Une délicieuse argile

Chaque année, on place six petits bols sur le plateau du Seder:

 

plateau-du-seder--6-raviersDans cinq d’entre eux, de l’eau salée qui nous rappelle nos larmes d’esclaves, un œuf symbolisant la vie, un os rôti en souvenir des sacrifices au Temple, de la laitue, maigre repas de nos ancêtres, du céleri ou du raifort, symbole de notre amertume…La douleur, l’amertume et la tristesse sont toujours rappelées mais sans plus, avec légèreté. Au pire, on aura un peu de mal avec le raifort.

Notre esclavage en Egypte remonte à si loin! Et nous avons  tant connu de souffrances pendant les 3500 ans qui l’ont suivi,  deux Temples  brûlés,  des massacres, des expulsions, des exils  et pour finir la Shoah,  que nous ne voulons plus que retenir la joie de notre libération.

Nous en voulons si peu aux  Égyptiens de l’époque pharaonique que lorsque nous énumérons les dix plaies qu’ils ont dû subir, nous enlevons un peu du vin de nos verres pour que notre joie ne soit pas complète.
C’était pourtant simple d’y échapper, il suffisait de nous laisser partir. Mais non! Il leur en a fallu dix pour qu’ils comprennent!

 

pessah les 10 plaies d'Egypte

 (site deroryqra. wordpress.com)

Mais je viens d’apprendre avec stupeur que nos anciens esclavagistes veulent nous poursuivre en justice:
« Un chroniqueur égyptien du journal Al-Youm Al-Sabi, Ahmad al-Gamal, préconise de poursuivre en justice Israël afin d’obtenir des compensations financières pour les Dix plaies que l’Égypte a subies lors de l’Exode du peuple d’Israël, rapporte l’Institut de recherche des médias du Moyen-Orient (MEMRI).

“Nous voulons une compensation pour les plaies infligées à nos ancêtres par les malédictions des ancêtres juifs”, a-t-il déclaré dans les colonnes du quotidien égyptien. Le chroniqueur appuie ses revendications sur de nombreux passages du Livre de l’Exode de la Bible. « Israël doit être poursuivi les métaux précieux utilisés par les Hébreux afin de construire le Tabernacle dans le désert », exige le chroniqueur. « Je réitère inlassablement ma demande d’utiliser toutes les voies de droit pour recevoir des compensations. Nous n’avons pas à subir les conséquences pour les erreurs commises par les dirigeants de l’époque, le Pharaon comme cité dans la Torah. D’après ce qui est écrit dans la Torah, c’est bien le Pharaon et non le peuple égyptien qui a opprimé le peuple d’Israël », ajoute Ahmad al-Gamal. « (i24 news. et Memri)

Il est vrai que si la sortie d’Egypte avait lieu maintenant, on aurait droit aux commentaires habituels : envoyer dix plaies contre des « militants » sous un prétexte futile de 200 ans de servitude, mauvais traitements, massacre de tous les bébés mâles? Il s’agit là d’un usage excessif de la force caractérisé de la part des extrémistes juifs Moshe et Aaron … Comme toujours, nous aurions juridiquement tort car nous sommes politiquement minoritaires! Et nous aurions au mieux écopé d’une condamnation de l’ONU*.

pessah menahem Halberstat

(dessin de Menahem Halberstat)

Mais quand même, oser réclamer des compensations?

Nous avons construit pour eux deux villes, Pithom et Ramses, et sans doute aussi quelques pyramides au passage*!

« Et l’on imposa à ce peuple des officiers de corvée pour l’accabler de labeurs et il bâtit pour Pharaon des villes d’approvisionnement, Pithom et Ramsès… Les Égyptiens accablèrent les enfants d’Israël de rudes besognes.  Ils leur rendirent la vie amère par des travaux pénibles sur l’argile et la brique, par des corvées rurales, outre les autres labeurs qu’ils leur imposèrent tyranniquement. » (Livre de Chemot, chap.1)

Et en fournissant la paille pour les briques!

« Les commissaires du peuple et ses surveillants sortirent et parlèrent ainsi au peuple: « Voici ce qu’a dit Pharaon: ‘Je ne vous donnerai plus de paille. Vous mêmes, allez, fournissez-vous de paille où vous pourrez en trouver, car il n’est rien diminué de votre besogne… Et maintenant, allez au travail! La paille ne vous sera point donnée et vous fournirez la même quantité de briques » (Chemot, chap.4)

pessah esclaves

 

Ah si seulement les Egyptiens venaient fêter Pessah avec nous, il verraient que sur le plateau se trouve un sixième petit bol.
Ce bol contient le ‘Harosset*, une pâte de fruits secs et d’amandes, symbolisant l’argile utilisée pour les briques, mélangée à un peu de vin pour notre sang et quelques brins de cannelle pour les morceaux de paille.
C’est la meilleure argile au monde, la seule qui se déguste.
Savoir transformer le sang, la sueur et les larmes en dessert, c’est sans doute ce qui nous a permis de survivre.
Les Egyptiens ne goûteront certainement pas notre ‘Harosset mais si cela vous dit, voici ma recette:

Mélangez dans un mixer les fruits secs que vous aimez. Des dattes et des figues donneront au ‘Harosset une coloration orientale, des pommes rappées et des raisins secs un côté plus ashkenaze. Rajoutez un peu de vin à la pâte et piquez quelques brins de cannelle au moment de servir.

Pessah harosset

Et surtout, faites en beaucoup, ça part très vite. C’est vraiment la meilleure argile au monde.

 

חג פסח שמח

Pessah academia

Bonne fête de Pessah
Sortez bien d’Egypte et rentrez à la maison sans vous perdre en chemin

A bientôt

*les pyramides, c’était certainement nous! La preuve, elle sont encore debout!

*’Harosset vient du mot חרס (‘heress), l’argile

*En Mars nous avons été une fois de plus condamnés par le Conseil des Droits de l’Homme à l’ONU qui se soucie du sort des Syriens …sur le plateau du Golan:
http://blog.unwatch.org/wp-content/uploads/Israel_Golan.pdf
Assad l’humaniste doit bien rigoler!
assad

Publicités

Une réflexion sur “Une délicieuse argile

  1. Excellent, Hannah.
    Haine et stupidité font souvent bon ménage, mais ici les sommets sont atteints..
    On n’ose pas croire que cette demande est bien sérieuse. Soyons magnanimes : il s’agit très probablement d’humour journalistique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s