Du lait, du miel et des abeilles

La fête de Shavouot est déjà loin derrière nous et ouf! Enfin plus d’émissions de cuisine sur les produits laitiers. Nous sommes sur une terre de lait et de… et tout le monde a oublié le miel!
Le miel דבש (dvash) fait pourtant partie du paysage. Dans le Tanakh, le mot דבש (dvash) apparaît 55 fois. Mais il fait presque toujours référence  au « miel » des fruits, en particulier à celui des dattes et des figues. Vous trouverez d’ailleurs du sirop de datte dans tous les supermarchés sous le nom de silan.
Pendant longtemps, les historiens furent persuadés que l’apiculture était inconnue dans la région puisque le Tanakh n’en parlait pas de miel d’abeille, sauf à deux reprises, où il est évident qu’il s’agit de miel sauvage:

– Dans le livre des Juges 14,8-9, on raconte que:
 « Quelque temps après, étant revenu… il (Shimshon) s’écarta afin de voir le cadavre du lion (qu’il avait tué, et il trouva dans le corps un essaim d’abeilles et du miel. »
וַיָּשָׁב מִיָּמִים,… וַיָּסַר לִרְאוֹת, אֵת מַפֶּלֶת הָאַרְיֵה; וְהִנֵּה עֲדַת דְּבוֹרִים בִּגְוִיַּת הָאַרְיֵה, וּדְבָשׁ

– Dans le livre du prophète Samuel ( 1 Samuel 14; 27), Jonathan, le fils du roi Shaoul  se trouve avec ses soldats dans une forêt יער (yaar) où il voit soudain un rayon de miel יערה (yaara)*. Il semblerait que cette forêt ait été colonisée par des abeilles: le miel est tellement abondant qu’il ruisselle sur le sol. Mais, il s’agit une fois encore d’une découverte fortuite dans un lieu non habité et donc du miel sauvage.
« Toute l’armée était arrivée à un bois, où la surface du sol était couverte de miel. En arrivant dans le bois, le peuple vit ce miel ruisselant… Jonathan…étendit la baguette qu’il tenait à la main, en trempa l’extrémité dans un rayon de miel, et, avec la main, le porta à sa bouche ».
וְכָל-הָאָרֶץ, בָּאוּ בַיָּעַר; וַיְהִי דְבַשׁ, עַל-פְּנֵי הַשָּׂדֶה. כו וַיָּבֹא הָעָם אֶל-הַיַּעַר, וְהִנֵּה הֵלֶךְ דְּבָשׁ… וַיִּשְׁלַח אֶת-קְצֵה הַמַּטֶּה אֲשֶׁר בְּיָדוֹ, וַיִּטְבֹּל אוֹתָהּ בְּיַעְרַת הַדְּבָשׁ; וַיָּשֶׁב יָדוֹ אֶל-פִּיו

De plus, quand le livre de Bereshit (Genèse  43 11) nous raconte que Yaakov-Israel envoie du miel à Joseph parmi d’autres cadeaux de prix, c’est certainement du miel d’abeilles sauvage, difficile à se procurer, car il est dit « un peu de miel« :
Israël, leur père, leur dit: « Puisqu’il en est ainsi, eh bien! Faites ceci: mettez dans vos bagages des meilleures productions du pays et apportez les en hommage à cet homme: un peu de baume, un peu de miel, des aromates et du lotus, des pistaches et des amandes
וַיֹּאמֶר אֲלֵהֶם יִשְׂרָאֵל אֲבִיהֶם, אִם-כֵּן אֵפוֹא זֹאת עֲשׂוּ–קְחוּ מִזִּמְרַת הָאָרֶץ בִּכְלֵיכֶם, וְהוֹרִידוּ לָאִישׁ מִנְחָה: מְעַט צֳרִי, וּמְעַט דְּבַשׁ, נְכֹאת וָלֹט, בָּטְנִים וּשְׁקֵדִים

Or en 2007, des ruches furent découvertes dans la ville antique de Tel Rehov, près de Beit Shean dans la vallée du Jourdain.

(Maariv)

(Musée Eretz Israel)

Ce sont les plus anciennes ruches jamais découvertes. Elles datent de l’époque du roi David, environ 1000 ans avant l’ère chrétienne: elles sont faites de paille et d’argile non cuite. Elles sont en forme de cylindres de 80 sur 40 cm. Un orifice permettait les allées et venues des abeilles et l’apiculteur utilisait le couvercle pour récolter le miel. Cet apiculteur biblique était à la tète d’une véritable entreprise  car une centaine de ruches on été dénombrées.

(site biblewalks)

Mais qu’en est-il des abeilles à l’heure actuelle?
Dans le monde entier on parle d’un syndrome d’effondrement des colonies d’abeilles dont on ne connait pas vraiment la raison même si, sans doute, les insecticides y sont pour beaucoup. C’est une situation inquiétante quand on sait que non seulement elles nous procurent le miel mais aussi elles jouent un rôle primordial dans la pollinisation des végétaux.
Et pourtant, Israel fait figure d’exception. Les 500 apiculteurs suivent la situation de près mais pour le moment le nombre d’abeilles reste stable selon le Conseil Israélien du Miel*(je ne savais pas qu’il existait avant d’écrire cet article!).
Le Conseil israélien du Miel, donc, soutient la recherche sur ces syndromes d’effondrement. Il semble que l’effondrement spectaculaire des colonies se produise surtout dans des régions de mono-culture. Lorsque les abeilles butinent uniquement les mêmes plantes comme le soja ou le blé, elles sont moins résistantes. On peut améliorer leur système immunitaire par la plantation de plantes riches en nectar, et en variant les espèces. Elles ont besoin d’un régime alimentaire et certaines plantes, comme les eucalyptus,  leur sont plus bénéfiques que d’autres. De nombreux jeunes plants d’eucalyptus sont plantés chaque année, pour faire plaisir aux abeilles mais aussi pour assurer notre sécurité: le long des frontières avec la Syrie et Gaza, ces arbres permettent aussi de réduire le champ de visibilité de l’adversaire.

(photo KKL)

Enfin, les apiculteurs se battent contre l’ennemi traditionnel des abeilles: un acarien destructeur nommé Varroa.

Ici le problème de la survie des abeilles est pris très au sérieux: sur les 3000 tonnes de miel produites chaque année, 1600 sont dégustées lors des fêtes du Nouvel An!

(Une délégation du Conseil du miel est invitée par le Président de l’état d’Israel, Reuven Rivlin, à l’occasion de Rosh Hashana)

Depuis toujours, le miel est le symbole de l’abondance et de la douceur à tel point que pour dire que quelqu’un a eu une vie difficile, on dit qu’il n’a pas léché du miel: הוא לא ליקק דבש (hou lo likek dvash)
On dit que Naomi Shemer a composé sa chanson על כל אלה (al kol ele), « Tout cela »  lors de la mort de son beau frère et de l’évacuation de la ville de Yamit* dans le Sinaï. Entre sa tristesse personnelle et son inquiétude pour l’avenir, elle y demande que soit protégé ce qui fait notre vie,  le dard et le miel, l’amertume et la douceur,  על הדבש ועל העוקץ על ה מר והמתוק

A bientôt,

* Ce mot יערה (yaara), rayon de miel,  n’apparaît qu’une fois dans le Tanakh. Ce mot yaara signifie aussi chèvrefeuille.

* Le Conseil Israélien du Miel:
http://www.honey.org.il/about.php?id=64

*Varroa:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Varroa_destructor

* Le catalogue du KKL sur les plantes riches en nectar:
http://www.kkl.org.il/files/HEBREW_FILES/yeur-usviva/nectar-plants-catalogue-2016.pdf

* Yamit: une petite ville de 2 500 habitants du Nord Sinaï, fut évacuée et détruite lors du traité de paix entre l’Egypte et Israel