Shaar Hara’hamim, la Porte de la Miséricorde

Nous sommes arrivés devant la dernière porte des murailles de la Ville.
La dernière mais peut-être la plus importante: la porte de la Miséricorde*. שער הרחמים (Shaar Hara’hamim), la Porte Murée! (Golden Gate sur la carte  ci-dessous)

Portes de jerusalem carte

D’un côté, elle donne directement sur l’esplanade du Mont du Temple,

Shaar harahamim interieur(israelidailypicture, com)

et de l’autre sur le Mont des Oliviers et plus loin le désert de Judée.

Il en est déjà question au début des chapitres 43 et 44 du livre du prophète Ezekiel:

« Puis, il me conduisit à la porte, à cette porte qui est disposée du côté de l’Est ».
וַיּוֹלִכֵנִי, אֶל-הַשָּׁעַר–שַׁעַר, אֲשֶׁר פֹּנֶה דֶּרֶךְ הַקָּדִים
Et voici que la gloire du Dieu d’Israël s’avançait du côté de l’Est; son grondement ressemblait au bruit de grandes eaux, et la terre s’illuminait de sa gloire
וְהִנֵּה, כְּבוֹד אֱלֹהֵי יִשְׂרָאֵל, בָּא, מִדֶּרֶךְ הַקָּדִים; וְקוֹלוֹ, כְּקוֹל מַיִם רַבִּים, וְהָאָרֶץ, הֵאִירָה מִכְּבֹדוֹ.
Puis, il me ramena du côté de la porte extérieure du Sanctuaire, qui est tournée vers l’Est; mais elle était fermée.
וַיָּשֶׁב אֹתִי, דֶּרֶךְ שַׁעַר הַמִּקְדָּשׁ הַחִיצוֹן, הַפֹּנֶה, קָדִים; וְהוּא, סָגוּר
Et l’Eternel me dit: « Cette porte restera fermée, on ne l’ouvrira point, et personne n’entrera par elle, car l’Eternel Dieu d’Israël, est entré par elle: elle restera donc fermée.
וַיֹּאמֶר אֵלַי יְהוָה, הַשַּׁעַר הַזֶּה סָגוּר יִהְיֶה לֹא יִפָּתֵחַ וְאִישׁ לֹא-יָבֹא בוֹ–כִּי יְהוָה אֱלֹהֵי-יִשְׂרָאֵל, בָּא בוֹ;
C’est le prince, en sa qualité de prince, qui s’y assoira pour manger le pain devant l’Eternel; c’est par la voie du vestibule de la porte qu’il entrera et par cette voie qu’il sortira.
אֶת-הַנָּשִׂיא, נָשִׂיא הוּא יֵשֶׁב-בּוֹ לאכול- (לֶאֱכָל-) לֶחֶם–לִפְנֵי יְהוָה; מִדֶּרֶךְ אוּלָם הַשַּׁעַר יָבוֹא, וּמִדַּרְכּוֹ יֵצֵא

Bigre, il semblerait que cette porte là ne soit pas qu’une simple ouverture dans les murailles!

Shaar harahamim 1(Daniel Chacko, blogspot)

 Quand  au 16 ème siècle, Soliman reconstruisit les murailles, restaura et agrandit les portes, il ordonna que celle-ci resta murée.

Pourquoi?
Certains pensent que c’était pour faire des économies: moins de portes, moins de gardes à payer et comme celle-ci donnait sur la partie orientale de la région qui descend vers le désert et la Mer de Sel…
Pour d’autres, Soliman avait entendu parler du prophète Ezekiel et respectait sa prophétie.
La porte restera donc fermée jusqu’au moment où, juché sur son âne, le Mashia’h nous rendra visite, précédé comme il se doit par le prophète Elie…

Selon la tradition, le prophète Elie était Cohen. Aussi les Ottomans, successeurs de Soliman, bâtirent un cimetière juste devant la porte (voir la photo ci-dessus) pour empêcher* le prophète Elie de le traverser et par conséquent empêcher la venue du Mashia’h.
Ne savaient-ils pas que le mot רחמים (ra’hamim, miséricorde) vient de la racine רחם (rehem) qui veut dire à la fois chérir et utérus? Dans le Tanakh, l’utérus est considéré comme le siège de l’amour parental, l’amour inconditionnel par excellence. Shaar Hara’hamim est donc la Porte de l’amour de Dieu.
Naïfs Ottomans, pensaient-ils vraiment que leur cimetière empêchera la venue du Mashia’h?

Heureusement qu’ils n’ont pas eu l’idée de supprimer tous les ânes du pays*!
Le mot âne, si pastoral en français, toujours associé à l’arrivée du  Mashia’h , vient de la racine חמר (‘Het, Mem, Rech) qui a le sens de matérialité et signifie que le Mashia’h viendra dans notre existence concrète mais pas forcément à califourchon.
Comme on dit dans une chanson yiddish:

« S’il vient en voiture, on aura une bonne année, s‘il vient à cheval, nous aurons de bons moments et s’il vient à pied, nous habiterons tous en Eretz Israel »

װעט ער קומען צו פֿאָרן
װעלן זײַן גוטע יאָרן
װעט ער קומען צו רײַטן
װעלן זײַן גוטע צײַטן
װעט ער קומען צו גײן
װעלן די ייִדן אין ארץ ישׂראל אײַנשטײן

Pour le moment, les musulmans n’ont toujours pas compris que barrer le passage, lancer des pierres ou des missiles, poignarder, attaquer à la hache, tirer sur des Juifs ne changera rien. Nous sommes revenus à la maison, c’est tout!
 J’avais commencé cet article dimanche matin. Depuis, des terroristes ont assassiné à la hache, au couteau et aux armes de poing 5 personnes  dans le quartier de Har Nof*.
Quatre d’entre eux étaient en train de prier comme chaque matin dans la synagogue de la rue Agassi.

victimes attentat Har Nof

(Yediot Aharonot)

Il y a maintenant 24 orphelins dans la rue Agassi.

La cinquième victime a été enterrée hier dans le village de  Yanu’h-Jat en Galilée. Il s’agit du policier druze Zidan Seif, 30 ans, qui est arrivé le premier sur les lieux pour porter secours aux victimes. Un héros qui n’a pas attendu les renforts et l’a payé de sa vie. Il laisse orpheline une petite fille de 4 mois. Lors de l’enterrement de Zidan, son père a déclaré qu’il existait un solidarité marquée par des liens de sang entre la communauté Druze et l’état d’Israel.

policier druze tue dans l'attentat a Har Nof(Yediot Aharonot)

Comme après chaque attentat,  ont aussi eu lieu des scènes de liesse dans les villes palestiniennes.

attentat Har Nof celebrations

 ou des postures de menaces.

attentat har nof 3(arutz 7)

Lesquelles sont les plus écœurantes?

A bientôt,

*La carte la mentionne sous le nom de Porte d’Or: c’est effectivement le nom que lui a donné la tradition chrétienne qui, en se basant sur des textes apocryphes, y place la rencontre entre Joachim et Elisabeth:

Porte d'or rencontre Giotto di Bondone 1305(rencontre de Joachim et Elisabeth a la Porte d’Or, Giotto 1305)

*  Un Cohen ne peut pas entrer dans un cimetière sauf pour sa famille proche.

*Pas de boycott des ânes pour le moment mais des oliviers si:
http://danilette.over-blog.com/article-l-olivier-est-un-arbre-juif-il-faut-le-deraciner-125018656.html

 * Comme nos ennemis nous serinent qu’ils ne nous tuent que dans les « colonies », je signale que le quartier de Har Nof se trouve à l’entrée de la ville côté ouest.

Publicités

6 réflexions sur “Shaar Hara’hamim, la Porte de la Miséricorde

  1. Merci Hannah, malgré l’incroyable dureté de l’actualité c’est toujours un bonheur de voir arriver un mail commençant par Bokertov…:)
    Je pense trop à une belle édition en papier glacé de tous ces articles ! Shabbat shalom, très amicalement !

  2. Vous écrivez : « Ne savaient-ils pas que le mot רחמים (ra’hamim, miséricorde) vient de la racine רחם (rehem) qui veut dire à la fois chérir et utérus? Dans le Tanakh, l’utérus est considéré comme le siège de l’amour parental, l’amour inconditionnel par excellence. Shaar Hara’hamim est donc la Porte de l’amour de Dieu. Naïfs Ottomans, pensaient-ils vraiment que leur cimetière empêchera la venue du Mashia’h? ». C’est une clé fabuleuse ! Il va falloir que je trouve le temps de me mettre aux racines hébraïques. Courage chère Hannah ! Vive Israël et vive le roi David ! Shabbat shalom et lekaïm !

  3. C’est un parcours très douloureux, mais je suis effarée de constater en France autant de haine,et de jubilation après ce carnage,de la part de ceux qui sans être musulmans expriment leur solidarité pour les palestiniens,et demandent « pourquoi les maisons des assassins israeliens ne sont pas également démolies en représailles à leurs actes barbares. Les miasmes de l’anti judaïsme se réactualisent de manière perverse,il ne peut en être autrement, sous le masque de l’anti sionisme.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s