Goliath, où est tu?


Après trois autres attaques de « Daesh-équilibrés » en Europe, il vous faut aussi respirer un bon coup. Je me souviens qu’au plus fort de l’intifada quand il y avait un ou plusieurs attentats par jour,  je me protégeais avec une soirée « vieux polars ». Je bannissais (difficilement) le monde extérieur pendant une heure ou deux en  me plongeant dans l’atmosphère délicatement surannée des crimes britanniques sur lesquels enquêtaient Sherlock, Hercule et  les délicieuses old fashion ladies, Miss Marple ou Miss Silver.

Hercule Poirot et Miss Marple(Les acteurs Joan Hickson et David Suchet à Torquay)

Voici donc l’article  que je voulais vous envoyer avant l’attentat de Nice:

Il s’en passe des choses à Ashkelon!

Ashkelon National ParkDepuis environ 30 ans, les archéologues* fouillent le site d’Ashkelon à la recherche des fameux פלישתים (plishtim), les Philistins dont parle la Bible.
Et bien c’est fait. Ils viennent de découvrir à Ashkelon un important cimetière philistin.

philistine-cemetary-archaeology-ashkelon-israel

(source: breakingisraelnews.com)

Cette découverte confirme les sources bibliques: les Philistins sont arrivés de Crête au 12 ème siècle avant l’ère chrétienne soit pendant la période des Juges.
Dans ce cimetière, les  160 squelettes ont été retrouvés entiers, certains avec armes et bijoux, avec aussi parfois une jarre de parfum et des poteries ayant contenu des aliments. Bref, tout ce qui leur fallait pour leur dernier voyage.

cimetiere philistin objets en argile

Dans la même zone, des ostraca sur lesquels sont inscrits des caractères cypro-minoens:

ostracum ecriture cypro minoenne(source haaretz. com)

Les archéologues vont maintenant essayer de savoir  de quoi ils souffraient et ce qui causa leur mort.

Les Philistins sont décrits dans la Bible comme étant un des plus puissants ennemis d’Israel. Ils s’étaient installés principalement sur la côte bien qu’ils aient aussi migré dans quelques villes de l’intérieur comme Gat ou Shaarayim*
Entre Ashdod et Gaza se trouvait ce qu’on appelle le pays des Philistins. Les principales places fortes étaient Ahsdod, Ashkelon et Gaza. C’est à Ashdod que les Philistins avaient entreposé l’Arche d’Alliance qu’ils avaient volée aux Hébreux ce qui leur coûta une telle crise hémorroïdes qu’ils préférèrent la  rendre.*
« Les Philistins s’étaient donc emparés de l’arche du Seigneur, et ils la transportèrent d’Eben-Haezer à Ashdod…
Puis la main de l’Eternel s’appesantit sur les gens d’Ashdod et il sévit contre eux, et il les affligea d’hémorroïdes, tant Ashdod que le territoire voisin. Ce que voyant, les gens d’Ashdod dirent: « L’arche du Dieu d’Israël ne peut rester au milieu de nous, car il nous fait sentir trop durement sa puissance, à nous et à notre dieu Dagon. Ils mandèrent alors et convoquèrent chez eux tous les princes des Philistins, et leur dirent: « Que ferons-nous de l’arche du Dieu d’Israël? » Ceux-ci répondirent: « Que l’arche du Dieu d’Israël soit transportée à Gath… »
Mais les Philistins de Gath souffrent de la même maladie, et ensuite ceux d’Ekron et donc…
« Et ils envoyèrent convoquer tous les princes des Philistins et leur dirent: « Renvoyez l’arche du Dieu d’Israël, qu’elle retourne au lieu de sa résidence et ne nous fasse pas mourir, nous et les nôtres (1 Samuel chap 5). »

Nicolas_Poussin_-_The_Plague_at_Ashdod_-_WGA18274

(Tableau de Nicolas Poussin, épidémie qui suivit le vol de l’arche. Musée du Louvre)

Au sud d’Ashdod, le Tel Ashdod, site archéologique de la région:

tel ashdod(Ce panneau vous indique ou se trouvaient les villes philistines)

Si vous êtes intéressés par les civilisations non hébraïques de l’époque biblique je vous recommande le musée d’Ashkelon et ceux de Jerusalem: la partie archéologie du Musée Israel, le Musée des Pays de la Bible et aussi le Musée Rockfeller où se tient actuellement une exposition d’artefacts philistins, cananéens et phéniciens.

Pour en revenir au cimetière philistin d’Ashkelon, les archéologues ont constaté que les 160 squelettes ne semblent pas avoir été bougés depuis leur inhumation ce qui nous indique des coutumes différentes de celles pratiquées par les Hébreux (ou les Cananéens).
Les Hébreux enterraient habituellement les morts dans une grotte temporaire pendant une année. Avait lieu ensuite la cérémonie de l’année de deuil pendant laquelle on collectait les ossements du défunt et on les réunissait dans la nécropole familiale. L’expression נאסף את אבותיו (neessaf et avotav) « il a été réuni (ou rassemblé) avec ses pères » est très fréquente dans la Bible. On la trouve par exemple dans le livre des Juges (2, 10): וְגַם כָּל-הַדּוֹר הַהוּא, נֶאֶסְפוּ אֶל-אֲבוֹתָיו, et ainsi toute cette génération avait été rassemblée avec ses pères.
Dans le premier livre des Rois ( 11 21), le texte fait bien la différence entre מת (met) « mort » et שָׁכַב דָּוִד עִם-אֲבֹתָיו (shakhav David im avotav) « repose avec ses pères« :
שָׁמַע בְּמִצְרַיִם, כִּי-שָׁכַב דָּוִד עִם-אֲבֹתָיו, וְכִי-מֵת, יוֹאָב שַׂר-הַצָּבָא
Or, Hadad (un Iduméen) apprit en Egypte que David reposait avec ses pères et que Yoav, chef de l’armée, était mort. »
Cette coutume d’un enterrement en deux étapes  a perduré pendant toute la période biblique et même au-delà, puisqu’elle est mentionnée dans le Talmud.  Actuellement, ce n’est accepté que  dans certains cas. Par exemple, les restes des combattants de Kfar Etzion, et les morts du Goush Katif* pour que leur tombe ne soit pas profanée par les palestiniens.

Ce furent des ennemis teigneux qui nous ont donné bien du mal. Mais il arrive parfois qu’on puisse faire la paix avec ses ennemis , comme c’est le cas avec l’Egypte depuis 1979. Depuis, nous coopérons activement surtout depuis qu’une partie des bédouins du Sinaï se sont inféodés à Daesh.
Il est rare que nous nous rendions visite, mais, un événement important a eu lieu la semaine dernière:  la première visite depuis 2007 d’un ministre des affaires étrangères égyptien  en Israel.

egypte-israel(Caricature de Michel Kichka)

Les Philistins ont-ils donné leur nom à la Palestine? Pas directement car c’est seulement en l’année 135 de l’ère chrétienne que l’empereur romain Hadrien, dans l’espoir de détruire toute trace juive, a changé le nom d’Eretz Israel en Palestine (et  celui de Jerusalem en Aelia Capitolina). Or, à ce moment, les Philistins avaient disparu depuis environ 5 siècles!
Il est vrai que s’il n’y a plus d’entité philistine depuis 5 siècles, le monde gréco-romain, Hérodote en tête, a pour habitude d’utiliser l’expression « pays des philistins » au lieu d’Eretz Israel.
Le monde n’a pas vraiment changé: le mot Palestine lui était déjà plus doux que celui d’Israel!

Quant à moi, j’attends fébrilement qu’on trouve un grand squelette philistin, un grand, vraiment très grand!
Quoique…Certains prétendent que גליית, Goliath, n’est pas un nom mais plutôt un surnom « le géant ». Bref, la taille exceptionnelle de Goliath dont on nous parle dans la Bible était-elle celle de sont corps ou avait-il un ego gigantesque?
וַיֵּצֵא אִישׁ-הַבֵּנַיִם מִמַּחֲנוֹת פְּלִשְׁתִּים, גָּלְיָת שְׁמוֹ מִגַּת: גָּבְהוֹ, שֵׁשׁ אַמּוֹת וָזָרֶת.
Alors un géant sortit des rangs des Philistins, un homme de Gath, nommé Goliath: sa taille était de six coudées et un empan. (1 Samuel 17, 4)

Alors, gros costaud ou petit teigneux mais shvitzer*? Quand on prononce le nom de Goliath, il y a toujours quelqu’un pour fredonner le vieux tube de Kaveret: Le voici, il vient vers nous, Goli, Goliath…


 
A bientôt,

*Il s’agit de l’expédition Léon Levy:
http://digashkelon.com/expedition/

*L’arche d’alliance:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2013/11/14/a-la-recherche-de-larche-perdue/

*La ville de Shaarayim:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2012/12/27/la-vallee-du-terebinthe/

*Le Goush Katif comprenait 147 villages dans le sud de la bande de Gaza:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2014/08/29/les-juifs-de-gaza/

*Shvitzer: en yiddish vantard ou fanfaron. Le mot est passé en hébreu

 

 

Publicités

2 réflexions sur “Goliath, où est tu?

  1. Boker tov Hanna
    Je vous lis toujours avec plaisir et intérêt ..mais aujourd’hui j’y ajoute émotion et larmes ..
    Nous habitons en France .Mon père ,que son souvenir soit béni ,est décédé entre Roch ha Chana et Yom Kippour et a été enseveli dans un petit cimetière en France sans avoir émis aucune volonté .
    Ma mère a souhaité qu’il soit transporté en Israël à la fin de l’année ,année réglementaire suivant la loi française …ce qui a été fait
    Au retour d’Israël ,où ses obsèques ont réuni une foule considérable d’amis et d’inconnus ,j’ai ouvert la bible de mon père ,une agrafe était épinglée au chapitre d’Ezechiel :
    « Et je ramènerai sur les ailes des aigles … »
    Merci Hanna

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s