‘Hanouka samea’h חנוכה שמח

 

Nous avons allumé les premières bougies de Hanouka à Eilat. A ceux qui pensent que nous avons fait בתן גב (Beten Gav) ou « ventre-dos » au soleil, ils se trompent! Le soleil était bien là mais accompagné d’un vent hivernal et coupant. Le cache-nez était de rigueur!

Revenons à Jerusalem:  cet automne, une importante découverte archéologique a eu lieu sur le site de fouilles de עיר דויד (Ir David) ou Ville de David, au sud de l’esplanade du Temple. Depuis le temps que les archéologues s’obstinaient à creuser sur ce terrain appelé le parking Guivati! Et pourquoi ? Parce sous ce qui fut en son temps un parking pour autobus*, devaient se trouver les ruines de l’Acra.

Qu’est-ce donc que cette Acra? Dans l’ancienne Grèce, le mot Acra désignait une structure fortifiée et ce que les archéologues cherchaient c’était l’Acra du roi Antiochus Epiphane.
Pour comprendre ce dont il s’agit, nous devons remonter bien loin dans le temps, jusqu’à la mort d’Alexandre le Grand en 323 avant l’ère chrétienne.
Apres sa mort, ses généraux héritent de son empire:

royaume des generaux d'Alexandre

(Partage de l’héritage dAlexandre le Grand  par trois de ses généraux)

Celui qui nous intéresse est un des descendants de Seleucos (fondateur de la dynastie des Seleucides): Antiochus IV ou Antiochus Epiphane.
En 168 avant l’ère chrétienne, il conquiert la Judée, passée alors sous contrôle des Ptolémées. Il est aidé par les Juifs de Jerusalem que les Ptolémées persécutent, en échange de la promesse d’une totale liberté religieuse et politique. Mais comme vous le savez, il s’agit d’un marché de dupes. Antiochus est en fait un fervent partisan de l’hellénisation forcée et une dure période de persécution commence alors pour les Juifs, en tout cas pour ceux qui refusent de s’helléniser.  Je ne vais pas vous raconter à nouveau* les démêlés des Juifs avec Antiochus IV qui sont mentionnés dans le Livre des Makabim*.

Livre des Makabim 1 21 37: »Après avoir battu l’Égypte l’an cent quarante-trois, Antiochus revint sur ses pas et marcha contre Israël. Il entra avec une audace insolente dans le sanctuaire et en enleva l’autel d’or, le chandelier de la lumière avec tous ses ustensiles, la table des pains de proposition, les coupes, tasses et écuelles d’or, le rideau, les couronnes et les ornements d’or sur la façade du temple, et il détacha partout le placage… Emportant le tout, il entra dans son pays, après avoir massacré beaucoup de gens et proféré des paroles insolentes… Deux ans après, le roi envoya dans les villes de Juda un commissaire des contributions. Celui-ci arriva à Jérusalem avec beaucoup de troupes, et il adressa par ruse des paroles amicales aux habitants, qui l’accueillirent sans défiance, puis, tout à coup, il se jeta sur la ville, la frappa d’une grande plaie et tua beaucoup d’Israélites… Ensuite les Syriens entourèrent la cité de David d’une grande et forte muraille, avec de puissantes tours: ce fut leur citadelle. Ils y mirent une race perverse, des gens sans foi ni loi, et s’y fortifièrent. Ils y entassèrent des armes et des provisions, et, rassemblant les dépouilles de Jérusalem, ils les y déposèrent. Ils devinrent ainsi un grand danger pour la ville.

C’est cette Acra là que cherchaient les archéologues, l’Acra du cruel Antiochus Epiphane! En se fiant aux textes, ils savaient que l’Acra était forcement enfouie, au sud de l’Esplanade du Temple,

1280px-Temple_Mount_southern_wall_200509

(Sud de l’esplanade du Temple)

et que la citerne de Shiloa’h* construite, bien auparavant par le roi Ezechias, sur le plateau de l’Ophel (juste en dessous de l’esplanade du Temple), devait servir à sa garnison.

1280px-Ophel_Pool_1_200509

Les fouilles avançaient mais de forteresse point!…

Il est vrai qu’en 2008, ils avaient déjà trouvé un trésor de 264 pièces d’or datant d’environ de 1300 ans et  à l’effigie de Caesar Heraclius, gouverneur de l’Empire romain oriental de 610 a 641. Mais ils restaient encore bien loin de l’époque d’Antiochus.

pieces d'or datant du 7 eme siecle(photo Israel Antiquities  Authority)

En 2010, une autre découverte les rapprocha de cette époque: un petit cupidon en onyx, plus ancien que les pièces puisque daté du début de l’ère chrétienne.
cupidon en onyx

Mais, ils n’étaient pas encore arrivés au but…

Et puis, en novembre de cette année, l’Israel Antiquities Authority confirma avoir trouvé l’Acra d’Antiochus! Celle du fameux et cruel Antiochus de l’époque des Makabim*: un important ensemble fortifié, entouré d’une impressionnante muraille de 4 m de large, elle-même protégée par un ouvrage d’art en pente destiné à empêcher les assaillants éventuels  de la saper.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

                 (L’Acra d’Antiochus Epiphane: Israel Antiquities Authority, photo Assaf Peretz)

L’Acra de Jerusalem était une importante place-forte, habitée par une imposante garnison formée de soldats gréco-syriens et aussi de soldats juifs hellénisés. Et c’est seulement après un long siège que Shimon, l’un des fils de Mattathia put enfin se rendre maître de la forteresse qui contrôle toutes les entrées conduisant au Temple.

Comme ils s’y attendent, les archéologues trouvèrent de nombreuses armes, en particulier des pointes de flèches et de de javelots.

armes

(Israel Antiquities Authority, photo Clara Amit)

Mais ils découvrirent aussi de nombreuses anses de jarres à vin provenant de la mer Égée!

Remains of handles from wine jars used by the inhabitants of the citadel

                                                                           (Israel Antiquities  Authority)

Bref, pour en revenir à la période de la révolte juive des Makabim, la guerre dura longtemps, plus de 20 ans. Elle finit par aboutir à la victoire des Juifs tenant de la tradition contre les greco-syriens et les Juifs hellénisants.

La fête de Hannouka est restée le symbole de la lutte du faible contre le fort, de la lumière contre l’obscurité, de la tradition contre le renversement des valeurs.

Shay Tsharka Hanouka

(Caricature de Shay Tsharka)

« Nous sommes venus expulser l’obscurité et dans nos mains lumière et feu. Chacun de nous n’est qu’une petite lumière mais ensemble nous sommes une puissante lumière« .

Depuis, non seulement nous allumons les bougies de Hanouka, nous mangeons des beignets et des latkes tout en nous racontant une fois de plus cette histoire, mais de nombreuses courses-relais avec porteurs de flambeau sont organisées dans tout le pays.

Hanouka 1948, jeune femme portant forche a Modiin

En 1948 la première course à Modiin, ville des Makabim)

A bientôt,

*le parking Guivati: il fut nommé ainsi après que le 15/10/1986, après qu’un attentat y fut perpétré contre des soldats de la brigade Guivati qui venaient de prêter serment au Kotel

*Mes articles sur « Hanouka:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2012/12/09/hanou-ka-ou-hanouka/
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2013/11/27/et-nous-verrons-36-chandelles/
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2014/12/19/tourner-comme-une-toupie/

*Si vous voulez tout savoir sur:
1-l’épopée des Makabim:

http://www.akadem.org/medias/documents/Revolte-des-maccabees_4.pdf

2-le livre des Makabim:
http://www.akadem.org/medias/documents/–apocryphes-pseudepigraphes-2.pdf

*Sur l’excellent blog de Danilette, cet article: photos et videos insolites de descendants de Juifs allumant les lumières de ‘Hanouka:
http://www.danilette.com/2015/12/photos-insolites-de-descendants-de-juifs-allumant-les-lumieres-de-hanouka.html

 

Publicités

4 réflexions sur “‘Hanouka samea’h חנוכה שמח

  1. Superbe ! Je me retrouve en terres familières. J’ai lu il y a quelques années un livre très dense mais nullement indigeste : « Ioudaïsmos – Hellènismos » sous titré : « Essai sur le judaïsme judéen à l’époque hellénistique » d’Edouard Will et Claude Orrieux (aux Presses Universitaires de Nancy, 1986). Je vous en conseille la lecture. Et j’ai dégoté en ligne, il y a peu, l’article suivant, un axe de réflexion parmi d’autres : « Les origines de l’antijudaïsme dans le monde grec », un document « Persée » signé Adalberto Giovannini. (J’aimerais vous le mettre en lien mais mon computer se bloque). Et bien sûr : Joyeux Hanouka !

  2. J’ai trouvé l’article, comme vous le dites: un axe de réflexion:
    http://www.persee.fr/doc/ccgg_1016-9008_1995_num_6_1_1601
    J’ai bien aimé que l’auteur fasse une différence entre l’antisémitisme et l’anti-judaïsme. Dans l’antiquité mais aussi dans le monde chrétien ou musulman pendant des siècles, on fera face à un anti-judaïsme. Cet anti-judaïsme pourra être parfois plus que virulent et permettre persécutions et massacres mais il laissera une « porte de sortie » aux Juifs: l’hellénisation ou la conversion au christianisme ou à l’islam. L’antisémitisme lui ne lui en permet aucune. On peut déjà parler d’antisémitisme pour les tribunaux de l’Inquisition. En effet, lorsque l’Inquisition sévit contre les nouveaux chrétiens, elle ne s’attaque pas à leurs convictions mais à leur origine. Pour moi les lois de ‘limpieza de sangre » préfigurent l’antisémitisme « scientifique » du 19 ème siècle et les lois de Nuremberg et l’antisémitisme musulman actuel qui en a repris l’héritage.
    Bien à vous,

  3. Oui, mais la conversion (forcée) est une sorte de condamnation à mort. Par ailleurs, s’il s’agit de distinguer l’antijudaïme de l’antisémitisme, force est de reconnaître que l’antisémitisme est inexplicable sans l’antijudaïsme. L’antijudaïsme n’explique pas tout l’antisémitisme (et je pense à ses formes les plus extrêmes), mais il a quelque chose à voir avec lui, un lien de parenté à définir. Le cas espagnol conduit au pire. Et je pense à Edith Stein, chrétienne (carmélite), mais assassinée à Auschwitz parce que de « race juive ».

  4. La « porte de sortie » était très étroite et nous avons tous dans notre mémoire collective ou familiale des exemples tragiques. L’antisémitisme moderne est né de l’anti-judaïsme, il en est un avatar, peut être en partie lié à l’émancipation: plus de lois discriminatoires, plus de signes distinctifs sur les vêtements, comment reconnaître alors le Juif, responsable de tous les maux de la société?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s