Tout refleurit

A l’occasion de la fête de Tou Bishvat*, une de mes amies prépare trois assiettes de fruits.
La première contient des fruits que l’on peut manger entièrement sans les peler: comme les raisins, les figues et les fraises en souhaitant que, comme eux, nous soyons aussi bons à l’intérieur qu’à l’extérieur.

tu bishvat figuier dans la rue(Un figuier qui a décidé de s’instruire dans une rue de Jerusalem, photo trouvée sur le blog oneg shabbat)

La deuxième contient des fruits à noyau comme les olives et les dattes, que nous mangeons à l’exception du noyau pour que symboliquement nous puissions ôter toute dureté de nous-mêmes.

tu bishvat olivier dans un parc a jerusalem(Olivier dans un des parcs de Jerusalem)

et la troisième des fruits dont on ne jette que la pelure comme les ananas, les kiwi ou les bananes pour que nous discernions à l’intérieur de chacun, y compris en nous mêmes, ce qu’il peut y avoir de bon et de doux sous l’écorce...

tu bishvat bananiers kinneret(Bananeraie dans la vallée du Jourdain)

 Les petites rues de mon quartier se sentent printanières, les premiers amandiers fleurissent ça et là sur les talus,

tu bishvat amandiers hadassa

entre les immeubles,

tu bishvat amandiers en ville

et les grand pères sortent chaise et  table pour jouer aux échecs ou au shesh besh sur le trottoir.

1_10_2002_58_23_12_SYNAGOGUE_243_1_שש-בש

Comme chaque année pour Tou Bishvat, les coquelicots sont de retour dans le Sud*.

coquelicots

Cette année, comme tous les 7 ans, nous sommes dans une année de shemita*.
Ainsi qu’il nous l’a été ordonné dans la Thora, nous ne plantons pas d’arbres en pleine terre, pour que la terre se repose,

«  Six années tu ensemenceras ta terre et en recueilleras le produit;  mais la septième, tu lui donneras du repos et en abandonneras les fruits, pour que les indigents de ton peuple en jouissent, le surplus pourra être consommé par les animaux des champs. Ainsi en useras-tu pour ta vigne et pour ton plant d’oliviers. »
(Exode 23, 10)
 י וְשֵׁשׁ שָׁנִים, תִּזְרַע אֶת-אַרְצֶךָ; וְאָסַפְתָּ, אֶת-תְּבוּאָתָהּ. יא וְהַשְּׁבִיעִת תִּשְׁמְטֶנָּה וּנְטַשְׁתָּהּ, וְאָכְלוּ אֶבְיֹנֵי עַמֶּךָ, וְיִתְרָם, תֹּאכַל חַיַּת הַשָּׂדֶה; כֵּן-תַּעֲשֶׂה לְכַרְמְךָ, לְזֵיתֶךָ

mais il faut cependant continuer à les soigner.
Voici ce que fait le KKL pendant l’année de la shemita

 Voici une double recette pour Tou Bishvat

Le pain de fruits:
Il vous faut:
320 g de farine 10 g de levure chimique, d’huile 100g, 100 ml de jus d’orange, 185 grammes de sucre ,de la cannelle, 300 grammes de fruits secs  et 4 œufs. Vous mélangez la farine, la levure, les fruits secs, le sucre et la cannelle, puis vous ajoutez le jus d’orange, l’huile et les œufs et vous faite cuire la pâte dans un moule à cake, à 180 degrés pendant 45 minutes.

Tu bishvat gateau

(Blog de Ora Koren)

Vous pouvez le déguster ainsi mais si vous le découpez en tranches fines et si vous les passez au four pendant une demie heure à 150 degrés, vous obtiendrez des biscuits très populaires ici sous le nom pas très hébraïque de « biscotti ». Et c’est très bon!

Je vous souhaite un bon Tou Bishvat

טו בשבט שמח

A bientôt,

*TouBishvat:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2013/01/16/le-mois-de-shvat/

*le jeu du shesh besh: en français le jeu du jacquet

*les coquelicots:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2014/02/28/le-sud-en-rouge/

*shemita:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2014/10/01/shemita-shehita/