1937. Conformément au traite d’armistice, le contrôle de la région fut transféré de la Jordanie à Israel. L’accord incluait également la zone autour de Um el Fahem.

*Les différentes zones de la Judée-Samarie:
https://tsahal.fr/glossaire/judee-samarie/

*l’exode forcé des Juifs des pays arabes:
http://www.noemiegrynberg.com/pages/politique/le-drame-des-veritables-refugies-du-moyen-orient-les-juifs-chasses-des-pays-arabes.html

Mes sources pour cet article:

*http://www.20il.co.il/ יממשלות-ישראל-הן-שדחפו-לי-את-הדגל-הפלס

*http://carolineglick.com/israeli-sovereignty-over-judea-and-samaria-is-inevitable/

*https://www.gatestoneinstitute.org/4119/israeli-arabs-palestinian-state

*http://myths-shatterrealityandfacts.blogspot.co.il/2016_05_01_archive.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Djihad en solo

Je venais de terminer un article sur le cimetière philistin d’Ashkelon et sur Goliath. Je voulais vous distraire pendant la période estivale. Pauvre Goliath! Lui, un méchant? Il fait pâle figure à côté des terroristes actuels.
Sur les chaînes de la télévision française, j’ai entendu les journalistes répéter à satiété que: le terroriste de Nice était un homme violent mais pas radicalisé… On ne comprend pas… Un homme brisé en instance de divorce… A ceci s’ajoutait le témoignage des voisins: un homme discret, il sortait les poubelles… Pas très religieux,  ne faisait pas la prière, aimait les filles et la salsa… »
Vraiment?

Voici ce que j’ai recueilli sur des sites d’information israéliens:
Le terroriste, Mohamed Lahouaiej Bouhlel,  etait originaire de la ville tunisienne de Msaken. Selon la police tunisienne, son père est membre du parti islamiste Ennahda. Tous les hommes de la famille sont connus pour être des extrémistes islamistes violents et pourtant un de ses proches travaille (ou a travaillé) à l’aéroport de Nice.
Enfin, sur sa page Facebook, supprimée depuis, il appelait au meurtre et au martyr!*

Non, l’attentat n’est pas dû au coup de folie d’un « loup solitaire« . Depuis Merah, les « loups solitaires » passent à l’acte isolement, mais ils chassent en meute et ce n’est pas une figure de style. Ils sont en fait bien entraînés pour cela.
Vendredi, la deuxième chaîne israélienne le reliait à la doctrine du « solo djihad » (ou djihad en solo) et à son maître à penser Abou Moussab Al Souri (le syrien).
Pour de nombreuses raisons, Abou Moussab Al Souri (le syrien) peut être considéré comme un modèle pour les djihadistes de l’Ouest. Tout d’abord, il est roux aux yeux bleus et à la peau claire. Il lui est facile pour lui de se fondre dans un environnement européen ou américain (en fait, l’un de ses surnoms est El Rubio, le blond). Il bénéficie de la nationalité espagnole, grâce à sa femme, espagnole convertie à l’Islam. Mais le plus important est qu’il a vécu dans plusieurs pays occidentaux et comprend la culture occidentale. C’est un maître dans la Da’wa (دعوة‎‎ « invitation), c’est à dire dans le prosélytisme islamique envers les non-musulmans pour évidemment les convertir.
La Da’wa est pratiquée partout dans le monde occidental. Les politiques s’y laissent prendre ainsi que certains responsables religieux chrétiens:


Ce reportage ci-dessus montre bien la confusion qui règne dans les esprits de certains prêtres catholiques qui confondent rencontres entre les communautés en vue d’apaiser les tensions et abandon des principes de leur foi. C’est dans l’enrichissement des ses propres valeurs et dans le respect de celles des autres que la véritable union peut se faire et non pas dans ce bouillon où tout devient confus. Mais ceci mérite un autre débat…

Après le 11 septembre, Al Souri a commencé à écrire de nombreux textes prônant le djihad et à enseigner (y compris sur YouTube).
Il a publié un manuel de 1 600 pages, décrivant en détail ce que doit être l’action terroriste au regard des préceptes religieux. Il est très critique à l’égard de Ben Laden à qui il reproche son management centralisé et ses coups médiatiques qui ont provoqué la réaction que l’on sait des Etats-Unis.
La stratégie de Al Suri est appelée « la stratégie des 1000 entailles« : on affole l’ennemi, on le déstabilise par des actions nombreuses qui finiront par provoquer la panique et enfin on le soumet. Les 84 morts de Nice ou les 130 morts du 13 novembre dernier ne sont rien si on les compare aux milliers du 11 septembre 2001 mais auront un impact bien plus important dans la population si les attentats se renouvellent régulièrement sans provoquer une réaction politique à grande échelle.

Les solo-djihadistes ou Imghimassi (les immergés) sont placés très haut dans l’échelle des valeurs du terrorisme islamique. Ce n’est pas une nouveauté, c’est seulement une tradition qui a été remise à l’ordre du jour. C’était la tradition des Assassins au 12 ème siècle. Mais surtout ce fut ainsi que les soldats musulmans luttèrent contre  l’invasion mongole au 13 ème siècle. La recette est simple: quand on est en nombre inférieur, il faut se suicider en entraînant le plus grand nombre de morts possible avec soi. Mais pour être considéré comme shayid (martyr), il faut tuer  au nom de l’Islam!
Voici les recommandations données par le porte-parole de Daesh, Abu Muhammad Al-‘Adnani, en 2014: « Si vous ne pouvez pas faire exploser une bombe, ou tirer un balle, arrangez-vous pour fracasser le crâne d’un infidèle avec une pierre, poignardez-le avec un couteau, roulez dessus avec votre voiture, jetez-le d’une falaise, étranglez-le ou empoisonnez-le. »*

Memri recommandations aux djihadistes
« L’intérêt de cette tactique est que les tueries prennent très peu de temps et les forces de sécurité n’ont pas vraiment le temps d’intervenir. Il n’y a pas de prise d’otages au sens habituel du terme puisque les terroristes (les Merah, Kouachi, Coulibaly) attendent les forces de l’ordre non pas pour négocier mais pour les affronter en espérant là aussi en tuer le plus grand nombre.

Photo envoyee par Daesh

(Photo-montage de Daesh)

Alors essayer de les définir radicalisés, en voie de radicalisation, inféodés ou pas à Daesh comme si ces étiquettes servaient à quelque chose,  est non seulement inutile mais occulte la réalité. La réalité est celle d’un mouvement multiforme mais dont les intentions sont claires.
Dans toutes les démocraties, la compassion pour les victimes était évidente. A l’inverse, des manifestations de joie ont eu lieu dans de nombreux pays musulmans, certains quartiers européens et chez les Palestiniens, qui se sont appropriés l’attentat comme victoire personnelle.

Certes, il y a aussi une guerre entre les diverses organisations terroristes: Al Qaida, Jumat Al Nosra, Daesh, le ‘Hamas, le Djihad Islamique, Fata’h* sont sunnites. Le ‘Hezbollah est chiite. Ces groupes s’entre-tuent aussi au nom de leur appartenance: sunnite ou chiite.
Il y a aussi des ego sur-dimensionnés, des vizirs qui veulent devenir calife à la place du calife! Mais tous ont le même but: transformer le monde en champ de bataille, en Dar el ‘Harb (Maison de l’épée) pour qu’il devienne Dar el Islam (Maison de l’Islam) après l’anéantissement des Juifs, des « Croisés » et  des musulmans tièdes ou apostats.
Pour eux, la confrontation totale est prévue pour cette année, et la victoire finale pour 2020. Il est possible de les combattre et de les vaincre comme on a vaincu le 3 ème Reich qui devait durer 1000 ans et en fait, n’en a pas dépassé 12. Mais pour cela, il faut déjà nommer l’ennemi, et ne pas se cacher la tête dans le sable.

A bientôt,

*Il n’était pas le seul: quelques jours avant l’attaque, les réseaux sociaux étaient emplis de messages de haine et d’appel à de prochains attentats.

*Recommandations aux futurs djhadistes:
http://www.memrijttm.org/nice-attacker-emulated-methods-previously-advocated-by-isis-aqap-and-other-jihadis-who-called-to-use-vehicles-as-weapons-to-run-over-and-mow-people.html

*Il y a à peine un mois, la France  recevait en grande pompe le chef des Frères musulmans tunisiens, Rached Ghannouchi. La raison: demander à cet islamiste d’empêcher la jeunesse française de confession musulmane de basculer dans le radicalisme. C’est comme charger Al Capone d’éduquer des adolescents!

*Al Souri:
http://www.memri.org/report/en/print5395.htm

*Les Assassins:
https://en.wikipedia.org/wiki/Assassins

*Le Fata’h est considéré comme « modéré » par les Occidentaux, il soutient et finance de nombreuses actions terroristes en Israel. Ces derniers temps, il a changé de slogan: il ne se bat plus pour libérer la Palestine mais Al Quds (Jerusalem) ou la mosquée El Aqsa. Il s’accroche ainsi aux wagons du train islamique.

 

 
 

Une Charte terroriste

 

J’ai peur de vous infliger un pensum alors que vous profitez de l’été, alanguis sur vos chaises longues mais il me semble juste de vous montrer ce qu’est réellement le ‘Hamas.

J’ai donc choisi de vous faire découvrir les principaux articles de sa Charte*.

Voici la définition du ‘Hamas par lui-même:
« Le Mouvement de la Résistance Islamique est l’une des ailes des Frères Musulmans en Palestine*. »

Article 3:
« Les membres du ‘Hamas craignent Allah et portent le drapeau du jihad contre tous les oppresseurs pour débarrasser la terre et le peuple de leur impureté, de leur bassesse, et de leurs plaies. » 

Article 6:
« Le ‘Hamas lutte pour hisser la bannière de l’islam sur chaque pouce de la Palestine. »

L’Article 7 montre qu’il n’y a aucun lien avec l’occupation de la bande de Gaza après la guerre des 6 jours :
« Le Mouvement de la Résistance Islamique est l’un des maillons de la chaîne de la lutte contre les envahisseurs sionistes. Cela remonte à 1939, et à l’émergence du martyr Ezzedine al-Qasem et de ses frères, les combattants membres des Frères Musulmans. Elle s’allonge pour s’unir avec une autre chaîne qui est la lutte des Palestiniens et des Frères Musulmans lors de la guerre de 1948, puis les opérations du jihad des Frères Musulmans en 1968 et plus tard. »

Il ne s’agit plus de sionistes ou d’Israeliens mais de Juifs :
« 
Le Prophète, qu’Allah le bénisse, a dit : « Le Jour du Jugement dernier ne viendra pas avant que les musulmans ne combattent les juifs, quand les juifs se cacheront derrière les rochers et les arbres, les rochers et les arbres diront, O Musulmans, O Abdallah, il y a un juif derrière moi, vient le tuer.« 

Article 11 :
« Le Mouvement de la Résistance Islamique croit que la Palestine est un Waqf* islamique consacré aux générations de musulmans jusqu’au Jugement Dernier. Pas une seule parcelle ne peut en être dilapidée ou abandonnée à d’autres….Tel est le statut de la terre de Palestine dans la Charia, et il en va de même pour toutes les terres conquises par l’islam et devenues terres de Waqf dès leur conquête, pour être consacrées à toutes les générations de musulmans jusqu’au Jour du Jugement Dernier. »

La tradition musulmane divise le monde en Dar el Islam; la Maison de l’Islam (toutes les terres où les musulmans sont majoritaires) et Dar el Harb, la Maison de l’épée, où l’Islam doit s’imposer par la force. Nous habitons dans le Dar El Islam et si vous êtes en Occident, vous habitez dans le Dar El ‘Harb!*

L’intervention occidentale n’est pas pertinente:
Article 13 :
« Les initiatives et les soi-disant solutions de paix et conférences internationales sont en contradiction avec les principes de la Résistance Islamique. Violer n’importe quelle partie de la Palestine est une atteinte à la religion. Le nationalisme du Mouvement de la Résistance Islamique fait partie de la religion….
Le mouvement de la Résistance Islamique estime que ces conférences sont incapables d’exaucer les demandes, à savoir la restauration des droits, et la justice aux opprimés. Ces conférences visent uniquement à installer des mécréants comme arbitres en terre musulmane. Depuis quand les mécréants rendent-ils justice aux croyants ? Il n’existe pas de solution à la question palestinienne, excepté le jihad. » 

Il faut peut-être en informer John Kerry, Catherine Ashton et les autres…

Article 15:
« Il est important que les programmes scolaires soient changés à la base pour les purifier des traces d’invasions idéologiques qui les affectent comme conséquence des infiltrations des orientalistes et des missionnaires dans la région après la défaite des Croisées par Saladin. »

Cela peut vous sembler complètement obsolète de se référer aux Croisés et à Saladin (qui soit dit en passant n’était pas arabe mais Kurde!) mais les Palestiniens en sont toujours là.* 

Article 18:
« La femme au sein d’une famille de combattants 
 doit préparer les enfants au rôle de combattant qui les attend. C’est pourquoi la plus grande attention doit être apportée à l’éducation des filles musulmanes, afin qu’en devenant mères, elles tiennent leur rôle dans la bataille de libération. »

Nous sommes ensuite comparés aux nazis, ce qui ne manque pas de saveur quand on sait que les Frères Musulmans avaient à leur tête à Jerusalem le Grand Mufti, Hadj Amin Al Husseini* :
Article 20:
« La société qui doit confronter un ennemi vicieux agissant comme les nazis, ne faisant aucune différence entre l’homme et la femme, les enfants et les personnes âgées, une telle société a droit à l’esprit islamique. Notre ennemi a recours aux punitions collectives. Il a privé le peuple de sa terre et de ses biens, l’a poursuivi dans son exil, brisant ses os, tirant sur ses femmes, enfants et vieillards avec ou sans raison. L’ennemi a ouvert des camps de détention où des milliers de personnes sont jetées et maintenues dans des conditions inhumaines. Sans oublier les destructions des maisons, les assassinats des pères de famille, les jugements cruels prononcés contre des milliers de jeunes, condamnés à passer les meilleures années de leurs vies dans les cachots des prisons. Dans leur traitement nazi, les juifs ne font aucune exception pour les femmes et les enfants. Leur politique de semer la terreur s’applique à tous. Ils attaquent les gens là où le bât blesse le plus, extorquant leur argent et molestant leur honneur. Ils traitent les gens comme s’ils étaient les pires des criminels. La déportation équivaut au meurtre. »

Le ‘Hamas reprend les accusations classiques du Complot Juif International, cher aux Protocole des Sages de Sion:
Article 22:
« Depuis longtemps les ennemis complotent, pour réaliser leurs objectifs. Ils ont amassé des fortunes colossales. Avec leur argent, ils ont mis la main sur les médias du monde entier… Avec leur argent, ils ont soulevé des révolutions dans plusieurs parties du monde. Ils sont derrière la Révolution Française, la Révolution Communiste etc toutes les révolutions…Avec leur argent, ils ont mis sur pied des sociétés secrètes comme les francs-maçons, les clubs Rotary, les Lions, afin de saboter les sociétés et servir les intérêts sionistes. Avec leur argent, ils sont parvenus à contrôler les pays impérialistes et à les pousser à coloniser nombreux pays pour exploiter leurs ressources et y propager la corruption. »

« Ils ont été derrière la Première guerre mondiale… Ils ont été derrière la Seconde Guerre Mondiale…Il n’existe aucune guerre dans n’importe quelle partie du monde dont ils ne soient les instigateurs… Le jour où l’islam apparaîtra, les forces mécréantes s’uniront pour le confronter, car les infidèles appartiennent à une nation. »

Protocoles des sages de sion

Les Protocoles des Sages de Sion sont un best-seller dans le monde arab0-musulman. Les gouttes de sang sur la couverture  de cet exemplaire en arabe, sont importantes car nous sommes régulièrement accusés de meurtre rituel:


Le ‘Hamas se sent obligé de mentionner son frère-ennemi l’OLP

Article 27:
« L’Organisation de Libération de la Palestine est la plus proche au cœur du Mouvement de la Résistance Islamique. Il s’y trouve le père et le frère, le plus proche parent et l’ami. Le musulman ne se détache jamais de son père, son frère, de son proche parent ou de son ami. Notre patrie est une, notre situation est une, notre destin est un, et l’ennemi est commun à nous tous… »
Mais, « la laïcité est en totale contradiction avec l’idéologie religieuse. Les attitudes, les conduites et les décisions viennent des idéologies. C’est pourquoi, avec notre respect pour l’OLP, et sans vouloir diminuer son rôle dans le conflit arabo-israélien, nous sommes incapable d’abandonner l’idée de l’instauration d’une Palestine Islamique. La nature islamique de la Palestine fait partie de notre religion et quiconque prend notre religion à la légère est un perdant. »

Ce serait comique si leur idéologie totalitaire ne les poussait pas à tuer leurs propres frères de l’OLP. Lorsque le ‘Hamas a pris le pouvoir en 2007 a Gaza, il ne s’est pas contenté de tuer les Palestiniens membres du Fatah, il l’a fait de la manière la plus cruelle et plus spectaculaire qui soit…



Hamas exactions a Gaza contre le Fatah(Photo elderofzyion. blogspot.co.il)

Ce n’est pas que le Fatah soit moins fanatique mais… 

Cette fois ce ne sont plus les Protocoles des Sages de Sion mais plutôt Mein Kampf où nous étions déjà accusés de corrompre la société allemande
Article 28 :
« L’invasion sioniste est vicieuse. Elle ne recule devant aucun moyen et méthode, utilisant tous les moyens vicieux et méprisables pour réaliser son objectif. Elle s’appuie sur les organisations qu’elle a créées dont l’objectif est de saper notre société, de détruire les valeurs, de corrompre les consciences, et d’annihiler l’islam. Elles sont derrière la vente de drogue et l’alcoolisme. »

propagande nazie

(Le Juif corrupteur de la propagande nazie)

« Les pays arabes entourant Israël doivent ouvrir leurs frontières aux combattants des pays arabes et islamiques, afin de leur permettre de consolider leurs efforts et de se joindre à leurs frères arabes musulmans en Palestine. Quant aux autres pays arabes et musulmans, ils doivent faciliter la circulation des combattants. N’oublions pas de rappeler à chaque musulman que lorsque les juifs conquirent la Cité Sainte en 1967, ils se mirent devant la Mosquée al-Aqsa et proclamèrent que Mahomet est mort et ses descendants sont des femmes. Israël, le judaïsme, les juifs défient l’islam et les musulmans : Puissent les lâches ne jamais dormir ».
C’est une habitude courante, en particulier dans les pays musulmans que de féminiser les vaincus. Les soldats israéliens, libérés des prisons égyptiennes après la guerre de Kippour, ont raconté  que les gardiens égyptiens leur donnaient des noms de femmes. 

Là, ça devient rigolo!
Article 31:
Le Mouvement de la Résistance Islamique est un mouvement humaniste. Il se préoccupe des droits de l’homme. Il est guidé par la tolérance islamique quand il traite avec les fidèles d’autres religions. 
La tolerance islamique, non merci!

En fait on est ici au cœur de la problématique: Les musulmans ne peuvent accepter en Dar El Islam que les dhimmi accèdent à l’indépendance:
« Il est du devoir des fidèles des autres religions de cesser de contester la souveraineté de l’islam dans cette région, car si un jour ils prennent le pouvoir, régneront les carnages, les déplacements de populations et la terreur. Les actes des sionistes nazis contre notre peuple ne dureront pas longtemps. »
Si vous vous soumettez, alors tout ira bien ( l’espoir fait vivre, demandez aux Chrétiens du Moyen-Orient!)
« Allah ne vous défend pas la bienfaisance et l’équité envers ceux qui n’ont point combattu contre vous, et qui ne vous ont point banni de vos foyers. Il aime la justice » (Coran, LX, 8). »

Article 32:
« Le sionisme mondial et les puissances impérialistes tentent, à travers des plans bien établis et une stratégie intelligente, d’éliminer un État arabe après l’autre du cercle de la lutte contre le sionisme pour qu’en fin de compte, il ne reste plus que les Palestiniens à combattre. L’Égypte a été éliminée à travers les accords traîtres de Camp David. Ils essayent d’attirer d’autres pays arabes de la même manière. Le Mouvement de la Résistance Islamique appelle les nations arabes et islamiques à adopter une politique sérieuse et à persévérer dans leur action afin d’empêcher l’application du plan horrible de les éloigner du cercle de la lutte contre le sionisme. Aujourd’hui c’est la Palestine, demain cela pourrait être un autre pays arabe. Le plan sioniste n’a pas de limites. Après la Palestine, les sionistes veulent accaparer la terre, du Nil à l’Euphrate. Quand ils auront digéré la région conquise, ils aspireront à d’autres conquêtes. Leur plan est contenu dans  Le Protocole des Sages de Sion . Leur conduite actuelle est la preuve de ce que nous avançons. »

Encore une référence aux Croisés, Ne vous en étonnez pas, ils n’ont jamais digéré le fait que des inférieurs dhimmi* aient pu créer un royaume chrétien.
Article 35:
« Le Mouvement de la Résistance Islamique étudie très sérieusement la conquête de Saladin contre les croisés, et la manière il a sauvé la Palestine de leurs mains, de même que la victoire sur les Tatars à Ayn Jalout, sauvant ainsi les Arabes des Tatars et de leurs massacres. » 

Pour vous remercier d’avoir tenu bon jusqu’au bout de cet article, voici un petit clip sympathique que ma fille m’a envoyé. Il a été réalisé par les habitants d’Efrat où elle a habité quelques années:


avec en sous-titre final:
« Le ‘Hamas ne nous vaincra pas, nous célébrons la vie et nous resterons heureux!« 

Ne vous inquiétez pas pour nous, on en a vu d’autres!

A bientôt,

*Les Frères musulmans: Organisation fondée en Egypte par Hassan El Banna. En 1935, l’organisation rentre en contact avec Hadj Amin Husseini le grand Mufti de Jerusalem, et participe à l’insurrection arabe de Palestine de 1936. En 1945, Said Ramadan (le père de Tarik et Hani Ramadan) crée une branche armée arabe de Palestine du mouvement, qui a pour objectif de combattre le mouvement sioniste. Les Frères musulmans connaissent ainsi un succès fulgurant et de nombreux militants participent à la guerre de 48-49, destinée à anéantir le tout jeune État d’Israel.

*Waqf: bien de l’Islam inaliénable

*Dar El Islam, Dar El ‘Harb: cette notion est magnifiquement étudiée dans les livres de Bat Yeor: Les chrétientés d’Orient entre jihâd et dhimmitude, Le Dhimmi : profil de l’opprimé en Orient et en Afrique du Nord depuis la conquête arabe, Eurabia: l’axe euro-arabe

*Lisez le livre de Amin Maalouf « Les Croisades vues par les Arabes« 

*Le Grand Mufti de Jerusalem Hadj Amin Al Husseini: connu entre autre pour avoir collaboré avec Hitler lors de la préparation de la Solution Finale, créateur des légions SS musulmanes en Bosnie et en Albanie

*Dhimmi: Les Dhimmi sont ceux qui, Juifs ou Chretiens, ont pu sauver leur tête lors de l’islamisation de leur pays mais en se soumettant a des lois discriminatoires