Tsahal entre guerre et aide humanitaire

Hier soir un reportage du journal télévisé sur l’aide apportée aux civils syriens par Tsahal, suivi ce matin d’un article très explicatif de la Metula News Agency* sur ce qui se passe à notre frontière nord et qui renvoie au reportage télévisé israélien.
Voici la traduction en français de ce reportage de la télévision israélienne.

Officier israélien au téléphone avec un Syrien de l’autre cote de la frontière. Il parle en arabe.
-Bonsoir mon frère, comment vas-tu?
Bonsoir, bonsoir,

Voix off d’un journaliste:
Voir un officier de Tsahal discuter au téléphone au milieu de la nuit sur le Golan avec un Syrien qui se trouve de l’autre cote de la frontière est un événement rare. Etre présent au moment ou Tsahal transfère l’aide humanitaire ne l’est pas moins. Hier nous avons eu l’unique occasion de participer à cette opération de l’armée qui, l’année dernière, a transféré plus de 250 tonnes de nourriture, 450 000 litres d’essence, 12000 boites de nourriture pour bébé, des générateurs, et des véhicules de secours (y compris des pièces de rechanges pour des véhicules) pour transporter des femmes enceintes à la maternité édifiée sur le Golan syrien.

L’officier:
-Nous avons estimé les besoins de base des civils qui se trouvent dans une situation humanitaire critique après 6 années de guerre. 
Par notre action, nous maintenons aussi la zone frontière en sécurité. Nous n’enlevons plus les inscriptions en hébreu sur les produits au contraire, et nous écrivons (sur des étiquettes)  en arabe la phrase: Mieux vaut avoir un bon voisin qu’un frère qui se tient à l’écart* ainsi qu’un verset du coran (Comme ça, c’est officiel, l’aide vient d’Israel, l’ennemi). Une décision de justice prise par les imams des alentours de Kuneitra permet aux civils syriens d’accepter l’aide de l’ennemi. Nous n’avons aucun intérêt dans cette histoire d’autant qu’ils nous accusent de sombres desseins. Il s’agit ici d’aider nos voisins mais aussi de garantir notre sécurité.

Voix off:
Ces équipements parviendront à des milliers de Syriens qui se trouvent sur un territoire de quelques kilomètres de large à la frontière d’Israel, depuis le ‘Hermon jusqu’au sud (à la frontière syro-jordanienne). Un tiers de ces gens sont  des personnes déplacées (dans leur propre pays). Par ailleurs,  les contacts  syriens ont reçu des messages du pouvoir syrien. Lorsque Bashar el Assad reprendra la région, il pardonnera à ceux qui auront pris les armes contre lui mais pas à ceux qui auront pactisé avec l’ennemi.
Ces opérations se poursuivent presque chaque nuit. On ouvre le portail pour transférer le chargement humanitaire, le tout sous la protection des soldats israéliens. Quand nos soldats sont rentrés, un officier appelle les Syriens pour qu’ils récupèrent les produits.

L’officier israélien, au téléphone avec un Syrien:
-Y-t il du lait pour les bébés
-Oui?
-Quand tu arriveras à la ligne des barils…tu appelles pour que je te donne l’autorisation d’avancer
-Ok
-Quand arrives-tu ?
-Dans 10 minutes
-Yallah

Un officier au journaliste :
Nous sommes en alerte, nous sommes prêts, nous savons que l’ennemi nous regarde. Nous savons que l’ennemi n’apprécie pas ce que nous faisons, nous sommes préparés comme l’armée est préparée.

Voix off:
Voici le transfert tel qu’on le voit depuis le centre d’observation de Tsahal. Presque 120 millions de shekels ont été collectés cette année pour les Syriens. La majorité des donateurs viennent d’organisations humanitaires où siègent des hommes d’affaires syriens: Au delà de l’aide humanitaire envers ceux qui se retrouvent sans électricité, sans eau courante, sans éducation, sans soins médicaux, ici à côté de nous, nous estimons qu’en plus, cela peut empêcher le terrorisme, car  pendant ces dernières années, aucun attentat contre Israel n’a eu lieu depuis ici.

Le journaliste à l’officier israelien:
Tu sais j’ai parlé à quelques amis qui habitent sur le Golan. Quand je leur ai dit que je venais pour filmer cette opération et ils m’ont dit: Quoi? Mais shabbat ils nous ont envoyé des missiles et maintenant on leur apporte de l’aide?

L’officier israelien:
Notre attitude est une attitude morale, celle d’un peuple qui a survécu à la shoah, que peuple qu’on a pourchassé. Je suis fier et heureux que Etat et l’armée me permettent cela. Tu peux aussi expliquer à tes amis que c’est aussi pour préserver notre sécurité, la sécurité de ceux qui habitent ici.

Voix off :
Ces prochaines nuits, ce sont des milliers de manteaux qui arriveront ici. L’hiver est froid sur le Golan et encore plus froid quand on a pas de moyen de chauffage, que la maison n’est qu’une tente. Toute cette aide en plus des soins médicaux (dans les hôpitaux israéliens) qu’ont reçu des milliers de Syriens Nous ne pouvons pas vous préciser l’identité de cet officier mais nous pouvons vous montrer ces images d’enfants comme celui de cette petite fille syrienne qui lui montre son amour pour lui et pour Israel. Pour elle, il est Abou Yaakoub et elle lui doit la vie comme des milliers d’autres.

Fin du reportage.


Quand la télévision présente les photos de ces enfants syriens mourants de faim, on ne peut qu’éprouver de la compassion. Nul ne naît terroriste, nul ne naît avec la haine du Juif dans le cœur mais cette haine leur est insufflée naturellement dans leurs familles. Notre peuple ressent profondément ce que veulent dire ces mots: personnes déplacées, exactions, massacres, expulsion et ce n’est pas seulement le souvenir de la Shoah, c’est bien plus profond que cela dans nos mémoires. Mais nous ne sommes pas naïfs, et notre armée ne l’est pas. Nous savons bien qui sont nos ennemis…

A bientot, 

*Metula Newa Agency:
http://www.menapress.org/

*Cette citation vient du livre de Mishlei (Proverbes) 27,10

*Quelques uns de mes articles sur le Golan:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2015/05/29/guerre-et-paix-sur-le-golan/
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2015/09/18/les-trois-crimes-de-damas/
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2015/12/18/les-rivieres-du-mont-hermon/
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2015/12/25/gamla-ou-le-dos-du-chameau/
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2016/01/01/katsrin/
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2016/01/08/soussita/
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2012/08/02/le-nord/

Publicités

Détruire Israel par tous les moyens

A la mémoire de Ha’il Satawi et Kamil Shanan,  policiers druzes assassinés  par trois terroristes arabes israéliens de Um el Farm.

 et celles des membres de la famille Salomon, Yossef, Haya et Elad, égorgés chez eux lors du repas de shabbat par un terroriste venu des territoires palestiniens et qui voulait « sauver El Aqsa ».

Hier, je regardais la chaîne télé de la Knesset. Une des nombreuses commissions du parlement israélien traitait d’un sujet très sensible et actuel. Il s’agit des pressions exercées à l’égard de la jeunesse druze israélienne pour la convaincre de ne pas faire de service militaire.

La commission présidée par le député Amir Ohana. conseiller aux affaires militaires liées au recrutement, et à laquelle participaient des officiers supérieurs. un député et une représentante du Ministère de l’Education pour le secteur druze et tcherkesse,  a entendu un certain nombre de témoignages, notamment celui des représentants du mouvement étudiant Im Tirtzou qui a dévoilé cette affaire.
Le responsable de Im Tirtzou, Matan Peled, a décrit les activités de l’organisation pro palestinienne Baladna et ses liens avec les députés de la liste unifiée arabe*, tous deux incitant les jeunes appartenant aux communautés musulmanes, chrétiennes et surtout druzes, à ne pas faire leur service militaire ou service national.

L’organisation Baladna et sa jumelle Aorfod veut persuader les jeunes druzes qu’il n’y a pas d’entité druze-israélienne et qu’ils sont en fait tout simplement palestiniens. De même pour les jeunes tcherkesses. Dans ces communautés attachés à leur tradition, le service militaire ne touche que les garçons, mais les filles font souvent le service civil en volontariat dans les villages druzes.
Pour Baladna, même le service civil, qui est en fait un volontariat au service des plus démunis, est le signe d’une allégeance à la puissance occupante, Israel. Si il y a volontariat, celui-ci doit être effectué seulement dans les organisations palestiniennes.  Médecins et avocats affiliés à ces organisations expliquent aux jeunes comment frauder pour se faire reformer.
A ce stade, je dois préciser que les membres de la Liste unifiée sont des députés israéliens sensés représenter la minorité arabe israélienne et non pas les palestiniens de Mahmoud Abbas ou du Hamas.

Matan Peled a ajouté que les députés de la Liste unifiée incitent, d’une façon plus générale, les jeunes druzes qui sont astreints au service militaire comme les Juifs, à ne plus se considérer comme israéliens mais comme palestiniens. Ils font un travail de sape très élaboré au sein de la société israélienne non juive: Un jeune druze a témoigné pour décrire ce qui se passait à Daliyat El Carmel (ville druze au nord d’Israel) où ces organisations, n’ayant pas été autorisées à rentrer dans le lycée, avaient fait des réunions informelles dans un centre social sous un faux prétexte.

Le Dr Akram Hasson, député druze, a indiqué que les druzes jusqu’à présent ne se sont pas laissé faire et qu’au final le pourcentage d’incorporation des druzes dans l’armée est aussi élevé que celui des Juifs, mais, a-t-il ajouté, « une stricte surveillance de ces activités s’impose, nous maintiendrons l’interdiction à ces organisations d’entrée dans les établissements d’enseignement dans nos villages à majorité druze ». Toutefois signale-t-il, « il n’est pas possible aujourd’hui d’en faire autant dans des villages tels que Shfaram ou Kfar Kana où la population est mixte: druze et arabe. Pour ces derniers, nous allons proposer une loi  de protection contre ces organisations, sans délai. »

Mais, allez vous dire, même dans la population juive, des organisations prônent la désobéissance civile.
A l’extrême gauche de l’échiquier politique, Shoverim Shtika ou B’tselem, recrutent des arnarchisto-trotskistes  qui sont persuadés qu’en affaiblissant Tsahal, nous arriverons à une paix entre nous et les arabes. Certains sont atteints de ce syndrome de la haine de soi, ils espèrent en s’accusant, en annihilant leur identité, s’attirer les bonnes grâces de leurs ennemis ce qui bien sur n’arrivera jamais puisque le monde arabe ne connait que le dominant et le dominé et ne considérera jamais le dhimmi comme un interlocuteur valable.
Egalement, ceux, qui dans les groupes haredim, refusent aussi le service militaire, se justifient en nous expliquant que leurs prières sont aussi efficaces (voire plus) que le maniement des armes. Dans ces deux cas, que l’on soit d’accord ou pas, les gauchistes comme les harédim estiment agir en fonction de leurs convictions pour le bien du pays.

Tandis que pour le parti La Liste unifiée ou les organisations telles que Baladna,  il s’agit de détruire le fragile équilibre qui s’est installé dans la société israélienne entre différentes communautés. Il s’agit de démembrer Israel considéré comme l’ennemi. Leurs discours, ne se réfèrent jamais à la coexistence ou au vivre-ensemble. Non, leur objectif est clair: soumettre et détruire l’état d’Israel. Leurs propos sont clairs sur le sujet, ils ne s’en cachent même pas. ils parlent de soumission des juifs et de destruction du pays. Il veulent selon les expressions consacrées « la Palestine de la rivière à la mer » ou bien « jeter les Juifs à la mer », expressions largement scandées par les foules pendant les manifestations de cette dernière semaine.

Il était temps que ce problème soit révélé au grand jour. Le mouvement Im Tirtzou, qui est de plus en plus actif dans les universités, a beaucoup fait sur ce sujet.

Quand les députés druzes disent que ce mouvement Baladna n’a pas eu d’impact jusqu’à présent sur les jeunes druzes ou tcherkesses, c’est sans doute vrai car, dans la vie de tous les jours, les Arabes musulmans ne montrent aucune empathie pour les Druzes et ces mêmes députés, qui voudraient rallier les druzes à la cause palestinienne, ne prennent même pas la peine de se déplacer pour assister aux enterrements des victimes druzes des attentats. Il y a d’ailleurs eu des heurts violents entre Druzes et Arabes ces derniers temps dans les villages mixtes.

Les députés présents à cette commission ont décidé d’ouvrir une enquête pénale à l’encontre de 4 députés de la Liste unifiée.

J’ai confiance dans les Druzes. Non seulement nous avons créé avec eux ce qu’ils appellent une alliance de sang et de vie mais souvent, ils nous donnent des leçons de sionisme comme le ministre des communications  Ayoub Kara, ou comme  il y a quelques jours le député Ayal Assad qui s’opposait au démantèlement des portiques de sécurité aux entrées du Mont du Temple:
« La décision de retirer les portiques est un signe de faiblesse. Le peuple de l’éternité est digne d’un leadership fort et solide, qui ne s’aplatit pas et ne cède pas devant ceux qui désirent tuer des juifs. Il nous faut un gouvernement qui sera capable de chasser la Liste arabe unifiée et de l’envoyer à Gaza. En vrai et pas avec des mots. La population d’Israël a besoin de chefs à l’image de Juda Maccabée qui sortit lutter contre l’Empire gréco-syrien et remporta la victoire. Le peuple d’Israël a besoin de plus de foi ainsi que de prières dans les synagogues et les maisons d’étude.  N’oubliez pas! »

En fait, Israel subit actuellement une attaque sur tous les fronts:
– Au nord, le Hezbollah a réussi à étendre le conflit syrien au Liban et est en train de gagner la bataille de la Bekaa libanaise qui dure depuis une bonne semaine. Ce même Hezbollah, aidé par l’Iran, qui gouverne toute la région sud du Liban et nous menace avec ses milliers de missiles alors que pour mettre fin au précédent conflit l’ONU (France en tête) avait garanti que cette zone tampon  serait une zone démilitarisée.
– Au sud le Hamas, qui s’est allié depuis peu avec le Hezbollah libanais, menace également Israel de ses milliers de roquettes et pratique la surenchère en provoquant régulièrement Israel dans le but de gagner la guerre du leadership qui l’oppose au Fatah de Mahamoud Abbas.

L’un des héros de la guerre de l’été 2014, le général de brigade Ghassam  Alyian* a déclaré il y déjà quelque temps:


« Des forces ennemies qui ne sont pas libanaises, comme le groupe terroriste Hamas, pourraient mener des combats sur la frontière nord d’Israël. Des événements sur d’autres fronts que le front nord pourraient également déclencher quelque chose. Je suis basé au Nord du pays mais je vous assure que les événements de la frontière sud ont un impact énorme. Beaucoup de choses qui se passent à Gaza sont pertinentes pour le front libanais: nos ennemis analysent nos techniques de combat et s’inspirent de cette connaissance pour améliorer leurs propres tactiques. D’une façon ou d’une autre, une troisième guerre avec le Liban n’est juste qu’une question de temps ».
– A l’est, sur le Golan, l’accord récent de cessez le feu entre les troupes syro-iraniennes et les rebelles syriens, permet aux troupes chiites et à des observateurs russes de s’installer à 30 km de la frontière israélienne et à 6 km de la frontières jordanienne. La présence des observateurs russes empêchera les israéliens d’intervenir pour éviter que ne se forme une menace militaire sérieuse à la frontière est.
– A l’Unesco où les palestiniens d’ Abbas avec la complicité sournoise des européens et celle active des pays arabes font passer des résolutions qui sont des injures à l’intelligence des peuples et à l’histoire pour délégitimer toute présence juive dans la région.
– Enfin à l’intérieur, des groupes, comme Baladna, aidés par les députés arabes, eux-mêmes proches du mouvement islamique israélien, poursuivent leur tentatives de déstabilisation de la société israélienne. Le Waqf jordanien, en charge de l’administration de la mosquée d’El Aqsa, soutient les émeutiers et attise leur haine et leur colère en déclarant que les israéliens veulent détruire El Aqsa pour reconstruire le Temple. Les jordaniens aussi s’en mêlent car même si Abballah II a le plus profond mépris pour les Palestiniens et Arabes Israéliens, il a peur de perdre et son trône et sa vie. Il doit donc enfourcher le même cheval de bataille au cri de « Sauvons El Aqsa!*

Quand aux pays de l’Union Européenne qui continuent de vociférer contre Israel avec véhémence et à voter dans les instances onusiennes avec les pays arabes quelque soit la pertinence des résolutions, je n’en parlerai même plus. Ils ont une obsession mortifère contre nous qui font que des portiques de sécurité leur semblent acceptables partout dans le monde sauf ici car, comme je l’ai entendu lors d’une émission C’ dans l’air de France 5: « La Mecque ou le Vatican ne sont pas sous occupation étrangère ». La messe est dite!

Nous en sortirons, nous nous en sortons toujours, mais le prix à payer est quand même bien lourd!! 

 

A bientôt,

P.S.: Si vous n’avez pas le temps de lire toutes les notes, lisez au moins l’article de Ph Karsenty et P Lurçat

* Les Druzes:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2016/02/12/yitro-et-nous/

* La Liste unifiée est une coalition politique israélienne fondée en 2015, issue de l’alliance entre le parti communiste Hadash et les trois formations arabes : le Mouvement islamique (branche sudiste), la Liste arabe unie – Ta’alet et les nationalistes du parti Balad. Elue démocratiquement elle est représentée à la Knesset par 13 députés sur 120.

*Les Tcherkessim:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2015/05/22/les-tcherkessim/

*Ghassam Alyian:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2014/07/27/la-nuque-raide/

*Le ministre Ayub Kara est le representant en Israel des Bnei Noa’h (enfants de Noé) non- juifs qui observent les 7 mitsvot données à Noah: obligation d’établir des tribunaux, interdiction du meurtre, du vol, de l’adultère ou inceste, de l’idolâtrie, du blasphème, de manger la viande d’un animal vivant.
Actuellement, ce sont des monothéistes détachés du christianisme ou de l’islam. 
http://noahideworldcenter.org/wp_fr/dernieres-nouvelles/le-ministre-druze-ayoub-kara-representant-des-enfants-de-noe-au-sein-du-gouvernement-israelien/#gsc.tab=0

*Sauvons El Aqsa, est le cri de ralliement des terroristes ceux de Daesh, du Hamas, Fatah, du Jihad Islamique etc…
Lire à ce sujet l’excellent article de Philippe Karsenty et Pierre Lurçat 
sur Causeur:
https://www.causeur.fr/israel-jerusalem-alaqsa-terrorisme-145787#disqus_thread
Et sur la destruction des lieux saints musulmans par les musulmans eux-mêmes (les Juifs n’en ont pas détruit un seul)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Destruction_de_sites_li%C3%A9s_%C3%A0_l’Islam_pr%C3%A9coce

Quelques uns de mes articles sur le sujet:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2016/06/06/notre-jerusalem/
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2014/11/11/la-porte-des-lionshttps://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2015/09/25/le-groupe-clandestin-des-souffleurs-de-shofar/

 

.

Vous devriez dire merci!

Il y a quelques jours,  à l’Université Hébraïque de Jerusalem, s’est tenue une conférence donnée par des opposants et réfugiés syriens. Ils ont tenté de parler de la situation humanitaire en Syrie et des nombreux massacres qui ont lieu depuis 5 ans*.

opposition-syrienne-universite-jerusalem-2
C’est alors que  des étudiants arabes de l’Université ont voulu les empêcher de parler tant qu’ils ne condamnaient pas Israel et « l’occupation israélienne »

issam-zeitoun-universite-hebraique-2

https://www.facebook.com/imtirtzu2006/videos/1291317937592503/

issam-zeitoun-universite-hebraique(remarquez l’occupant sioniste à kippa, au premier plan, plus occupé par son téléphone que par les vociférations des deux étudiantes)



Les Syriens se sont levés furieux. Issam Zeitoun, le représentant de l’Armée Libre Syrienne, s’est exclamé: « De quoi parlez vous? Vous devriez avoir honte! Vous vivez dans un véritable paradis. Vous devriez dire merci. Il y a des choses beaucoup importantes que la soi-disant occupation… De nombreux Syriens et Palestiniens nous voient comme des traîtres, je ne pense pas que quiconque puisse nous condamner pour parler avec Israel… Nous avons perdu trop de monde dans ce conflit et personnellement je parlerai avec Israel mais pas seulement pour changer la situation »

 

opposition-syrienne-universite-jerusalem
Ces étudiants arabes qu’ils soient de nationalité israélienne ou non, ont les mêmes droits que les étudiants juifs. C’est grâce à « l’occupant sioniste » qu’ils peuvent étudier en toute liberté dans des universités de premier plan où leurs droits sont pris en considération. S’ils étaient logiques avec eux-mêmes, ils quitteraient les bancs de l’université sioniste et iraient tous à Bir Zeit (Ramallah) ou à Al Quds. Là bas, ils ne seraient pas entourées d’étudiants juifs, ou de professeurs juifs, pollueurs. Il est vrai que le niveau n’est pas le même et qu’on ne leur permettrait pas de manifester quoi que ce soit sinon de faire la claque quand il y a des attentats en Israel.

universite-bir-zeit-ramallah

(le ‘Hamas contrôle l’organisation des étudiants de Bir Zeit)

al-quds-universite

(défilé pro-‘Hamas à l’Université d’Al Quds)

Il est vrai aussi qu’ils ne bénéficieraient pas de bourse sauf si leur famille comptait un « martyr ».

Ah prendre l’argent de l’état d’Israel et le conspuer quelle satisfaction!…
Quelle joie de bénéficier de bourses importantes et de crier à la discrimination!…
Car en fait, en tant que membres d’une minorité systématiquement considérée comme pauvre (ce qui n’est pas toujours le cas) et peu éduquée (ce qui est parfois le cas), le gouvernement les encourage à faire des études et leurs donne un certain nombre de facilités, alors que les étudiants juifs pauvres sont obligés de travailler pour payer leurs études universitaires*.

Quel plaisir de ne faire ni service civil ni service militaire et crier au racisme lorsque l’armée accorde une petite somme aux  soldats qui ont terminé leur service militaire et ont servi leur pays pendant trois ans (ce qui d’ailleurs concerne aussi les soldats non-juifs, qu’ils soient arabes ou druzes).
Quel plaisir d’hurler pendant cette conférence en se prétendant victimes alors que les vraies victimes essayaient de parler!

Victimes, ils le sont ces étudiants, ils sont victimes d’eux-mêmes et de leur éducation familiale. Ils n’ont pas appris que l’autre, le Juif,  existait, et pas seulement pour fournir un certain nombre des services, pas seulement non plus comme objet de leur haine gratuite. Ils ne savent pas que les  êtres humains dans leur diversité devaient être respectés et peuvent être au moins écoutés, y compris ceux qui avaient commis le crime d’avoir été sauvés par Israel…
En résumé, leur milieu ne leur a pas enseigné la décence mais l’arrogance.

Méditeront-ils les paroles du représentant de l’opposition syrienne: « Vous vivez dans un véritable paradis, vous devriez dire merci! » 

 

A bientôt,

* Comme vous le savez, nous sommes en guerre avec les Syriens (il n’y a jamais eu de traité de paix). Leurs exactions contre nos soldats pendant les dernières guerres ainsi que les nombreux pogroms contre les Juifs syriens nous les ont rendus peu fréquentables:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2015/09/18/les-trois-crimes-de-damas/
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2015/12/04/le-30-novembre/
et pourtant:
– Depuis 2013, plus de 2000 blessés ou malades  syriens  sont soignés dans des hôpitaux israéliens dans le nord du pays:
http://www.israelhayom.com/site/newsletter_article.php?id=39635
– Des organisations israéliennes comme IsrAid agissent dans de nombreux pays et aident les réfugiés syriens en Jordanie ainsi que ceux qui essayent d’arriver en Europe:
http://www.israaid.co.il/projects/jordan
http://mfa.gov.il/MFA/ForeignPolicy/Aid/Pages/IsraAID-extends-assistance-to-refugees-8-Sep-2015.aspx
– De plus, un appel de fonds en faveur des enfants syriens lancé sur les réseaux sociaux israéliens a déjà recueilli un demi-million de shekels en moins de deux jours.
http://www.lphinfo.com/israeliens-se-mobilisent-enfants-syriens/

* Je parle ici des bourses de l’état et non pas des bourses provenant de fonds privés. Les étudiants juifs peuvent aussi bénéficier de ces bourses dans certains cas: par exemple, les nouveaux immigrants, étudiants d’origine éthiopienne… Mais tous ceux-ci font leur service militaire.

*Une rallonge budgétaire pour sortir les localités arabes du dénuement. Ce serait parfait si ce n’était pas ad vitam eternam:
http://www.israelvalley.com/news/2009/07/02/23364/israel-arabes-discrimination-positive-les-municipalites-arabes-beneficieront-d-une-rallonge-budgetaire-y-compris-d-un-coa

Un nom, un visage, une vie

 

Voici les visages des quatre soldats qui ont perdu leur vie dans l’attentat* hier sur la Promenade de Armon Hanatsiv à Jerusalem.

Erez Urbach, 20 ans, de Alon Shvut dans le Gush Etsion:
Il s’était porté volontaire à Tsahal car des problèmes de santé lui interdisaient de servir.
erez-urbach-dalon-shvut

Le lieutenant Shira Tsur, 20 ans, de ‘Haifa.
Ses camarades la décrivent comme une jeune fille tournée vers les autres, toujours prête à se porter volontaire

lieutenant-shira

 

Shir Hadjadj, 22 ans, habitait Maale Adoumim. Elle donnait gratuitement des cours de soutien en maths dans son ancien lycée.

shir-hadjadj

Yael Yekutiel, 20 ans, de Givataim. Elle était officier d’éducation et était restée à l’armée pour continuer son travail auprès des soldats défavorisés.

yael-yekutiel

Ce sont les visages et les sourires dont il faut se souvenir.
Hier, le médecin et ancien député Arieh Elad a explosé de colère à la vue de la photo du terroriste prise dans son adolescence, alors que c’était un homme fait de 28 ans. Il a déclaré que présenter le visage encore enfantin de cet assassin était honteux.
Moi aussi, je suis écœurée qu’on présente les photos ad nauseum des terroristes. A chaque reportage télévisé, à chaque nouvel article dans les journaux, à chaque commémoration ou émission politique, vous avez droit au visage des assassins. Si vous faites une recherche sur internet qui concerne les attentats de Toulouse, de Nice ou autres, vous tomberez sur la photo des assassins. Ce n’est plus supportable. Par leur acte, ils ont perdu le droit à avoir un nom, un visage, une tombe sur laquelle se recueillir, ils ne font plus partie du genre humain.
Jamais l’expression יִמַּח שְׁמוֹ וְזִכְרוֹ, que son nom soit effacé et son souvenir oublié, ne m’a semblé mieux convenir.
Souvenons-nous des victimes, de leur sourire, parlons d’eux pour qu’ils vivent encore un peu dans nos mémoires…

A bientôt,

PS: Sur cette promenade d’Armon Hanatsiv, au moment même de l’attentat se trouvaient des passants palestiniens en villégiature. Après avoir assisté à l’attentat, ils ont applaudi au geste du terroriste. Applaudir après avoir vu 4 jeunes se faire écraser… En même temps à Gaza et Ramallah la réjouissance était manifeste dans les rues et des gâteaux étaient distribués aux passants et automobilistes pour fêter l’événement.
http://www.europe-israel.org/2017/01/photos-arabo-palestiniens-distribution-de-gateaux-et-bonbons-pour-feter-le-meurtre-de-juifs-a-jerusalem/

Enfin la sœur du terroriste abattu déclarait sa fierté.
Et c’est avec ces gens là que nous devons négocier?… Nous ne pourrons jamais avoir des rapports normaux avec les palestiniens tant qu’ils ne se seront pas débarrassés de cette culture barbare, fanatique et mortifère. 

*15 autre sont blessés dont une jeune fille dont l’état inspire de grandes inquiétudes

 

Etre chrétien au Moyen Orient

Ici au Moyen-Orient, la composante religieuse est une partie intégrante de l’identité au même titre que la nationalité ou l’ethnicité. Il n’est pas nécessaire de croire en quelque chose pour se déclarer  musulman, chrétien ou juif.
Mais comme vous le savez, l’identité musulmane essaye de s’imposer par la force depuis déjà un bon nombre d’année et bien avant l’apparition de Daesh et les révolutions arabes.
En effet, dès que l’empire ottoman commença à se désagréger de tous cotés et que des populations non musulmanes ou même non turques commencèrent à se rebeller, la répression fut féroce. Le nouveau sultan Erdogan a d’ailleurs la nostalgie de cette époque.
Dans le monde arabe en devenir de cette fin du 19 ème siècle, le même scénario se joua contre les chrétiens qui, pour survivre, se déclarèrent plus arabes que les arabes, furent souvent les fers de lance du nationalisme arabe, demandant simplement qu’on les laisse vivre dans leur dhimmitude chrétienne. Les juifs eux choisirent le retour sur leur terre et leur indépendance grâce au sionisme politique.
Les chrétiens eurent droit à un siècle de répit mais comme vous le savez, ce répit n’est plus de mise.
Non seulement persécutés,mais aussi parfois massacrés, les chrétiens fuient le Moyen Orient:

– En Irak, sous le régime de Saddam Hussein, il y avait entre 800 000 et un million de Chrétiens. Leur nombre est aujourd’hui estimé à 300 000. Depuis 2014, des centaines ont été tués rien qu’à Mossul par Daesh. Ceux qui le peuvent s’enfuient, la plupart vers le Kurdistan. Le patriarche chaldéen, Louis Raphael Sako  a donné une interview à l’AFP expliquant que dans les villages, non seulement les maisons ont été touchées et détruites mais aussi les infrastructures et que les populations déboussolés ne savent plus comment se protéger. Il les exhorte à s’engager dans l’armée (pourtant chiite) ou dans les groupes de combattants peshmerga kurdes car les milices, dit-il, c’est l’anarchie.
Le problème de ces gens explique Wadia Abu Nasser, conseiller de l’église catholique irakienne, est de savoir où et comment fuir, s’il faut laisser tout ce qu’il possèdent derrière eux ou se fier à un mince espoir que peut-être la vague passera au-dessus de leur tête sans les toucher.
C’est un dilemme que toutes les familles juives ont connu*.

– En Syrie, avant  le début de la guerre civile, il y avait 600 000 à 700 000 chrétiens. Aujourd’hui, il n’en reste qu’environ 200 000 à 300 000. Ils ont été tués dans les combats, ou bombardement sans rapport avec leur foi mais ils l’ont été aussi dans de nombreux cas parce qu’ils étaient chrétiens.
Je me souviens avoir rencontré, il y a 20 ans environ, une jeune femme araméenne de Syrie, réfugiée en France, qui venait d’un village arabisé et islamisé de force par Hafez el Assad alors qu’officiellement il n’y avait pas de persécutions anti-chrétiennes à ce moment là en Syrie. Les chrétiens syriens ont entre leurs mains les mêmes options que les chrétiens irakiens: soit s’enfuir vers les territoires kurdes, soit quitter le Moyen-Orient s’ils obtiennent un visa.

– En Egypte, le dernier attentat contre les coptes a été le plus sanglant mais la persécution n’est pas nouvelle. Depuis toujours, les coptes vivent dans la soumission totale, ce qui n’empêche ni les assassinats, les viols, enlèvements et les conversions forcées. Ils sont un peu moins de 10 pour cent de la population égyptienne. Même si le régime actuel combat les Frères Musulmans, il n’en reste pas moins que dans la population un sentiment anti-copte est vivace et que les conversions forcées étant reconnues par la loi islamique, les familles ne retrouvent jamais celui ou celle qu’elles ont perdu.

– Au Liban la situation a l’air plus calme et le pays plus serein. Tout d’abord, un quart de la population est chrétienne. Les chrétiens libanais semblent vivre normalement ces dernières années mais le pays est divisé en 4 factions (pour le moins!) qui s’observent: les chrétiens , les musulmans sunnites, les musulmans chiites et les druzes. L’un des hommes forts de ce pays est le patriarche maronite Bishara al-Ra’is, qui, comme le patriarche copte égyptien, est venu en visite en Israel. Le problème au Liban, explique le conseiller de l’Eglise catholique à Jérusalem, ce sont les politiciens eux-mêmes chrétiens… qui n’ont pas de respect pour le patriarche maronite… Aujourd’hui, il y a déjà plus de chrétiens vivant à l’extérieur du Liban qu’au Liban», dit Wadia Abu Nasser. Il souligne également que, bien que nombre de chrétiens sont à des postes clés dans la politique, tout le monde sait qui en fait gouverne le pays: le ‘Hezbollah… S’il y avait aujourd’hui des élections démocratiques les chrétiens seraient en mauvaise posture.
Il ne fait que souligner une réalité que l’Occident ne veut pas voir: si les postes de Président, de Ministre de la Défense sont toujours réservés aux chrétiens, l’armée est en grande partie aux mains des chiites et le président Michel Aoun, pourtant chrétien, a choisit le camp chiite et donc le ‘Hezbollah. Que sera le futur des Chrétiens libanais? Le député chrétien Salim Sahlab est quant à lui très pessimiste: si en Irak, l’armée américaine qui était là bas depuis 2003 n’a pas pu protéger les chrétiens irakiens alors…

– En Jordanie, le nombre de chrétiens a augmenté depuis les guerres en Irak et en Syrie. Ils sont maintenant environ 500 000. Le gouvernement les laisse tranquilles. Le roi Abdallah a même envoyé un message de condoléances à la famille du journaliste chrétien Christian Nahed assassiné en septembre dernier. Cela dit, la vie des réfugiés chrétiens est un cauchemar dans les camps de réfugiés établis sur la frontière syrienne où la majorité est musulmane sunnite et est en partie inféodée à un islam radical.

– Et les Palestiniens?
Ceux qui vient dans la bande de Gaza sont la proie des islamistes du ‘Hamas. Raymond Ibrahim, observateur des médias en langue arabe témoigne ainsi : Parfois, nous entendons qu’une librairie a été bombardée ou qu’il y a eu des agressions sur les chrétiens ou les églises. D’autres fois, nous entendons parler de l’enlèvement de chrétiens et des contraintes exercées sur eux pour embrasser la religion de Mahomet. Ceci a été confirmé par le patriarche Monseigneur Alexios qui a présenté une pétition au gouverneur de la régions Ismail Haniye, mais en vain. De 5000 en 2006, leur nombre est tombé à environ un millier.
Ceux qui vivent en Judée ou en Samarie sous le  contrôle de l’Autorité Palestinienne ne sont pas non plus à la fête: Bethlehem et les villages environnants étaient à 90 % chrétiens. En 1995 à la suite des accords d’Oslo, la ville passa aux mains de l’Autorité Palestinienne, les chrétiens ne représentent plus maintenant que 12% de la population.
Des milliers de visiteurs insouciants venus du monde entier prennent des selfies sur la place de la mangeoire, se précipitent dans la basilique avec leurs caméras et  assaillent les boutiques de souvenirs le jour de Noel.

noel-bethlehem-2

(le soir de Noel à Bethlehem)

Malgré les efforts de l’Autorité palestinienne pour présenter un visage acceptable dans son entreprise de séduction de la gauche occidentale, la réalité quotidienne des chrétiens est bien plus amère. Si on ne parle pas de conversions forcées, les chrétiens sont souvent écartés des postes à responsabilité et donc de la manne distribuée par Ramallah à ses sbires. La nouvelle maire de Bethlehem Vera Baboun est une exception: c’est une femme, chrétienne, issue d’une famille de notables inféodée au Fata’h*.
Qusmieh de Beth Sahour, dont toute la famille a émigré aux USA, reçoit régulièrement des menaces de mort et a été la cible d’un cocktail Molotov parce qu’il veut parler franchement
: Officiellement, les lois sont les mêmes pour les chrétiens et les musulmans mais nous souffrons d’un racisme endémiqueIl commence dans les familles mais est officialisé dans les écoles et  les prêches des imam du vendredi,  la mention ‘chrétien » sur un curriculum vitae est négative… 

noel-bethlehem

(Noel à Bethlehem: les passantes ne sont pas chrétiennes)

Pour le moment, étant en général assez éduqués, les chrétiens préfèrent partir vers des cieux plus cléments comme le font ceux de Beit Jala à côté de chez moi. Il faut dire qu’à Beth Jala, les chrétiens ont été utilisés comme boucliers humains pendant l’intifada par le Fatah, leurs appartements ont été occupés de force et c’est ainsi que Beth Jala est devenue non pas judenrein mais pratiquement christianrein.

Et chez nous en Israel? Eh bien, c’est le seul endroit au Moyen Orient où la population chrétienne reste stable et même grandit par accroissement naturel.
En Israel, comme dans le reste du Moyen-Orient, les chrétiens ont généralement un haut niveau d’éducation. Ils envoient leurs enfants soit dans des écoles chrétiennes  soit dans les écoles laïques . La plupart habite à Jerusalem, à Yafo, à Haifa 

noel-haifa

(Noel à ‘Haifa)

ou Nazareth.

noel-a-nazareth(Noel à Nazareth)

Bien que dispensés comme les israéliens musulmans du service militaire obligatoire, ils sont de plus en plus nombreux à s’enrôler volontairement comme Elinor Joseph.

caporale-elinor-josef

ou comme Mona Lisa de ‘Haifa*.

De plus, sous l’égide du père Gabriel Naddaf*,  ils commencent à refuser leur appellation arabes chrétiens pour reprendre leur identité d’origine, celle d’araméens chrétiens.
Le père Gabriel Naddaf, qui a allumé une torche lors de la cérémonie de Yom Haatsmaout a dû supporter les calomnies de sa hiérarchie qui demandait son remplacement car il n’était pas politiquement correct. Il a heureusement gardé son poste et est un fervent supporter d’Israel dont il considère simplement qu’il est un des citoyens:

page-facebook-pere-gabriel-naddaf

Il est bien plus sioniste que la gauche de ce pays: pour lui Israel est un havre de paix pour les chrétiens. Un tel compliment me semble presque excessif. Regardez la vidéo ci-dessous: personne ne prend garde à la croix de ce jeune homme, les chrétiens comme les musulmans ou les druzes et nous les juifs, nous sommes tous israeliens.

Il a partagé sur sa page facebook un article de Bassan Tawill, du Gatestone Institut, déclarant que  les vraies colonies illégales, n’en déplaise à l’ONU, étaient les constructions sans permis que les Palestiniens ou certains arabes israéliens se permettent de faire en Israel*.

A bientôt,

*Et vous, quand avez-vous quitté…?
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2013/03/08/et-vous-quand-avez-vous-quitte/

*Les Frères Musulmans:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2014/07/16/4795/

*Vera Baboun:
https://en.wikipedia.org/wiki/Vera_Baboun

*https://www.gatestoneinstitute.org/9634/palestinian-christians

*Père Gabriel Naddaf:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2014/06/27/deux-ou-trois-hirondelles/
*https://fr.gatestoneinstitute.org/9511/colonies-illegales

http://www.lemondejuif.info/2016/01/pere-gabriel-naddaf-sous-abbas-bethleem-est-devenue-un-sanctuaire-pour-les-terroristes/

 

 

 

Nous sommes tous concernés!

L’UNESCO a encore frappé et a voté une 2 ème résolution niant tout lien entre le peuple juif, le Mont du Temple et même le Kotel (mur des lamentations) et ceci, après celle du 15 avril, rédigées toutes les deux par les experts de l’Autorité Palestinienne et  parrainée par le Liban,  l’Algérie,  l’Égypte, le sultanat d’Oman, le Soudan et le Qatar…
Une journaliste de la Metula News Agency vous l’explique très clairement:


Dans la résolution de L’UNESCO, il est dit que Jerusalem est sainte pour les 3 religions monothéistes mais ajoute ensuite que le Mont du Temple est déclaré sacré uniquement pour les musulmans, et mentionné seulement sous le nom d’esplanade des mosquées. Le Kotel est lui aussi déclaré « Judenrein » et appelé place Al Burak, du nom du cheval de Mahomet.
Mais vous parler politique encore une fois et vous dire à quel point je suis écœurée? Non, j’en ai fini avec tout cela. Pour une fois je ne vais pas prêcher pour ma paroisse, si vous me permettez cette expression, je vais m’adresser à vous, mes lecteurs chrétiens et prêcher pour la votre.
Cette résolution n’a bien sûr pas fait la une des journaux mais bien plus grave pour vous, elle n’a donné lieu à aucun commentaire officiel de la part des dignitaires religieux, théologiens et journalistes* chrétiens.
Et pourtant, si nous les Juifs nous n’avons pas de liens avec ce pays, Israel, avec notre capitale, Jerusalem, avec le Kotel et le Mont du Temple sans oublier les vestiges de ce dernier* et bien… ce que vous croyez, ce qui fait le fondement de votre foi n’est que faribole et billevesée.
Aussi, j’ai décidé de vous écrire, à vous qui vivez encore dans des démocraties où vous pouvez vous exprimer sans risquer votre vie, ce qui n’est pas le cas de la majorité des chrétiens vivant en terre d’Islam.

Je ne vais pas vous parler de Thora ou d’Ancien Testament, ou de judaïsme mais de vos sources qui sont celles du Nouveau Testament. Selon le Nouveau Testament, Jésus était juif, et il allait prier au Temple. Les évangiles décrivent des scènes se passant à Bethlehem en Judée, et bien sûr à Jerusalem. A Jerusalem ont lieu plusieurs épisodes comme:
– La vision de Zacharie dans le Temple (Luc 1,5-23),
– La venue des Mages auprès d’Hérode (Matthieu 2,1-12)
– La présentation de Jésus au Temple à 40 jours (Luc 2,22-38).
– Douze ans plus tard, c’est la rencontre de Jésus avec les docteurs de la Loi (Luc 2,41-52).

A mon grand regret, je suis donc obligée de vous annoncer que les évangiles seront réécrits comme ceci, une fois que la censure des béni-oui-oui de l’islam et des majorités automatiques à l’ONU et à l’UNESCO sera passée par là.
Quelques exemples dans l’évangile de Matthieu, chap 2, 1..5,6…20…
« Jésus Issa (devenu un prophète musulman mineur bien qu’antérieur à Mahomet, mais pourquoi ne pas se permettre un léger anachronisme?) étant né à Bethléhem en Judée  Cisjordanie, Palestine occupée par les Romains, au temps du roi sultan Hérode, voici des mages d’Orient arrivèrent à Jérusalem Al Qouds,
Ils lui dirent: A Bethléhem en Judée Cisjordanie, Palestine (toujours occupée et ceci pendant tout le récit)
Et toi, Bethléhem, terre de Juda Cisjordanie, Palestine, Tu n’es certes pas la moindre entre les principales villes de Juda, Cisjordanie, Palestine, Car de toi sortira un chef qui paîtra Israël , mon peuple (là se pose un problème, on ne peut pas remplacer Israel par entité sioniste, car cela indiquerait encore que Jésus fait partie du complot sioniste)
2,20: Il dit: Lève-toi, prends le petit enfant et sa mère, et va dans le pays d’Israël (?), car ceux qui en voulaient à la vie du petit enfant sont morts.
12,1-4: Les pharisiens  (Les pharisiens ont mauvaise presse dans le christianisme mais que faire? Ce nom indique qu’ils sont Juifs,  Comment donc nommer les méchants?), voyant cela, lui dirent: Voici, tes disciples font ce qu’il n’est pas permis de faire pendant le sabbat (comment remplacer le mot sabbat?)… Mais Jésus Issa leur répondit: N’avez-vous pas lu ce que fit David Daoud, lorsqu’il eut faim, lui et ceux qui étaient avec lui, comment il entra dans la maison de Dieu mosquee d’El Aqsa*, et mangea les pains de proposition (encore un problème insoluble s’il n’y a pas eu de Temple)…
12,5: Ou, n’avez-vous pas lu dans la loi que, les jours de sabbat (?), les sacrificateurs violent le sabbat (?)  dans le Temple  la mosquee d’El Aqsa…
12,9: Étant parti de là, Jésus Issa entra dans la synagogue  mosquée (pas de synagogue à Al Qouds puisqu’il n’y a jamais eu de Juifs)
26,2: Vous savez que la Pâque (le Ramadan?) a lieu dans deux jours,
27,11: Jesus Issa comparut devant le gouverneur. Le gouverneur l’interrogea, en ces termes: Es-tu le roi des Juifs  (Oy Ve! Trouvez autre chose)?
27,51: Et voici, le voile du Temple de la mosquee d’El Aqsa se déchira en deux, depuis le haut jusqu’en bas… »

Je ne vais pas vous en donnez plus. Si vous lisez le Nouveau Testament, vous pouvez continuer vous-mêmes.
Comme l’a dit notre Premier Ministre: »
Même si les membres de l’UNESCO ne lisent pas la Bible, je leur suggère d’aller voir l’Arc de Titus, à Rome. Sur celui-ci, on découvre ce que les Romains ont rapporté à Rome après avoir détruit et pillé le second Temple sur le Mont du Temple il y a 2 000 ans.
Là, gravé sur l’Arc de Titus, se trouve le chandelier à sept branches, qui est le symbole du peuple juif, et qui, au passage, est également le symbole de l’État juif d’aujourd’hui.
Mais bientôt, l’UNESCO dira que l’empereur Titus s’était embarqué dans la propagande sioniste. »*

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

(Dreuz)

Cette photo trouvée sur la page facebook de Kravi est pour moi la réponse juive à l’UNESCO:

reponse-a-lunesco

Que les hommes politiques occidentaux se conduisent aussi servilement, cela ne m’étonne pas mais que pas un responsable, théologien, journaliste chrétien n’ait eu une réaction d’indignation me laisse pantoise.

Car en fait, je le répète: cette déclaration de l’UNESCO nie les fondements théologiques du christianisme! Et personne n’a réagit?

Ma grand-mère disait parfois: « Quand on te crache dessus, ne pense pas qu’il pleut« .
Ne sortez pas vos parapluies, ce n’est pas une bourrasque. Bien pire qu’un pogrom, c’est la négation de ce en quoi vous croyez, de ce qui fait votre foi, de ce que vous êtes. C’est l’hiver islamique qui s’installe, à vous de voir pour combien de temps!

Lors de la fête de Soukot, les Juifs offraient en sacrifice 70 taureaux pour la prospérité des 70 nations. Ils faisaient ces sacrifices dans le Temple qui n’a jamais existé… Je vous souhaite une bonne fête de Soukot.

A bientôt, 

PS:  En Israel, le père Gabriel Nadaf a réagi fortement. Voici ce qu’il a écrit sur sa page facebook:
« À la lumière de la fâcheuse décision politique de l’UNESCO, en ce dimanche je vais prier pour Jérusalem. Aussi, j’invite toutes les églises, tous les pasteurs et tous les prêtres à prier pour Jerusalem. Couper le lien entre le Mont du Temple, le Mur Occidental et le peuple juif constitue une violation des racines du christianisme et est en contradiction avec les deux religions. Chaque chrétien qui croit vraiment en la Bible ne peut pas rester silencieux. En ce dimanche, joignez-vous à moi dans la prière pour Jérusalem. »
pere-gabriel-nadaf

*Sur la première résolution de l’UNESCO, j’ai trouvé ce commentaire de Gérard Prasquier (Président d’honneur du CRIF)dans le journal La Croix:
http://www.la-croix.com/Debats/Courrier/Decision-de-l-Unesco-2016-05-25-1200762703

*Ce qui n’est pas le cas de ceux qui vivent au Moyen-Orient, à Gaza, à Bethlehem ou Ramallah ou dans certains pays d’Afrique.

*Lors de notre mariage, comme la tradition le veut, mon mari a cassé un verre en souvenir de la destruction du Temple de Jerusalem et non pas de la mosquée d’El Aqsa!

*http://www.dreuz.info/2016/10/14/le-moment-dhumour-de-netanyahu-apres-que-lunesco-ait-declare-que-le-peuple-juif-na-aucun-lien-avec-le-mont-du-temple/

*Des vestiges du Temple sont régulièrement découverts par les archéologues israéliens malgré les tentatives du Waqf jordanien de détruire toute trace juive.

*Israel a retiré sa participation à l’UNESCO.

 

Laïcité à géométrie variable?

Il m’arrive parfois de lire quelques articles sur ce qui se passe en France. J’ai été surprise par le nouveau débat musclé sur la laïcitéLes attaques terroristes et le questionnement sur l’intégration de la population musulmane en ont été apparemment l’élément déclencheur.
Comme vous le savez la laïcité française s’est construite comme  contre-pouvoir à celui de l’église catholique au 19 ème siècle. Le point culminant de ce long processus eut lieu en 1905 au moment de la séparation entre l’Église et l’État.
Mais savez-vous que dans le même temps, le France se conduisait au Moyen- Orient comme le défenseur des institutions chrétiennes catholiques en vertu des Capitulations*. Curieux?
Pas vraiment car au Moyen-Orient le goupillon peut venir en aide au sabre. Défendre les intérêts des institutions catholiques  était la voie la plus simple pour étendre son influence culturelle et surtout politique. Les bourgeois arabes de Palestine parlaient souvent français*, car ils avaient été élevés dans des écoles de « calotins », les mêmes calotins combattus en France. Il faut d’ailleurs reconnaître à ces écoles qu’elles donnent encore à l’heure actuelle un enseignement de qualité.

Mais enfin, la laïcité serait-elle à géométrie variable pour les politiques français?
J’ai retrouvé quelques documents intéressants, provenant du Grand-Orient, obédience maçonnique, traditionnellement anticléricale.
Dans la Palestine au détour du 20 ème siècle, les loges du Grand-Orient* sont peu nombreuses car la tradition maçonnique ne convient qu’à une minorité de personnes, comme l’émir Abdel Kader* qui sera franc-maçon dans son exil damascène ou Vladimir-Zeev Jabotinsky pendant son séjour en France.
En Palestine ottomane, les membres des loges maçonniques subissent de nombreuses pressions et menaces dont une grande partie vient du Consul Général de France, un nommé Ronflard (!), agissant pour le compte des Frères Assomptionnistes à qui il les dénonce. Les francs-maçons juifs ne sont pas concernés mais les Arabes chrétiens* ont peur d’être dénoncés à leur propre église. Ceux qui s’estiment le plus en danger, ce sont les expatriés français, travaillant dans différentes institutions, comme le docteur Drouillard, directeur de l’hôpital Saint Louis. Il est menacé et craint d’être déplacé et sali auprès du gouvernement: « Sous prétexte d’un vain protectorat religieux, reste traditionnel d’une politique religieuse française qui a toujours été funeste à la France…notre gouvernement entretient à Jerusalem un Consul Général…aux ordres des communautés (chrétiennes)… Un Consul qui n’aurait pas su se plier aux exigences de ces Messieurs, qui n’irait pas à la messe assez souvent, ou qui ne communierait pas à chaque fête, en un mot qui aurait eu des histoires, est immédiatement remplacé ».
Non seulement les Assomptionnistes cherchent à ramener leurs ouailles dans le droit chemin manu militari mais bien plus, ils bénéficient de la collaboration active du Consul Général de France, fonctionnaire d’un état laïque, qui trahit ainsi ses idéaux.
Lorsque ces mêmes francs-maçons demandent au Consul Général de les aider à ouvrir des écoles laïques où seraient enseignés en français, les valeurs des droits de l’homme et les vertus de la laïcité, ils se heurtent à un refus catégorique du Consul* pour qui l’enseignement ne doit se faire que dans des écoles privées chrétiennes. Il dit craindre une mixité déplorable avec les enfants grecs orthodoxes, ou pire encore, avec les enfants juifs.
Une fois encore, les enfants juifs ne sont pas concernés, car ils fréquentent des écoles juives où un enseignement moderne leur est donné en français, en allemand et évidemment en hébreu.
Il est vrai que la Palestine fait encore partie de l’empire ottoman et que depuis les Capitulations* de nombreux accords passés avec les différents gouvernements ottomans ont toujours garanti aux communautés chrétiennes un total droit de propriété sur leurs terrains et églises ainsi qu’une entière capacité de gestion…

16th_century_copy_of_the_1569_capitulations_between_charles_ix_and_selim_ii(L’un des nombreux traités signés avec les Turcs dont l’ensemble forme les Capitulations.
Celui-ci a été signé par le roi Charles IX et le Pacha Selim II en 1529)

Les Capitulations ont été abrogées en 1923 lors du traité de Lausanne, l’empire ottoman n’est plus et nous nous trouvons presqu’un siècle plus tard.
Et pourtant…
De nos jours, les différents gouvernement français  utilisent toujours ces associations religieuses pour asseoir leur influence politique. Un ancien ambassadeur de France en Israel, Alain Pierret,* raconte que le quai d’Orsay avait décidé d’une « légère dérogation » (sic!) au Corpus Separatum* et décidé que le village d’Abou Gosh* jouirait d’un statut d’extraterritorialité lors de la messe à laquelle Jacques Chirac devait assister en novembre 1987.

(le Corpus Separatum de la Résolution de l’ONU 1947)

Abou Gosh était déclaré, pour une journée, territoire non israélien, hors sol, grâce à une belle abbaye bénédictine, datant des Croisés! Et ceci:
– Bien que le Corpus Separatum* qui faisait de Jerusalem une ville internationale selon la partition de l’ONU en 1947, ait été abrogé en 1949 après l’armistice entre Israel et les pays arabes,
– Bien que de toute manière, selon ce même Corpus Separatum, Abou Gosh se soit trouvé alors  sur le territoire attribué aux Juifs par l’ONU et non pas en zone internationale!

Cette « légère dérogation« permettait simplement aux officiels français d’assister à une messe en territoire international et même francisé, dans la mesure ou la maison-mère de l’abbaye d’Abou Gosh se trouve au Bec-Hellouin dans la région de Nantes*!
Mais pourquoi? Pourquoi ce tour de passe passe odieux et ridicule alors que le président de la République Française était en voyage officiel? Tout simplement parce que la France considère que pour renforcer son influence dans les pays musulmans, elle doit minimiser l’existence d’un état juif, le contester par tous les moyens. De plus, déclarer que ce village était hors du territoire israélien c’est à  dire hors « des mains des Juifs » grâce à une abbaye croisée, c’est se poser en défenseur de la chrétienté, un vieux rêve du si antisémite quai d’Orsay!

eglise du couvent benedictin Abu Gosh

Ce que les différents gouvernements français ont oublié c’est que les accords sur les lieux saints catholiques, tels qu’ils étaient spécifiés dans les Capitulations étaient évidemment caduques puisque l’empire ottoman n’existait plus et que sur le pashalik de Palestine avaient été établis par décision de l’ONU les états souverains de Syrie, Jordanie et d’Israel.
En ce qui concerne Israel et les lieux saints, il existe un accord nommé « Accord Fondamental », mais il a été passé entre entre Israel et le Vatican et non pas entre Israel et la France. De plus, le pape Jean Paul II n’a jamais obtenu d’Israel que les institutions catholiques aient un statut international particulier.

Cette affaire du couvent bénédictin est doublement choquante:
En effet, la France a pris sur elle de déclarer ce village zone extraterritoriale alors qu’il se trouve sur celui d’un pays souverain! De surcroît le gouvernement français a fait fi de la laïcité qu’il défend si haut et fort.

Abu Gosh(Abou Gosh entre Tel Aviv et Jerusalem)

Il m’est souvent arrivée d’entendre qu’ Israel ferait bien de s’inspirer de la France et devenir enfin un pays laïque. Curieux de la part de gens qui  bafouent cet idéal quand cela les arrange.
Les Juifs de France ont adhéré en bloc à la laïcité qui leur a permis de se fondre dans le paysage. La laïcité a de nombreux atouts mais ne vous y trompez pas, elle est extrêmement fragile et facilement trahie. Si elle n’est pas clairement définie et si son application ne fait pas l’objet d’un contrôle continu, elle peut être vite bradée. Pour beaucoup elle n’est qu’un mot-valise utilisé par la novlangue, charabia du prêt à penser, dans lequel on fourre n’importe quoi.
Au Moyen-Orient, de nombreux Arabes laïques tournèrent leur veste dès qu’ils entendirent les prêches enflammés du Grand Mufti. Pour eux, l’universalisme et la fraternité ne concernaient pas leurs rapports avec les Juifs.
Une exception cependant, et de taille, Razzak Abdelkader: arrière petit-fils de l’émir Abdel Kader, qui combattit dans les rangs du Palma’h. Il était dévoué à la cause sioniste car pour lui il s’agissait vraiment d’une entreprise de décolonisation:
« Je ne considère pas le sionisme comme une entreprise que l’on peut qualifier de coloniale. Je ne connais pas non plus le problème palestinien: comme la grande majorité des Occidentaux, je ne perçois le conflit que dans sa dimension globalement israélite-arabe… Les mêmes hommes politiques arabes qui ont protesté, n’ont pas eu de soucis avec l’argent introduit par les Juifs dans le pays […]. Ils n’ont montré aucun mépris vis à vis de l’argent qui a pris soin de leur population rurale.« (la suite dans les notes en bas de page) 
J’ai rencontré Razzak Abdel Kader en 1967 au kibboutz Ramat Hashofet. Je ne ferai pas de révélation particulière car j’étais bien trop timide et impressionnée par cet homme discret qui m’avait parlé gentiment en français. Il est enterré en Israel.

En fait la laïcité n’a jamais été garante de démocratie (encore un mot-valise) et de défense des opprimés. Les régimes laïques en Syrie, Turquie et Irak ont été dans le même temps des dictatures sanglantes. Il s’agissait là d’une laïcité opportuniste qui permettait (une fois les Juifs tués ou expulsés*) de rester entre soi en délimitant soigneusement les attributions de chacun. Seule la dictature faisait tenir le puzzle. Au Liban, pays plus démocratique, le puzzle a explosé en 1975. En Irak, lors de la 2 ème guerre du Golfe, le gouvernement laïc de Saddam Hussein avait créé tout une troupe de terroristes, les fedayins de Saddam, prêts à se faire sauter au nom d’Allah et on sait ce qu’il en est de la Syrie.

A bientôt,

*Séparation de l’église et de l’état:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_de_séparation_des_Églises_et_de_l%27Éta

*Capitulations:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Capitulations_de_l%27Empire_ottoman
Un firman de 1852 rappelait les droits de propriété et d’administration de chaque communauté chrétienne tels qu’ils avaient été établis en en 1757
http://www.imprescriptible.fr/documents/morgenthau/chapitre10.htm

*On trouve le Grand Orient et la Grande Loge de France au Moyen-Orient dès le 19 ème siècle.

*L’Emir Abd El Kader: chef militaire algérien qui lutta conte la colonisation française. Vaincu et emprisonné en France, il fut ensuite relâché et finit sa vie à Damas. Il aida les chrétiens lors des pogroms du Mont Liban et de Damas en 1860. Il faut noter qu’un grand nombre de ses partisans s’installa avec lui en Syrie et donc dans la Palestine ottomane. Encore aujourd’hui, un certain nombre de Palestiniens revendiquent leur origine algérienne 

*L’article du Huffington Post a été repris du site d’une certaine Hanna. Ce n’est pas moi!
*http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2010/01/11/1880562_comment-les-proprietaires-feodaux-arabes-qui-ont-exploite-leur-population-rurale-sont-devenus-des-chefs-nationalistes.html *

*Monsieur Alain Pierret:
http://www.akadem.org/sommaire/colloques/65-ans-de-relation-france-israel/65-ans-de-relation-france-israel-20-10-2014-62948_4557.php (en particulier à la 43. 45 minute)

*Corpus Separatum:
https://en.wikipedia.org/wiki/Corpus_separatum_(Jerusalem)

*L’Irak et les autres pays musulmans:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2015/12/04/le-30-novembre/
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2013/03/08/et-vous-quand-avez-vous-quitte/