Dans tes murs, dans tes portes, Jerusalem

Les murailles de Jerusalem sont parmi les plus belles au monde.

murailles de Jerusalem

(market.marmelada.co.il)

En l’honneur du Yom Yeruhsalayim, le Jour de Jerusalem, que nous célébrerons dans quelques jours, je vous propose quelques articles sur l’histoire de ces murailles et aussi de ses portes.

Les murailles de la villes sont aussi anciennes qu’elle. Jerusalem a toujours été une ville fortifiée, depuis l’époque où elle était la capitale des Yevusim (Jébuséens). *

Le roi David la conquiert en l’an 1000 avant l’ère chrétienne et répare ses murailles.
A cette époque, la ville se trouve un peu plus au Sud que l’actuelle Jerusalem:  la « Ville de David*, עיר דוד (Ir David)  descend jusqu’à la vallée du Kidon à l’Est et  comprend au Nord le Mont Moriah où Salomon, fils de David construira la Temple.

Ville de David

(la ville de David, site generationword.com)

Jerusalem s’agrandit peu avant la chute du royaume d’Israel en 722 avant l’ère chrétienne lorsque de nombreux réfugiés s’y installent pour échapper aux Assyriens. La ville est alors trop petite pour les accueillir. Ils doivent donc s’installer à l’Ouest des murailles protectrices. Ainsi le roi Ezechias décide de construire une muraille supplémentaire pour les protéger: la « Large enceinte » ou « the broad wall ».

la large enceinte

(la « Large enceinte » du roi Ezechias agrandit la ville d’une manière spectaculaire. Site generationword.com)

C’est une période de guerre qui verra la fin du royaume d’Israel en 722 avant l’ère chrétienne. Les aménagements du roi Ezechias laissent froid le prophète Ishaya qui s’exprime ainsi:
« Vous constatez les nombreuses brèches de la ville de David et emmagasinez les eaux de la Piscine inférieure. Vous faites le recensement des maisons de Jérusalem, et abattez des maisons pour fortifier les remparts. Vous établissez un réservoir entre les deux murs pour les eaux de la vieille Piscine; mais vous n’avez pas de regard pour Celui qui est cause de tout cela, et vous ne savez pas reconnaître Celui qui l’a préparé de loin ».

Hélas, le royaume de Yehuda tombe lui aussi en 586 sous les coups des Babyloniens…

Apres 70 ans d’exil, les Juifs de retour chez eux ont beaucoup à faire pour reconstruire le Temple et les murailles de la ville qui sont inaugurées avec faste comme le raconte le prophète Nehemia:
 « Lors de l’inauguration du mur de Jérusalem, on se mit en quête des Lévites dans tous leurs lieux d’habitation pour les amener à Jérusalem, afin de célébrer l’inauguration en une fête joyeuse, avec des actions de grâces et des chants, des cymbales, des lyres et des harpes…Je fis monter les chefs de Yehuda sur la muraille et j’y plaçai deux grands chœurs avec des cortèges, [dont l’un] s’avança à droite sur la muraille vers la porte des ordures;  [Ils arrivèrent] à la porte de la source et gravirent droit devant eux, par les degrés de la ville de David, la montée du mur s’élevant au-dessus du palais du roi et jusqu’à la porte de l’eau à l’est… Le deuxième chœur… s’avança sur le mur au-dessus de la tour des fours, et jusqu’au rempart large;  puis au-dessus de la porte d’Ephraïm, de la porte vieille, de la porte des poissons, de la tour de Hananel, de la tour des cent jusqu’à la porte des brebis; on s’arrêta à la porte de la prison. »

La nouvelle ville est bien plus importante qu’auparavant. Elle se développera encore plus à l’époque des ‘Hashmonaim*.
Et puis à l’époque romaine viendra Hérode. Grand bâtisseur,  il agrandira le Temple et rebâtira les murailles de la ville.

Les murailles actuelles, construite au 16 ème siècle, sont assises sur les murailles hasmonéenes comme le montre cette photo:

murailles de la ville

Mais en 70, les Romains, agacés par les Juifs qu’ils n’arrivent pas à soumettre, dévalent les pente de Har Hatsofim, où se trouve maintenant l’Université, et entrent dans la ville par une brèche dans la muraille Nord

Les Romains détruisent le Temple, les murailles et rasent la ville  après la révolte de Bar Kokhba en 135*. Ils y sèment du sel pour que la terre soit stérile et changent son nom en Aelia Capitolina* mais… les murailles seront à nouveau reconstruites, détruites, reconstruites…par les conquérants ultérieurs.
Finalement, au 16ème siècle,  Soliman le Magnifique s’attelle à ce chantier. La nouvelle muraille est dessinée par Sinane, architecte de la cour ottomane. Sa construction dure de 1537 a 1541. A divers endroits de la murailles sont enchâssés des écrits en arabe qui racontent la splendeur de Soliman et des murailles.
« Au nom d’Allah le Miséricordieux,
Notre Seigneur, le Grand Sultan, Maître des Turcs, des Arabes et des Perses, Soliman fils du khan Slim, nous a ordonne de construire cette muraille. Que sont règne soit glorieux.
En l’année 945 de l’Hegire« .

La muraille de Sinane complète ce qui restait des antiques fortifications. Qu’a donc bien pu pousser Soliman à un tel travail, long et coûteux pour une ville qui n’était pas une des plus importante de l’empire ottoman. Il semblerait que les Ottomans aient eu très peur des ambitions de Charles V, roi d’Espagne et d’Autriche, qui portait aussi le titre de Roi de Jerusalem, et  qui pensait renouer avec les Croisades pour reconquérir Jerusalem.
C’est pourquoi, elle ne sont pas seulement robustes et imposantes, regardez bien le mâchicoulis qui permettent de jeter de l’huile bouillante sur les assaillants:

murailles machicoulis

A cote de la porte de Yafo, se trouvent deux pierres tombales, celles de ses deux ingénieurs chargés de la construction et qui durent subir le courroux de Soliman car ils n’avaient inclus à l’intérieur des murailles, ni le Mont Sion ni le tombeau du roi David.
Bien que Magnifique, Soliman ne put léguer à la postérité une oeuvre parfaite!

tombe des architectes des soliman 2

tombe des architectes des soliman 1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les murailles tomberont à nouveau dans l’oubli. Personne ne relèvera leurs pierres branlantes jusqu’à la guerre des Six Jours en 1967 et la libération de la ville.

Depuis ce jour, beaucoup d’efforts ont été entrepris pour les réparer et les rendre encore plus belles. Elles sont maintenant accessibles aux promeneurs qui peuvent faire le tour des murailles sur le mur d’enceinte.

 

murailles tour

 (site jerusalem.muni.il)

 

(Au théâtre de Jerusalem, le public chante avec l’orchestre symphonique de la ville « Si je t’oublie Jerusalem« )


אם אשכחך ירושלים 
תשכח ימיני 
תדבק לשוני לחיכי 
אם לא אזכרכי 
אם אשכח ירושלים 
תשכח ימיני 
תדבק לשוני לחיכי 
אם לא אזכרכי 

Si je t’oublie Jerusalem, que ma droite t’oublie, que ma langue s’attache à mon palais si je ne me souviens toujours de toi, si je ne te place au sommet de ma joie (Psaume 137, 5 et  6)

A bientôt,

 

*Les Jébuséens: ils sont une des 7 tribus de Canaan. Dans le livre de Samuel ils sont mentionnés sous le nom de Yevussim, fondateurs de la ville de Jerusalem avant que’elle ne soit conquise par le roi David

*  pour en savoir plus sur la ville de David:
http://www.cityofdavid.org.il/fr

* Les ‘Hashmonaïm: dynastie des Makabim. Voir l’article:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2012/12/09/hanou-ka-ou-hanouka/

* Bar Kokhba:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/

* Aelia Capitolina:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2013/06/24/les-generations-oubliees-1/

 

Publicités

3 réflexions sur “Dans tes murs, dans tes portes, Jerusalem

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s