Quelques hirondelles?

Article écrit pendant la semaine de la shiva des familles de Yoav Hattab, Yohan Cohen, François-Michel Saada et Philippe Braham Que leur souvenir soit une bénédiction.

Je me souviens des questions de nos enfants, il y a déjà une trentaine d’années: « Pourquoi y a t-il des policiers devant la synagogue? » Je me souvient aussi de l’attitude de certains riverains: « Pourquoi, les gens comme vous doivent  bénéficier d’une protection particulière? Pourquoi pas pour nos églises? Vous attirez toujours l’attention sur vous, et cela risque de nous mettre en danger… »

Je me souviens de  notre solitude face aux enseignants quand nos enfants avaient été attaqués parce que Juifs. Tout d’abord, une dénégation polie, puis ensuite des accusations, des menaces: « Nous ne tolérerons pas que vous importiez le conflit israelo -palestinien en France ». 

Je me souviens du refus de la police de prendre ma plainte lorsque j’avais été attaquée à la sortie d’une école juive: « Vous nous parlez de crachats, d’injures, de menaces de mort, d’antisémitisme? Ce n’est pas sérieux, ce sont seulement des incivilités et c’est votre parole contre la leur ».

Je me souviens de mes efforts pour empêcher une collecte en faveur d’ ONG, apparemment respectables, mais que je savais financées en partie par des organisations terroristes. J’avais passé tout un weekend sur internet pour trouver les liens entre ces ONG et les organisations qui se cachaient derrière elles. Tout ça pour une victoire en demi-teinte: si la collecte fut annulée, je fus accusée de communautarisme…

Je me souviens que le meurtre de Sébastien Sellam n’a jamais été qualifié d’antisémite alors que le « déséquilibré » l’avait égorgé au nom d’Allah Akbar. Je me souviens que le meurtre d’Ilan Halimi, et celui de Myriam Monsonego, Gabriel, Arieh et Jonathan Sandler n’avait pas suscité de sursaut national.

Je me souviens aussi que les manifestations de l’été dernier, pendant lesquelles la foule musulmane avait brandi des drapeaux du ‘Hamas* et d’Al Qaida, avait attaqué une synagogue et crié Mort aux Juifs, n’avaient pas non plus suscité d’indignation nationale, loin de là.

Manifestation du 13 juillet 2014 drapeaux place bellecour Lyon

(le 13 juillet 2014, manifestation place Bellecour à Lyon avec les drapeaux d’Al Qaida et du ‘Hamas)

Ce matin, j’ai entendu le discours de Manuel Valls à l’Assemblée Nationale et l’ovation qui lui a été faite par les députés.

J’ai aussi entendu sur la très officielle Antenne 2 un changement de ton. Les journalistes se sont indignés du fait que de nombreux enseignants souffrent de l’hostilité de leurs élèves musulmans, et que les parents musulmans ne leur enseignent pas exactement le fameux vivre-ensemble. Enfin, la presse commence à ouvrir les yeux sur la situation réelle de la société française et n’essaye plus de camoufler les faits.

Les choses commenceraient-elles à bouger?

Dans le même temps, il n’est question de que la défense de la liberté d’expression et jamais de la liberté de vivre. Si les journalistes et les policiers ont été assassinés pour leurs idées ou leur métier, les Juifs l’ont été que parce qu’ils étaient tout simplement Juifs. Mais une fois de plus, leur mort est presque dans l’ordre normal des choses. La société est malade, donc on tue des Juifs. Quelques soient les assassins, la cible est toujours la même. Vous connaissez certainement cette blague idiote. Si vous dites à quelqu’un: « Demain on arrête les Juifs et les coiffeurs! Il y en a toujours qui répondront: Et pourquoi les coiffeurs? »

Dans le même temps, la chronique de Mikhael Bar Zvi, ce matin sur le site de Radio J*, m’empêche elle aussi d’être optimiste. Et certains commentaires sur internet me font frémir: on y accuse les 4 victimes juives de double allégeance. Ce sont de mauvais français! Et pourquoi? Parce que leurs familles ont préféré les enterrer à Jerusalem!  

Alors réveil des consciences ?

Ma mère s’inquiétait beaucoup de la disparition des hirondelles qu’elle aimait voir tournoyer dans le ciel, les soirs d’été. Certaines sont peut-être de retour en France mais elles sont encore bien peu nombreuses.

A bientôt,

* http://www.desinfos.com/spip.php?article45645

*Le ‘Hamas a été enlevé dernièrement de la liste des organisations terroristes par l’Union Européenne.

Publicités

5 réflexions sur “Quelques hirondelles?

  1. Attends quelques heures ou yom rishon, Hannah, je suis sur la suite de mon article, et je pense que celui-ci, je vais lui donner pour titre « Je ne suis pas l’Europe »…

  2. Le bruit sourd de la calomnie s’enfle peu à peu et rampe pour infecter les esprits selon la bonne habitude. Pendant la manifestation une entière fraternité unissait les Français: Des pancartes « je suis Charly » « je suis Juif » se balançaient au dessus de la foule, mais déjà l’humour qui caractérise quelques journalistes pervers faiseurs de bons mots s’étonnaient de la présence indésirable de Benjamin Netanyhou .Que faisait-il en France « ce criminel tueur de femmes et de bébés palestiniens? Non il n’avait pas été invité, il s’était imposé…Alors pour faire le contrepoint Hollande avait invité Abbas. Pourquoi avait -il infligé un camouflet à la France en incitant les juifs à faire leur Alya? pourquoi les « quatre juifs »(c’est ainsi qu’ils étaient désignés) allaient -ils être enterrés en Israel? donc les juifs font allégeance au sionisme? l’air de la calomnie tournoie et prend corps peu à peu. Alors notre réponse s’impose. A notre tour de demander: pourquoi chaque attentat est systématiquement suivi par le ou les meurtres de Juifs? pourquoi les manifestations précédentes se sont ponctuées par « Juif , casse-toi la France n’est pas à toi  » pour finir par une horde enragée se dirigeant vers les synagogues et les quartiers juifs. Il fut un temps sinistre où les Juifs étaient massacrés tandis que la soldatesque sensée les protéger y assistait l’arme au pied. A présent Dieu merci Israel existe et même si nous sommes attachés aux pays dans les quels nous vivons, nous n’avons pas le droit de baisser la garde, même si d’autres menaces planent sur nous. Une autre réaction qui prête à rire celle de la Tunisie qui prend part au concert et s’étonne que Yohav Hattab ne soit pas enterré dans son pays(sic) où la population juive est réduite à 2000 âmes : cet enterrement ils l’auraient prévu dans quel cimetière saccagé aux tombes profanées synagogues sauvagement mises à sac? le gouvernement tunisien avait mollement réagi mettant cela sur le compte de voyous. Pour être dans l’air du temps « je suis juif et je suis Charly » il leur fallait leur victime juive assassinée par des mécréants qui n’ont rien à voir avec l’Islam religion de paix et d’amour. Pour cela ils associent le grotesque à l’indécence. A pleurer de rire.

  3. oypsilantis : les » je suis Charlie » ont déferlé comme un raz de marée, à tel point que celui qui se proclame comme le « créateur » de cette formule songerait paraît-il à la déposer comme Nébila a déposé son « allo ». « Les amis des Juifs » étaient peu nombreux , car ils prenaient des risques autrement plus graves, et c’était tout à leur honneur. Dans le premier cas nous sommes dans la confusion des genres, dans le second c’est une prise de conscience exigeante qui revendique pour tout être humain le droit au respect. Yedida.

  4. @ Yedida et Olivier:
    La prise de conscience dont parle Yedida ne sera jamais celle de la majorité. Il y a, comme il y a eu, des Mensch en Europe mais l’Occident est entré en dhimmitude. Chacun espère échapper au cauchemar en se cachant sous un prêt-à-penser et à manifester douceâtre qui ne soit pas trop provocateur. C’est une attitude enfantine de gens qui n’ont toujours pas pris la mesure de ce qui leur tombait dessus et sont aussi soumis à un lavage de cerveau quotidien de la part de leurs média et de leurs politiques . Bat Yeor avait vu clair dans son livre Eurabia il y a une quarantaine d’années (http://www.dhimmitude.org/d_today_eurabia.html)
    Amicalement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s