Bonne fête de Soukot חג סוכות שמח

 

C’est fait! Les soukot sont construites et décorées!
Depuis déjà quelques jours, nous y accueillons familles et amis. Nous y mangeons, nous y étudions, et certains même y dorment, pour obéir à ce qui nous est prescrit dans le Thora:

Vous demeurerez dans des cabanes durant sept jours; tout indigène en Israël demeurera dans une cabane, afin que vos générations sachent que j’ai donné des cabanes pour demeure aux enfants d’Israël, quand je les ai fait sortir du pays d’Egypte, moi, l’Éternel, votre Dieu! »
בַּסֻּכֹּת תֵּשְׁבוּ, שִׁבְעַת יָמִים; כָּל-הָאֶזְרָח, בְּיִשְׂרָאֵל, יֵשְׁבוּ, בַּסֻּכֹּת.מגלְמַעַן, יֵדְעוּ דֹרֹתֵיכֶם, כִּי בַסֻּכּוֹת הוֹשַׁבְתִּי אֶת-בְּנֵי יִשְׂרָאֵל, בְּהוֹצִיאִי אוֹתָם מֵאֶרֶץ מִצְרָיִם: אֲנִי, יְהוָה אֱלֹהֵיכֶם.
(Vayiqra-Lévitique, 2-42,43)…

(Souka du quartier Yemin Moshe, photo Yeoshua Halevy, Israel 21c)


Mais ce n’est pas tout!
Une des coutumes de Soukot, basée sur le texte mystique dit du Zohar, et devenue populaire au Moyen-Age, consiste à convier des invités « invisibles » de même que des invités « visibles ». On les appelle les Ushpizin. C’est normal, il s’agit de nos ancêtres les plus marquants, ils doivent se tenir avec nous dans la souka qui est le symbole de la Maison d’Israel.
Avraham, Yts’hak, Jacob, Joseph, Moïse, Aaron et David sont ainsi conviés. Une tradition plus moderne nous invite à ne pas oublier nos Ushpizot: Sarah, Myriam, Deborah, ‘Hulda, ‘Hanna, Avigail,et Esther.

Les kabbalistes enseignent que chacun de ces invités correspond à l’un des attributs d’une des sephirot: ainsi, le premier jour, nous convions Avraham, symbole du חסד (‘Hessed,) bonté, ensuite Yits’hak, symbole de la גבורה (Guevoura), puis Yaakov, symbole de la תיפארת (Tiferet), Splendeur, et Yossef, qui symbolise de יסוד (Yesod), la fondation. Ensuite Moshe, symbole du נצח (Netza’h), l’éternité puis son frère Aaron, symbole du הוד (Hod,) la gloire et enfin David, symbole de la מלכות (Malkhout), la souveraineté


Quant à nos oushpizot, elles ont été choisies en tant que 7 prophétesses, désignées ainsi par la guemara*:
Sarah symbolise l’endurance et la capacité à protéger, Myriam c’est la vivacité et abondance, Deborah le leadership et courage, ‘Hanna la foi et volonté, Avigail l’ingéniosité et compassion, ‘Hulda les pouvoirs prophétiques et Esther le sacrifice et courage.

 

Ce mot Ushpizin (les invités) ne s’emploie pas pour désigner nos invites « visibles ». Mais d’ou vient-il?
Il semble avoir beaucoup voyagé. Il vient du perse aspanj (un lieu d’hébergement), devenu en araméen, ushpiza (une auberge). Dans l’hébreu de l’époque de la Mishna, soit au début de l’ère chrétienne, un ushpiz est un hôte (dans les deux sens du terme). Ce mot franchira la mer pour la Grèce où il donnera le mot hospes, puis passant par le latin et enfin en français. il deviendra hospitalité, hôpital…
Si actuellement en hébreu le mot hôpital se dit בית חולים (beit ‘holim) la maison des malades, ces mêmes malades y sont מאושפזים (meoushpazim), hospitalisés.
Et vous connaissez certainement le film Oushpizin qui nous narre comment un  couple stérile,  très croyant et très pauvre, achète un etrog hors de prix, persuadé qu’il leur portera chance et espère recevoir les oushpizin dans sa souka. En fait d’oushpizin, ce seront de sympathiques voyous qui utiliseront l’etrog pour préparer une succulente salade et pourtant, le bonheur sera finalement au rendez-vous!

Il est dit que les 70 nations viendront à Jerusalem pour participer aux fêtes de soukot*: en attendant ce jour, ce chauffeur de bus arabe a décoré son bus pour réjouir ses passagers juifs. Lui aussi fait partie des hirondelles  que je mentionnais dans un précédent article*.

 

חג סוכות שמח

A bientôt,

*etrog: un cédrat

*Les hirondelles:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2014/06/27/deux-ou-trois-hirondelles/

*Les ushpizot: certains rajoutent des femmes de notre temps comme  »Hanna Szenesh comme symbole du courage

*Les 70 nations et soukot:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2012/10/01/une-souka-des-soukot/

 

 

 

2 réflexions sur “Bonne fête de Soukot חג סוכות שמח

  1. Je m’exprime et tant que non-Juif. La fête de Soukot (pour des raisons qu’il me faudrait étudier) est la fête juive qui m’est la plus intime. J’ai téléphoné ma fille Sarah qui la célébrait avec des amis juifs. N’ayant pas d’extérieur, ils avaient tapissé leur salle à manger de ces clôtures végétales qui délimitent les jardins. Soukout est une fête merveilleuse qui devrait faire réfléchir non seulement les Juifs mais aussi les non-Juifs. Très bonnes fêtes donc avec un peu de retard.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s