Les enfants de Gaza

J’ai depuis longtemps renoncé à comprendre  les  ONG internationales.
Des voix ça et là s’élèvent à juste titre contre l’exploitation des enfants, contre les mauvais traitements qu’ils subissent dans certaines parties du monde. Il existe même une organisation onusienne qui s’occupe exclusivement du droit des enfants.
Mais elles n’évoquent jamais les mauvais traitements subis par les enfants dans la bande de Gaza.
Savez-vous que l’ensemble des tunnels qui représente un maillage serré sous toute la bande de Gaza a été construit par des enfants ou adolescents? On estime à environ 200 le nombre d’enfants qui sont morts ensevelis sous des mètres de terre pour que les terroristes puissent faire entrer des armes.

gaza tunnels 3

(Photo Yediot Aharonot)

Je me suis dit, naïvement  que l’UNICEF allait peut-être dénoncer ces faits.

Effectivement, j’ai découvert un grand article sur le site de l »UNICEF.
L’auteur de l’article, Catherine Weibel* décrit le quotidien de ces jeunes adolescents qui sont drogués au Tramadol pour accepter de rentrer dans ces boyaux.
Contrairement à ce qu’elle affirme, les Palestiniens de Gaza ne sont pas obligés de sacrifier leurs enfants pour faire passer clandestinement des produits de première nécessité. Le blocus existe oui, à cause des infiltrations terroristes, mais tous les jours, y compris maintenant, le gouvernement israelien autorise le passage d’environ 200 camions pour assurer aux Gazaoui le nécessaire.
Les Israéliens en sont d’ailleurs exaspérés.
On a pu entendre A.B. Yehoshua, écrivain ancré très à gauche, déclarer que cela suffisait : »Il faut leur couper l’électricité et les vivres! » a t-il déclaré.

Lors d’une interview à la télévision allemande, Amos Oz, lui-même,  a exigé de commencer en posant quelques questions:
Amoz Oz: «Je souhaiterais commencer cette interview d’une façon très inhabituelle: en posant une à deux questions à vos lecteurs et à vos auditeurs. Puis-je le faire?»
Deutsche Welle : «Allez-y!»
Amos Oz : «Première Question. Que feriez-vous si votre voisin de l’autre côté de la rue s’asseyait sur son balcon, mettait son petit garçon sur ses genoux, et commençait à tirer à la mitrailleuse sur votre garderie?»
Deuxième Question. Que feriez-vous si votre voisin de l’autre côté de la rue creusait un tunnel depuis sa garderie vers votre garderie afin de faire sauter votre maison ou de kidnapper votre famille? Après ces deux questions, l’interview est à vous

Israel a fourni aux habitants de Gaza les matériaux de construction destinés à construire des immeubles.
Dans les quartier chics de Gaza, quelques immeubles, hôtels, centre commerciaux et villas ont été construits…

Gaza piscines

gaza kanion

Mais pour l’essentiel, le reste est allé dans la construction des tunnels. Les enfants sont utilisés comme esclaves au service de la terreur dans les tunnels.

Les enfants servent aussi d’appâts:
La semaine dernière, trois soldats sont été tués par l’explosion d’une maison piégée. Ils y étaient entrés, appelés par des enfants qui imploraient leur aide.
Voici ce qu’a raconté Omer Gotlieb, le frère de Matan Gotlieb, l’un des trois soldats tués: « Des enfants palestiniens ont demandé de l’aide à l’unité de Matan. Mon frère et les autres ont voulu les aider, et sont rentrés dans le bâtiment. Mais le bâtiment était piégé. Qu’ils ne viennent pas nous dire après que nous ne sommes pas humains! Mon frère voulait venir en aide à tout le monde, y compris au camp d’en face».

Gaza Matan Gotlieb  (Matan Gotlieb)

Ce bâtiment piégé appartenait à l’UNRWA. Trois des écoles de l’UNRWA et un dispensaire servaient de base de lancement de missiles aux terroristes: dans leur sous-sol, des tunnels remplis d’armes.

Les enfants servent aussi de boucliers humains:

gaza enfants boucliers humains (enfants suspendus par leur T Shirt aux grilles d’une maison servant de repaire aux terroristes, jewishisrael.org)

Ils sont regroupés au plus fort des combats, dans les endroits d’où partent les missiles. Leur mort grossira le nombre de victimes civiles.
Parfois, ils sont aussi victimes des missiles du ‘Hamas.
C’est ce qui est arrivé aux enfants regroupés devant  l’hôpital Shifa où avait été installée une rampe de lancement pour les ‘Hamas Farj-5, un nouveau modèle importé d’Iran. Au lieu d’atteindre Israel, il est retombé dans la cour de l’hôpital.
Peu de journalistes rapportent la vérité car ils sont menacés*.
Voici quand même le rapport d’une journaliste finlandaise:

En dehors des tunnels destinés à la contrebande d’armes en provenance du Sinaï,  d’autres tunnels aboutissaient en territoire israélien.
Ils étaient destinés aux attentats ou aux enlèvements en Israel même.
Voici une vidéo éducative du ‘Hamas, diffusée à la télévision libanaise:

Il y a eu plusieurs infiltrations de terroristes en uniformes israéliens qui ont heureusement échoué. Mais les corps de deux de nos soldats tués au combat, Hadar Goldin et Oron Shaul, ont été kidnappés par le Hamas qui voulait les monnayer.

Gaza Hadar Goldin       Gaza Oron-Shaul

Les puits qui mènent à ces tunnels se trouvent dans les écoles, les mosquées, les maisons et arrivent en plein milieu des maisons des kibboutz frontaliers de Kfar Aza, Nahal Oz, Sa’ad:

Gaza tunnels vers kibboutz

Les prisonniers du ‘Hamas ont raconté qu’ils avaient l’intention de faire sortir, le jour de Rosh Hashana*, environ 200 terroristes par ces tunnels, habillés avec des uniforme de Tsahal, armés jusqu’au dents pour lancer des attaques d’envergure en Israel. Dans l’un des tunnels, Tsahal a découvert hier un véritable garage de motos devant servir à ces attentats.

Si le ‘Hamas avait utilisé tout l’argent envoyé dans la bande de Gaza pour le bien de sa population…

.   gaza tunnels prix

Nous protégeons nos enfants du mieux que nous pouvons…

maternite d'Ashkelon pendant une alerte

 (jeunes mamans dans la maternité de l’hôpital Barzilay à Ashkelon)

 Mais qui protégera les enfants de Gaza de leurs propres parents?

gaza enfant bouclier humain

A bientôt,

PS Quelques minutes avant 8 heures, nous avons subi un blitz de missiles dans tout le Sud, le Centre et la région de Jerusalem. Il n’y a eu heureusement que des dégâts et pas de victimes grâce au Dôme de Fer. Mais pourquoi un blitz à ce moment précis? Pour nous empêcher de répliquer, le cessez le feu rentrant en vigueur à 8 heures précises.
Nous n’avons pas répliqué, mais comment voulez vous ne pas désespérer de tels barbares?

* Article de l’UNICEFF:
http://www.unicef.org/french/infobycountry/oPt_67168.html

8boucliers humains:
http://www.lemondejuif.info/2014/08/boucliers-humains-gaza-tsahal-trouve-manuel-du-hamas-compromettant/

* Journalistes menacés:
http://www.lemondejuif.info/2014/07/gaza-journaliste-espagnol-on-filme-hamas-lancant-roquettes-on-mort/
http://ripostelaique.com/gaza-jai-ecrit-a-samia-soulah-journaliste-propagandiste-de-france-2.html http://elderofziyon.blogspot.co.uk/2014/07/italian-journalist-confirms-hamas.html#.U99rHfmSx8F

*Rosh Hashana: jour de l’an juif

*Au sujet du nombre d’enfants tués par l’armée israélienne pendant ce mois de guerre:
http://danilette.over-blog.com/article-consultons-ensemble-la-liste-officielle-des-morts-comptabilises-par-le-hamas-publiee-par-al-jazeera-124291983.html

Publicités

15 réflexions sur “Les enfants de Gaza

  1. Article très complet. Je l’ai mis sur FaceBook. Une partie de ces informations circulait déjà mais je n’ai pas vu le travail des enfants ! J’ai mis aussi l’UNICEF car personne ne peut dire que c’est de la « propagande sioniste »… Vous devriez vraiment faire une page « Boker Tov » sur FaceBook pour ce genre d’information, cela serait très utile. Amitiés.

    • Je viens d’ouvrir une page facebook: Boker Tov Yerushalayim.
      Ces jours derniers ont été assez éprouvants et je n’ai pas eu la force de m’en occuper vraiment. De plus je suis nulle en technique mais mon fils m’a promis de m’aider! 🙂
      Merci de votre amitié et de vos encouragements

  2. Les bien-pensants refusent le concept de guerre des civilisations. Mais nous savons bien qu’ils dénient ce qui dérange leurs idéologies, en particulier les faits qui auraient l’outrecuidance de la contredire.
    Pourtant ce que nous voyons depuis des dizaines d’années à la lumière de ce conflit moyen-oriental — mais ceci est vrai dans le monde entier avec les innombrables exactions de l’islam — témoigne de valeurs radicalement opposées : toute la différence entre une pensée régie par un Surmoi archaïque et une autre régie par un Surmoi élaboré.
    D’un côté la vénération pour la mort de tous quel que soit son âge et son sexe, le règne de la loi du plus fort, l’usage immodéré de la ta-qya (la fin justifiant les moyens y compris les plus abjects), le mépris pour les femmes, la négation du libre arbitre et donc de la conscience morale.
    De l’autre le respect de la vie pour tous, le besoin de protection des plus faibles, l’honneur et le droit, le respect de la femme, la conscience morale élaborée (y compris dans les institutions de combat, voir la charte déontologique de Tsahal).
    La première, comme tous les totalitarismes, est d’ordre pré-génital et n’a pas atteint une maturité suffisante lui permettant d’accéder à des valeurs morales adultes, apanage de la seconde.
    Ce dernier — et espérons ultime — combat dans la bande Illustre en tout point mon propos. Un élément d’optimisme : il semble qu’une partie du monde civilisé ait enfin accepté de se rendre compte de l’ignominie du camp d’en face.

    • A la lecture du Tanakh, et particulièrement en ce jour de Tisha Beav où je relis Les Lamentations de Jérémie (מגילת איכה), je me demande si l’humanité a vraiment changé. La technologie oui, mais nos leviers émotionnels, non. Ne pensez-vous pas que le Surmoi archaïque était simplement plus « brut de décoffrage », sans que pour cela il y ait inversion des valeurs?
      Ce qui me fait peur, ce n’est pas que nos ennemis et ceux qui les soutiennent, y compris en Occident, n’aient pas une conscience morale élevée, mais c’est qu’elle soit complètement pervertie.
      Ce qui se passe en ce moment me semble d’une autre nature que les pogroms classiques où il n’y avait que déchaînement de sauvagerie brutale. Pour moi, avec toutes les réserves dues aux différences de civilisation et d’époque, le mode de pensée de nos ennemis me semble être proche du nazisme.
      Je crains qu’il ne soit pas celui d’une civilisation immature mais pervertie. C’est pour eux, non pas un combat pour conquérir quelques kilomètres carrés, ce n’est même plus seulement pour remettre le dhimmi à sa place (comme il le font à Mossoul en obligeant les chrétiens à se convertir ou à partir), c’est bien autre chose:il s’agit de purifier le monde des Juifs.
      Nous ne sommes pas dans l’ultime combat. Nous ne gagnerons pas de guerre dans le sens classique du terme, nous ne pouvons que repousser la terreur.

  3. Je parlais de l’ultime combat dans la bande. Jusqu’aux prochaines surprises ?
    Ma réflexion est d’ordre psychanalytique [j’exerce cette coupable activité]. La pré-génitalité, c’est ce qui est antérieur à l’établissement d’un Surmoi élaboré, héritier du complexe d’Œdipe qui nous permet, une fois sa résolution franchie, d’accéder à une conscience morale.
    Celui qui ne parvient pas à franchir cette étape reste soumis à un Surmoi archaïque (la peur du gendarme) qui n’a rien à voir avec une conscience morale mature. Celle qui, entre autre, nous impose de considérer autrui comme aussi digne de respect que nous-mêmes.
    Il est hasardeux et souvent inapproprié d’étendre aux sociétés des réflexions psychologiques. Mais la psychologie des foules a parfois des homothéties avec celle de la psychologie individuelle.

  4. Je parlais moi aussi de l’ultime combat dans la bande. Nous n’avons pour le moment droit qu’à une trêve de 72 heures. Les 6 ou 7 premières ont été violées par le ‘Hamas. Peut-être auront-ils peur cette fois du gendarme égyptien? Vont-ils biaiser comme d’habitude en tirant de temps en temps un missile ou un obus, ce qui n’améliorera pas la vie des habitants du Sud? Quelle sera alors notre réponse? Depuis hier, nous avons eu 3 attentats à Jerusalem: à la pelleteuse (1 mort), à l’arme automatique (un blessé grave), à l’arme blanche (un autre blessé grave)
    Je m’en vais de ce pas lire votre article sur le Surmoi archaïque!
    Amicalement, Hanna

  5. Il y a autre chose, une différence de tempérament dira-t-on. Côté israélien, on est chaleureux mais d’une (très) grande pudeur. Côté palestinien, on se débraille devant des médias, on crie, on hurle, on se lamente, on… Cette retenue israélienne laisse peu de prise aux médias qui préfèrent aller du côté palestinien où l’émotion est garantie. Et il faut servir de l’émotion au journal de 20 heures, mettre la larme à l’œil pour augmenter l’audimat. C’est tout un système médiatique qu’il faut démonter, pilonner, réduire au silence, un abrutissement planétaire qu’il faut s’efforcer de contrer par le voyage, la rencontre d’homme à homme, des engagements peu voyants mais efficaces.

    • « C’est tout un système médiatique…qu’il faut s’efforcer de contrer par le voyage, la rencontre d’homme à homme, des engagements peu voyants mais efficaces. »
      Vous faite ça très bien Olivier! Vous venez même nous aider sur place en participant au Volontariat Civil. A propos: comment était le fromage blanc cette année?

  6.  » C’est tout un système médiatique qu’il faut démonter, pilonner, réduire au silence  »
    Nos ne sommes pas au bout de nos peines puisque chaque article est teinté d’une nuance (variant de clair à très sombre) de haine anti-israélienne propagée par des [ir]responsables politiques ou humanitaires.
    Une récente diffamation de Human Right Watch prétend qu’Israël a utilisé des fléchettes. Contre les enfants de Gaza, comme il se doit. La fléchette a l’avantage de ne pas empoisonner le sang destiné aux matsot.

  7. Boker tov Hannah. Le fromage blanc de l’armée est toujours aussi bon, le Cottage particulièrement. J’avais honte, je ne cessais de me resservir ; mais, après tout, je ne privais personne et le reste partait à la poubelle. Du fromage blanc à la poubelle ! J’en pleurais presque. Je vais me rendre sur votre page Facebook.
    Kravi. De retour en France, je prends la mesure de l’action des médias contre Israël, à la TV et dans la presse. On touche parfois au subliminal. Et vous avez raison de faire allusion aux enfants de Gaza : des images venues des époques médiévales (et de la Russie/Ukraine fin XIXe) affleurent ici et là. C’est qu’il il a à l’occasion un lien plus ou moins marqué entre l’antijudaïsme, l’antisémitisme et l’antisionisme. Ces trois saletés se nourrissent mutuellement de leurs déjections.
    Je conseille la lecture de « The Jerusalem Post » dont certains articles invitent à la réflexion et ouvrent au champ historique. Ceux de Caroline Glick, pour ne citer qu’elle, sont excellents.

  8. La suite du feuilleton. Voici une info comme on les aime : la presse anti-israélienne se roule dans le pipi froid.
    Il n’empêche. La rumeur est lancée, elle ne s’arrêtera plus. C’est comme les bombes au phosphore et le trafic d’organes de prisonniers arabes.
    Qu’importe la réalité des faits, l’idéologie doit triompher à n’importe quel prix. Car pour ces gens, la haine antijuive est une puissante phéromone.
    Et puis, M’ame Michu, comme j’dis souvent, y’a pas de fumée sans feu.

  9. Merci Kravi. Je publie l’info sur ma page facebook>
    Rabbi Tarfone disait; « Le jour est court, le travail est considérable…tu n’es pas tenu de terminer le travail mais tu n’es pas libre de t’en dispenser ». Ré-informer, rétablir la vérité, présenter des preuves qui seront balayées par le souffle des rumeurs, c’est un travail sans fin, souvent décourageant.
    Vous connaissez sans doute cette histoire: dans les années 30, un Juif qui n’a pas pu obtenir de visa pour quitter l’Allemagne, campe dans l’agence de voyage sous l’œil excédé des employés. Soudain, il avise une mappemonde, la fait tourner doucement et demande: Vous n’en n’auriez pas une autre?

  10. Voilà un rabbi comme je les aime.
    Blague pour blague, voici :
    Vendredi dernier le porte parole de Tsahal avait adressé un message aux mamans ashkénazes :  » S’il vous plait arrêtez de nous apporter des repas de Shabbat. C’est déjà assez dur comme ça. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s