Sharav ou ‘Hamsin? Quelle poussière!

Dans tout le pays,  nous subissons depuis mardi une grosse vague de chaleur accompagnée de vent de sable. C’est ce qu’on appelle le שרב (sharav).

sharav 2015 2

(le sharav à Tel Aviv et les embouteillages du matin sur l’Ayalon)

En fait le vent qui nous l’a apporté est tombé rapidement mais le sable est resté en suspension dans l’air. C’est un phénomène connu ici, qui se produit toujours à la fin de l’été ou de l’hiver. Cette année il est particulièrement sévère.

sharav 2015(A Jerusalem, la rue Yaffo et le tramway)

L’époque biblique connaissait bien sûr le שרב (sharav) et le prophète Isaïe en parle à plusieurs reprises:

« Ils n’éprouveront ni faim ni soif; ni sécheresse ni soleil brûlant ne les feront souffrir, car Celui qui les a pris en pitié les dirigera et les mènera près des sources d’eau. » (Isaie 49,10)

לֹא יִרְעָבוּ וְלֹא יִצְמָאוּ, וְלֹא-יַכֵּם שָׁרָב וָשָׁמֶשׁ: כִּי-מְרַחֲמָם יְנַהֲגֵם, וְעַל-מַבּוּעֵי מַיִם יְנַהֲלֵם.

A cette époque, le mot a aussi le sens de mirage comme dans cette phrase:

Le mirage deviendra une nappe d’eau et le pays de la soif aura ses fontaines. La demeure où gîtent les bêtes sauvages sera une région couverte de roseaux et de joncs.)Isaïe 35, 7)
וְהָיָה הַשָּׁרָב לַאֲגַם, וְצִמָּאוֹן לְמַבּוּעֵי מָיִם; בִּנְוֵה תַנִּים רִבְצָהּ, חָצִיר לְקָנֶה וָגֹמֶא.

Comme cette semaine, on n’y voyait pas à 10 mètres je n’ai pas remarqué de mirage:

sharav 2015 3 vallee des gazelles

(La vallée des gazelles dans le centre ville*)

Le mot arabe ‘hamsin a été longtemps employé à la place de sharav. Vous le connaissez certainement. Mais le ‘hamsin n’est pas le sharav: le ‘hamsin est un vent du sud, brûlant, qui souffle en Egypte parfois pendant 50 jours, d’où son nom (‘hamsin=50 en arabe). Ce sont les soldats anglais stationnés en Egypte qui ont ensuite rapporté ce mot de ‘hamsin chez nous ,pendant la période mandataire.

Le sharav de ces jours ci nous est envoyé de Syrie. Les pays limitrophes au Nord Est d’Israel sont les plus touchés.
sharav satellite 2

Pendant ces 4 jours, la radio et la télévision ont égrené les conseils de prudence…
Enfin, depuis ce matin nous pouvons voir la colline de Gilo, et le jaune du ciel disparaît sous un bleu léger.
Nous avons pu nettoyer la maison où  tout était recouvert d’une mince couche de sable malgré les fenêtres fermées. Les yeux et la peau sont moins irrités, nous pouvons enfin respirer à pleins poumons… Il fera encore très chaud jusqu’à dimanche mais nous rentrerons dans la nouvelle année sous un ciel étoilé.

 

A Rosh Hashana, on passera vraiment du ‘hol au kodesh*  et puis, les premières pluies arriveront comme toujours à Soukot. Deux semaines à attendre, c’est tout!

A bientôt,

*La vallée des gazelles:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2015/04/09/la-vallee-des-gazelles/

* Le mot חול (‘hol) le sable a aussi la signification de « profane ». Je mets des guillemet à profane parce que certains mots sont intraduisibles en français. Le mot ‘hol, non-religieux, profane, a donné le mot ‘hiloni, non-pratiquant (et surtout pas laïque comme il est presque toujours traduit, la laïcité est une spécificité française qui ne rend pas compte de la réalité juive ou israélienne). Opposé au mot חול (‘hol) le mot קודש (kodesh) lui même- ne signifie pas saint ou sacré mais séparé, mis à part:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2013/03/30/tout-est-en-ordre/

Publicités

2 réflexions sur “Sharav ou ‘Hamsin? Quelle poussière!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s