La tempête du siècle

C’est ce qu’on entend sans cesse à la radio ou à la télévision. Les Libanais lui ont trouve un prénom, Alexa. Cela ne l’a pas adoucie pour autant.

Nous venons de vivre trois jours de tempête de neige et c’est tout à fait extraordinaire au Moyen-Orient. Ce qui pour des pays européens n’aurait été qu’un « épisode neigeux avec fortes rafales de vent » est pour la population israélienne une tempête dont on parlera aux petits enfants pendant des années. Elle détrônera dans les mémoires le fameux hiver 1950*.

Çela a commencé par le jour de congé habituel et les boules de neige familiales:

neige gan sakher

(le gan Sakher, l’un des parcs de Jerusalem, site ynet.com)

Mais cette fois, la tempête a continué et forci jusqu’à devenir dangereuse. Les vents étaient si forts qu’ils ont cassé des milliers d’arbres et causé de nombreux dommages aux installations électriques.
Les routes pour Jerusalem étaient encore fermées samedi soir, elles n’étaient pas encore sécurisées. Pour nous, le seul moyen de rejoindre la plaine est le train qui a même fonctionné ce shabbat. Cela fait maintenant plus de trois jours que la compagnie d’électricité, la police, le Maguen David Adom, l’armée et de nombreux volontaires travaillent dur pour aider les naufragés piégés dans leur voiture:

neige armee 2(blog idf)

ou les personnes demeurant dans des zones privées d’électricité et cela parfois en pleine ville:

neige armee 3

Les chasses-neige et les nagmashim* ont ouvert les routes .

Neige nagmash Jerusalem

(Nagmash à l’entrée de la ville de Jerusalem, ynet.co.il)

Comme toujours, en cas de danger, les Israéliens si râleurs d’habitude, se retrouvent extrêmement solidaires les uns des autres: de nombreux propriétaires de 4×4 sont partis au secours des sinistrés dans les petits villages en apportant nourriture et couvertures collectées ici et là, et ils ont été souvent accueillis par des distributions de café et des gâteaux de la part de ceux la même qu’ils venaient secourir.

Si nous avons fait partie des privilégiés qui ont été seulement privés de téléphone et d’internet, ce ne fut pas le cas de notre fille qui, privée d’électricité et donc de chauffage,  s’est réfugiée chez nous avec sa famille. Nous avons pu ainsi passer un shabbat très gai. Certains de nos proches qui habitent en Judée-Samarie sont, eux, encore sans électricité,  chauffage ou téléphone. Les portables passent mais on ne peut pas les recharger donc les conversations sont forcement limitées! Heureusement, certains ont des générateurs ou des poêles à bois.
De nombreuses évacuations ont eu lieu  et continuent grâce aux hélicoptères de l’armée. Je les ai entendu toute la journée tourner au dessus de notre maison en direction de l’hôpital Hadassah*

Fait rarissime, il a neigé en plaine. Mon fils m’a envoyé la photo de son jardin à Ness Tsiona.

Neige Ness Tsiona 1

Je pense que la plupart d’entre vous n’y verront qu’une flaque de neige mais pour Ness Tsiona c’est tout a fait inhabituel, comme le toit de sa voiture verglacé ce matin:

Neige toit de la voiture de David a Ness Tsiona

Il a même neigé sur les hauteurs du Neguev!
A  Arad

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA
(La petite ville d’Arad dans le désert enneigé, photo de Anat Riskin, site goarad.co.il)

ou à Mitzpe Ramon:

Neige Martesh Ramon 2(Photo prise depuis le haut du fameux cratère Martesh Ramon dont vous voyez les bords enneigés. site: 4x4deserttours.com)

Il faut aussi faire très attention avec les inondations qui ont déjà commencé à toucher les villes de la côte

Inondations le perif a Tel Aviv news.walla.co.il

(le Ayalon, le périphérique, de Tel Aviv. site newswalla.co.il)

et la  partie sud du pays.

inondations dans le Neguev mako.co.il

(inondations dans le Neguev)

Elles sont spectaculaires et attirent beaucoup de curieux malgré les  recommandations permanentes des autorités de ne pas s’approcher des oueds en crue. Hier, dans le Neguev deux jeunes bédouins ont été emportés par une crue soudaine.

Et comme je ne vous ai envoyé que des photos trouvées ici et là, je suis montée sur mon toit pour vous en offrir une, vue de mon quartier enfin ensoleillé.

neige 1512 2013

A bientôt,

PS: Tout n’est pas revenu à la normale, loin de là, mais ça y est, les routes sont ouvertes aux transports publics. Peut-on  aller se baigner à Tel Aviv? Peut-être pas tout de suite!

Tel Aviv orage(Site masa.co.il)

*l’hiver 1950: https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2013/01/10/il-neige/

*Nagmash: blindé léger. Ce fut le véhicule « préféré » de mon fils pendant deux ans!

*l’hôpital Hadassah: https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2013/08/27/henrietta-et-hadassah/

Publicités

5 réflexions sur “La tempête du siècle

  1. La neige à Jérusalem ! Je comprends votre émotion ! Lorsque j’habitais à Athènes, au pied de l’Acropole, à l’angle de l’agora romaine, j’ai eu la chance de voir la ville couverte de neige. Il est vrai que nous claquions des dents sous les hauts plafonds de l’appartement.

    • Très belle photo! Merci Olivier. Ici les routes ne sont pas toutes dégagées, on ne peut toujours pas prendre sa voiture pour descendre dans la plaine, les principales rues de la ville sont encore bordées de congères. L’Université et les écoles sont encore fermées demain car malgré le beau soleil qui rend la ville éblouissante et les 6 degrés dans la journée, la nuit est froide et verglaçante. Pour nos proches dans le Gush Etsion, la situation n’a pas changé: ils sont toujours coupés du monde, l’armée leur a apporté des générateurs et de la nourriture. Amicalement

  2. De beaux souvenirs d’Arad et Mitzpé Ramon, où nous sommes arrivés avec sans doute guère plus d’une goutte d’essence dans le réservoir… je pensais trouver une station entre Eilat et cette ville étonnante.
    Voici d’autres photos étonnantes du Moyen-Orient enneigé :
    http://nanojv.files.wordpress.com/2013/12/istanbul-sous-la-neige.jpg?w=594&h=439
    http://nanojv.files.wordpress.com/2013/12/jerusalem-sous-la-neige.jpg?w=594&h=368
    http://nanojv.files.wordpress.com/2013/12/neige-pyramides.jpg?w=598&h=750

    • Je n’ai malheureusement pas eu suffisamment de temps pour visiter le Néguev truffé, paraît-il, de sites intéressants à visiter. J’y retournerai dès que possible, après une période de volontariat.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s