Deux ou trois hirondelles

Les Arabes israéliens ont-ils changé?

Il y a déjà quelques temps, Gabriel Nadaf, un prêtre de Nazareth se prononçait pour l’incorporation dans l’armée des Arabes israéliens*. Il s’est fait rapidement démettre de ses fonctions par sa hiérarchie.

En Israel, si les Juifs, les Druzes et les Tcherkesses font leur service militaire et des périodes de réserve, les Arabes israéliens sont exemptés du service militaire et civil*. S’ils décident de servir dans l’armée, ils le font en tant que volontaires comme Mona-Lisa, chrétienne de Haifa et officier de Tsahal:

monalisa_c

De nombreux bédouins du Neguev ont choisi de faire carrière dans l’armée qui représente pour eux une opportunité sociale et économique.

Dans cette même ville de Nazareth, un jeune musulman Moahamed Zoabi* affirmait courageusement son identité israélienne, son amour pour ce pays et son soutien à l’armée. alors qu’il est le neveu de la député extrémiste Hanin Zoabi. Un autre garçon de Um El Farm faisait de même quelques jours après.

Mohamed Zoabi(http://haabir-haisraeli.over-blog.com/)

Une autre voix se fait entendre, celle d’Annette, musulmane de Akko. Annette Hashkia a fondé l’organisation  הקול האמיתי  » la véritable voix »,  en faveur d’une intégration des Arabes dans la société israélienne.

la voix veritable

Elle a trois enfants qui servent tous dans l’armée.

Voici la traduction d’une interview qu’elle a donné à Whatsapp Kafar Saba, un journal local:

Le journaliste: Annette, comment te définis-tu?

Annette: Je m’appelle Annette, arabe israélienne!

Le journaliste: Et comment cela se passe t-il pour tes enfants qui servent a l’armée?

Annette: Leur amis lèvent parfois un sourcil mais ne personne ne nous menace. Aujourd’hui beaucoup de jeunes arabes israéliens veulent le changement et pour être acceptés par la société israélienne,  ils s’engagent dans l’armée et font le service national*. « Hanin Zoabi* ne me représente pas, elle ne représente pas de nombreux Arabes israéliens. Elle est député, membre de la Knesset et représente les Palestiniens. Je ne comprend pas pourquoi l’état continue à lui donner un salaire après qu’elle ait exposé ces idées extrémistes contre l’etat et contre les Juifs. Nous devons être des Israéliens, des Arabes israéliens qui aiment leur pays. Nous voulons être une part de ce pays et pas des gens qui haïssent ce pays. Nous ne devons pas être comme ça. Nous vivons dans une nouvelle époque, nous voulons être de bons citoyens qui appartiennent a ce pays! Elle asservit la Knesset, foule aux pieds l’endroit ou j’habite. Je suis Israélienne, elle n’est pas israélienne mais l’état et le gouvernement la soutiennent. Je pense qu’il y a beaucoup d »Arabes comme moi même si je ne peux pas vous dire combien, qui ont simplement peur de sortir, de parler pour deux raisons. La première est qu’ils ont peur de ne pas réussir leur intégration dans la société israélienne et la deuxième, que dans ce cas-la, ils ne puissent plus être acceptés dans la société arabe, alors ils se montrent déloyaux. Pas un seul membre du gouvernement n’a pris la peine de s’intéresser à moi. Je me suis adressée à tout le monde, je n’intéresse personne. ils nous laissent être victimes des députés arabes de la Knesset qui ne nous représentent pas.

Le journaliste: Mais quand on écoute Hanin Zoabi, on l’entend dire: c’est quoi un arabe israélien?
Nous ne sommes pas des arabes israéliens nous sommes des Palestiniens.

Annette: Elle est Palestinienne. Alors qu’elle aille ou elle veut, elle et Tibi et Zakhalka et Barakat!
Eux et l’extrême gauche, qu’ils nous laissent tranquilles! Nous nous arrangeons très bien dans ce pays, la paix doit se faire ici à l’intérieur du pays et pas chez Abou Mazen  ou quiconque. Ici dans ce pays!

Le journaliste: Annette, Hanin Zoabi dit aussi que tu es Palestinienne à l’origine et que c’est ton identité

Annette: Je ne suis pas Palestinienne et je ne te permets pas de dire que je le suis! Je suis prête à mettre fin a l’interview dans ces conditions

Le journaliste: Non, ce n’est pas moi qui le dis, mais elle Hanin Zoabi

Annette: Je ne suis pas Palestinienne, je suis une Arabe israélienne en tout point: Je suis née en Israel et je suis une fille de l’état d’Israel. Ne m’appelle pas Palestinienne!

Le journaliste: Je ne le dis pas, je ne veux pas te mettre en colère, je répète simplement ce qu’elle dit.

Annette: Non seulement tu me mets en colère mais en plus,  tu m’enlèves mon identité! En quoi suis-je Palestinienne pour toi? Je suis la mère de soldats israéliens! Ne m’appelle pas Palestinienne. Je fais partie de cette nation, et il y en beaucoup comme moi qui font partie de cette nation et c’est bien dommage que l’état ne nous prenne pas en compte.

Si vous voulez voir et entendre l’interview en hébreu:

Sur une des photos ou on voit un soldat arabe, au visage flouté, qui parle au téléphone on peut lire: « Je suis sioniste parce que je suis israélien et si quelqu’un s’en prend au pays, nous ne nous laisserons pas faire, c’est tout! »

Une jeune soldate arabe, au visage flouté lui aussi: « Je suis sioniste parce que je suis née en Israel et je n’ai pas d’autre pays ».

https://www.facebook.com/video/video.php?v=477956085684191

Il est vrai que  nous faisons preuve d’un laxisme qui est parfois étonnant: nous avons des députés arabes israéliens qui sont des extremistes pro-palestiniens et qui accusent en toute liberté l’état qui les nourrit.
Je me souviens d’une émission de divertissement à la télévision, sur la chaîne de la Knesset, pendant laquelle les députés racontaient des anecdotes amusantes qui leur étaient arrivées… A un moment, le député Ahmed Tibi se lève et raconte, très content de lui comment, en pleine Intifada, alors qu’il était à Tel Aviv avec d’autres députes, on les avait appelé en urgence à la Knesset. Vu les bouchons sur l’autoroute, il avait opté pour la route 443  malgré les réticences de ses passages. Il faut savoir que cette route a mauvaise réputation, elle ne passe pas loin de Ramallah et de nombreux automobilistes ont été victimes de tirs de snipers palestiniens.
Tibi leur assura que tout se passerait bien et par téléphone indiqua aux responsables des snipers dans quelle voiture il se trouvait. On a donc un député israélien qui non seulement connait le numéro de téléphone des terroristes mais s’entend avec eux et il peut le raconter à la Knesset sans être accusé de collusion avec l’ennemi!

Annette Hashkia est tout à fait logique, n’en déplaise à l’extrême gauche qui les considère comme des Palestiniens de l’intérieur ce qui, comme elle l’explique clairement, leur enlève leur identité israélienne.
Nous avons trop souvent laissé la bride sur la cou à ceux qui ne le méritaient pas, en partie parce que nous ne savions pas trop comment traiter la population arabe ennemie pendant la guerre d’Indépendance et que nous voulions absolument intégrer dans ce pays en leur donnant les mêmes droits qu’aux Juifs mais sans la contrepartie des devoirs.

Maintenant enfin, certaines voix arabes s’élèvent en faveur d’une égalité non seulement en droits mais aussi en devoir.C’est tout nouveau.
Non, je ne sombre pas dans l’angélisme même si je ne doute pas de leur sincérité. J’espère seulement que les Arabes israéliens commencent à comprendre que:
– Nous ne sommes pas là de passage.
– Israel est pour eux l’endroit le plus sûr du Moyen-Orient et ça vaut la peine de le défendre.
Ils savent que la barbarie nous entoure et n’est qu’à quelques km de chez eux*.

Est-ce le début d’un véritable changement? Ces trois hirondelles présagent-elles d’un printemps arabes, un vrai printemps et non pas un hiver islamique?

En attendant, tout le pays est suspendu aux infos…Dans le Centre commercial de Malha, à côté de chez moi, j’ai vu une petite table sur laquelle se trouvaient des livres de Tehilim, les gens s’arrêtent au milieu de leurs courses pour prier pour le retour des trois enfants enlevés. Il en est de même dans les gares et aux stations centrales de bus.
Mais que l’on prie ou pas, le sort de « nos enfants » est dans toutes les conversations.

enlevement  7

 Yakov Naftali ben Rachel יעקב נפתל בן רחל, Gilad Michael ben Bat-Galim גלעד מיכאל בן בת-גלים, Eyal ben Iris אייל בן איריס

A bientôt,

* http://therese-zrihen-dvir.over-blog.com/2014/05/l-eglise-renvoie-un-pretre-en-faveur-de-la-conscription-dans-l-armee-israelienn.html

*Mohamed Zoabi :voir l’article précédent:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2014/06/16/eyal-gilad-et-yaakov-naftali/

*le service civil ou Sherut Leumi peut se faire à la place du service militaire dans certaines conditions. Il dure deux ans et ouvre aux même droits que le service militaire comme une aide financière, des bouses d’étudiants…Il concerne essentiellement les jeunes filles pratiquantes mais pas seulement. Les Arabes n’y sont en général pas favorables car même dans ce cas, il s’agit de « servir » un état qu’ils ne reconnaissent pas comme le leur. On dirait que les temps changent

*Hanin Zoabi: née à Nazareth et malheureusement membre de la Knesset!

*Pour moi, qui habite dans le Sud de la ville, la barbarie commence à Bethlehem, soit deux ou trois km à vol d’oiseau

Publicités

18 réflexions sur “Deux ou trois hirondelles

  1. l’affirmation aussi nette de leur nationalité exclusivement israelienne de la part de ces personnes est effectivement rassurante et marque un pas positif en faveur d’Israel, mais ce n’est pas pour autant que ce dernier doit baisser sa garde…il faut compter avec la duplicité des Palestiniens qui sont proches de ces famillesqui pourraient tenter des actions hostiles à Israel.
    Effectivement, comment se fait-il qu’ Israel continue à verser un salaire à Hanin Zoabi,et qu’elle fasse encore partie de la Knesset? la démocratie a quand même des limites.

  2. Ton titre est bien choisi : deux ou trois hirondelles. Mais combien de vautours ?
    רק אל תשכח
    יש נשר בשמיים
    (עוף גוזל
    אריק איינשטיין)

  3. shavoua tov Hannah ! Je dis bien: la démocratie a des limites! Des personnalités israeliennes ministres et chef d’Etat ont été arrêtés et jugés,et pourtant elles aussi élues par le peuple israélien, pourquoi cette femme ferait-elle exception à la règle, alors qu’elle représente une menace par son activisme?

    • C’est pour cela qu’une investigation est en cours (voir ma réponse ci-dessus). Mais les choses ne sont pas simples car la liberté d’expression est totale ou presque. Comme je l’écrivais ci-dessus, un grand ménage s’impose!

  4. Article très instructif. Et chapeau bas à ces Arabes qui osent défendre Israël. Ils ne sont pas nombreux, ils sont même très très très très peu nombreux. Et ceux qui choisissent de défendre ce pays risquent à tout moment d’être rattrapés par les tendances ochlocratiques qui taraudent le monde arabe, arabo-musulman plus particulièrement. Ci-joint, une belle et sobre analyse faite par un repenti présenté par Daniel Horowitz :
    http://blogs.mediapart.fr/blog/daniel-horowitz/220514/comment-le-monde-arabe-perdu-ses-juifs-selon-nathan-weinstock

  5. Très intéressante, cette note. Quelques hirondelles peuvent donner l’exemple au printemps. Le dessin du grand ménage est plaisant.
    Egalement celle de Médiapart qui m’étonne d’ailleurs car j’ai surpris des blogueurs antisémites à ras les pâquerettes sur ce support, genre, à propos de l’assassinat du jeune Rom dans la banlieue parisienne : « Si c’était un Juif, qu’est-ce qu’on entendrait… » Edwy Plenel est-il au courant des débordement de son support ? Là aussi, un grand ménage s’imposerait.

    • Bien sûr que Plenel est au courant, la gauche extrême antisioniste, comme elle se plait à dire dans son antisémitisme hypocrite et camouflé, est même une grande partie de son fonds de commerce. D’où les commentaires que vous signalez, fleurant bon la haine antijuive.
      Le grand ménage s’imposerait sur la quasi totalité de la presse française.

  6. « Mediapart » n’est pas mon truc mais j’ai trouvé intéressant le compte-rendu de ce livre d’un « repenti » par Mark Horowitz. On peut à l’occasion faire son miel chez ses ennemis et antipathies. De même, on peut être abonné à une revue trotskiste sans être trotskiste ou se baigner nu dans la mer sans appartenir à un club de nudistes.

  7. Je le sais, Kravi, c’est mon combat régulier…
    Vous avez raison Oypsilantis, mais c’est l’exception qui confirme la règle. Cependant, il faut connaître ses ennemis. Le plus difficile, c’est lorsqu’une part de ces derniers se persuade qu’elle ne l’est pas tout en effectuant un travail mortifère qui sert de support au terrorisme. Avec la droite d’aujourd’hui, on sait au moins où on en est. La gauche a l’excellence du brouilleur de cartes. Pour moi, Elie, élevée chez les trotskistes, c’est « le Testament d’un Poète Juif Assassiné ».

    • Ah Elie! Au début des années 20, mes grands parents furent des communistes très vite expulsés du Parti car ils posaient toujours les questions dérangeantes. Dans les années 30, mes parents furent très peu de temps trotskistes, expulsés eux-aussi: mon père avait bricolé une voiture pour emmener ma mère en ballade au lieu d’assister aux réunions…2 amoureux+ une voiture+ des ballades! La sentence tomba: déviationnisme bourgeois! Ils ont terminé leur vie sionistes et fiers de leurs petits enfants israéliens!

  8. Elie,
    Ne vous inquiétez pas, je connais les trotskistes et j’ai grand plaisir à les étudier. Il faut faire des virées chez ses ennemis (ou ses antipathies) pour rapporter de l’information et ajuster son tir… 🙂 Vous évoquez la droite ; mais comment la définir ? Elle est complexe et ne se réduit pas à la caricature que la gauche en a faite, une caricature héritée du stalinisme, avec ce qualificatif « fasciste » qui a une généalogie très précise au sein de l’appareil de propagande stalinien, un appareil qui a infesté toute la gauche. Je vous propose une très belle définition de « l’homme de droite » par Gabriel Marcel, un penseur d’origine juive bien oublié ; il fut le maître de « l’existentialisme chrétien ». Ce texte de 1962 me semble toujours aussi pertinent, de plus en plus pertinent ; mais lisez :
    http://www.gabriel-marcel.com/articles&textes/homme_droite.php

  9. Je viens d’apprendre un nouveau mot hébreu NEKAMA. Et j’espère qu’elle sera terrible, que la vie du Hamas va se transformer en un authentique enfer. Que D.ieu bénisse Israël.

    • J’essaye toujours de nuancer, d’apprécier les individus selon leur propre valeur et non pas celle de leur groupe d’origine mais je crois que ce soir, NEKAMA est effectivement le mot qui s’impose. Qu’elle soit totale! Et pour reprendre le Psaume 18, v 38:
      אֶרְדּוֹף אוֹיְבַי וְאַשִּׂיגֵם; וְלֹא אָשׁוּב עַד כַּלּוֹתָם
      Je poursuis mes ennemis et je les atteins ; point de relâche que je ne les aie détruits.

  10. Les enfants ont été assassinés!….Quelle terrible nouvelle. Je pense à leurs familles,à leurs mères,il n’y a pas de mots pour exprimer l’horreur que nous ressentons. quelle bande de lâches! ils devaient être au courant lorsqu’ils fêtaient le forfait dans la liesse! Pourvu qu ‘Israel se pare de tous les moyens pour assurer sa sécurité et celle de sa population. » Je poursuis mes ennemis et je les atteints;point de relâche que je ne les ai détruits. » le psaume 18,v 38 ,que vous avez cité Hannah prend en cette circonstance épouvantable toute sa signification . Amen .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s