Et nous verrons 36 chandelles!

Vous savez sans doute que la fête de Hanouka n’est pas d’origine biblique et que le récit de la victoire des Juifs sur les Grecs n’est pas inclus dans le canon biblique, ne serait-ce que parce qu’il est paradoxalement écrit en grec et non en hébreu.
Nous ne savons pas quand les festivités de Hanouka ont commencé mais, à l’époque de la Mishna, la fête est déjà connue. L’Ecole de Hillel est sortie victorieuse de sa controverse avec celle de Shamay: les lumières seront donc allumées selon l’opinion de Hillel,  en augmentant leur nombre chaque soir et non l’inverse comme le préconisait Shamay

hillel et shamay

L’habitude de mettre les lumières  près des fenêtres

hanouka jerusalem 3

ou devant les maisons

hanouka jerusalem 2

(Ces Hanoukiot fermées qu’on place à l’extérieur s’appellent Hanoukiot de Jerusalem. Photos trouvées sur le site: http://onegshabbat.blogspot.co.il/)

est déjà bien implantée à cette époque puisqu’on lit dans la Mishna que si « un chameau, portant un chargement de lin (hautement inflammable) heurte une lumière placée devant la porte d’une maison ou d’une boutique et provoque un incendie, le propriétaire du bâtiment est reconnu coupable sauf… s’il s’agit des lumières de Hanouka!

En ouvrant votre boite de bougies, vous en trouverez 44 ce qui correspond aux 36 chandelles nécessaires pour ces 8 jours et celles du shamash, bougie-serviteur, utilisée pour l’allumage des autres. Le nombre 36 est aussi celui de 36 Justes, les Lamed Vavnikim (les 36) qui veillent sur le monde et empêchent sa destruction par leurs mérites.
D’après le Zohar, le rôle des 36 Justes serait de rendre compte des actes de l’humanité devant Dieu et la tradition veut qu’ils restent anonymes et qu’ils ne se connaissent même pas entre eux.

Mais pourquoi 36?
Le Zohar qui commente ainsi un verset du prophète Isaie:30.18
« Cependant l’Éternel désire vous faire grâce, Et il se lèvera pour vous faire miséricorde; Car l’Éternel est un Dieu juste: Heureux tous ceux qui espèrent en lui! » Le mot « lui » s’écrit en hébreu לו (prononcer lo). Il est composé d’un ל (Lamed ou L, valeur numérique 30) et d’un ו (Vav ou O, valeur numérique 6). Ce verset peut donc se lire: Heureux tous ceux qui espèrent dans les 36 (Justes)

Bien que Hannouka ne soit pas une fête de la Thora, c’est une des plus populaires. Nous avons  fêté Soukot  deux mois auparavant et ces 8 jours de réjouissances sont les bienvenus. Et puis comment ne pas aimer une victoire du peuple juif sur ses ennemis? Ça réjouit toujours de voir que de temps en temps, on leur met une raclée!

Edda Servi Machlin, écrivain originaire de Pitigliano en Toscane*, décrit sa première fête de Hanouka à la fin de la Seconde Guerre Mondiale: « Un soldat américain nous avait invités à en célébrer la dernière soirée dans son camp militaire. J’ai été submergée par l’émotion quand j’ai aperçu l’étrange Menorah du Camp. Une rangée de 8 casques était sur le sol et sur chaque casque il y avait une bougie. Au centre, sur deux casques empilés,  se trouvait le shamash. C’était la première fois que je voyais utiliser des bougies au lieu de lampes à huile. Quand le jeune rabbin passa d’un casque à l’autre pour allumer les 8 bougies, je fus très émue de voir une de nos belles fêtes que nous ne pouvions célébrer que clandestinement ou  même plus du tout, célébrée ouvertement. C’était comme une sorte de miracle. J’en ai aimé chaque moment… »

hanouka 1945

(Hanouka dans un camp de réfugiés en Allemagne en 1945, célébrée avec l’armée américaine)

Bref, comme vous le savez déjà, nous allumons les lumières dans des Hanoukiot. Mais puisqu’il est question d’huile, il en sera aussi question dans la cuisine.
A Hanouka, nous mangeons toutes sortes de mets frits: poulet, légumes, fruits en beignets, beignets sans fruits etc…

Deux plats dominent: les latkes (levivot)

Latkes_s4x3_lg

(Ici, servis avec de la crème et de la compote de pomme non sucrée)

et les beignets (Soufganiot).

sufganiyot-jelly-donuts

Voici une recette de latkes pour 6 personnes:
1 kg de pommes de terre
2 gros œufs, sel, huile de friture
Epluchez et râpez finement les pommes de terre. Plongez-les directement dans l’eau froide, puis égouttez-les et pressez-les très fort avec les mains dans une passoire pour en extraire le maximum de liquide amidonné qui pourrait rendre les latkes pâteux. Battez les œufs avec du sel, ajoutez les pommes de terre et mélanger bien. Huilez le fond d’une poêle et faites chauffer, prenez le mélange à la cuillère et déposez en des petits tas dans l’huile chaude. Aplatissez les légèrement en baissant le feu pour que la cuisson soit uniforme. Lorsqu’une face est dorée, retournez le latkes pour dorer l’autre. Retirer du feu et servez chaud.
Quelques variantes dans la recette: on peut rajouter des oignons, du persil ou des olives hachés. On peut aussi diminuer la quantité de pomme de terre et inclure de fines tranches de pommes râpées.
On les accompagne souvent de saumon fumé et parfois de crème
Comme maintenant, nous avons tous ou presque tous les yeux rivés sur notre balance, certains font des latkes sans pommes de terre! Avec des courgettes par exemple. C’est bon mais ce ne sont pas de vrais latkes!

Mais d’ou vient donc ce mot latkes? Le yiddish l’a emprunté ce mot au bielorussien latka: crèpe. Et pourquoi en hébreu, les appelle-t-on leviva ou au pluriel levivot (presque comme לבבות (levavot) cœurs)? Tout en se léchant les doigts, nos commentateurs ont trouvé  un rapport avec la phrase du Shir Hashirim  ליבבתיני אחותי כלה ( libavtini a’hoti kala) tu as séduit mon cœur, ma sœur, ma fiancée:

לִבַּבְתִּנִי, אֲחֹתִי כַלָּה; לִבַּבְתִּנִי באחת  מֵעֵינַיִךְ, בְּאַחַד עֲנָק מִצַּוְּרֹנָיִךְ

Tu as séduit mon cœur, ô ma sœur, ma fiancée, tu as séduit mon cœur par un de tes regards, par un des colliers qui ornent ton cou.

Les levivot nous séduisent jusqu’à présent et fortifient notre cœur: autre expression idiomatique biblique qui veut dire encourager, soutenir. Alors, encourageons les 36 Justes et régalons-nous de levivot!

hanouka sameah

 

A bientôt,

PS
La recette des soufganiot? Piroulie en propose plusieurs:http://piroulie.canalblog.com/

*Pitigliano:http://www.comune.pitigliano.gr.it/index.php?T1=80000

Publicités

13 réflexions sur “Et nous verrons 36 chandelles!

  1. Je connais bien ce que tu appelle les « laktes », ma belle-mère en faisait,, dans les Vosges on appelle ça des râpés et mes petites filles les aiment bien. je vais essayer de faire des soufganiot.
    merci et Hag ourime Samé’ah Denise

  2. Nourritures spirituelles et nourritures terrestres ! Superbe ! A propos de nourritures spirituelles, je viens de découvrir Adin Steinsaltz, un bonhomme incroyable. Son livre « Les Juifs et leur avenir » m’ouvre bien des portes. Ce livre me rend ivre. Lekhaïm !

    • La video est bien passée. Je vais cueillir les petites pousses de mon citronnier et je vais essayer avec les feuilles de l’oranger car ça a l’air tout à fait délicieux.
      Adin Steinsaltz est un des grands de notre génération (pas un grand auto-proclamé!). J’ai lu et relu son livre un grand nombre de fois et j’y trouve toujours quelque chose de nouveau
      Amicalement

  3. Une petite recette de chez moi, una receta murciana. Il me semble que vous avez des feuilles de citronnier dans votre patio. Vous pouvez en faire un délice…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s