Les nazis n’habitent pas loin de chez moi!

De 1947 à aujourd’hui, Israël a commis 50 massacres dans 50 villes palestiniennes (…) 50 massacres, 50 holocaustes et encore aujourd’hui il y a chaque jour des morts causées par l’armée israélienne.

Voici ce qu’a déclaré le président de l’Autorité Palestinienne Mahmoud Abbas. Abbas a fait ces remarques incendiaires après qu’on lui ait demandé, en tant que dirigeant palestinien, s’il prévoyait de présenter des excuses auprès d’Israel et de l’Allemagne, pour l’attentat de 1972 lors des Jeux olympiques de Munich. Pendant ces Jeux Olympiques, le groupe terroriste palestinien « Septembre noir », qui était lié au parti Fatah dirigé par les terroristes Yasser Arafat et Mahmoud Abbas, avaient attaqué les athlètes israéliens dans le village olympique, les avaient assassinés et avaient même émasculé l’haltérophile Joseph Romano*.
Si le responsable de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), Mohammed Oudeh (ou Abu Daoud) a déclaré dans son autobiographie être le cerveau de cet attentat , il a nommé Mahmoud Abbas comme étant celui qui l’a financée.

De plus, le lien entre le groupe Septembre noir et le Fatah a été reconnu dans un télégramme du 13 mars 1973 que le Secrétaire d’État américain William Rogers a envoyé aux ambassades américaines dans le monde. Le télégramme faisait allusion à un dossier de renseignement préparé par le Département d’Etat et la CIA qui déclarait : « L’Organisation de septembre noir (BSO) est un terme générique pour les opérations terroristes du Fatah exécutées par l’organisation de renseignement du Fatah. . . . Les fonds, les installations et le personnel du Fatah sont utilisés dans ces opérations. À toutes fins utiles, aucune distinction significative ne peut désormais être faite entre le BSO et le Fatah.

Ces jours derniers en Allemagne, Mahmoud Abbas a une fois de plus vomi son antisémitisme.
Mais les dirigeants internationaux ont-ils sérieusement fait part de leur dégout et de leur indignation?
Le chancelier allemand?
Olaf Schultz a écouté sans broncher les mensonges de Mahmoud Abbas, à part une légère grimace. A quoi pensait-il à ce moment? A son prochain week-end en Bavière? Ou bien à sa liste de courses?
Il a fallu un tollé au Parlement allemand pour qu’enfin il s’exprime après qu’un des députés, Armin Laschet, ait déclaré dans un tweet:
Le chef de l’OLP aurait gagné la sympathie s’il avait présenté ses excuses pour l’attaque terroriste contre des athlètes israéliens aux Jeux olympiques de Munich en 1972. Accuser Israël de « 50 holocaustes » est plutôt le discours le plus dégoûtant jamais entendu à la chancellerie allemande
Otto Schultz a alors dû se resigner à dire que les mots employés ne décrivaient pas bien la situation, et enfin, il accepté ensuite d’ajouter qu’il était profondément indigné.

Je suis profondément indigné par les déclarations indicibles du président palestinien Mahmoud Abbas. Pour nous, Allemands en particulier, toute relativisation de l’Holocauste est intolérable et inacceptable. Je condamne toute tentative de nier les crimes de l’Holocauste

C’était vraiment le service minimum!
Les journaux français ont tous titré : Israel et l’Allemagne condamnent les propos de Mahmoud Abbas. Pourquoi seulement Israel et l’Allemagne? Eux non? Pour que le lecteur plus ou moins attentif se dise Bof! Encore une histoire de Juifs?
Heureusement, l’ancienne Miss Irak, Sarah Idan, refugiée aux USA a elle aussi tweeté : Mahmoud Abbas a également accusé Israël d’avoir commis « 50 holocaustes » contre les Palestiniens. Oui, vous avez bien entendu. 50 Holocaustes. Comprenez que votre cause repose sur un mensonge.
Il est sûr que l’ancienne Miss Irak n’a aucun poids politique mais ça fait quand même plaisir!

Mais qui est donc Mahmoud Abbas, terroriste propre sur lui?
Il est né en 1948 à Tsfat (Safed) en Galilée mais a grandi en Syrie où il a pu aller dans les meilleures écoles du régime Baas, affilié à Moscou. C’est aussi à Moscou qu’il a publié sa thèse de doctorat intitulée « La connexion entre les nazis et les dirigeants sionistes (1933-1945) ».
Assuré qu’elle deviendrait un best-seller, Mahmoud Abbas l’a republiée en Jordanie en 1984 et elle est disponible aujourd’hui sur le site internet officiel de l’Autorité palestinienne et de l’Organisation de libération de la Palestine.

(Couverture du livre en arabe, site du Yediot Aharonot)

Les Soviétiques ont accepté son manuscrit comme thèse de doctorat, bien que ses recherches ne contiennent que très peu de références et que les noms d’auteurs occidentaux ne soient même pas correctement orthographiés. Il faut dire que pour les dirigeants soviétiques, cette thèse était une aubaine car ils pouvaient ainsi justifier leur politique antisioniste-antisémite.
Dans sa thèse, Mahmoud Abbas soutient que l’intérêt du mouvement sioniste consistait à ne pas chercher à sauver les Juifs durant la guerre afin d’augmenter le nombre de morts et d’obtenir de ce fait de plus grandes compensations après la guerre . Il soutient aussi que le nazisme et le sionisme sont les deux faces d’une même idéologie car tous deux défendent l’idée d’une race pure.
En fait rien de nouveau dans sa thèse.
En 1930, le nazi Alfred Rosenberg avait déjà publié Le Mythe du 20ème siècle, un ouvrage qui tente de réduire l’histoire à une lutte de races et de démontrer la supériorité des Allemands sur les autres peuples. Bien plus tard, l’auteur antisémite Roger Garaudy utilisera le même argument pour montrer cette collusion et écrira: C’est sur cette idéologie de la race, qui leur était commune avec les nazis, que les dirigeants sionistes allemands entreprirent de négocier avec les Hitlériens.
En fait, la thèse de Mahmoud Abbas est une resucée des thèses antisémites classiques: Nous, les Juifs, nous dominons le monde dont nous accaparons la richesse, Israel est un QG du complot sioniste, la Shoah n’a pas existée mais elle a eu lieu (!) à cause de notre conduite innommable. Il n’y a eu presque pas de morts et nous avons amplifié les chiffres pour recevoir plus d’argent en compensation. Et il ajoute évidemment qu’il n’y avait pas d’antisémitisme dans le monde arabe*.
C’est ainsi que cette thèse figure sur le catalogue de la Vieille Taupe, haut-lieu des négationnistes français d’autant plus qu’Abbas y cite le meilleur et le plus sérieux spécialiste Faurisson de nombreuses fois pour appuyer ses dires. C’est que Faurisson a bonne presse dans les pays arabes* et surtout dans ceux qui ont recyclé nombre de nazis en leur donnant de hautes responsabilités dans leurs services de sécurité. Ainsi, le journal jordanien Al-Dustur écrit que  l’éminent historien  français, R. Faurisson, réfute catégoriquement et avec instance, dans une analyse scientifique claire avec des preuves irréfutables, l’existence des chambres à gaz et des fours crématoires pour brûler les cadavres. C’est une légende majeure que les Juifs ont créée à la fin de la Seconde Guerre mondiale, et que les médias alliés ont soutenue et diffusée.

Sur ces trois graphiques ci-dessous, il est possible de constater les évolutions de la population juive en Europe entre 1933 et 1945, l’épuration de la population juive dans les pays arobes entre 1948 et 2012 et l’évolution de la population palestinienne entre 1967 et 2012. Abbas connait ces chiffres qui démentent clairement ses affirmations propagandistes.

Mahmoud Abbas n’est que l’un des nombreux leaders antisémites du monde arabe qui continue à diffuser ces thèses. Et le monde dit libre ne bouge pas, détourne le regard.
Elie Wiesel disait: J’ai juré de ne jamais me taire quand des être humains endurent la souffrance et l’humiliation, où que ce soit. Nous devons toujours prendre parti. La neutralité aide l’oppresseur, jamais la victime. Le silence encourage le persécuteur, jamais le persécuté.
Mais avec les thèses négationnistes de Mahmoud Abbas et de ses amis, il ne s’agit plus seulement de soit se taire, soit parler, il s’agit d’un combat bien plus complexe puisque nous sommes totalement dans l’inversion des valeurs.
Mahmoud Abbas et ses pairs sont antisémites. Soit! Mais le silence à peine gêné des démocraties, qui se targuent de transmettre des valeurs morales, me surprend toujours. Non seulement, un terroriste comme Abbas peut raconter ce qu’il veut devant le Parlement allemand ou ailleurs, nous accuser de 50 holocaustes, dire qu’Israel est un pays où règne l’apartheid*. Le monde l’ecoute, presque sans piper mot et laisse ces mêmes thèses se propager dans les organisations internationales comme l’UNICEF;* Amnesty International, Human Rights Watch…
Il est vrai que depuis environ une soixantaine d’années, l’inversion de la vérité et de la réalité a été l’une des méthodes de propagande préférées des adversaires d’Israel. L’une de ses expressions les plus fréquentes a été l’accusation selon laquelle le peuple juif, victime des nazis, est devenu le nouveau nazi, agresseur et oppresseur des Arabes palestiniens. Les observateurs contemporains ont identifié cette méthode et l’ont décrite comme une « inversion de la réalité », une « astuce de confiance intellectuelle », « l’inversion de la responsabilité morale » ou une « logique tordue ». Parce que les ennemis d’Israël ont, pendant près d’un demi-siècle, répété de telles diffamations sans être contestés, ils ont progressivement gagné en crédibilité.
Il est vrai qu’après la chute de l’Union Soviétique et la dissolution du bloc de l’Est (1989-1991), on avait le sentiment que le monde était au seuil d’une nouvelle ère démocratique. Et avec la signature des accords d’Oslo (13 septembre 1993), beaucoup pensaient en fait que la propagande anti-israélienne cesserait. Le déni a peut-être joué un rôle, car la persistance d’une intense agitation anti-israélienne et antisémite représentait une « information gênante ». Attirer l’attention sur le problème devenait politiquement incorrect et parfois dangereux pour ceux qui souhaitaient progresser dans le monde académique.

Comme nos dirigeants étaient naïfs!
La propagande n’a pas cessé car en fait, elle ne dépend pas de ce que nous faisons mais de ce que nous sommes. Exactement comme dans pendant le troisième Reich, les Juifs étaient tués non pas à cause de leur religion (certains étaient même convertis au christianisme!), non pas à cause de leurs idées politiques ou de leurs richesses, ils l’étaient parce qu’ils étaient Juifs un point c’est tout!

Quant à Mahmoud Abbas, il a été accueilli avec enthousiasme à son retour d’Allemagne. Sur le site infos-israel.news*:
L’agence de presse officielle palestinienne Wafa rapporte: Notre peuple palestinien a reçu le président Mahmoud Abbas, ce soir, jeudi, avec une immense et solennelle réception, alors que les masses palestiniennes faisaient demi-tour aux abords de la route que le président a empruntée près de l’entrée nord de la ville d’Al-Bireh, revenant d’une visite officielle en Allemagne, pour confirmer ses positions qui ont été confirmées lors de son voyage, qui reflètent les aspirations et les rêves de notre peuple*…
Le secrétaire du Conseil révolutionnaire du mouvement Fatah, Majid Al-Fatiani, a déclaré que cette réception est une manifestation de loyauté envers Abou Mazen, qui a porté le message du peuple palestinien, ses préoccupations et son histoire avec toute l’audace et le courage, armé de la volonté du peuple et la mémoire nationale palestinienne, encore pleine de la criminalité sioniste. Il a poursuivi : Pourquoi les Israéliens sont-ils en colère ? Avons-nous été complices de leurs massacres ? Au contraire, ce sont eux qui nous ont noyés dans notre sang dans des dizaines de massacres en 74 ans.
Il a ajouté :  Le président a dit la vérité et l’a confrontée au monde 
À son tour, le secrétaire du mouvement Fatah à Ramallah, Muwaffaq Sahweil, a déclaré que le rassemblement est venu confirmer que tout ce que le président a déclaré dans son discours, ses déclarations et ses positions représentent le peuple palestinien

Oui, actuellement, les Palestiniens sont victimes d’apartheid, l’apartheid palestinien: 800 000 Arabes palestiniens sont détenus dans 27 camps dits de « réfugiés ». 600 000 dans 8 camps contrôlés par le Hamas à Gaza et 200 000 en Judée et Samarie. Ils végètent dans 19 camps contrôlés par l’OLP (Fata’h). L’ONU, le Hamas et le Fata’h refusent de réinstaller les populations de leurs camps d’apartheid dans les villages et les villes que le Fata’h contrôle en Judée-Samarie depuis 1995 et dans les zones contrôlées par le Hamas à Gaza depuis 2007. Et ceci sans parler de l’apartheid pratique à leur égard dans les pays arabes du Moyen-Orient.

(Collaboration entre le Fata’h, le ‘Hamas et les organisations internationales. Dry Bones)

Au cas ou vous auriez encore des doutes…

(Photo prise par Amihai Stein à Beit Umar, près de Hebron)

Alors, à ceux qui nous somment de faire la paix:
Avec qui pourrions nous négocier une paix ? Avec le Jihad islamique, le Hamas, l’Autorité palestinienne qui ne rêvent que de la destruction de notre pays ?
Les partisans de l’accord d’Oslo n’ont toujours pas répondu à cette question.

A bientôt,

* Sur l’attentat de Munich et la cruauté des terroristes:
https://www.nytimes.com/2015/12/02/sports/long-hidden-details-reveal-cruelty-of-1972-munich-attackers.html

*Plus tard dans les années 70 un soi-disant historien est-allemand, Polken, publiera un article dans le Journal of Palestine Studies un article retentissant intitulé « Les contacts secrets : le sionisme et l’Allemagne nazie, 1933-1941 », article dont le titre est très proche du livre de Mahmoud Abbas…

*Ce qu’on trouve dans les manuels scolaires palestiniens:
http://www.juif.org/antisemitisme-juif/241122,pas-seulement-un-lapsus-les-manuels-palestiniens-regorgent-de.php

*Sur les salaires des terroristes:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2019/02/14/terroriste-ca-paye-bien/

*Source infos-israel.news:
https://infos-israel.news/les-palestiniens-accueillent-abbas-avec-un-rassemblement-de-soutien-a-ses-propos-antisemites/
Version en arabe:
https://www.wafa.ps/Pages/Details/53465

*Sur l’apartheid en Israel:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2022/02/03/le-refrigerateur-%D7%94%D7%9E%D7%A7%D7%A8%D7%A8-et-lapartheid/

*Sur l’UNICEF et autres organisations soi-disant humanitaires:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2021/11/03/ces-o-n-g-que-nous-persecutons/

*Si vous voulez approfondir vos connaissances sur la situation des Juifs en pays arabes:
Les livres de Bat Yeor, l’une des premières à avoir expliqué ce qu’est la condition du dhimmi dans l’islam: Eurabia, l’axe euro-arabe, l’Europe et le spectre du Califat, le Dihmmi, profil de l’opprimé en Orient et en Afrique du Nord depuis la conquête arabe…
https://www.cairn.info/revue-pardes-2003-1-page-61.htm#
https://contrecourant1.wordpress.com/2009/05/03/document-la-ligue-arabe-et-letablissement-dun-statut-de-dhimmi-pour-les-juifs-en-palestine-mandataire/
http://danilette.over-blog.com/tradition-pogromiste-arabo-musulmane.html


Ces O.N.G que nous persécutons…

Le 22 octobre 2021, le ministère israélien de la Défense a désigné 6 ONG palestiniennes comme organisations terroristes.
Ces dernières ont été incluses sur la liste des organisations terroristes parce qu’elles sont gérées par et au profit du Front Populaire pour la Libération de la Palestine (FPLP), désigné comme organisation terroriste par les États-Unis, l’U.E, le Canada et Israël. Le ministre Benny Ganz a expliqué que ces ONG détournent des fonds humanitaires des donateurs européens vers le FPLP et recrutent leurs membres dans le groupe terroriste. Parallèlement le 23 octobre, un responsable de la sécurité a déclaré à la chaine 12 de la télévision israélienne que ces ONG fournissaient une bouée de sauvetage au financement du FPLP, dévoyant par là le mot humanitaire.

Or qu’est ce que le FPLP (Front de Libération de la Palestine) ?
Fondé par George Habash en 1967, le FPLP est un groupe terroriste marxiste-léniniste palestinien et laïc, soutenu à l’origine par l’ Union soviétique et la Chine. Le FPLP est impliqué dans des attentats suicides, des fusillades et des assassinats, entre autres activités terroristes visant principalement des civils. Il est bien connu pour avoir détourné des avions appartenant à des compagnies aériennes commerciales dans les années 1960 et 1970, ainsi que pour cibler des civils en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique. Enfin il est responsable d’innombrables morts et blessés.
Le FPLP a assassiné le ministre israélien du tourisme Rechavam Ze’evi en 2001.
En 1976, ses membres se sont joints au groupe Baader-Meinhof (un groupe terroriste ouest-allemand) pour détourner un vol d’Air France à destination de Tel Aviv, jusqu’à Entebbe, en Ouganda*.
En 2011, les membres du FPLP se sont attribués le mérite du meurtre brutal de la famille Fogel, dont un bébé et deux jeunes enfants.

Le FPLP était également responsable du massacre en 2014 dans une synagogue du quartier Har Nof de Jerusalem, assassinant quatre fidèles et un policier druze israélien venu leur porter secours.

policier druze tue dans l'attentat a Har Nof

(Zidan Sief, le policier druze assassiné)

En août 2019, une cellule terroriste du FPLP a perpétré un attentat à la bombe contre des civils israéliens, tuant Rina Shnerb, 17 ans, et blessant son père et son frère.

Rina Shnerb


Comme les autres organisations terroristes palestiniennes (Fata’h, Hamas, Djihad Islamique) le FPLP n’a jamais reconnu l’État d’Israël et s’oppose à toutes les négociations, appelant à la «libération» de toute la Palestine historique, de la rivière à la mer, et ce régulièrement au moyen de la terreur.

Amazon.com: From the River to the Sea : From the River to the Sea: Movies &  TV

(De la rivière à la mer, affiche du film de Pierre Rehov)

Quelles sont donc ces associations humanitaires, injustement maltraitées par Israel ?

Al Haq: Al Haq prétend documenter les violations des droits individuels et collectifs des Palestiniens dans les Territoires Palestiniens Occupés et mettre fin à ces violations en plaidant devant les instances internationales. Tous se dirigeants sont des membres du FPLP.

Addameer est censée apporter une aide juridique aux prisonniers palestiniens. Parmi les membres de l’équipe dirigeante se trouve Salah Hamouri, chouchou des médias et du gouvernent français. Il y est présenté comme un avocat, ce qu’il est, et comme un franco-israelien, ce qu’il est aussi. Par contre, son curriculum vitae leur est apparemment inconnu. Et pourtant : Salah Hamouri a été arrêté le 13 mars 2005 pour trois chefs d’inculpation :
– son appartenance à une organisation illégale, le Front Populaire de Libération de la Palestine (FPLP),
– sa position de leader au sein de cette organisation,
– et enfin sa participation dans le complot destiné à assassiner le grand rabbin Ovadia Yossef. Contrairement à ce qu’il pretend, lors de son procès il a pu être représenté par une avocate israélienne, qu’il a choisi. Au vu des preuves, il a décidé de plaider coupable. Il n’a jamais changé de version ou contesté sa culpabilité.
Enfin, Salah Hamouri a été libéré dans le cadre de l’échange d’un millier de prisonniers palestiniens contre le soldat israélien Gilad Shalit.

Bisan Research and Advocacy Center: encore une association de défense des prisonniers dont les membres sont des terroristes du FPLP.

Union of Agricultural Works Committees Society’s
(UAWC) se définit comme l’une des plus grandes institutions de développement agricole en Palestine, car elle a été créée en 1986 par un groupe d’agronomes. Le groupe ajoute que lors de sa création, l’UAWC dépendait entièrement de volontaires et a formé des comités agricoles en Cisjordanie et à Gaza pour définir les priorités des agriculteurs et aider l’Union à mettre en œuvre ses programmes et ses activités communautaires.
Ce qui est ennuyeux c’est que sa rhétorique comprend des accusations envers Israel de nettoyage ethnique », de châtiment collectif et d’apartheid, ainsi que de soutenir un droit au retour palestinien.
Comment ? Ces gentils paysans auraient-il des liens avec le FPLP ? Non !
Et pourtant, c’est ce que dit le Fata’h (parti de Ma’hmoud Abbas), pour qui l’UAWC est affilié officiellement au Front Populaire de Libération de la Palestine (FPLP). Il a bien été fondé par des agronomes mais qui tous émargent au FPLP. Je ne  sais pas ce qu’ils enseignent en tant que branche agricole, peut-être comment brûler les champs, les forêts et détruire notre bétail ?

(Coktail molotov et hachette sont les deux mamelles des paysans du FPLP, ngo.monitor)

Union of Palestinian Women Committees Society’s ou Union des comités de femmes palestiniennes (UPWC) déclare que sa mission est d’autonomiser les femmes palestiniennes à tous les niveaux et de contribuer à la lutte nationale palestinienne contre l’occupation militaire illégale du Territoires palestiniens. Selon un article de 2012 publié dans Haaretz, l’UPWC gère 21 écoles maternelles et garderies. Ci dessous une fête de fin d’annee en 2017. Et quand on sait que les autres écoles sont gérées par le ‘Hamas, le Djihad islamique et le Fata’h…


Selon ses termes, l’UPWC soutient le boycott de l’occupation sous toutes ses formes, y compris économique, culturel, universitaire et toutes les autres formes de boycott et rejette toute normalisation avec Israël la qualifiant de trahison.
Des liens avec le FPLP ? Là encore c’est ce qu’explique le Fatah et c’est aussi ce qui ressort du curriculum vitae de son équipe dirigeante.

Enfin le Defence for Children International-Palestine (DCI-P) qui prétend promouvoir les droits des enfants palestiniens. Cependant, son équipe dirigeante émarge elle aussi au FPLP.
Cette association cherche à convaincre les responsables gouvernementaux, les organes de l’ONU et le grand public qu’Israël maltraite systématiquement les enfants palestiniens. Cette campagne, connue sous le nom de No way to treat a child, fournit des informations fausses et inexactes concernant les mineurs palestiniens. Elle reçoit un financement de l’UNICEF-opt – la branche de l’UNICEF en Israël, en Cisjordanie et à Gaza – et sert d’ONG partenaire sur divers projets de l’UNICEF. Elle est également membre du groupe de travail de l’UNICEF sur la protection de l’enfance, apparemment chargé de surveiller et de signaler les violations contre les enfants palestiniens*. En plus du financement de l’UNICEF, DEI-P a également reçu le soutien du Secrétariat des droits de l’homme et du droit international humanitaire – qui est un mécanisme de financement conjoint des ONG des gouvernements suédois, suisse, danois et néerlandais.
Pensez-y lorsque vous achèterez des cartes de fin d’annee de l’UNICEF…

Or, Berlin se dit très inquiet de la qualification de ces 6 ONG comme organisations terroristes : Nous sommes très inquiets de cette décision israélienne, a indiqué une porte-parole du ministère des Affaires étrangères lors d’une conférence de presse régulière, évoquant une mesure d’une grande portée politique, juridique et financièreDu point de vue du gouvernement (allemand), le respect des droits de l’homme, des libertés fondamentales et la capacité d’action d’une société civile forte sont essentiels».
Et en plus, Berlin nous affirme avoir déjà bien enquêté et rien trouvé concernant des liens éventuels de ces organisations avec des organisations terroristes : Nous attendons donc maintenant des informations complémentaires de la part de la partie israélienne
Paris n’est pas en reste : La France exprime sa préoccupation après la désignation par les autorités israéliennes de six organisations non gouvernementales palestiniennes humanitaires et de défense des droits de l’Homme comme organisations terroristes.
Quant aux Américains :A notre connaissance Israel ne nous a pas prévenu à l’avance  a déclaré lundi le porte-parole du département d’État américain, Ned Price, et nous attendons des eclaircissements!
Etc…
Tous ces gouvernements qui sont donc très inquiets, qui ont déjà enquêté mais en vain, ne savent-ils donc pas que déjà en 2019, ces ONG avaient déclaré se passer du financement de la part d’un certain nombre d’organismes occidentaux? En effet à l’époque leur porte-parole Lubnah Shomali avait expliqué qu’il était inadmissible pour eux d’accepter l’article 1.5 de l’annexe de la nouvelle résolution de UE qui classait parmi les groupes ou entités terroristes le Hamas, le Djihad Islamique et le FPLP.
Les dirigeants européens et américains souffrent-t-ils d’amnésie ?

A bientôt

PS: Toutes ces organisations terroristes participent et financent le BDS
Si vous voulez quelques détails sur chacune d’entre elle, vous les trouverez sur le site NGO.Monitor:
https://fr.ngo-monitor.org/
Je vous invite aussi à lire ces articles:
https://fr.ngo-monitor.org/appel-a-la-dissolution-du-collectif-palestine-vaincra/
https://fr.ngo-monitor.org/le-site-internet-dun-collectif-francais-antisioniste-associe-a-une-organisation-nouvellement-designee-comme-terroriste-par-israel/

Deux autres excellents articles:
http://vudejerusalem.over-blog.com/2021/11/quand-le-monde-prend-la-defense-du-fplp-organisation-terroriste-palestinienne.html
https://terre-des-juifs.com/2021/10/31/ong-entre-faux-humanisme-et-financement-du-terrorisme-maitre-bertrand-ramas-muhlbach/

*Une septième organisation liée au FPLP – Health Workers Committee (HWC ) – a été ajoutee par les USA sur la meme liste noire en janvier 2020

*L’operation Entebbe:
https://www.idf.il/fr/minisites/guerres-et-op%C3%A9rations/op%C3%A9ration-entebbe-1976/

*l’UNICEF et ses très mauvaises frequentations:
https://fr.ngo-monitor.org/reports/lunicef-et-son-groupe-de-travail-des-ong-la-campagne-pour-mettre-tsahal-sur-une-liste-noire/

*l’UNICEF et ses très mauvaises frequentations:
https://fr.ngo-monitor.org/reports/lunicef-et-son-groupe-de-travail-des-ong-la-campagne-pour-mettre-tsahal-sur-une-liste-noire/
Son site se nomme très clairement Unicef state of Palestine
https://www.unicef.org/sop/


.