Détruire Israel par tous les moyens

A la mémoire de Ha’il Satawi et Kamil Shanan,  policiers druzes assassinés  par trois terroristes arabes israéliens de Um el Farm.

 et celles des membres de la famille Salomon, Yossef, Haya et Elad, égorgés chez eux lors du repas de shabbat par un terroriste venu des territoires palestiniens et qui voulait « sauver El Aqsa ».

Hier, je regardais la chaîne télé de la Knesset. Une des nombreuses commissions du parlement israélien traitait d’un sujet très sensible et actuel. Il s’agit des pressions exercées à l’égard de la jeunesse druze israélienne pour la convaincre de ne pas faire de service militaire.

La commission présidée par le député Amir Ohana. conseiller aux affaires militaires liées au recrutement, et à laquelle participaient des officiers supérieurs. un député et une représentante du Ministère de l’Education pour le secteur druze et tcherkesse,  a entendu un certain nombre de témoignages, notamment celui des représentants du mouvement étudiant Im Tirtzou qui a dévoilé cette affaire.
Le responsable de Im Tirtzou, Matan Peled, a décrit les activités de l’organisation pro palestinienne Baladna et ses liens avec les députés de la liste unifiée arabe*, tous deux incitant les jeunes appartenant aux communautés musulmanes, chrétiennes et surtout druzes, à ne pas faire leur service militaire ou service national.

L’organisation Baladna et sa jumelle Aorfod veut persuader les jeunes druzes qu’il n’y a pas d’entité druze-israélienne et qu’ils sont en fait tout simplement palestiniens. De même pour les jeunes tcherkesses. Dans ces communautés attachés à leur tradition, le service militaire ne touche que les garçons, mais les filles font souvent le service civil en volontariat dans les villages druzes.
Pour Baladna, même le service civil, qui est en fait un volontariat au service des plus démunis, est le signe d’une allégeance à la puissance occupante, Israel. Si il y a volontariat, celui-ci doit être effectué seulement dans les organisations palestiniennes.  Médecins et avocats affiliés à ces organisations expliquent aux jeunes comment frauder pour se faire reformer.
A ce stade, je dois préciser que les membres de la Liste unifiée sont des députés israéliens sensés représenter la minorité arabe israélienne et non pas les palestiniens de Mahmoud Abbas ou du Hamas.

Matan Peled a ajouté que les députés de la Liste unifiée incitent, d’une façon plus générale, les jeunes druzes qui sont astreints au service militaire comme les Juifs, à ne plus se considérer comme israéliens mais comme palestiniens. Ils font un travail de sape très élaboré au sein de la société israélienne non juive: Un jeune druze a témoigné pour décrire ce qui se passait à Daliyat El Carmel (ville druze au nord d’Israel) où ces organisations, n’ayant pas été autorisées à rentrer dans le lycée, avaient fait des réunions informelles dans un centre social sous un faux prétexte.

Le Dr Akram Hasson, député druze, a indiqué que les druzes jusqu’à présent ne se sont pas laissé faire et qu’au final le pourcentage d’incorporation des druzes dans l’armée est aussi élevé que celui des Juifs, mais, a-t-il ajouté, « une stricte surveillance de ces activités s’impose, nous maintiendrons l’interdiction à ces organisations d’entrée dans les établissements d’enseignement dans nos villages à majorité druze ». Toutefois signale-t-il, « il n’est pas possible aujourd’hui d’en faire autant dans des villages tels que Shfaram ou Kfar Kana où la population est mixte: druze et arabe. Pour ces derniers, nous allons proposer une loi  de protection contre ces organisations, sans délai. »

Mais, allez vous dire, même dans la population juive, des organisations prônent la désobéissance civile.
A l’extrême gauche de l’échiquier politique, Shoverim Shtika ou B’tselem, recrutent des arnarchisto-trotskistes  qui sont persuadés qu’en affaiblissant Tsahal, nous arriverons à une paix entre nous et les arabes. Certains sont atteints de ce syndrome de la haine de soi, ils espèrent en s’accusant, en annihilant leur identité, s’attirer les bonnes grâces de leurs ennemis ce qui bien sur n’arrivera jamais puisque le monde arabe ne connait que le dominant et le dominé et ne considérera jamais le dhimmi comme un interlocuteur valable.
Egalement, ceux, qui dans les groupes haredim, refusent aussi le service militaire, se justifient en nous expliquant que leurs prières sont aussi efficaces (voire plus) que le maniement des armes. Dans ces deux cas, que l’on soit d’accord ou pas, les gauchistes comme les harédim estiment agir en fonction de leurs convictions pour le bien du pays.

Tandis que pour le parti La Liste unifiée ou les organisations telles que Baladna,  il s’agit de détruire le fragile équilibre qui s’est installé dans la société israélienne entre différentes communautés. Il s’agit de démembrer Israel considéré comme l’ennemi. Leurs discours, ne se réfèrent jamais à la coexistence ou au vivre-ensemble. Non, leur objectif est clair: soumettre et détruire l’état d’Israel. Leurs propos sont clairs sur le sujet, ils ne s’en cachent même pas. ils parlent de soumission des juifs et de destruction du pays. Il veulent selon les expressions consacrées « la Palestine de la rivière à la mer » ou bien « jeter les Juifs à la mer », expressions largement scandées par les foules pendant les manifestations de cette dernière semaine.

Il était temps que ce problème soit révélé au grand jour. Le mouvement Im Tirtzou, qui est de plus en plus actif dans les universités, a beaucoup fait sur ce sujet.

Quand les députés druzes disent que ce mouvement Baladna n’a pas eu d’impact jusqu’à présent sur les jeunes druzes ou tcherkesses, c’est sans doute vrai car, dans la vie de tous les jours, les Arabes musulmans ne montrent aucune empathie pour les Druzes et ces mêmes députés, qui voudraient rallier les druzes à la cause palestinienne, ne prennent même pas la peine de se déplacer pour assister aux enterrements des victimes druzes des attentats. Il y a d’ailleurs eu des heurts violents entre Druzes et Arabes ces derniers temps dans les villages mixtes.

Les députés présents à cette commission ont décidé d’ouvrir une enquête pénale à l’encontre de 4 députés de la Liste unifiée.

J’ai confiance dans les Druzes. Non seulement nous avons créé avec eux ce qu’ils appellent une alliance de sang et de vie mais souvent, ils nous donnent des leçons de sionisme comme le ministre des communications  Ayoub Kara, ou comme  il y a quelques jours le député Ayal Assad qui s’opposait au démantèlement des portiques de sécurité aux entrées du Mont du Temple:
« La décision de retirer les portiques est un signe de faiblesse. Le peuple de l’éternité est digne d’un leadership fort et solide, qui ne s’aplatit pas et ne cède pas devant ceux qui désirent tuer des juifs. Il nous faut un gouvernement qui sera capable de chasser la Liste arabe unifiée et de l’envoyer à Gaza. En vrai et pas avec des mots. La population d’Israël a besoin de chefs à l’image de Juda Maccabée qui sortit lutter contre l’Empire gréco-syrien et remporta la victoire. Le peuple d’Israël a besoin de plus de foi ainsi que de prières dans les synagogues et les maisons d’étude.  N’oubliez pas! »

En fait, Israel subit actuellement une attaque sur tous les fronts:
– Au nord, le Hezbollah a réussi à étendre le conflit syrien au Liban et est en train de gagner la bataille de la Bekaa libanaise qui dure depuis une bonne semaine. Ce même Hezbollah, aidé par l’Iran, qui gouverne toute la région sud du Liban et nous menace avec ses milliers de missiles alors que pour mettre fin au précédent conflit l’ONU (France en tête) avait garanti que cette zone tampon  serait une zone démilitarisée.
– Au sud le Hamas, qui s’est allié depuis peu avec le Hezbollah libanais, menace également Israel de ses milliers de roquettes et pratique la surenchère en provoquant régulièrement Israel dans le but de gagner la guerre du leadership qui l’oppose au Fatah de Mahamoud Abbas.

L’un des héros de la guerre de l’été 2014, le général de brigade Ghassam  Alyian* a déclaré il y déjà quelque temps:


« Des forces ennemies qui ne sont pas libanaises, comme le groupe terroriste Hamas, pourraient mener des combats sur la frontière nord d’Israël. Des événements sur d’autres fronts que le front nord pourraient également déclencher quelque chose. Je suis basé au Nord du pays mais je vous assure que les événements de la frontière sud ont un impact énorme. Beaucoup de choses qui se passent à Gaza sont pertinentes pour le front libanais: nos ennemis analysent nos techniques de combat et s’inspirent de cette connaissance pour améliorer leurs propres tactiques. D’une façon ou d’une autre, une troisième guerre avec le Liban n’est juste qu’une question de temps ».
– A l’est, sur le Golan, l’accord récent de cessez le feu entre les troupes syro-iraniennes et les rebelles syriens, permet aux troupes chiites et à des observateurs russes de s’installer à 30 km de la frontière israélienne et à 6 km de la frontières jordanienne. La présence des observateurs russes empêchera les israéliens d’intervenir pour éviter que ne se forme une menace militaire sérieuse à la frontière est.
– A l’Unesco où les palestiniens d’ Abbas avec la complicité sournoise des européens et celle active des pays arabes font passer des résolutions qui sont des injures à l’intelligence des peuples et à l’histoire pour délégitimer toute présence juive dans la région.
– Enfin à l’intérieur, des groupes, comme Baladna, aidés par les députés arabes, eux-mêmes proches du mouvement islamique israélien, poursuivent leur tentatives de déstabilisation de la société israélienne. Le Waqf jordanien, en charge de l’administration de la mosquée d’El Aqsa, soutient les émeutiers et attise leur haine et leur colère en déclarant que les israéliens veulent détruire El Aqsa pour reconstruire le Temple. Les jordaniens aussi s’en mêlent car même si Abballah II a le plus profond mépris pour les Palestiniens et Arabes Israéliens, il a peur de perdre et son trône et sa vie. Il doit donc enfourcher le même cheval de bataille au cri de « Sauvons El Aqsa!*

Quand aux pays de l’Union Européenne qui continuent de vociférer contre Israel avec véhémence et à voter dans les instances onusiennes avec les pays arabes quelque soit la pertinence des résolutions, je n’en parlerai même plus. Ils ont une obsession mortifère contre nous qui font que des portiques de sécurité leur semblent acceptables partout dans le monde sauf ici car, comme je l’ai entendu lors d’une émission C’ dans l’air de France 5: « La Mecque ou le Vatican ne sont pas sous occupation étrangère ». La messe est dite!

Nous en sortirons, nous nous en sortons toujours, mais le prix à payer est quand même bien lourd!! 

 

A bientôt,

P.S.: Si vous n’avez pas le temps de lire toutes les notes, lisez au moins l’article de Ph Karsenty et P Lurçat

* Les Druzes:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2016/02/12/yitro-et-nous/

* La Liste unifiée est une coalition politique israélienne fondée en 2015, issue de l’alliance entre le parti communiste Hadash et les trois formations arabes : le Mouvement islamique (branche sudiste), la Liste arabe unie – Ta’alet et les nationalistes du parti Balad. Elue démocratiquement elle est représentée à la Knesset par 13 députés sur 120.

*Les Tcherkessim:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2015/05/22/les-tcherkessim/

*Ghassam Alyian:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2014/07/27/la-nuque-raide/

*Le ministre Ayub Kara est le representant en Israel des Bnei Noa’h (enfants de Noé) non- juifs qui observent les 7 mitsvot données à Noah: obligation d’établir des tribunaux, interdiction du meurtre, du vol, de l’adultère ou inceste, de l’idolâtrie, du blasphème, de manger la viande d’un animal vivant.
Actuellement, ce sont des monothéistes détachés du christianisme ou de l’islam. 
http://noahideworldcenter.org/wp_fr/dernieres-nouvelles/le-ministre-druze-ayoub-kara-representant-des-enfants-de-noe-au-sein-du-gouvernement-israelien/#gsc.tab=0

*Sauvons El Aqsa, est le cri de ralliement des terroristes ceux de Daesh, du Hamas, Fatah, du Jihad Islamique etc…
Lire à ce sujet l’excellent article de Philippe Karsenty et Pierre Lurçat 
sur Causeur:
https://www.causeur.fr/israel-jerusalem-alaqsa-terrorisme-145787#disqus_thread
Et sur la destruction des lieux saints musulmans par les musulmans eux-mêmes (les Juifs n’en ont pas détruit un seul)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Destruction_de_sites_li%C3%A9s_%C3%A0_l’Islam_pr%C3%A9coce

Quelques uns de mes articles sur le sujet:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2016/06/06/notre-jerusalem/
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2014/11/11/la-porte-des-lionshttps://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2015/09/25/le-groupe-clandestin-des-souffleurs-de-shofar/

 

.

Publicités

Vous devriez dire merci!

Il y a quelques jours,  à l’Université Hébraïque de Jerusalem, s’est tenue une conférence donnée par des opposants et réfugiés syriens. Ils ont tenté de parler de la situation humanitaire en Syrie et des nombreux massacres qui ont lieu depuis 5 ans*.

opposition-syrienne-universite-jerusalem-2
C’est alors que  des étudiants arabes de l’Université ont voulu les empêcher de parler tant qu’ils ne condamnaient pas Israel et « l’occupation israélienne »

issam-zeitoun-universite-hebraique-2

https://www.facebook.com/imtirtzu2006/videos/1291317937592503/

issam-zeitoun-universite-hebraique(remarquez l’occupant sioniste à kippa, au premier plan, plus occupé par son téléphone que par les vociférations des deux étudiantes)



Les Syriens se sont levés furieux. Issam Zeitoun, le représentant de l’Armée Libre Syrienne, s’est exclamé: « De quoi parlez vous? Vous devriez avoir honte! Vous vivez dans un véritable paradis. Vous devriez dire merci. Il y a des choses beaucoup importantes que la soi-disant occupation… De nombreux Syriens et Palestiniens nous voient comme des traîtres, je ne pense pas que quiconque puisse nous condamner pour parler avec Israel… Nous avons perdu trop de monde dans ce conflit et personnellement je parlerai avec Israel mais pas seulement pour changer la situation »

 

opposition-syrienne-universite-jerusalem
Ces étudiants arabes qu’ils soient de nationalité israélienne ou non, ont les mêmes droits que les étudiants juifs. C’est grâce à « l’occupant sioniste » qu’ils peuvent étudier en toute liberté dans des universités de premier plan où leurs droits sont pris en considération. S’ils étaient logiques avec eux-mêmes, ils quitteraient les bancs de l’université sioniste et iraient tous à Bir Zeit (Ramallah) ou à Al Quds. Là bas, ils ne seraient pas entourées d’étudiants juifs, ou de professeurs juifs, pollueurs. Il est vrai que le niveau n’est pas le même et qu’on ne leur permettrait pas de manifester quoi que ce soit sinon de faire la claque quand il y a des attentats en Israel.

universite-bir-zeit-ramallah

(le ‘Hamas contrôle l’organisation des étudiants de Bir Zeit)

al-quds-universite

(défilé pro-‘Hamas à l’Université d’Al Quds)

Il est vrai aussi qu’ils ne bénéficieraient pas de bourse sauf si leur famille comptait un « martyr ».

Ah prendre l’argent de l’état d’Israel et le conspuer quelle satisfaction!…
Quelle joie de bénéficier de bourses importantes et de crier à la discrimination!…
Car en fait, en tant que membres d’une minorité systématiquement considérée comme pauvre (ce qui n’est pas toujours le cas) et peu éduquée (ce qui est parfois le cas), le gouvernement les encourage à faire des études et leurs donne un certain nombre de facilités, alors que les étudiants juifs pauvres sont obligés de travailler pour payer leurs études universitaires*.

Quel plaisir de ne faire ni service civil ni service militaire et crier au racisme lorsque l’armée accorde une petite somme aux  soldats qui ont terminé leur service militaire et ont servi leur pays pendant trois ans (ce qui d’ailleurs concerne aussi les soldats non-juifs, qu’ils soient arabes ou druzes).
Quel plaisir d’hurler pendant cette conférence en se prétendant victimes alors que les vraies victimes essayaient de parler!

Victimes, ils le sont ces étudiants, ils sont victimes d’eux-mêmes et de leur éducation familiale. Ils n’ont pas appris que l’autre, le Juif,  existait, et pas seulement pour fournir un certain nombre des services, pas seulement non plus comme objet de leur haine gratuite. Ils ne savent pas que les  êtres humains dans leur diversité devaient être respectés et peuvent être au moins écoutés, y compris ceux qui avaient commis le crime d’avoir été sauvés par Israel…
En résumé, leur milieu ne leur a pas enseigné la décence mais l’arrogance.

Méditeront-ils les paroles du représentant de l’opposition syrienne: « Vous vivez dans un véritable paradis, vous devriez dire merci! » 

 

A bientôt,

* Comme vous le savez, nous sommes en guerre avec les Syriens (il n’y a jamais eu de traité de paix). Leurs exactions contre nos soldats pendant les dernières guerres ainsi que les nombreux pogroms contre les Juifs syriens nous les ont rendus peu fréquentables:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2015/09/18/les-trois-crimes-de-damas/
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2015/12/04/le-30-novembre/
et pourtant:
– Depuis 2013, plus de 2000 blessés ou malades  syriens  sont soignés dans des hôpitaux israéliens dans le nord du pays:
http://www.israelhayom.com/site/newsletter_article.php?id=39635
– Des organisations israéliennes comme IsrAid agissent dans de nombreux pays et aident les réfugiés syriens en Jordanie ainsi que ceux qui essayent d’arriver en Europe:
http://www.israaid.co.il/projects/jordan
http://mfa.gov.il/MFA/ForeignPolicy/Aid/Pages/IsraAID-extends-assistance-to-refugees-8-Sep-2015.aspx
– De plus, un appel de fonds en faveur des enfants syriens lancé sur les réseaux sociaux israéliens a déjà recueilli un demi-million de shekels en moins de deux jours.
http://www.lphinfo.com/israeliens-se-mobilisent-enfants-syriens/

* Je parle ici des bourses de l’état et non pas des bourses provenant de fonds privés. Les étudiants juifs peuvent aussi bénéficier de ces bourses dans certains cas: par exemple, les nouveaux immigrants, étudiants d’origine éthiopienne… Mais tous ceux-ci font leur service militaire.

*Une rallonge budgétaire pour sortir les localités arabes du dénuement. Ce serait parfait si ce n’était pas ad vitam eternam:
http://www.israelvalley.com/news/2009/07/02/23364/israel-arabes-discrimination-positive-les-municipalites-arabes-beneficieront-d-une-rallonge-budgetaire-y-compris-d-un-coa

Nous sommes tous concernés!

L’UNESCO a encore frappé et a voté une 2 ème résolution niant tout lien entre le peuple juif, le Mont du Temple et même le Kotel (mur des lamentations) et ceci, après celle du 15 avril, rédigées toutes les deux par les experts de l’Autorité Palestinienne et  parrainée par le Liban,  l’Algérie,  l’Égypte, le sultanat d’Oman, le Soudan et le Qatar…
Une journaliste de la Metula News Agency vous l’explique très clairement:


Dans la résolution de L’UNESCO, il est dit que Jerusalem est sainte pour les 3 religions monothéistes mais ajoute ensuite que le Mont du Temple est déclaré sacré uniquement pour les musulmans, et mentionné seulement sous le nom d’esplanade des mosquées. Le Kotel est lui aussi déclaré « Judenrein » et appelé place Al Burak, du nom du cheval de Mahomet.
Mais vous parler politique encore une fois et vous dire à quel point je suis écœurée? Non, j’en ai fini avec tout cela. Pour une fois je ne vais pas prêcher pour ma paroisse, si vous me permettez cette expression, je vais m’adresser à vous, mes lecteurs chrétiens et prêcher pour la votre.
Cette résolution n’a bien sûr pas fait la une des journaux mais bien plus grave pour vous, elle n’a donné lieu à aucun commentaire officiel de la part des dignitaires religieux, théologiens et journalistes* chrétiens.
Et pourtant, si nous les Juifs nous n’avons pas de liens avec ce pays, Israel, avec notre capitale, Jerusalem, avec le Kotel et le Mont du Temple sans oublier les vestiges de ce dernier* et bien… ce que vous croyez, ce qui fait le fondement de votre foi n’est que faribole et billevesée.
Aussi, j’ai décidé de vous écrire, à vous qui vivez encore dans des démocraties où vous pouvez vous exprimer sans risquer votre vie, ce qui n’est pas le cas de la majorité des chrétiens vivant en terre d’Islam.

Je ne vais pas vous parler de Thora ou d’Ancien Testament, ou de judaïsme mais de vos sources qui sont celles du Nouveau Testament. Selon le Nouveau Testament, Jésus était juif, et il allait prier au Temple. Les évangiles décrivent des scènes se passant à Bethlehem en Judée, et bien sûr à Jerusalem. A Jerusalem ont lieu plusieurs épisodes comme:
– La vision de Zacharie dans le Temple (Luc 1,5-23),
– La venue des Mages auprès d’Hérode (Matthieu 2,1-12)
– La présentation de Jésus au Temple à 40 jours (Luc 2,22-38).
– Douze ans plus tard, c’est la rencontre de Jésus avec les docteurs de la Loi (Luc 2,41-52).

A mon grand regret, je suis donc obligée de vous annoncer que les évangiles seront réécrits comme ceci, une fois que la censure des béni-oui-oui de l’islam et des majorités automatiques à l’ONU et à l’UNESCO sera passée par là.
Quelques exemples dans l’évangile de Matthieu, chap 2, 1..5,6…20…
« Jésus Issa (devenu un prophète musulman mineur bien qu’antérieur à Mahomet, mais pourquoi ne pas se permettre un léger anachronisme?) étant né à Bethléhem en Judée  Cisjordanie, Palestine occupée par les Romains, au temps du roi sultan Hérode, voici des mages d’Orient arrivèrent à Jérusalem Al Qouds,
Ils lui dirent: A Bethléhem en Judée Cisjordanie, Palestine (toujours occupée et ceci pendant tout le récit)
Et toi, Bethléhem, terre de Juda Cisjordanie, Palestine, Tu n’es certes pas la moindre entre les principales villes de Juda, Cisjordanie, Palestine, Car de toi sortira un chef qui paîtra Israël , mon peuple (là se pose un problème, on ne peut pas remplacer Israel par entité sioniste, car cela indiquerait encore que Jésus fait partie du complot sioniste)
2,20: Il dit: Lève-toi, prends le petit enfant et sa mère, et va dans le pays d’Israël (?), car ceux qui en voulaient à la vie du petit enfant sont morts.
12,1-4: Les pharisiens  (Les pharisiens ont mauvaise presse dans le christianisme mais que faire? Ce nom indique qu’ils sont Juifs,  Comment donc nommer les méchants?), voyant cela, lui dirent: Voici, tes disciples font ce qu’il n’est pas permis de faire pendant le sabbat (comment remplacer le mot sabbat?)… Mais Jésus Issa leur répondit: N’avez-vous pas lu ce que fit David Daoud, lorsqu’il eut faim, lui et ceux qui étaient avec lui, comment il entra dans la maison de Dieu mosquee d’El Aqsa*, et mangea les pains de proposition (encore un problème insoluble s’il n’y a pas eu de Temple)…
12,5: Ou, n’avez-vous pas lu dans la loi que, les jours de sabbat (?), les sacrificateurs violent le sabbat (?)  dans le Temple  la mosquee d’El Aqsa…
12,9: Étant parti de là, Jésus Issa entra dans la synagogue  mosquée (pas de synagogue à Al Qouds puisqu’il n’y a jamais eu de Juifs)
26,2: Vous savez que la Pâque (le Ramadan?) a lieu dans deux jours,
27,11: Jesus Issa comparut devant le gouverneur. Le gouverneur l’interrogea, en ces termes: Es-tu le roi des Juifs  (Oy Ve! Trouvez autre chose)?
27,51: Et voici, le voile du Temple de la mosquee d’El Aqsa se déchira en deux, depuis le haut jusqu’en bas… »

Je ne vais pas vous en donnez plus. Si vous lisez le Nouveau Testament, vous pouvez continuer vous-mêmes.
Comme l’a dit notre Premier Ministre: »
Même si les membres de l’UNESCO ne lisent pas la Bible, je leur suggère d’aller voir l’Arc de Titus, à Rome. Sur celui-ci, on découvre ce que les Romains ont rapporté à Rome après avoir détruit et pillé le second Temple sur le Mont du Temple il y a 2 000 ans.
Là, gravé sur l’Arc de Titus, se trouve le chandelier à sept branches, qui est le symbole du peuple juif, et qui, au passage, est également le symbole de l’État juif d’aujourd’hui.
Mais bientôt, l’UNESCO dira que l’empereur Titus s’était embarqué dans la propagande sioniste. »*

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

(Dreuz)

Cette photo trouvée sur la page facebook de Kravi est pour moi la réponse juive à l’UNESCO:

reponse-a-lunesco

Que les hommes politiques occidentaux se conduisent aussi servilement, cela ne m’étonne pas mais que pas un responsable, théologien, journaliste chrétien n’ait eu une réaction d’indignation me laisse pantoise.

Car en fait, je le répète: cette déclaration de l’UNESCO nie les fondements théologiques du christianisme! Et personne n’a réagit?

Ma grand-mère disait parfois: « Quand on te crache dessus, ne pense pas qu’il pleut« .
Ne sortez pas vos parapluies, ce n’est pas une bourrasque. Bien pire qu’un pogrom, c’est la négation de ce en quoi vous croyez, de ce qui fait votre foi, de ce que vous êtes. C’est l’hiver islamique qui s’installe, à vous de voir pour combien de temps!

Lors de la fête de Soukot, les Juifs offraient en sacrifice 70 taureaux pour la prospérité des 70 nations. Ils faisaient ces sacrifices dans le Temple qui n’a jamais existé… Je vous souhaite une bonne fête de Soukot.

A bientôt, 

PS:  En Israel, le père Gabriel Nadaf a réagi fortement. Voici ce qu’il a écrit sur sa page facebook:
« À la lumière de la fâcheuse décision politique de l’UNESCO, en ce dimanche je vais prier pour Jérusalem. Aussi, j’invite toutes les églises, tous les pasteurs et tous les prêtres à prier pour Jerusalem. Couper le lien entre le Mont du Temple, le Mur Occidental et le peuple juif constitue une violation des racines du christianisme et est en contradiction avec les deux religions. Chaque chrétien qui croit vraiment en la Bible ne peut pas rester silencieux. En ce dimanche, joignez-vous à moi dans la prière pour Jérusalem. »
pere-gabriel-nadaf

*Sur la première résolution de l’UNESCO, j’ai trouvé ce commentaire de Gérard Prasquier (Président d’honneur du CRIF)dans le journal La Croix:
http://www.la-croix.com/Debats/Courrier/Decision-de-l-Unesco-2016-05-25-1200762703

*Ce qui n’est pas le cas de ceux qui vivent au Moyen-Orient, à Gaza, à Bethlehem ou Ramallah ou dans certains pays d’Afrique.

*Lors de notre mariage, comme la tradition le veut, mon mari a cassé un verre en souvenir de la destruction du Temple de Jerusalem et non pas de la mosquée d’El Aqsa!

*http://www.dreuz.info/2016/10/14/le-moment-dhumour-de-netanyahu-apres-que-lunesco-ait-declare-que-le-peuple-juif-na-aucun-lien-avec-le-mont-du-temple/

*Des vestiges du Temple sont régulièrement découverts par les archéologues israéliens malgré les tentatives du Waqf jordanien de détruire toute trace juive.

*Israel a retiré sa participation à l’UNESCO.

 

Laïcité à géométrie variable?

Il m’arrive parfois de lire quelques articles sur ce qui se passe en France. J’ai été surprise par le nouveau débat musclé sur la laïcitéLes attaques terroristes et le questionnement sur l’intégration de la population musulmane en ont été apparemment l’élément déclencheur.
Comme vous le savez la laïcité française s’est construite comme  contre-pouvoir à celui de l’église catholique au 19 ème siècle. Le point culminant de ce long processus eut lieu en 1905 au moment de la séparation entre l’Église et l’État.
Mais savez-vous que dans le même temps, le France se conduisait au Moyen- Orient comme le défenseur des institutions chrétiennes catholiques en vertu des Capitulations*. Curieux?
Pas vraiment car au Moyen-Orient le goupillon peut venir en aide au sabre. Défendre les intérêts des institutions catholiques  était la voie la plus simple pour étendre son influence culturelle et surtout politique. Les bourgeois arabes de Palestine parlaient souvent français*, car ils avaient été élevés dans des écoles de « calotins », les mêmes calotins combattus en France. Il faut d’ailleurs reconnaître à ces écoles qu’elles donnent encore à l’heure actuelle un enseignement de qualité.

Mais enfin, la laïcité serait-elle à géométrie variable pour les politiques français?
J’ai retrouvé quelques documents intéressants, provenant du Grand-Orient, obédience maçonnique, traditionnellement anticléricale.
Dans la Palestine au détour du 20 ème siècle, les loges du Grand-Orient* sont peu nombreuses car la tradition maçonnique ne convient qu’à une minorité de personnes, comme l’émir Abdel Kader* qui sera franc-maçon dans son exil damascène ou Vladimir-Zeev Jabotinsky pendant son séjour en France.
En Palestine ottomane, les membres des loges maçonniques subissent de nombreuses pressions et menaces dont une grande partie vient du Consul Général de France, un nommé Ronflard (!), agissant pour le compte des Frères Assomptionnistes à qui il les dénonce. Les francs-maçons juifs ne sont pas concernés mais les Arabes chrétiens* ont peur d’être dénoncés à leur propre église. Ceux qui s’estiment le plus en danger, ce sont les expatriés français, travaillant dans différentes institutions, comme le docteur Drouillard, directeur de l’hôpital Saint Louis. Il est menacé et craint d’être déplacé et sali auprès du gouvernement: « Sous prétexte d’un vain protectorat religieux, reste traditionnel d’une politique religieuse française qui a toujours été funeste à la France…notre gouvernement entretient à Jerusalem un Consul Général…aux ordres des communautés (chrétiennes)… Un Consul qui n’aurait pas su se plier aux exigences de ces Messieurs, qui n’irait pas à la messe assez souvent, ou qui ne communierait pas à chaque fête, en un mot qui aurait eu des histoires, est immédiatement remplacé ».
Non seulement les Assomptionnistes cherchent à ramener leurs ouailles dans le droit chemin manu militari mais bien plus, ils bénéficient de la collaboration active du Consul Général de France, fonctionnaire d’un état laïque, qui trahit ainsi ses idéaux.
Lorsque ces mêmes francs-maçons demandent au Consul Général de les aider à ouvrir des écoles laïques où seraient enseignés en français, les valeurs des droits de l’homme et les vertus de la laïcité, ils se heurtent à un refus catégorique du Consul* pour qui l’enseignement ne doit se faire que dans des écoles privées chrétiennes. Il dit craindre une mixité déplorable avec les enfants grecs orthodoxes, ou pire encore, avec les enfants juifs.
Une fois encore, les enfants juifs ne sont pas concernés, car ils fréquentent des écoles juives où un enseignement moderne leur est donné en français, en allemand et évidemment en hébreu.
Il est vrai que la Palestine fait encore partie de l’empire ottoman et que depuis les Capitulations* de nombreux accords passés avec les différents gouvernements ottomans ont toujours garanti aux communautés chrétiennes un total droit de propriété sur leurs terrains et églises ainsi qu’une entière capacité de gestion…

16th_century_copy_of_the_1569_capitulations_between_charles_ix_and_selim_ii(L’un des nombreux traités signés avec les Turcs dont l’ensemble forme les Capitulations.
Celui-ci a été signé par le roi Charles IX et le Pacha Selim II en 1529)

Les Capitulations ont été abrogées en 1923 lors du traité de Lausanne, l’empire ottoman n’est plus et nous nous trouvons presqu’un siècle plus tard.
Et pourtant…
De nos jours, les différents gouvernement français  utilisent toujours ces associations religieuses pour asseoir leur influence politique. Un ancien ambassadeur de France en Israel, Alain Pierret,* raconte que le quai d’Orsay avait décidé d’une « légère dérogation » (sic!) au Corpus Separatum* et décidé que le village d’Abou Gosh* jouirait d’un statut d’extraterritorialité lors de la messe à laquelle Jacques Chirac devait assister en novembre 1987.

(le Corpus Separatum de la Résolution de l’ONU 1947)

Abou Gosh était déclaré, pour une journée, territoire non israélien, hors sol, grâce à une belle abbaye bénédictine, datant des Croisés! Et ceci:
– Bien que le Corpus Separatum* qui faisait de Jerusalem une ville internationale selon la partition de l’ONU en 1947, ait été abrogé en 1949 après l’armistice entre Israel et les pays arabes,
– Bien que de toute manière, selon ce même Corpus Separatum, Abou Gosh se soit trouvé alors  sur le territoire attribué aux Juifs par l’ONU et non pas en zone internationale!

Cette « légère dérogation« permettait simplement aux officiels français d’assister à une messe en territoire international et même francisé, dans la mesure ou la maison-mère de l’abbaye d’Abou Gosh se trouve au Bec-Hellouin dans la région de Nantes*!
Mais pourquoi? Pourquoi ce tour de passe passe odieux et ridicule alors que le président de la République Française était en voyage officiel? Tout simplement parce que la France considère que pour renforcer son influence dans les pays musulmans, elle doit minimiser l’existence d’un état juif, le contester par tous les moyens. De plus, déclarer que ce village était hors du territoire israélien c’est à  dire hors « des mains des Juifs » grâce à une abbaye croisée, c’est se poser en défenseur de la chrétienté, un vieux rêve du si antisémite quai d’Orsay!

eglise du couvent benedictin Abu Gosh

Ce que les différents gouvernements français ont oublié c’est que les accords sur les lieux saints catholiques, tels qu’ils étaient spécifiés dans les Capitulations étaient évidemment caduques puisque l’empire ottoman n’existait plus et que sur le pashalik de Palestine avaient été établis par décision de l’ONU les états souverains de Syrie, Jordanie et d’Israel.
En ce qui concerne Israel et les lieux saints, il existe un accord nommé « Accord Fondamental », mais il a été passé entre entre Israel et le Vatican et non pas entre Israel et la France. De plus, le pape Jean Paul II n’a jamais obtenu d’Israel que les institutions catholiques aient un statut international particulier.

Cette affaire du couvent bénédictin est doublement choquante:
En effet, la France a pris sur elle de déclarer ce village zone extraterritoriale alors qu’il se trouve sur celui d’un pays souverain! De surcroît le gouvernement français a fait fi de la laïcité qu’il défend si haut et fort.

Abu Gosh(Abou Gosh entre Tel Aviv et Jerusalem)

Il m’est souvent arrivée d’entendre qu’ Israel ferait bien de s’inspirer de la France et devenir enfin un pays laïque. Curieux de la part de gens qui  bafouent cet idéal quand cela les arrange.
Les Juifs de France ont adhéré en bloc à la laïcité qui leur a permis de se fondre dans le paysage. La laïcité a de nombreux atouts mais ne vous y trompez pas, elle est extrêmement fragile et facilement trahie. Si elle n’est pas clairement définie et si son application ne fait pas l’objet d’un contrôle continu, elle peut être vite bradée. Pour beaucoup elle n’est qu’un mot-valise utilisé par la novlangue, charabia du prêt à penser, dans lequel on fourre n’importe quoi.
Au Moyen-Orient, de nombreux Arabes laïques tournèrent leur veste dès qu’ils entendirent les prêches enflammés du Grand Mufti. Pour eux, l’universalisme et la fraternité ne concernaient pas leurs rapports avec les Juifs.
Une exception cependant, et de taille, Razzak Abdelkader: arrière petit-fils de l’émir Abdel Kader, qui combattit dans les rangs du Palma’h. Il était dévoué à la cause sioniste car pour lui il s’agissait vraiment d’une entreprise de décolonisation:
« Je ne considère pas le sionisme comme une entreprise que l’on peut qualifier de coloniale. Je ne connais pas non plus le problème palestinien: comme la grande majorité des Occidentaux, je ne perçois le conflit que dans sa dimension globalement israélite-arabe… Les mêmes hommes politiques arabes qui ont protesté, n’ont pas eu de soucis avec l’argent introduit par les Juifs dans le pays […]. Ils n’ont montré aucun mépris vis à vis de l’argent qui a pris soin de leur population rurale.« (la suite dans les notes en bas de page) 
J’ai rencontré Razzak Abdel Kader en 1967 au kibboutz Ramat Hashofet. Je ne ferai pas de révélation particulière car j’étais bien trop timide et impressionnée par cet homme discret qui m’avait parlé gentiment en français. Il est enterré en Israel.

En fait la laïcité n’a jamais été garante de démocratie (encore un mot-valise) et de défense des opprimés. Les régimes laïques en Syrie, Turquie et Irak ont été dans le même temps des dictatures sanglantes. Il s’agissait là d’une laïcité opportuniste qui permettait (une fois les Juifs tués ou expulsés*) de rester entre soi en délimitant soigneusement les attributions de chacun. Seule la dictature faisait tenir le puzzle. Au Liban, pays plus démocratique, le puzzle a explosé en 1975. En Irak, lors de la 2 ème guerre du Golfe, le gouvernement laïc de Saddam Hussein avait créé tout une troupe de terroristes, les fedayins de Saddam, prêts à se faire sauter au nom d’Allah et on sait ce qu’il en est de la Syrie.

A bientôt,

*Séparation de l’église et de l’état:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_de_séparation_des_Églises_et_de_l%27Éta

*Capitulations:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Capitulations_de_l%27Empire_ottoman
Un firman de 1852 rappelait les droits de propriété et d’administration de chaque communauté chrétienne tels qu’ils avaient été établis en en 1757
http://www.imprescriptible.fr/documents/morgenthau/chapitre10.htm

*On trouve le Grand Orient et la Grande Loge de France au Moyen-Orient dès le 19 ème siècle.

*L’Emir Abd El Kader: chef militaire algérien qui lutta conte la colonisation française. Vaincu et emprisonné en France, il fut ensuite relâché et finit sa vie à Damas. Il aida les chrétiens lors des pogroms du Mont Liban et de Damas en 1860. Il faut noter qu’un grand nombre de ses partisans s’installa avec lui en Syrie et donc dans la Palestine ottomane. Encore aujourd’hui, un certain nombre de Palestiniens revendiquent leur origine algérienne 

*L’article du Huffington Post a été repris du site d’une certaine Hanna. Ce n’est pas moi!
*http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2010/01/11/1880562_comment-les-proprietaires-feodaux-arabes-qui-ont-exploite-leur-population-rurale-sont-devenus-des-chefs-nationalistes.html *

*Monsieur Alain Pierret:
http://www.akadem.org/sommaire/colloques/65-ans-de-relation-france-israel/65-ans-de-relation-france-israel-20-10-2014-62948_4557.php (en particulier à la 43. 45 minute)

*Corpus Separatum:
https://en.wikipedia.org/wiki/Corpus_separatum_(Jerusalem)

*L’Irak et les autres pays musulmans:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2015/12/04/le-30-novembre/
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2013/03/08/et-vous-quand-avez-vous-quitte/

 

 

 

 

 

 

Notre Jerusalem

 

Dimanche, nous avons fêté Yom Yerushalayim, le jour de Jerusalem.

Yom Yerushalayim 3
Nous avons cette particularité d’avoir un pays, le seul établi selon une décision de l’ONU et toujours en danger d’être délégitimisé.
Depuis 3000 ans, les juifs du monde entier considèrent que leur capitale est Jerusalem. Elle fut proclamée à capitale de l’état d’Israel dès l’indépendance,  et à nouveau en 1980 après que la partie est de la ville, alors sous souveraineté jordanienne, fut libérée en 1967. Pourtant, elle est encore et toujours contestée par le monde entier. Aucune ambassade ne s’y trouve.
En 2006, les deux dernières, celles du Salavador et du Costa Rica ont déménagé leurs bureaux vers Tel-Aviv. Voici ce que dit Oscar Arias, le président du Costa Rica  : « 
Cela nous permet (le déménagement) de réparer une erreur historique qui a été dommageable pour notre réputation à l’échelle internationale et nous a privés de relations amicales avec le monde arabe et la civilisation islamique, lesquels partagent nos valeurs de liberté, de démocratie et de droits humains ».
Sur le site diplomatie.gouv.fr il est écrit : l’Etat d’Israël a fixé sa capitale à Jérusalem en dépit de l’absence d’accord international sur le statut de cette ville.
En fait, alors que chaque pays peut choisir comme capitale la ville qui lui convient le mieux, nous sommes toujours soumis au diktat des nations qui, comme chacun le sait, par le biais de ses organisations, nous accuse d’empoisonner l’eau des puits, nie tous nos liens avec le judaïsme etc..
A tel point que depuis le 3 juin, le gouvernement français a décidé, suite à l
a réforme informatique du Registre des Français de l’étranger, la mise en œuvre à partir du 1er juin 2016 et basée sur la géographie des circonscriptions électorales, de mentionner sur les documents officiels délivrés aux Français résidant en Israel la mention « ISRAËL/TERRITOIRES PALESTINIENS » pour désigner leur pays de résidence et ce quelle que soit la ville de résidence.

consulat-768x586
En clair, il n’y a plus de « territoires occupés » (la Judée et la Samarie) et le territoire israélien. Tout Israel est considéré comme territoire palestinien.

Bon sang, mais c’est bien sûr! C’est exactement la position de Ramallah!

souplex-bon-sang-mais-cest-bien-sûr Concernant le vote à l’UNESCO*, le premier ministre français a dit que c’était une  erreur.
Pour celui plus récent à l’OMS*, nous n’avons pas eu droit à une déclaration de l’état français.
Enfin pour cette mention «ISRAËL/TERRITOIRES PALESTINIENS», les autorités françaises en Israël ont assuré être informées de ce «problème informatique».

Quelqu’un se serait-il trompé de bouton? A ce niveau d’incompétence tout est possible! Misons plutôt sur de la mauvaise foi.

Donc, Jerusalem est hors-sol avant d’être un jour territoire international ou palestinien, ce dont rêvent la plupart des pays de la planète. Et pourquoi?
Certainement, pour plaire aux musulmans qui ne tolèrent pas que cette ville soit entre les mains d’infidèles tels que nous.
Mais plus que ça, le cerveau de beaucoup d’occidentaux possède une strate plus ou moins développée dans laquelle il est inscrit: Le monde tournerait bien mieux sans les Juifs.
Je ne pense pas qu’aucun des pays qui ont installé leur ambassade à Tel Aviv accepteraient qu’il en soit de même pour eux: même Berlin, qui fut non seulement la capitale de l’Allemagne mais aussi celle du 3 ème Reich, est redevenue vite fait celle de la république allemande à la chute du mur sans qu’il fut besoin d’obtenir l’agrément des nations.


les Juifs dans la lune

Pour en revenir à Jerusalem:
Elle n’a été sous souveraineté jordanienne que pendant 19 ans alors qu’auparavant, elle se trouvait sur le territoire de la Palestine mandataire dévolu aux Juifs. Les Jordaniens ne s’y sont jamais intéressés et elle n’a jamais été la capitale de la Jordanie. Et pendant ces 19 années, personne n’a menacé de tuer des Jordaniens au nom de la libération de Jerusalem, car elle se trouvait aux mains de musulmans et non pas d’infidèles.

Pourquoi est ce donc si important pour les Arabes que cette ville ne tombe pas aux mains d’infidèles?
On nous répété à satiété que Jerusalem est la 3 ème ville sainte pour l’Islam, après la Mecque et Medine. Loin de moi l’idée de priver qui que ce soit de ses lieux saints mais nous sommes-nous déjà demandé depuis quand Jerusalem est devenue une ville sainte pour l’islam?

Un peu d’histoire et quelques précisions:
– Le prophète Mohammed naît en l’an 570 et meurt en 632.
– Dans la tradition musulmane, il est dit qu’au début, Mahomet se tournait vers Jerusalem pour prier mais qu’il décida de se tourner vers la Mecque en 624. Car, déclare-t-il « Dieu se trouve en Orient et en Occident« .
Je ne recherche pas les raisons de ce changement. Ce qui pour moi est important, c’est que depuis l’année 624, les Musulmans prient tournés vers la Mecque.
– Jerusalem n’est pas mentionnée dans le Coran, pas une fois.
Selon la tradition musulmane, le Coran décrit un voyage nocturne au cours duquel Mohammed a reçu la nouvelle religion, l’islam « Gloire à Celui (Dieu) qui a fait voyager Son seviteur, la nuit, de la masjidi-l-Harami à la masjidi-l- aqsa (aqsa= éloignée) autour de laquelle Nous avons mis notre bénédiction afin de lui faire voir certaines ayatina (signes, prodiges)*... »
Donc, le serviteur, Mohammed voyage depuis un endroit qui selon l’orthodoxie musulmane est La Mecque, jusqu’à la mosquée éloignée, El Aqsa!

Je ne me mêlerai pas d’exégèse du texte du Coran, je n’ai pas compétence pour le faire. Ce que je veux faire remarquer c’est simplement qu’il ne faut pas sauter hâtivement à la conclusion qu’il s’agit de la mosquée actuelle El Aksa.
Pourquoi?
Parce qu’à cette époque, nulle mosquée ne se trouve sur le mont du Temple. S’y trouve par contre une église byzantine.
– De surcroît, quand Omar conquiert Jerusalem en 638, il ne manifeste aucune envie de construire une mosquée.
Un hadith raconte qu’à son arrivée Omar demande à un Juif de lui montrer le lieu le plus saint de la ville. Le Juif lui montre une direction au nord du Mont du Temple, Omar se fâche, le traite de menteur en lui disant: « Tu as peur que nous nous tournions vers ta pierre sacrée lorsque nous nous tournons vers la Mecque pour prier! » Et voyant que le Juif enlève ses chaussures car ils se trouvent sur l’esplanade du Temple, Omar ajoute: « Nous musulmans, nous n’avons pas à enlever nos chaussures sur le Mont du Temple car ce n’est pas un endroit sacré aux musulmans ». 

Cela montre qu’Omar considère cet endroit où il sait que fut construit le Temple de Salomon comme tout à fait honorable mais pas certainement pas comme sacré.
– De plus, comme Omar est un bon administrateur, il organise la vie des habitants de Jerusalem en publiant ce qui s’appelle encore maintenant « Les règlements d’Omar » qui régissent la vie des dhimmi juifs et chrétiens*.
Il s’agit d’une discrimination juridique, politique et théologique très explicite:
Juifs et Chrétiens ne peuvent porter une épée, 
ne peuvent étudier le Coran, ne peuvent pas servir au sein du gouvernement. Ils sont subordonnés aux Musulmans pour les questions d’héritage. On ne peut pas accepter leur témoignage contre des Musulmans dans un tribunal.  Juifs et chrétiens n’ont pas le droit monter un cheval ou un mulet sellé, ils peuvent seulement monter un âne. Ils ne peuvent construire des bâtiments plus élevés que ceux des Musulmans. Ils ne peuvent construire des églises et des synagogues ou les rénover. Ils ne peuvent s’habiller comme des Musulmans: les Juifs doivent porter une ceinture jaune et les Chrétiens une ceinture bleue. Les femmes musulmanes ne doivent pas entrer dans les maisons juives et chrétiennes. Les femmes juives et chrétiennes ne doivent pas se baigner avec les Musulmanes, elles doivent porter un anneau de fer et aller dans leurs propres bains. Juifs et Chrétiens ne peuvent  empêcher leurs parents de se convertir à l’ Islam. Les Chrétiens n’ont pas le droit de discuter de la question de l’unité de Dieu.
Juifs et Chrétiens sont vu comme potentiellement traîtres puisqu’il  leur est officiellement interdit de comploter avec les ennemis de l’Islam et de faire tomber des Musulmans dans un piège.
Enfin, Juifs et Chrétiens ne peuvent entrer dans la péninsule arabique, lieu exclusivement musulman! 
Or, aucune de ces lois qui régissent tous les domaines de la vie des dhimmis ne concerne le Mont du Temple.
Sur le Mont du Temple, je le redis, il n’y a ce moment là sur ce terrain qu’une église byzantine.
On raconte même que, voyant l’énorme tas d’ordures déposés à dessein par les chrétiens aux abords du Kotel pour y interdire son accès aux Juifs, Omar fait nettoyer tout cela, par mesure d’hygiène et décide (contrairement à ce qui avait été écrit dans ses Règlements!) de permettre aux Juifs une petite synagogue sur le mont du Temple, synagogue qui restera jusqu’à la conquête croisée en 1099.*

En fait, c’est seulement en 705 que commence cette construction de la mosquee d’EL Aksa.
Nous sommes pendant la dynastie des Omeyyades (661-750). A ce moment là, le siège du califat se trouve à Damas. Son contrôle sur les villes saintes, La Mecque et Médine, est à peu près inexistant du fait des soulèvements permanents des gouverneurs locaux. Vu son passé biblique, Jerusalem est la ville toute trouvée pour leur faire concurrence d’autant qu’elle est située bien plus près de Damas que les deux premières. Et c’est ainsi qu’est décidée la construction de deux bâtiments destinés à rehausser le prestige de la ville: le Dôme du Rocher*

The_Dome_of_the_Rock

et une mosquée, nommée pour l’occasion El Aksa, la lointaine, en référence au voyage nocturne de Mohammed.

mosquee d'El Aksa 2
Mais tout cela n’est qu’à usage interne et personne n’est invité à combattre pour la liberté d’El Aksa.
En fait, Jerusalem ne devient un lieu saint important pour l’slam qu’à deux reprises. Au 11 ème siècle après la conquête de la ville par les Croisés et au 19 ème siècle lors de l’établissement sioniste.

Mais me direz-vous, on veut bien accepter l’anachronisme flagrant en ce qui concerne El Aqsa mais le nom de Jerusalem lui-même en arabe Al Quds, la Sainte!
القدس‎‎ (Al Quds) est la forme abrégée de بيت القدس‎‎: Beit Al Quds, (Beit hakadosh en hébreu) la Maison de Sainteté, appelée aussi  بيت المقدس: Bait-ul-Muqaddas, transformation de l’expression hébraïque Beit Hamikdash, le Temple.
Ceci fut accepté et d’usage courant pendant des siècles.
Au 20 ème siècle, les Frères Musulmans commencèrent leur propagande visant à effacer les liens  entre le peuple juif et le Mont du Temple.

Cela commença par les prêches incendiaires du Grand Mufti Hadj Amin Al Husseini, antisémite notoire et ami d’Hitler.
Pour enflammer les foules musulmanes contre les Juifs, il rejeta le fait historique que Al-Aqsa a été construite par les Omeyyades au VIIe siècle, et le remplaça par un mythe: Al-Aqsa a été construite par Adam 40 ans après avoir construit le Haram (sanctuaire) dans la Mecque.
Actuellement, les musulmans n’utilisent plus les  noms de Bait ul Muqaddas ou Haram al-Sharif, Noble Sanctuaire, en référence au Temple. Ils préfèrent maintenant celui d’El Aksa, la lointaine. Leurs dirigeants instrumentalisent ainsi le voyage sacré de Mohammed pour enflammer les foules.

De plus, depuis quelques années,  ce nom est le synonyme de la ville de Jérusalem toute entière, et même de la Palestine. C’est ainsi que le slogan « Libérez la Palestine des sionistes » est devenu « Liberez El Aksa« , « El Aksa est en danger« , « Les Juifs veulent détruire la mosquée d’El Aksa« 

Arrivent alors les déclarations d’Arafat en 2002: les Palestiniens étaient en Eretz Israel avant tout le monde, bien sûr avant les Juifs!
On raconte à ce sujet l’anecdote suivante (si non e vero e ben trovato!). Le délégué israélien à l’ONU commence son discours en racontant que le roi David, étant allé se baigner, s’était fait voler ses vêtements par des Palestiniens. Arafat tonne: Ah non! Ce ne peut pas être nous, nous n’étions pas là! « Et bien dit le délégué israélien, on se rapproche pas à pas de la vérité, encore environ 3000 ans et on y sera! »

Vous devez vous demander comment une histoire aussi illogique et sans fondement peut ainsi enflammer les foules musulmanes? Tout simplement parce que la logique n’a rien a y voir! Nous sommes des infidèles qui habitent le Dar el Islam (la maison de l’Islam = territoires conquis par les musulmans) et doivent accepter d’être des dhimmis s’ils veulent rester en vie.
Je ne vais pas vous faire part des déclarations des dirigeants palestiniens ni des organes de l’Autorité Palestinienne sur ce sujet. Ils en sortent tous les jours et elles sont toutes plus délirantes les unes que les autres.

Le fait qu’Israel soit lié par un accord passé avec le Waqf jordanien après la guerre des 6 jours et lui laisse l’administration du Mont du Temple n’aurait pas du permettre cette dérive actuelle qui interdit aux Juifs de prier sur le mont du Temple (dans les faits, même la simple promenade) ce qui laisse le champ libre à tous les extrémistes musulmans qui veulent, là encore, un territoire judenrein.

Cet endroit nous fut peu à peu interdit, selon l’humeur des Britanniques*. L’occupation jordanienne nous l’avait interdit complètement à nous Juifs mais aussi aux Musulmans israéliens. Après 1967, nous avons eu droit à quelques années de tranquillité: Chacun pouvait simplement s’y promener, prendre des photos.
Maintenant, nous souillons par notre présence cet endroit que nous aimerions ouvert à tous et qui, je le répète, ne s’appelle pas l »esplanade des mosquées » comme le disent les idiots utiles, mais le Mont du Temple ou le Noble Sanctuaire comme vous le voulez.

Pourquoi dans cet article, ne pas avoir expliqué ce qu’est Jerusalem pour nous Juifs? Parce qu’il n’y a pas de pire sourds que ceux qui ne veulent pas entendre. Vous mes amis, vous savez ce que signifie Jerusalem dans notre cœur.
Vous savez que nous prions en nous tournant vers elle, et ici vers le Mont du Temple depuis 2000 ans.
Vous savez que si elle n’est pas mentionnée une seule fois dans le Coran, elle l’est environ 800 fois dans la Bible.
Vous savez que nos prières sont truffées de suppliques pour la reconstruction de Jerusalem, que nos plus grands poètes lui ont consacré des hymnes au cours des siècles, souvent mis en musique. Les plus belles chansons concernent Jerusalem, il y en a des milliers. Savez-vous que  » יש אנשים עם לב של אבן, s’il y a des hommes qui ont un coeur de pierres, יש אבנים עם לב אדם il y a des pierres qui ont un cœur d’homme« ? Ce sont celles du Kotel.
Vous connaissez certainement cette photo:
Y voyez-vous la « soldatesque israélienne ivre de sang » comme l’écrivaient certains journaux en 1967? Non, ce sont des soldats émus de se trouver pour la première fois de leur vie devant le mur occidental du Temple. Les même posent aussi 40 après.

kotel 1967
Je pourrais vous chanter ma ville pendant des pages et des pages, j’ai déjà essayé de le faire dans ce blog.

Je vous envoie simplement cette vidéo: un concert donné par l’orchestre symphonique de la ville. Ecoutez-bien, ce ne sont pas des professionnels qui chantent leur ville. Non, c’est tout le public qui chante le psaume 137 avec ferveur:

 אִם-אֶשְׁכָּחֵךְ יְרוּשָׁלִָם– תִּשְׁכַּח יְמִינִי.  תִּדְבַּק-לְשׁוֹנִי, לְחִכִּי– אִם-לֹא אֶזְכְּרֵכִי:אִם-לֹא אַעֲלֶה, אֶת-יְרוּשָׁלִַם– עַל, רֹאשׁ שִׂמְחָתִי.  זְכֹר יְהוָה, לִבְנֵי אֱדוֹם– אֵת, יוֹם יְרוּשָׁלִָם:הָאֹמְרִים, עָרוּ עָרוּ– עַד, הַיְסוֹד בָּהּ. ח בַּת-בָּבֶל, הַשְּׁדוּדָה:אַשְׁרֵי שֶׁיְשַׁלֶּם-לָךְ– אֶת-גְּמוּלֵךְ, שֶׁגָּמַלְתְּ לָנוּ.  אַשְׁרֵי, שֶׁיֹּאחֵז וְנִפֵּץ אֶת-עֹלָלַיִךְ– אֶל-הַסָּלַע.

« Si je t’oublie jamais, Jérusalem, que ma droite me refuse son service!  Que ma langue s’attache à mon palais, si je ne me souviens toujours de toi, si je ne place Jérusalem au sommet de toutes mes joies! Souviens-toi, Seigneur, pour la perte des fils d’Edom, du jour [fatal] de Jérusalem, où ils disaient: « Démolissez-la, démolissez-la, jusqu’en ses fondements! »  Fille de Babel, vouée à la ruine, heureux qui te rendra le mal que tu nous as fait!  Heureux qui saisira tes petits et les brisera contre le rocher!« 

Jerusalem est si important qu’un certain nombre de villes en Galut* furent appelées  Jerusalem.
Nous ne voulons expulser personne, nous l’avons été assez nous-mêmes. Nous voulons juste vivre chez nous, dans notre pays et notre capitale, notre Jerusalem Quand au Mont du temple, à la mosquee d’El Aqsa, au Dôme d’Omar, pourquoi ne pas les entourer de jardins, parsemés de bancs, ouverts à tous? Sur une superficie de 15 hectares, ça doit être possible.

600px-Temple_mount

Les Arabes ont su construire des jardins magnifiques: S’ils ont perdu la main, la prochaine conférence internationale sur Jerusalem devrait leur envoyer des jardiniers.
A moins qu’ils préfèrent  laisser les choses en l’état et nous en interdire l’accès pour cacher ce qu’il font de la mosquee d’EL Aksa?

mosquee El Aksa pierres

A bientôt,

*les votes à l’UNESCO et à l’OMS:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2016/05/04/le-deshonneur-et-la-guerre/
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2016/05/29/lere-de-la-calomnie/

*Les lois discriminatoire envers les Juifs ou les Chrétiens serviront de modèle aux Européens, en particulier, l’utilisation d’un signe distinctif jaune pour les Juifs
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2013/08/02/les-generations-oubliees-3/

*Al Quds, la Sainte, est le nom de Jerusalem en arabe non pas parce que c’est une ville sainte pour les musulmans mais en reference au Temple de Jerusalem appele Beit al-Quds, la maison de Saintete

*Le mandat britannique:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2015/09/25/le-groupe-clandestin-des-souffleurs-de-shofar/

*Galut: Diaspora

*Un article d’Emanuel Navon:
http://jssnews.com/2014/05/27/les-juifs-doivent-pouvoir-prier-librement-sur-le-mont-du-temple-par-emmanuel-navon/
Voir aussi:
http://en.kohelet.org.il/

L’ère de la calomnie

Cette information n’a pas fait la une. Elle a été surtout diffusée en Israel, et dans les journaux juifs. Et pourtant…
Voici la traduction d’un article repris sur le site de UN Watch:

GENÈVE, le 25 mai –
Lors de l’assemblée de l’O.M.S (Organisation Mondiale de la Santé), le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne et d’autres Etats de l’U.E ont voté aujourd’hui en faveur d’une résolution de l’O.N.U, co-parrainée par l’ensemble des états arabes et la délégation palestinienne. Selon cette résolution, Israël est le seul pays contrevenant à la santé mentale, physique et environnementale» dans le monde. Une délégation de l’O.M.S a été chargée d’enquêter et de faire un rapport sur « les conditions de santé dans le «territoire palestinien occupé» et dans «le Golan syrien occupé». Ce rapport sera à nouveau à l’ordre du jour  lors des réunions de l’année prochaine.

En revanche, l’assemblée de l’ONU n’a pas abordé les sujets suivants:
– les bombardement des hôpitaux syriens par l’aviation syrienne et russe,
– la privation d’eau et de nourriture pour des millions de Yéménites lors des bombardements et du blocus saoudiens,

Sur les 24 points inscrits à l’ordre du jour de la réunion, un seul, l’article n° 19, a été axé spécifiquement sur et contre Israël, alors qu’aucun autre pays n’était condamné.
«L’O.N.U a atteint de nouveaux sommets d’absurdité aujourd’hui», a déclaré Hillel Neuer, le directeur exécutif de UN Watch, «en adoptant une résolution qui accuse Israël de violer les droits à la santé des Syriens sur le Golan, alors qu’en réalité des hôpitaux israéliens traitent tous les jours et sauvent les vies de Syriens fuyant le régime barbare d’Assad.
La Grande-Bretagne, la France et l’Allemagne devraient avoir honte d’encourager au détournement des buts de l’assemblée annuelle de l’O.M.S. Ces pays détournent un temps précieux, de l’argent et des ressources des priorités mondiales en matière de santé, dans le seul but de discréditer Israël. Ce qui est incroyable, c’est que tous ceux qui sont déjà entrés dans un hôpital israélien* savent qu’ils fournissent des soins de première qualité à tous*, à des milliers d’Arabes palestiniens, ainsi qu’aux Syriens* fuyant Assad » a t-il ajouté.

« Dans le même temps », a déclaré Hillel Neuer, « UN Watch félicite les États-Unis, le Canada, l’Australie, le Paraguay, le Guatemala, la Micronésie et la Papouasie-Nouvelle-Guinée, qui se tiennent aux côtés d’Israel et s’opposent à ce dénigrement politique. »
Les Etats-Unis et Canada ont tous deux pris la parole aujourd’hui pour s’opposer fermement à l’exercice anti-Israël.

La résolution a été adoptée à 107 voix pour,  8 abstentions et 58 absents. La résolution appelle à fournir des rapports sur une série de violations israéliennes présumées, y compris sur «l’impact de l’occupation prolongée et les violations des droits de l’homme sur la santé mentale, la santé physique et environnementale dans «le territoire palestinien occupé».

Le texte a également adopté trois rapports mandatés par la résolution parrainée par les pays arabes l’an dernier sur le même sujet.

En soutenant cette  mesure, les Etats de l’U.E. se sont joints à l’hallali politique d’Israël, sous la forme d’un débat spécial, trois rapports de guingois, la résolution elle-même, la publication de communications de divers pays, y compris une proposition palestinienne, texte incendiaire de 59 pages, qui se plaint de « la barrière raciste de séparation», tout en blâmant Israel pour l’augmentation des accidents de la circulation palestiniens car les Arabes craignent d’être «poursuivis par des colons.»

Les Syriens se sont lancés comme toujours dans des délires antisémites de conspiration juive mondiale et ont proposé comme document officiel un texte, truffé d’expressions antisémites, qui prétend que «les autorités d’occupation israéliennes « continuent » de pratiquer de expériences médicales sur les prisonniers syriens et arabes et de leur injecter des virus pathogènes ».

Alors qu’Israel soigne des milliers de blessés et de malades en provenance de Syrie, le régime damascène accuse Israël de comploter contre lui et de soigner les « terroristes armés de Jabhah al-Nusrah » (rebelles sunnites proches d’Al Qaida) afin qu’ils puissent « reprendre leurs activités terroristes subversives dirigées contre des citoyens pacifiques du pays et ses infrastructures. »

Plusieurs pays ont pris la parole avant le vote.
L’Iran a déclaré Gaza était sous «un blocus inhumain. » La Syrie a déclaré: «les forces israéliennes d’occupation continuent leurs pratiques immorales, qui sanctionnent notre peuple dans le Golan. »

L’Egypte a accusé Israël de « mépris des droits fondamentaux de l’homme. » Le Pakistan a parlé de « la dévastation du système de santé dans les territoires occupés» d’Israël et d’une «vague de terreur contre la population civile palestinienne. »

Le gouvernement du Venezuela a dit que les Palestiniens  avaient besoin de médicaments mais que la puissance occupante, Israel, s’y opposait.

UNRWA, qui a reçu plus de 400 millions de $ de la part des États-Unis l’année dernière, a déclaré que les causes profondes des problèmes médicaux palestiniens sont dues aux « atteintes aux droits fondamentaux de l’homme à la suite de la politique des autorités israéliennes. »

Tous ces discours ont été accueillis avec des débordements de joie dans la salle, les médias et les représentants des ONG, ont ricané et se sont moqués lorsque le délégué israélien a pris la parole pour dénoncer une résolution de nature politique .

L’Union Européenne a rejoint les chacals.

Si l’U.E avait voulu, elle aurait pu remettre les pendules à l’heure et prendre position contre cette diabolisation de base de l’Etat juif. Malheureusement la Grande-Bretagne, la France, l’Allemagne et tous les autres Etats de l’U.E ont décidé de se conduire honteusement et ont  rejoint les chacals en votant pour la résolution d’aujourd’hui.

Les Etats de l’U.E auraient pu présenter leur propre résolution sur la façon dont la Syrie a tué des centaines de milliers de ses propres citoyens, détruisant les droits à la santé du peuple syrien.
Pourtant, l’U.E. a préféré se taire sur ce sujet.  Au lieu de cela, l’U.E. a justifié son vote en affirmant dans son discours que la résolution d’aujourd’hui était purement technique. Nous savons depuis longtemps qu’il s’agit d’un échange de bons procédés entre Bruxelles et Ramallah: l’O.L.P soumet un texte des plus incendiaires au début, en sachant qu’il sera révisé ultérieurement, permettant ainsi aux Européens de prétendre qu’ils ont accepté un texte «équilibré». On attend d’Israel qu’il soit content d’avoir été lynché avec une corde plus fine.

Le mois dernier, la France et l’Espagne ont voté pour une résolution parrainée les Arabes à l’U.N.E.S.C.O qui accusait avec violence Israël était d’établir de fausses tombes tombes juives  à Jérusalem.

Cette assemblée, par son vote d’aujourd’hui, a gaspillé le temps compté et les ressources limitées de l’O.M.S. Afin de dépeindre Israël comme seul contrevenant au monde à la santé, alors qu’en fait, Israël est un phare pour toute la région pour ce qui est de promouvoir et respecter les droits à la santé de tout être humain. L’U.E tombe actuellement dans l’irrationalité totale.

Une fois de plus, l’Etat juif est un bouc émissaire pour tous les problèmes de santé du monde. L’U.E, les organisations onusiennes et l’OMS trahissent la cause de l’humanité et les principes mêmes sur lesquels elles ont été fondées. Toutes ces instances internationales se conduisent comme le faisait l’Europe médiévale lorsqu’elle accusait les Juifs d’empoisonner les puits.

jews-poisoning-wells

Le représentant d’Israel, Omer Caspi,  a répondu: « Cet après-midi nous avons eu fois de plus assisté à une cérémonie rituelle visant à déshonorer Israel.  Ce cynisme est sans limite. Je parle du cynisme de tous ceux qui soutiennent cette décision et détournent leur yeux, leurs oreilles et leur cœur bien loin des réelles urgences médicales et  consacrent un temps pourtant précieux à des manœuvres politiques sordides ».
Il a ensuite rappelé mais en vain ce qu’étaient réellement la Syrie et l’Autorité palestinienne.

L’Europe médiévale, c’est bien loin mais les mêmes accusations furent reprises tout au cours des siècles, et jusqu’à maintenant en Occident et dans le monde musulman dont les organisations internationales sont les complices.
Norvege accusation de'empoisonnement de puits palestiniens
En 2013, le Syndicat Norvégien des Employés Municipaux et Généraux accuse Israel d’empoisonner l’eau des puits des Palestiniens.

En Belgique, le quotidien flamand De Standaard publie l’interview d’un photographe, Cedric Gerbehaye, auteur d’un documentaire produit par l’O.N.G française Action contre la faim dans lequel il est dit que les colons empoisonnent parfois les puits. Le film est montré dans les écoles belges.
L’un des responsables de l’ONG européenne OXFAM, Ben Phillips explique que « l’eau des Palestiniens est empoisonnée! »

La même OXFAM en Belgique avait sorti ce poster avec une orange dégoulinante de sang.
Je me souviens avoir reçu il y a une vingtaine d’années, alors que je vivais encore en France, une lettre anonyme, en fait un tract appelant au dépistage rapide du SIDA, sur lequel il avait été inscrit Juifs =SIDA et une tache brun rouge maculait la feuille:


Oxfam Belgium.jpg orange sanglante

Des exemples comme ceux-là, je pourrait vous en donner des centaines. De nombreuses décisions comme ces résolutions sont prises actuellement par des gens qui sont, soit lâches et corrompus, soit antisémites et les deux éventualités peuvent aller de pair*.

Il y a 68 ans naissait l’état d’Israel. Il y a 68 ans aussi, Staline envoya au goulag le docteur Sergueï Sergueïvitch Youdine, un Juif bien sûr, pour participation à une conspiration sioniste et tentative de nuire à la santé de ses concitoyens.

Serguey Sergueyevitch Youdine

(Dr Yudine, portrait de Mikhail Nesterov)

Le Dr Youdine, qui avait été décoré pour son courage pendant la première guerre mondiale, qui avait révolutionné la transfusion sanguine et créé la première banque du sang en URSS, ne survécut pas longtemps après sa libération en 1953. Il survécut juste assez pour être le témoin d’une vague d’arrestations et d’élimination d’un bon nombre de médecins  et pharmaciens juifs, dans ce qui fut appelé « le complot des blouses blanches ».
Le journal français l’Humanité publia alors ce texte:
« Lorsque, en Union soviétique, est arrêté le groupe des médecins assassins travaillant pour le compte des services d’espionnage terroristes anglo-américains […], alors, la classe ouvrière applaudit de toutes ses forces ».

Pour triompher le mal n’a besoin que de l’inaction des gens de bien avait écrit Edmund Burke en son temps mais que dire de ceux qui les encensent et  encouragent les dictateurs, les assassins comme Staline, Hitler, Bachar, Mahmoud Abbas et bien d’autres encore?

A bientôt,

* L’accès aux soins pour les Arabes israéliens et les Palestiniens:
Hier mon mari et moi étions à l’hôpital: la plupart des patients étaient des Arabes et les soignants indifféremment Arabes ou Juifs. Seuls des personnes de mauvaise foi peuvent contester cet état de faits existant dans tous les centres médicaux israéliens.
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2014/04/25/la-haine-gratuite/

* L’aide aux syriens:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2015/09/18/les-trois-crimes-de-damas/
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2015/02/19/jerusalem-dossier-medical/
http://edition.cnn.com/videos/world/2013/08/25/pkg-clancy-israel-syria-wounded.cnn

* Texte en anglais d’UN Watch:
http://www.unwatch.org/un-vilifies-israel-worlds-violator-health-rights/

* Texte du discours d’Omer Caspi:
http://embassies.gov.il/UnGeneva/Health/WHO/Pages/WHA69-Plenary-and-Committee-B-Statements.aspx

* Un article tristement instructif et qui en plus ne concerne que la période allant de 1945 à 1953, alors qu’a ce moment là personne ne parlait ouvertement d’antisémitisme:
http://www.cairn.info/article.php?ID_REVUE=LCS&ID_NUMPUBLIE=LCS_005&ID_ARTICLE=LCS_005_0171

 

Le déshonneur et la guerre

Nous venons de fêter Pessa’h, fête de notre libération de l’esclavage égyptien et nous voici déjà dans une autre commémoration qui en fait est l’inverse de Pessa’h, Yom Hashoah*.
Je me pose parfois la question: pourquoi se réjouir de la sortie d’Egypte alors que nous savons ce qui vient ensuite? Rien de très original dans cette interrogation . C’est celle de la plupart d’entre nous. Cette question, Isaac Abravanel la posait déjà, il y a 500 ans, en commentant un  texte qui se trouve au début de la Haggadah. 
– Pourquoi devons nous fêter la sortie d’Egypte? se demande-t-il. Il est écrit dans la Haggadah que: « Nous étions les esclaves de Pharaon en Égypte. Dieu nous sortit de là-bas d’une main forte et d’un bras tendu. Et si Dieu n’avait pas fait sortir nos ancêtre d’Égypte, nous serions encore les esclaves des pharaons, nous et nos descendants. C’est pourquoi…nous devrions raconter l’histoire de la sortie d’Égypte… »
– Et alors?
se demande Abravanel, qu’avons nous gagné, nous les hommes de l’exil, à ce que nos ancêtres soient sortis d’Égypte ? Et si Dieu n’avait pas fait sortir nos ancêtre d’Égypte, nous serions encore les esclaves des pharaons, nous et nos descendants. Cet esclavage n’est-il pas préférable à notre exil en terres d’Edom (le monde chrétien) et d’Ismaël ?… qui nous détruisent et nous déportent?.. »

Cette question est évidemment celle des rescapés de la Shoah. On trouve dans les archives de Yad Vashem des photos de Juifs qui célèbrent la fin de la servitude en Egypte alors qu’ils sont enfermés dans des ghettos et savent que leur fin est proche et qui remercient Dieu de les avoir libérés alors qu’ils sont en sursis à Auschwitz…
Alors, sommes nous si stupides et si butés?  Recommencer ainsi à chaque fois?
Non, nous sommes obstinés et têtus, et nous savons nous relever, malgré tout et sans illusion. Nous avons été expulsés, mis à l’index, massacrés. Notre identité a été niée à plusieurs reprises et en particulier pendant des siècles l’Eglise s’est auto-proclamée le Vrai Israel… Tout ça vous le savez. nous le savons, notre mémoire familiale le sait..
Il y a ceux qui croient et ceux qui ne croient pas au Mashia’h, mais en tout cas personne ne croit ici aux lendemains qui chantent, car nous savons qu’ils ne chanteront pas…

Pourtant,  pendant un temps, nous avons fait confiance au progrès et aux démocraties qui nous accueillaient. « Les choses ont changé, pensions-nous, nous sommes des citoyens comme les autres, le mot Juif ne sonne plus comme une malédiction… »
Mais voici que des élites, politiques, intellectuelles, religieuses* occidentales, décident de nous priver à nouveau de notre identité. On ne parle plus de vrai ou de faux Israel, non, cette fois, c’est Israel qui n’existe plus: Jerusalem n’a jamais été juive, Abraham s’appelait Ibrahim, le roi David s’appelait Daoud, Salomon, Soliman et le Temple n’était une mosquée construite sur terre musulmane car, peut-être l’ignoriez-vous, le monde était musulman avant que les Juifs viennent tout falsifier.

Je connaissais cette théorie classique anti-juive mais cette fois, officiellement, une déclaration et un vote de l’UNESCO, organisme censé pourtant protéger le patrimoine de l’humanité, nous raye de cette humanité en nous spoliant et nous dépossédant de notre héritage*.
De quoi s’agit-il? Il s’agit d’une déclaration adoptée le 15 avril, rédigée par les experts de l’Autorité Palestinienne et  parrainée par le Liban,  l’Algérie,  l’Égypte, le sultanat d’Oman, le Soudan et le Qatar…
Comme l’écrit si bien Jean-Pierre Bensimon*, cette déclaration est « le narratif arabo-palestinien qui nie l’existence d’un temple juif antique à Jérusalem, qui prétend que Jésus était palestinien, ou qui affirme que les Juifs installent de fausses tombes dans les cimetières »… C’est une « construction cousue de fil blanc. Elle veut asseoir l’idée que les Juifs sont de purs étrangers qui ont inventé une fable pour prendre leur terre aux autochtones. »

Cette déclaration  est d’une extrême violence: il y est question de Palestine occupée et de puissance occupante (Israel) d’une manière obsessionnelle. Israel est accusé de tout et du reste mais surtout, le nom hébraïque de chaque lieu historique y est systématiquement effacé et remplacé par un nom musulman.
Ne vous y trompez pas, les génocides commencent toujours ainsi: la mise à l’écart culturelle, administrative et économique de la population à éliminer. Comme nous avons, ici en Israel, la capacité de nous défendre militairement contre un génocide potentiel, perpétré cette fois par les islamistes, héritiers des nazis*, nous devons être effacés de la carte du monde culturellement et historiquement. 
Que les pays « hautement démocratiques » ci-dessus aient présenté cette déclaration, cela est dans le droit fil de leur conception du monde. Que l’UNESCO l’accepte, c’est révoltant mais pas surprenant. Mais savoir que cette falsification de l’histoire est votée par un pays, démocratique, en principe soucieux des droits de l’homme, la France*, cela me donne la nausée.

Pourquoi donc citerai-je dans un article dédié à la Shoah des témoignages poignants des victimes, des Justes qui les aidèrent et même des actes de bravoure de la résistance juive?
En effet, tout cela n’aurait de valeur que si la Shoah était un accident épouvantable de l’histoire, que si le monde avait enfin compris et intégré que nous Juifs ne sommes pas sur terre pour lui permettre de nous tuer quand cela lui convient. On ne sort pas d’une commémoration de la Shoah comme d’une séance de cinéma où le film est triste, touchant mais où les gentils l’emportent. Ici il n’y a pas de happy end, l’entreprise de démolition des Juifs continue! 
Bien sur cette fois, il y a un petit pays de merde*, les Juifs y ont décidé qu’ils ne se laisseraient plus faire et ce petit pays est bien armé et capable de se défendre. Alors la même haine gratuite et ancestrale essaye une nouvelle approche: Israel n’a aucun droit à exister, la preuve c’est que toute son histoire est fausse et s’est construite au détriment des Arabes.
Vous connaissez cette fameuse phrase de Churchill: Vous avez eu à choisir entre la guerre et le déshonneur, vous avez choisi le déshonneur, vous aurez la guerre ». Eh bien, certains, dans cette Europe où s’est produit le plus grand génocide de tous les temps, ont choisi le déshonneur, ils ont sacrifié le peuple juif et son héritage pour ne pas faire la guerre au totalitarisme islamique. Ce qu’ils ne comprennent pas c’est qu’en sacrifiant notre héritage, ils sacrifient le leur: le Nouveau Testament repose sur la tradition juive. Si les Juifs n’existent plus alors le socle chrétien est scié lui aussi. Jésus s’appelle Issa, il n’est rien de plus qu’un prophète inférieur à Mahomet, sa mère s’appelle Meriem et ils vont régulièrement à la mosquée construite par Soliman.
Ce n’est pas en nous sacrifiant que l’Europe se gardera de la guerre, au contraire!

Ce soir, lorsque la sirène retentira, je me tiendrai debout, immobile et j’allumerai une bougie au nom de tous les miens.

A bientôt,

Yom Hashoah:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2013/04/07/tout-homme-a-un-nom/https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2015/04/14/reflexions-tristes-le-jour-de-yom-hashoah/

*Les nazis musulmans:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2015/11/13/les-nazis-en-palestine-dans-les-annees-30/
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2015/10/22/le-mufti/

*Petit pays de merde: En 2001, l’Ambassadeur français à Londres, Daniel Bernard, a qualifié Israel  de petit pays de merde
http://victor-perez.blogspot.co.il/2016/04/israel-petit-pays-de-merde.html

*La résolution de l’UNESCO:
Je remercie Victor Perez d’en avoir indiqué les références exactes: (à partir de la page 32)
http://unesdoc.unesco.org/images/0024/002446/244639f.pdf#xml=http://www.unesco.org/ulis/cgi-bin/ulis.pl?database=gcex&set=005721DA89_2_274&hits_rec=1&hits_lng=fre

*Le vote des pays européens sur la déclaration de l’UNESCO: la France, l’Espagne et la Suède et la Slovénie ont voté pour,  l’Allemagne, le Royaume Uni, les Pays Bas, l’Estonie et la Lithuanie ont voté contre, l’Italie et la Grèce se sont abstenus. 

*Il est vrai que l’Amitié Judeo-Chrétienne de France « entreprend actuellement des démarches auprès de certaines personnalités religieuses » avec beaucoup de prudence. A suivre… Et pendant ce temps, le journal La Croix publie l’information sans s’indigner, le titre et le dernier paragraphe sont très révélateurs:
« Ces dernières semaines, les tensions ont atteint un niveau rarement égalé autour du site, de violents affrontements ayant gagné l’Esplanade des mosquées, le troisième lieu saint de l’islam, avant de s’étendre en Cisjordanie occupée et à la bande de Gaza. »(http://www.la-croix.com/Religion/Monde/Israel-s-indigne-d-une-resolution-de-l-Unesco-sur-les-lieux-saints-a-Jerusalem-2015-10-22-1371627)

http://www.danilette.com/2016/04/l-unesco-denie-aux-juifs-leurs-droits-religieux-les-plus-fondamentaux-shmuel-trigano.html

http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2016/05/02/31002-20160502ARTFIG00155-resolution-de-l-unesco-sur-le-mont-du-temple-la-france-complice-d-un-mensonge.php?redirect_premium

Je vous conseille vivement la lecture du texte de Jean-Pierre Bensimon publié sur le blog de Kravi:
http://dovkravi.blogspot.co.il/2016/05/une-autre-lecture-de-la-decision-de.html#more