Shana Tova (9/10)שנה טובה

Ce soir commence le jour de Yom Kippour, cela nous rappelle aussi le Yom Kippour du 6 octobre 1973, le début d’une guerre épouvantable dans laquelle chaque famille ou presque fut touchée. Le compositeur Yair Rosenblum composa la mélodie de ce texte très ancien Unetane tokef*, se souvenant de ses 11 camarades du kibboutz beit Hashita, tombés au combat.
De même que nous sommes toujours partagés entre le sacré et le profane, nous vivons entre joie et tristesse…

Que l’on rende honneur à la sainteté de ce jour car il est solennel et redoutable. Ce jour Ta royauté est proclamée, Ton trône est élevé par la miséricorde, et Tu y sièges pour établir la vérité. C’est vrai que Tu es le Juge, que Tu examines et scrutes notre conduite. Nos actes sont tous consignés dans un livre et Tu prononces notre arrêt. Tu prends tout en compte même ce que nous avons oublié ; car Tu ouvres le Livre du souvenir et devant Toi se déroule le récit de notre vie que chacun a signé de sa propre main.
Déjà retentit le son formidable du Chofar. Un doux murmure se fait entendre. Les créatures célestes se dressent, frémissent et proclament avec anxiété : « Voici le jour du jugement ! » Même les légions célestes sont appelées à comparaître devant Ton tribunal. Toutes les créatures de l’univers défilent devant Toi comme devant le berger qui recense son troupeau.
Et, de même qu’il le fait passer sous la houlette et examine tout le bétail, ainsi, Éternel, nous comptes-Tu et nous examines-Tu. Pour chaque créature qui défile devant Toi, Tu fixes la durée de son existence et les circonstances de sa destinée qui ne dépendent pas de sa volonté. Au jour de Rosh Hashana, notre sort est consigné. Au jour du jeûne de Kippour, notre sort est scellé.
Il est alors décidé qui d’entre les créatures disparaîtra pendant l’année et qui viendra au monde,ceux qui pourront vivre et ceux qui devront mourir, ceux qui seront au terme de leur existence et ceux à qui il reste encore du temps à vivre.
Tu détermines si les uns mourront par le feu, les autres par les eaux, ceux qui seront frappés par la guerre ou
emportés par des calamités : la famine, le tremblement de terre ou la maladie. Tu établis qui jouira d’une existence paisible, heureuse et digne, sera honoré et prospère et qui connaîtra les tourments de l’errance, des épreuves, de l’humiliation et de la misère.

Datant aussi de la guerre de Kippour, cette chanson de Naomi Shemer, qu’elle interprète avec le trio הגשש החיוור (Hagashash ha’hiver):

Il y a encore une voile blanche à l’horizon face au lourd nuage noir
Et si le soir au travers des fenêtres, la lumière des bougies de la fête tremble
Que tout ce que nous demandons se réalise !
Qui me répondra? Le son du shofar et le son des tambourins.
Que soit aussi entendue ma prière.
Si le messager* se tient à la porte, mets une parole bienveillante dans sa bouche.
Si ton être demande à ne mourir qu’après la floraison et après la moisson,
Que tout ce que nous demandons se réalise ! Au sein d’un petit quartier ombragé, une petite maison au toit rouge. C’est la fin de l’été, le bout du chemin. Permets-leur de revenir ici.
Que tout ce que nous demandons se réalise !
Et si soudain des ténèbres étincelle sur nos têtes la lumière d’une étoile,
Donne alors la sérénité et aussi la force à tous ceux que nous aimons.
Que tout ce que nous demandons se réalise !
Qu’il en soit ainsi, de grâce, qu’il en soit ainsi, que tout ce que nous demandons se réalise

May be an image of boat racing, nature and ocean

(photo de Shay Mendelbaum)

A bientôt,

*Ce piyout a été composé pendant une période d’intenses persecutions, soit en Galilée au 5ème siècle, soit à Mayence au 10eme siècle, mais il est généralement attribué à Rabbi Amnon de Mayence qui avait refusé de se convertir pendant les croisades.

*Le messager: l’officier chargé d’annoncer aux familles que leur fils a été tué



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s