Shalom kita aleph et kita aleph beshalom

 

Un peu plus de deux millions d’élèves ont commence l’année scolaire ce lundi.
Parmi eux 150 000 sont entrés en kita alef (première classe), dont ces six paires de jumeaux qui se sont retrouvés en kita aleph dans la même école à Beer Tuvia.
six paires de jumeaux en kita alef

(inn.co.il)

Cette année, 250 enfants sont entrés non seulement en kita alef mais aussi pour la première fois dans le système éducatif israélien. Ils font partie des 2000 enfants qui sont arrivés depuis peu en provenance de France, des USA, d’Ukraine et de Russie.

 

enfants olim hadashim aeroport

( nbn.org.il)

Les plus jeunes s’intégreront facilement dans le système scolaire, les plus grands auront des tuteurs qui leur donneront des cours d’hébreu supplémentaires et les aideront pour leurs devoirs. A partir de la kita youd (classe de seconde), un certain nombre de programmes leur permettent de préparer le bac de leur pays d’origine et le bac israélien. Pour les francophones, le lycée Mikve Israel à Yavne* ou le lycée Havat Hanoar Hatsioni à Jerusalem*, l’internat de Kfar Maimon etc…

Il y a deux ans déjà, je publiais un article sur la rentrée des classes en Israel qui s’intitulait « shalom kita aleph ». Il  décrivait la cérémonie de bienvenue qui accompagne les petits du cours préparatoire pour leur premier jour à l’école et ce tout au long de la journée:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2012/09/03/shalom-kita-aleph/

« Shalom kita alef » c’est ainsi qu’on accueille les enfants de 6 ans qui entre pour la première fois à l’école primaire. On peut traduire simplement par « Shalom première classe » ou « Bonjour les CP ».
Une chanson écrite par Naomi Shemer s’appelle Shalom Kita aleph:

« Dana sommeille, Dana se lève, elle plie son pyjama, maman lui dit: Bravo Dana, shalom kita aleph.
Elle met son sac sur ses épaules avec un pomme et une banane, Shalom Kita Aleph.
Dehors l’air est frais, c’est comme si toute la rue était lavée, comme si chacun lui disait Shalom Kita Aleph

Maman se tient déjà là, comme Yochebed ou Myriam et le vent chante dans les joncs*,
Un grand voyage commence aujourd’hui, Kita Aleph Shalom! »

דנה נמה דנה קמה
דנה מקפלת את הפיז’מה
אמא אומרת: יופי, דנה!
שלום כיתה אלף

דנה נמה דנה קמה
את הילקוט על הכתפיים היא שמה
ועם תפוח ועם בננה
שלום כיתה אלף

והאויר קריר בחוץ
כאילו כל הרחוב רחוץ
כאילו כל אחד קורא
שלום דנה שלום

ואמא כבר ניצבת שם
כמו יוכבדת או מרים
(בקני הסוף הרוח שר)
מסע גדול מתחיל היום
כיתה אלף שלום

Mais pourquoi kita aleph et non pas kita 1? Parce que le Aleph est la première lettre de l’alphabet et le chiffre 1?
Oui, mais il existe un lien profond entre la lettre aleph et l’étude et…les animaux domestiques.
A leur début, les lettres hébraïques étaient des pictogrammes représentants des objets, des animaux ou des parties du corps puis elles sont devenues des symboles schématisés dont chacun représente souvent un seul son et dont le trace linéaire est facile à exécuter.
Le Aleph représentait la tête d’un animal à corne a-2 ce qui donna en graphie simplifiée  a-3 ou A-4 puis dans l’hébreu carré ou achouri* elle est devenue a-6 *
Le mot aleph signifie bovin , il n’est plus utilisé dans l’hébreu contemporain mais à l’époque biblique c’est ainsi qu’on désignait l’animal domestique par  excellence, celui qu’on peut faire travailler assidûment. Dans le livre de Devarim (Deutéronome 28, 4), il est question de « la progéniture de tes bovins » שגר אלפיך. Il en est de même dans d’autres textes du Tanakh.

Le sens du mot Aleph a déjà changé dans le livre de Yov (Job, 33,33) : « Si non, c’est à toi à m’écouter; tais-toi, et je t’enseignerai la sagesse »     אִם-אַיִן, אַתָּה שְׁמַע-לִי; הַחֲרֵשׁ, וַאֲאַלֶּפְךָ חָכְמָה
et de Mishle (les Proverbes 22,25): « Tu pourrais apprendre leurs mœurs »  פֶּן-תֶּאֱלַף אֹרְחֹתָו
Il n’est plus question de tracer des sillons mais d’enseignement (tracer des lettres?)

De nos jours, ce sens d’apprentissage se trouve dans l’expression ספר מאלף (sefer mealef), un livre édifiant mais aussi dans le mot oulpan (אלפן), lieu d’apprentissage de l’hébreu. Ce nom fut donné en 1949 par Joseph Levin et Nahum Shaked au premier oulpan, l’oulpan Etsion.
Peu avant cela, à l’époque du mandat britannique, le mot oulpan avait été employé pour un studio de radio. Il a d’ailleurs gardé ce sens, y compris pour les studio de télévision.

Quand on s’entraîne beaucoup, on devient un champion, Alouf, celui qui arrive en tête*. « Le même mot, alouf, a aussi depuis l’époque biblique le sens d’ami. Comme il est écrit dans le Psaume 55, 14: « Mais c’est toi, un homme tout pareil, mon ami et mon confident, »  ואתה אנוש כערכ אלופי ומיודעי

Rappelez-vous qu’au Moyen Age, les dames avaient leur champion, ami dévoué qui portaient leurs couleurs lors des tournois.

Pour tous les enfants israéliens, quelque soit leur classe, les premières jours seront cette année consacrés à des activités particulières pour leur permettre de surmonter ce qu’ils ont vécu pendant ces deux mois de guerre. Cela dit, pas de discours compassionnels chez les officiels qui sont allés dans les classes de Sderot*.
Le Premier Ministre, Benyamin Netanyahu,  leur a déclaré
« Je sais que vous n’avez pas eu les vacances que vous espériez. J’espère que pendant les fêtes (de Tichri) vous aurez la possibilité de jouer en famille, avec vos amis. Nous sommes le peuple du Livre et aussi maintenant celui des tablettes, accrochés à notre patrimoine mais aussi au futur. Vous devez connaitre la Bible, les mathématiques et les sciences, l’informatique. L’héritage et l’avenir vont de pair. Soyez avides de connaissances pour le peuple d’Israel, l’état d’Israel, vos familles et vous mêmes.  Nous vous donnerons cet accès à la connaissance et vous ferons vire en sécurité« .
Le Ministre de l’Education, le Rav Shai Piron: « Vous entrez en kita aleph et vous avez une mission. Je ne vous parle pas des  devoirs à la maison. Je vous demande de regarder autour de vous, d’être l’ami de celui qui en a le moins. Si au cours de l’année, un enfant ne vient pas à l’école parce qu’il est malade, téléphonez lui, prenez de ses nouvelles. Comportez vous honorablement avec les enseignants. Quand vous parlez dans la cour, utilisez une langue propre. Le plus grand défi n’est pas comment nous nous comportons en temps de guerre mais comment nous nous comportons en temps de paix. Notre véritable défi c’est le défi moral, le défi de l’amour les uns envers les autres.« 

Enfin,  le alef est non seulement la première lettre de l’alphabet et le chiffre 1 mais aussi le chiffre mille, mille dans l’imaginaire biblique signifiant aussi beaucoup.

C’est pourquoi nous envoyons des bénédictions par milliers, ברכות מאליפות, à tous les petits qui rentrent en kita Alef et à ceux qui leur enseigneront le Alef-Beit (l’alphabet).

aleph beit(showthingsblogspo.co.il)

Nous espérons qu’ils y seront en sécurité et que nous pourrons non seulement dire:

שלום כיתה א (shalom kita aleph)

mais aussi:

כיתה א בשלום  (Kita aleph beshalom*)

 

 

A bientôt,

*Lycee Mikve Israel:
http://www.mikve-israel.org/

*Lycee Havat Hanoar Hatsioni de Jerusalem:
http://www.lyceefrancaishavathanoar.org/index.html

* Allusion biblique, Yosheved et Miryam etaient la mère et la soeur de Moshe et se tenaient inquiètes au milieu des joncs

*  https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2012/12/04/ne-dites-plus-cest-de-lhebreu-pour-moi-1/

Le Aleph, lettre muette en hébreu, est devenu le A des alphabets occidentaux

*On traduisait d’ailleurs en araméen le mot Temple בית המקדש  (Beit Hamikdash) par Beit Ulpena.

*A l’armée le mot alouf signifie général

*Sderot, petite ville de 24 000 habitants, située à 1 km de Gaza. La ville a été sous le feu des missiles depuis 2001.

*Kita aleph en sécurité.

Publicités

8 réflexions sur “Shalom kita aleph et kita aleph beshalom

  1. Merci Hannah ,comme j’aime vous lire ..
    J’ai copié et publié dans mon journal le petit discours du ministre de l’éducation aux enfants de la kita aleph ,la classe des fondements et de la formation ..quelle merveille de donner, en si peu de phrases,à ces petits enfants ,après cet été difficile ,les qualités essentielles que sont la solidarité ,la compassion,la politesse ,le civisme …
    Merci Hannah ,vous avez ensoleillé ma matinée !
    Chabat Chalom

  2. Merci.
    A propos de la renaissance de l’hébreu dans le vieux Yishouv, un article de Kefisrael tiré de  » Renaissance d’une nation : les Juifs de Palestine, de l’Antiquité à l’apparition du mouvement sioniste  » de Nathan Weinstock, Ed. le Bord de l’eau.
    A la fin de l’article, les chapitres sont en lecture libre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s