Sept plantes

On raconte que lorsque Dieu créa les plantes, il leur demanda si elles aimeraient pousser sur la terre d’Israel. Le cèdre se fit méprisant: les montagnes n’y sont pas assez majestueuses dit-il. Le manguier préférait les tropiques et l’eucalyptus dédaignait la qualité de l’air. Bref, toutes avaient choisi leur terre de prédilection. Seules sept plantes,  sans beauté particulière, se taisaient ou plutôt chuchotaient entre elles.
« Alors, dit Dieu étonné, vous non plus? »
« Oh si, répondit l’olivier qui semblait être leur porte-parole. Si nous avons trouvé grâce à tes yeux, bien que nous ne soyons remarquables en rien…’
Dieu fronça les sourcils, aurait-il créé quelque chose de non remarquable?
« Si nous avons trouve grâce à tes yeux, reprit précipitamment l’olivier, nous aimerions demeurer ensemble dans ce petit pays…aussi remarquable que nous. »
Dieu sourit: « Vous n’avez pas choisi la facilite! Et bien d’accord! Vous, שבעת המיניםת*,  les sept espèces, vous vous y installerez  et vous serez liées à cette terre et au peuple qui y habitera! »

L’olivier, le figuier, le blé, l’orge, la vigne, le grenadier et le dattier s’installèrent tous sur la terre d’Israel et on y entendit parler d’eux jusqu’à présent. Ce pays devint « le pays qui ruisselle de lait et de miel*…celui celui qui produit le froment et l’orge, le raisin la figue et la grenade, l’olive et le miel »

C’est ainsi que ces 7 plantes nous accompagnèrent tout au long de notre histoire…

d791d795d79cd799-d7a9d791d7a2d7aa-d794d79ed799d7a0d799d79d

(site kavim venekudot.com)

Dès la sortie d’Egypte, quand les Hébreux se plaignent à Moshe, ils lui reprochent de les avoir amenés « dans un méchant pays…où il n’y a ni figuier, ni vigne, ni grenadier…. » On peut les comprendre, à ce moment là, ils se trouvent encore au milieu du Sinaï!
Quand les explorateurs reviennent tout tremblants vers le peuple à cause des géants effrayants qui peuplent la Terre Promise, ils rapportent quand même  » un sarment avec une grappe de raisin, qu’ils portèrent à deux au moyen d’une perche, quelques grenades et quelques figues … »
Dans les relations tumultueuses que nous avons toujours eu avec Dieu, sa punition est toujours  assortie de ces expressions: « il  a fait de mon vignoble une ruine, de mon figuier une chose décharnée…le figuier est flétri, le grenadier de même… »
Et quand Il est content de nous et que nous vivons dans la prospérité, alors ‘les arbres portent leurs fruits, le figuier et la vigne donnent leurs richesses…’

Les années passèrent et même les millénaires.
Cette terre connut beaucoup de malheurs lorsqu’elles fut la proie de nombreux conquérants qui ne s’y intéressaient pas sauf pour nous empêcher de la cultiver*. Elle se consolait en nous entendant apprendre par cœur les lois de l’agriculture tout en rêvant qu’un jour…
Et puis, au 19 ème siècle, quand l’alya devint plus conséquente, et les Juifs mieux organisés, ce fut son renouveau.
Les premiers ‘Haloutsim* se mirent au travail, la cultivèrent et fondèrent des moshavim qui devinrent parfois des villes comme Rishon leTsion* ou Ness Tsiona*.

Au début du 20 ème siecle, la Deuxième Alya amena 50 000 Juifs en une dizaine d’années*.

Parmi eux se trouvait un jeune couple, Hanna et Ephraim Hareuveni, qui voulaient faire refleurir la terre ancestrale: « le son des paroles de nos prophètes, nous ne pouvons plus l’entendre, disait Ephraim,  mais nous pouvons voir ce qu’ils ont vu et écouter le murmure des plantes comme il l’ont écouté... »

Ephraim Hareuveni décida alors de créer un jardin avec les plantes de la période biblique et talmudique qu’il appela « Le Jardin des Prophètes ».

Neot kedumim, plan le jardin des prophetes 1927

(Le plan du jardin des prophètes conçu par Ephraim Reuveni, site n-k.org.il)

Pendant des années il rechercha, catalogua les plantes et retrouva leurs noms hébraïques.

Hareuveni Ephraim catalogue de plantes

(Le catalogue en trois langues: hébreu, arabe et anglais, site n-k.org.il)

Il identifia par exemple l’hysope des champs,

hysope 2

le genêt au pied duquel s’asseyait le prophète Elie,

images (5)

et l’iris épineux.

iris du mont gilboa groopy.co.il

 (iris épineux du Mont Guilboa, site groopy.co.il)

Dans le musée, créé en 1916, chaque plante recevait un traitement particulier.

Hareuveni Ephraim et Hanna

(Hanna et Ephraim Hareuveni dans leur musée, site n-k.org.il)

Dans le jardin, les plantes n’étaient pas regroupées selon leur espèce mais selon leur contexte dans la Bible. C’est ainsi qu’il y avait le bosquet du Cantique des Cantiques, la vigne du prophète Ishaia, les plantes des prophètes Ezekiel et Jérémie, la colline de la Menorah avec ses pousses de sauge aux sept branches, מוריה (moria)  comme le mont Moria* et dont les tiges forment une menorah, comme la menorah du Temple et symbole de notre état.

moria

De nombreuses plantes avaient disparu de la région délaissée. Il les importa comme le cèdre qui avait servi à la construction du Temple de Jerusalem…

Malheureusement, son jardin qui se trouvait sur le Mont Scopus fut détruit pendant la Guerre d’Indépendance et le Mont Scopus tomba aux mains des Jordaniens.
Son fils Noga décida alors de  reconstruire le jardin dans les collines de Modiin, entre Jerusalem et Tel Aviv.

Hareuveni Noga

(Noga Hareuveni, site datili.co.il)

Peu à peu, le jardin devint un parc qui est maintenant le Parc de Neot Kedumim ou les Oasis d’Antan, נאות קדומים.*

neot kedumim parc

Ce parc est un musée en plein air, où on peut simplement se promener  ou étudier la botanique

neot kedumim parc 2

(ynet.co.il)

C’est  aussi un parc  avec de multiples activités pour les enfants qui pourront presser des olives ou moudre des céréales, comme autrefois.

neot Kedumim meule a grain

(ynet.co.il)

Chaque fête y est célébrée et bien sûr à Tou Bishvat,  les sept espèces y sont à l’honneur.

Bonne fête de Tou Bishvat

טו בשבט שמח

A bientôt,

*Les 7 espèces: C’est ainsi qu’on appelle les 7 plantes de la terre d’Israel qui sont à la base de l’agriculture du Moyen Orient même si bien d’autres les ont rejointes depuis des siècles. L’amandier, par exemple, vient d’Asie Centrale mais on le trouve sur le pourtour méditerranéen depuis environ 2500 ans. Bien que ne faisant pas partie des 7 espèces, il est aussi un des symboles de Tou Bishvat, car sa floraison est l’une des premières à la fin de l’hiver

*le miel: c’est le sirop (miel) de datte et non pas le miel d’abeille. Certains pensent que dans cette même phrase le mot lait signifie la sève blanche du figuier et non pas le lait d’un animal

*Parmi les lois discriminatoires contre les Juifs, que ce soit en Gola ou dans notre propre pays, il nous était interdit de cultiver la terre. Le premier village agricole, Kfar Yassif date du 18 ème siècle:https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2013/12/20/les-generations-oubliees-7/

* Rishon leTsion: https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2013/01/27/ne-vous-inquietez-pas/

* Ness Tsiona: https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2013/04/26/ness-tsiona/

*la Deuxième Alyah: on la situe entre les années 1904 et 1914.

*’Haloutz: pionnier

*le mont Moria est le nom donné à une colline de Jerusalem. Notre tradition y voit l’emplacement de la ligature d’Isaac. C’est aussi l’endroit  où fut fondé le Temple de Jerusalem. Dans la Genèse 22,2, Dieu dit à Avraham : « Va-t-en vers la terre de Moriah ». Rashi explique que la terre de Moriah, c’est Jérusalem, comme il ressort des Chroniques II, 3, 1 :« Salomon commença à construire la maison de Dieu à Jérusalem sur le mont Moriah ». « Ce mont Moriah », continue Rachi, « est la montagne où Israël a reçu un enseignement des Prophètes ».

*Parc de Neot Kedumim: http://www.neot-kedumim.org.il/

Publicités

4 réflexions sur “Sept plantes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s