Tristes réflexions le jour de Yom Hashoah

Aujourd’hui c’est Yom Hashoah: sirènes, recueillement, bougies…

Chaque année nous commémorons le souvenir de la Shoah. Les enfants sont préparés à cet événement. Les chaînes de télévision ne passent que des émissions de réflexion sur le sujet. Depuis des années, on collecte les faits, les souvenirs, les noms des victimes, on analyse en essayant d’être des archéologues de la Shoah* qui n’est pas arrivée par génération spontanée.

Nous sommes à peu près les seuls* à le faire, malheureusement.

En Occident, les racines de l’antisémitisme sont lointaines. Elles ont commencé avec l’anti-judaïsme chrétien* qui a forgé un type de Juif qui va de « moins-bien-que-les-chrétiens » jusqu’à carrément satanique. Depuis 1945, le souvenir de la Shoah embarrasse. C’est un souvenir incapacitant:  la Shoah a provoqué une culpabilité telle dans les sociétés occidentales, qu’elles n’ont qu’une envie, s’en débarrasser. Je me souviens d’un vieux monsieur, ancien déporté, qui me racontait comment les gens se détournaient de lui à son retour:« Vu mon état, ils ne pouvaient pas avoir peur de moi, je ressemblais à une brindille desséchée. Non, ils avaient peur de ce qu’ils m’avaient fait, de ce que je leur faisais découvrir chez eux« :

Alors que font les sociétés occidentales pour que leur fardeau soit moins lourd?
-Tout d’abord elles évitent l’analyse: Léon Poliakov avait conscience de cela il y a déjà plus d’une trentaine d’années. Dans son livre Le Mythe Aryen il écrit: »Tout se passe comme si, par honte ou par peur d’être raciste, l’Occident ne veut plus jamais l’avoir été... » Et puis, par un tour de passe-passe elles oublient la longue chaîne d’événements qui ont engendré la Shoah qui apparaît alors comme un simple fait historique. Elles se contentent de cérémonies et de soupirs!…
-Ensuite elles trouvent un coupable: pour ce qui ne va pas dans le monde, le Juif est le coupable idéal mais comme il est encore un peu trop difficile (pour le moment et de moins en moins!) de l’accuser ouvertement, elles accusent l’état d’Israel, l’état des Juifs.  Les années 30 se sont caractérisées par le rejet du Juif, le 21 ème siècle par le rejet du  Juif le plus commode à accuser: l’Etat d’Israel, l’état juif. L’équation Israel=nazisme ou Israel= apartheid, permet d’évacuer sa propre responsabilité.

Donc de nos jours, au nom de la Shoah et parce qu’on est antiraciste, il est de bon ton d’être antisioniste, et même de plus en plus ouvertement antisémite. On assiste à un total renversement des valeurs depuis quelques dizaines d’années. Le boycott d’Israel est très tendance et faut aussi mentionner les appels à l’interdiction de la circoncision ou de l’abattage rituel, au nom des droits de l’Homme*.

circoncision caricature antisemite jounal norvegien

(caricature parue dans le journal norvégien Dagbladet. La mère juive: Il ne s’agit pas de maltraitance mais de coutume, excuses du policier)

Le boycott d’Israel me fait penser au boycott des magasins juifs dans les années 30. Les Juifs étaient devenus illégitimes. C’est maintenant le tour de l’état d’Israel. Les Juifs ont été mis au ban de la société dans les années 30, on veut mettre Israel au ban des nations.

Mais qui dit bourreau (le Juif) dit aussi victime: au non de l’anticolonialisme puis de l’antiracisme, l’Occident va trouver la nouvelle victime des Juifs, le Palestinien et va exonérer le monde arabo-musulman de tout, et entre autre, de son propre antisémitisme.
Et pourtant! Il suffit de lire les archives des administrations coloniales ou des rapports de l’Alliance Israélite Universelle pour être édifié. Le monde musulman est lui aussi gangrené depuis toujours  par l’antisémitisme. Il n’a que du mépris pour ces dhimmis juifs, coupables d’avoir détourné les textes sacrés (puisqu’à l’origine le monde était musulman) et de la haine, car ils refusent leur dhimmitude.

Or, cet antijudaïsme musulman  va lui aussi se modifier au 20 ème siècle et ressembler à l’antisémitisme classique occidental.

Au Moyen Orient, les dhimmis juifs qui vivaient sous des lois discriminatoires jusqu’à l’arrivée des Européens, sont persécutés dès l’accession de ces pays à l’indépendance*. Cette poussée antisémite  a lieu aussi en Afrique du Nord. Elle est due  conjointement à  l’ administration coloniale fortement antisémite* et à la rue arabe. Les  élites musulmanes lisent les Protocoles des Sages de Sion et  Mein Kampf, déjà traduits en arabe. Dès les années 30 et 40, il y aura des pogroms dans tout l’Afrique du Nord… La police coloniale n’interviendra pas.

L’engouement pour le nazisme est tel que le grand mufti de Jerusalem, Hadj Amin Al Husseini, deviendra un collaborateur actif d’Hitler en créant trois légions SS musulmanes en Bosnie et en Albanie, en participant à la conférence de Wansee et en créant un Institut Arabe de la question juive. Il incitera les nazis à envoyer les enfants juifs en Pologne « où on saura s’occuper d’eux » et déclarera » tuer les Juifs où qu’ils soient, voilà ce que nous commande Dieu, l’histoire et la religion ».
Mais surtout, on voit que pour les nazis (comme pour nos ennemis actuels) il est important non seulement de tuer des Juifs mais aussi de détruire l’embryon d’état juif. Les nazis sont antisionistes, ils ne veulent pas d’un état juif. Radio Berlin répète à satiété que « la Palestine est une terre indivise du monde arabe » alors que ce petit bout de terre est sans importance pour l’Allemagne. Cette obsession de détruire le territoire des Juifs aussi bien que les Juifs eux-mêmes est une aspiration conjointe aux nazis et aux gouvernements arabo-musulmans.

Actuellement, alors que les massacres d’aujourd’hui viennent essentiellement d’un monde arabo-musulman pour qui l’autre (juif, chrétien, yazidi…) n’a plus de place, une bonne partie des Occidentaux refuse de voir la réalité en face. Là encore, les élites auto-proclamées font preuve d’une redoutable cécité. Dernièrement, j’ai écrit un commentaire sur un article concernant les chrétiens d’Orient. Le blog n’est pas en cause ni mon amie blogueuse dont je connais les convictions. Malheureusement, ce blog est hébergé par Le Nouvel Observateur  et voici la réponse de leur « modération »:

« Bonjour Hanna Après lecture et analyse attentive de votre article du 09.04.15 17h04 par notre équipe de modération, celui-ci a dû être retiré de la publication en raison de sa non-conformité vis-à-vis de la charte d’utilisation du Nouvel Observateur…l Le motif de retrait de votre participation est : Propos potentiellement racistes… Cordialement (sic!), L’équipe de modération
Voilà ce que j’avais écrit:  Le seul endroit au Moyen-Orient où le nombre des chrétiens progresse est Israel, n’en déplaise aux journalistes qui préfèrent passer ce fait sous silence. Amicalement

Sans commentaire? Ne haussez pas les épaules en pensant, bof, c’est le Nouvel Obs!
La violence qui s’exerce à l’heure actuelle sur les chrétiens d’Orient ou d’Afrique, les Yazidis et les Juifs vient de ce que peu de gens ont réfléchi aux raisons  de cette haine persistante des Juifs qui a conduit à la Shoah  et que, pour des raisons qui vont de la méconnaissance volontaire à la compromission, ils ont  ignoré les liens entre la Shoah et le monde arabe.
Mais quel est le lien entre les massacres des Juifs et ceux des chrétiens ou yazidis?
Le monde islamique veut nous détruire encore et toujours mais cette haine anti-juive a aussi réveillé sa haine contre les autres minorités, yazidis ou chrétiennes, qui pourtant avaient embrassé le pan-arabisme, se déclaraient arabes* et ennemis des Juifs pour donner des gages de bonne foi.

Aujourd’hui, 46% des Israéliens craignent une nouvelle Shoah. J’espère que notre armée saura nous défendre mais quand je vois avec quel dédain Obama et les dirigeants européens balayent nos craintes, je me dis qu’une fois de plus…

Je me permets d’ajouter un mail reçu ce matin de ma fille:

« Ce matin, tout en coiffant Avigail (5 ans) je lui ai expliqué que dans la matinée, elle entendrait une sirène, et que sa maîtresse demanderait à toute la classe de rester debout, en rang et en silence. Je lui ai dit que tout le monde en Israel entendrait la sirène, et se lèverait de sa chaise, même papa et maman au travail, et ses sœurs à l’école. Je lui ai expliqué que c’était en souvenir de tous les Juifs qu’Hitler, qui était très méchant, avait tué. Elle m’a demandé s’il avait essayé de nous tuer aussi. Je lui ai répondu qu’il l’aurait fait s’il avait pu, mais qu’il avait perdu la guerre.
Si seulement c’était vraiment terminé…. »

A bientôt,

*L’historien Georges Bensoussan

* Dans l’antiquité, les Juifs ne sont pas des parias. Ils peuvent être réduits en esclavage, comme en Egypte, déportés comme en Assyrie ou en Babylonie, assassinés par milliers et vendu comme esclaves comme à l’époque romaine, mais chaque fois, ils subissent le sort commun des populations vaincues. Il n’y a pas de haine particulière contre eux.

* En fait, cette analyse a été faite en partie, je pense à l’écrivain catholique Jacques Maritain par exemple. Cependant, elle n’a jamais été présentée et expliquée au grand public. Pour le peuple, on s’est borné à accuser ou à tresser des couronnes. Le peuple ne mérite-t-il pas mieux?

*Le monument Henry: le principal accusateur d’Alfred Dreyfus, le lieutenant-colonel Henry se suicide après la découverte de sa forfaiture. Sa veuve décide alors d’ériger un monument en son honneur par le biais d’une souscription qui rapportera 131 000 francs pour 25 000 souscripteurs.

* Dans les années 30, il y aura en Algérie un parti dont le seul programme est l’antisémitisme. Après le débarquement des Alliés en décembre 1942, le grand rabbin d’Algérie, Maurice Einsenbeth, se battra près d’un an avec l’administration française pour que les Juifs d’Algérie retrouvent la citoyenneté française dont ils ont été déchus.

* Afrique du Nord: chanson antisémite en arabe à la gloire d’Hitler: « Hitler le magnanime Hitler le rédempteur »

* http://www.i24news.tv/fr/actu/israel/societe/44138-140917-israel-reconnait-la-nationalite-arameenne

 

Documents:

Georges Bensoussan: Europe, une passion génocidaire, essai d’histoire culturelle

*Leon Poliakov: Histoire de l’antisémitisme, tome de Voltaire à Wagner, analyse l’antisémitisme dans les différentes littératures européennes

http://www.akadem.org/medias/documents/Verbatim-racines-de-la-haine.pdf

http://www.controverses.fr/pdf/Fin_judaisme_terre_d_islam_Shmuel%20Trigano.pdf

 

Articles:

https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2014/10/01/shemita-shehita/

http://levysimon.over-blog.com/article-lettre-d-un-handicape-suite-a-l-interdiction-de-la-circoncision-par-le-conseil-de-l-europe-120999352.html

https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2013/03/08/et-vous-quand-avez-vous-quitte/

 

 

 

Publicités

7 réflexions sur “Tristes réflexions le jour de Yom Hashoah

  1. Hannah, ce que vous écrivez me touche d’autant plus que je travaille à des articles qui vont dans le sens de votre article. J’ai donc l’impression de me lire 🙂 Je me permets toutefois une remarque, une remarque d’espoir (et je me répète) : le monde musulman est en phase d’implosion, tous se ruent contre tous. Les Musulmans des marges (ismaéliens, bahaïstes, alaouites et j’en passe) sont eux aussi terriblement menacés. Les fractures dans le « monolithe » islam s’accentuent et l’espoir se fortifie.

    Lorsque je suis arrivé en Andalousie, j’ai découvert que mon plus proche voisin était un Juif français d’origine russe, survivant de Birkenau. Il est mort en 2006 et repose au bord de la Dordogne. Nous avons passé dix ans à discuter presque quotidiennement, avec amitié et colère (une colère amicale) : lui, vieux bundiste pas trop sioniste ; moi, chrétien (pas protestant) sioniste pas trop bundiste. Je pense aussi à ce vieil ami (mort à 98 ans) en ce jour, ce vieil ami qui m’a tant donné et auquel j’espère avoir un peu donné. Vive Israël !

  2. Bonjour Hannah,
    Excellent état des lieux. J’espère aussi que Oypsilantis a raison en disant que le « monolithe » islam se fracture… Mais est-ce si nouveau ? S’il n’avait été fragmenté, que serons-nous devenus ?
    Et je suis ravie que vous fassiez allusion au message sur mon blog. Quand j’ai vu que l’administration avait mis « racisme » pour l’information concernant les Chrétiens d’Orient dont le nombre progressait en Israël et seulement en Israël, j’ai été ébahie une fois de plus. Le comble est qu’ils se permettent un semblant « d’explication ». Cette censure, faite par l’organisme Netino d’après les instructions de l’Obs, est quasi-automatique et gérée parfois de l’étranger. Naguère, ils avaient la décence de répondre si nous protestions, aujourd’hui, rien. Alors je ruse : j’ai remis votre commentaire sur un autre en loucedé… c’est ça, la résistance !
    Et maintenant je vais mettre cet article sur FaceBook au dessus du lien avec « Hatufim ».
    Mes amitiés.
    Elie Mel

  3. Shalom à tous.
    J’ai renoncé à commenter des blogs amis — ne parlons même pas des antisionistes revendiqués — dans le Nouvel Obs pour cette même raison : non contente d’être partiale et sotte, leur censure est devenue folle , en pleine confusion mentale, confondant les statuts des victimes et des bourreaux, procédé pervers bien connu. Notons que cette même censure autorise les ignominies sur les Juifs et Israël. Ainsi va la mode antisioniste qui trotte partout, laissant ses déjections empuantir l’atmosphère et les salles de rédaction.
    Une fois encore, je rappelle que 150 millions d’Européens (quand même !) croient dur comme fer que les Israéliens se conduisent vis-à-vis des Arabes de Palestine comme les nazis se sont conduits envers les Juifs.
    Il est évident qu’il ne s’agit pas (seulement) d’ignorance, tant l’histoire de la Shoah est à présent connue. Il s’agit de l’antisémitisme le plus pur, juste remodelé aux exigences du temps.

  4. On peut aussi souligner qu’après guerre, un grand nombre de Nazi sont partis se cacher et se refaire une nouvelle vie au Moyen-Orient où certains ont été des conseillers auprès des différents gouvernements.

  5. Vous avez raison. Voici une liste des plus célèbres nazis réfugiés dans les pays arabes:
    http://www.europe-israel.org/2012/05/histoire-voici-une-liste-de-37-nazis-ayant-trouve-refuge-dans-des-pays-arabes/
    Mai il y en a bien d’autres,les documents sont nombreux. Et il ne faut pas oublier que Mahmoud Abbas, le chouchou des « Hommes de Paix » , est un négationniste de la Shoah:
    http://danilette.over-blog.com/article-la-72795316.html
    Amicalement

  6. Je suis pris par la lecture de la belle synthèse de Denis Charbit sur le sionisme (« Qu’est-ce que le sionisme ? ») et tombe sur ce passage : « Il (Eliézer Ben Yehouda) s’attela à la rédaction d’un dictionnaire, le Thésaurus, dans lequel figurent, outre le corpus hébraïque existant, les mots nouveaux son cru forgés à partir de l’hébreu biblique, éventuellement talmudique et, le cas échéant, empruntés à des langues sémitiques ou indo-européennes ». J’ai lu la petite autobiographie d’Eliézer Ben Yehouda et nombre d’articles sur cet homme, mais ne parlant pas l’hébreu, je ne parviens pas à comprendre sa méthode de travail. Quelle méthodologie a-t-il suivi pour élaborer une telle quantité de néologismes (je ne sais si le mot est approprié), non seulement à partir de l’hébreu biblique mais aussi de l’hébreu talmudique (comment définir l’un par rapport à l’autre ?) et des langues sémitiques (lesquelles et pour quels mots ?) ou indo-européennes (lesquelles et pour quels mots ?). Bref, je ne patauge. Pensez-vous pouvoir écrire un article (des articles) à ce sujet ?

    Concernant le jour de la Shoah, c’est toute l’Europe (l’aire de la Shoah) qui aurait dû s’immobiliser à l’unisson avec Israël ; mais il ne faut pas trop en demander à l’Europe, cette vieille dame sénile.

  7. Je trouve un de vos commentaires que j’avais du lire (pardonnez-moi!) un peu trop vite sans réfléchir à votre question sur la méthodologie de Ben Yehuda. Elle est très simple (!) grâce à la structure du mot en hébreu formé à partir d’une racine: en hébreu la racine est un « squelette » de trois (parfois 4) consonnes qui exprime une idée. Il suffit de les « habiller ». Pour tous les mots qui ne se trouvaient ni dans l’hébreu biblique ou l’hébreu de la Mishna, Ben Yehuda a créé un nouveau mot à partir d’une racine existante. Et c’est ainsi que procède aussi maintenant l’Académie de la Langue Hébraïque dont voici le site en anglais: http://hebrew-academy.huji.ac.il/English/Pages/Home.aspx

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s