Les générations oubliées (4)

croisé

« Oui, je vous vois venir avec vos droits de l’homme, vous nous vilipendez sans cesse, mais qu’est ce qu’on pouvait faire d’autre? Il fallait bien que quelqu’un se charge du sale boulot, reprenne le territoire perdu par les Byzantins et délivre le tombeau du Christ! Les Turcs avaient profané toutes les églises! Les Juifs? Ah oui, les Juifs… Il parait qu’ils ont été tous massacrés quand nous sommes entrés dans Jérusalem. Que vous dire? Ce n’est pas une grosse perte! »

En 1071, les Turcs Seljoukides conquièrent une vaste partie de l’ex empire byzantin et enlèvent la Palestine des mains des Arabes. Les chrétiens de Jérusalem sont les premiers à souffrir de cette occupation. Leurs églises sont profanées et ils ne peuvent plus avoir accès à leurs lieux saints. En Europe, le pape Urbain II propose alors une solution pour contrer l’expansion turque et unir les populations chrétiennes sous la même bannière: la délivrance de l’église du Saint Sépulcre. La première croisade commence alors. Sur leur route les Croisés anéantissent plusieurs communautés juives, en particulier dans la région rhénane et en Bohême. Les survivants s’enfuiront vers l’est, toujours plus à l’est jusqu’au royaume de Pologne, avec dans leurs bagages, leur langue, ce judéo-allemand de la vallée du Rhin qui deviendra le yiddish*
Les nouvelles de ces massacres emplissent les habitants de la Palestine de terreur à tel point que lorsque les Croisés arrivent, les villes du bord de mer ainsi que Ramlé sont abandonnées. Les Croisés poursuivent leur course jusqu’à Jérusalem, mettent le siège devant la ville, percent une brèche le 15 juillet 1099 (17 du mois de Tamouz) et massacrent presque tous les habitants de la ville, le 9 du mois de Av*. Les survivants non-chrétiens sont alors interdits de séjour dans Jérusalem.

Puis, les Croisés font route vers le Nord , par la vallée du Jourdain, s’emparent de Jéricho, de Bet Shean, de Tibériade et continuent jusqu’à Beyrouth.

chateau montfort

(ruines du château de Montfort en Galilée, à côté de Maalot)

Une fois la conquête terminée, ils autorisent les musulmans à revenir à Jérusalem. Ce changement de politique est dû au fait qu’ils dépendent des populations locales qui leur fournissent force de travail et revenus. Mais Jérusalem reste interdite aux Juifs…
Dans des temps aussi difficiles, la vie devient une survie. Pourtant peu a peu, en Galilée les Juifs reprennent leur place dans la vie économique.  Ils sont nombreux dans les villes de la côte où ils sont spécialisés dans la teinture des tissus et la fabrication du verre.

A Jérusalem aussi la vie reprend mais toujours sans les Juifs. La ville devient la capitale du royaume croisé. On y trouve le siège du gouvernement de de l’Eglise. La garnison royale est logée dans la Citadelle de David.

tour de david

(la citadelle de David )

ainsi que certains bâtiments administratifs. Un palais royal est construit sur le site de l’ancien palais d’Hérode et le Saint Sépulcre voisine le palais du patriarche chrétien:

saint sepluchre

(Saint-Sépulcre)

La mosquée d’El Aksa n’est pas détruite mais devient le fief des Templiers sous le nom de « temple de Salomon ». Dans le quartier juif s’établit un autre ordre de chevalerie, celui des Hospitaliers qui prodigue des soins médicaux aux nécessiteux. Les croisés transforment les mosquées en églises et en construisent de nouvelles. Commence alors la tradition des pèlerinages chrétiens et en particulier la marche dans la Via Dolorosa pour commémorer le chemin de croix. On n’entend bien sur plus un mot d’hébreu. Le latin et l’arabe servent de langues vernaculaires et cela pendant presque un siècle.

Mais le monde musulman ne se laisse pas faire. En 1187 les troupes musulmanes commandées par un kurde, Saladin, sultan d’Egypte et de Syrie

Saladin

mettent le siège devant la ville qui se rend sans presque se battre et donc… les églises sont transformées en mosquées ou institutions islamiques. Saladin autorise les chrétiens orientaux à rester et rappelle les Juifs des villes côtières et de Galilée. Cette nouvelle de la mansuétude de Saladin franchit les frontières, arrivent alors des groupes de Juifs en provenance d’Afrique du Nord, d’Angleterre et de France.

A Jerusalem, la population juive s’installe à nouveau aux abords de la Tour de David

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Là encore,  ils se spécialiseront dans la teinturerie et la fabrication du verre. Au Sud de la ville, à Hebron, ce travail du verre sera considéré comme un « travail juif » pendant des siècles.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il y aura d’autres croisades qui verront d’autres massacres de Juifs en Europe. Finalement Richard Cœur de Lion signe un accord en 1192 avec le pouvoir musulman qui permet aux Croisés de venir en pèlerinage dans la ville, accord qui deviendra un traité en 1229. La ville est divisée alors en deux, chrétiens d’un coté et musulmans de l’autre. Dans le traité on ne mentionne pas les Juifs, population négligeable mais ils ne seront pas chassés à nouveau. Les Croisés ont signé ce traité en espérant pouvoir repeupler peu à peu la ville de chrétiens européens et y asseoir à nouveau leur présence mais personne ou presque en Europe n’est tenté par l’aventure… La ville reste aux mains des musulmans, habitée aussi par des chrétiens orientaux, et des Juifs.
Ce même Saladin va alors faire une  proposition incroyable à son médecin qui n’est autre que le Rambam (Maimonide)* : celle de diriger un état juif  vassal en Eretz Israel.

Maimonide Cordoue

(Statue de Maimonide-Rabbi Moshe ben Maimon- érigée dans sa ville natale de Cordoue)

Moshe ben Maimon est évidemment plus que tenté par cette proposition mais il sait aussi combien les promesses des puissants sont fragiles, même quand il s’agit de Saladin. Il sait surtout surtout combien elles sont balayées dans les guerres de succession. Il a peur que les Juifs qui recommencent à peine à vivre normalement soient à nouveau les victimes du prochain pouvoir. Il décline donc la proposition.

Lui-même mourra en Egypte. A sa demande, son corps sera enterré à Tibériade.

tombeau du Rambam

(le tombeau du Rambam à Tiberiade)

A bientôt,

*le yiddish est une des trois principales langues juives. C’est un mélange d’allemand rhénan du début du Moyen-Age et d’hébreu. Comme il a été emporté dans les bagages des Juifs de la vallée du Rhin fuyant les croisades et qui se sont installes plus à l’Est, il est saupoudré des langues des différents pays où ils ont ensuite vécu, en particulier, le polonais, le russe et l’ukrainien.

*le 9 Av: https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2013/07/15/tisha-beav/
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2012/07/29/le-mois-de-av/

Articles précédents sur le même sujet, les générations oubliées:
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2013/06/24/les-generations-oubliees-1/
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2013/07/07/les-generations-oubliees-2/
https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2013/08/02/les-generations-oubliees-3/

Publicités

17 réflexions sur “Les générations oubliées (4)

  1. bonjour Hannah,
    J’ ai bien peur que ce que vous relatez, n’accrédite les thèses antisionistes, qui représentent israel comme une imposture et une usurpation…Les Juifs en Palestine ont certes été massacrés par les occupants successifs, néanmoins ils ont subsisté plutôt mal que bien comme tous les Juifs en diaspora, mais leur présence ne fait aucun doute….Et si Israel a pu réussir cette gageure incroyable de former un pays composé de Juifs d’origines aussi diverses, c’est que tout Juif en exil portait en lui l’espoir de revenir à la patrie perdue. Bien entendu certains ,et ils sont nombreux se sont attachés à leurs terres d’accueil au point de renier leurs racines,et s’ y assimiler totalement, mais l’histoire n’ a cessé de le leur rappeler cruellement.

    • Bonjour, n’ayez aucun souci avec ce que pensent les antisionistes. Quoi qu’il arrive et quoi qu’ils lisent, ils n’enlèveront pas un iota de leurs raisonnements faussés ni de leur manœuvre perverse.

    • @ Kravi, J’ai bien peur que vous vous soyez méprise sur le sens de mon commentaire. Je ne me fais aucune illusion sur les sentiments malsains qui animent les antisionistes: on le sait bien ce prétendu sentiment de solidarité avec les palestiniens n’est que le relent fétide d’un anti judaïsme séculaire qui est tellement ancré sous diverses formes en eux qu’ il en devient une composante intime de leur nature. tout ce que je relevais du texte d’Hannah c’est ce qu’elle relate de la disparition presque totale des Juifs de la Palestine. Schlomo Sand en fait sa thèse de prédilection pour ne citer que cet individu, qui devient la référence de tous ceux qui désignent Israel comme l’usurpateur et le voleur de terres. Par contre des textes démontrant à travers les âges les efforts constants des Juifs pour récupérer leurs droits en dépit de toute la mauvaise foi , et les embûches semées en vaine sur leur chemin,est plus constructif .

  2. @ yedida : Sur l’histoire, vous avez raison, bien sûr. Les Juifs ont racheté leurs terres à prix d’or aux Ottomans, les ont mises en valeur, ce qui a permis aux Arabes des régions alentour de trouver de meilleures conditions de vie que dans leur pays d’origine.
    Nous sommes aussi d’accord sur le fait que les antisionistes sont indécrottables. Car cette haine du juif qui a succédé à l’antijudaïsme puis à l’antisémitisme est aussi pathologique que ces dernières et — j’en ai la conviction — tout aussi incurable.
    Ce que je voulais dire, c’est que nous ne devrions plus avoir la crainte de n’être pas compris. Il me semble que le temps est révolu où, poussés par un sentiment d’équité et mus par le sentiment bien naturel de vouloir être acceptés, nous cherchions à démontrer notre bonne foi et notre bonne volonté.
    Je crois que nous n’avons plus rien à démontrer, et encore moins à nous justifier.

  3. Kravi, Bon ! notre échange se poursuit nous sommes en accord total, y compris que je suis animée des mêmes sentiments que vous , à savoir que je n’ai nulle envie du moindre effort à fournir pour tenter de me faire accepter ou apprécier non pas de l’autre ,mais de celui qui jusqu’ici profitait de sa position pour s’ériger en juge ou en censeur à mon encontre ou à celle des miens. Ce sentiment est également exaspéré par la mansuétude dont fait preuve Israel, lorsque chez lui sur son territoire des membres du corps diplomatique français osent la provocation, et qu’ils ne sont pas expulsés, lorsque des vidéos mensongères sont répandues à travers les médias et alimentent la haine ou la malveillance et qu’ Israel reste impassible. Vous savez les individus les plus agressifs et les plus gratuitement provocateurs sont des lâches qui essaient leur pouvoir et leur influence sur les autres, et tant qu’ils en sentent la possibilité ils abusent de cette liberté, mais je l’ai remarqué, et cela plus d’une fois, quand ils ont affaire à des réactions fermes et percutantes ,ils ne sont plus aussi audacieux, et ils battent en retraite. Je ne me soucie nullement de ce qu’ils peuvent nourrir comme sentiments, l’essentiel est de les neutraliser.

    • En effet, nous semblons être sur la même longueur d’onde, en particulier quant à l’attitude apaisante de l’État d’Israël devant les actes inqualifiables de pseudo-diplomates français.
      D’accord aussi sur votre analyse des comportements et manœuvres des pervers. Il convient d’y mettre un terme avec la plus grande fermeté.
      Bon, si nous sommes d’accord sur tout, ça ne va plus être amusant de disputailler 😉

  4. @ Yedida
    Shlomo qui?
    Plus sérieusement, j’espère ne pas avoir mal rédigé mon article qui visait, comme les précédents sur le même sujet, à montrer au contraire la pérennité des Juifs en Eretz Israel, totalement méconnue du monde non-juif et malheureusement aussi souvent du monde juif. C’est vrai qu’au 11 ème siècle, les Juifs sont interdits de séjour à Jerusalem, vrai aussi que pendant un siècle, les langues parlées par la population non-juive de la ville sont le latin et l’arabe. Mais que se passe-t-il à ce moment là? Les Juifs vont habiter ailleurs, non pas ailleurs en Gola, mais ailleurs en Galilée ou sur la côte. Et ils retournent à Jerusalem dès qu’ils le peuvent, leur nombre étant augmenté par ces alyiot venues d’Afrique du Nord, de France et d’Angleterre. C’est vrai que je ne parle pas du rachat des terres à prix d’or, ni de bien d’autres choses d’ailleurs qui montreront l’attachement indestructible des Juifs à leur terre, tout simplement parce qu’en ce qui concerne les 11 ème et 12 ème siècles, je n’ai pas de documents à ce sujet. Plus nous nous rapprocherons de notre époque, plus les documents seront détaillés. Le but de ces article est de montrer que les Juifs ont toujours été présents en Israel, bien avant le sionisme politique et qu’il n’y a eu aucune rupture entre le monde juif de l’époque romaine et le notre, il y a eu continuation. C’est vrai pour l’habitat juif et c’est vrai pour l’hébreu.
    @ Kravi: Merci pour ce document extrêmement important quant à l’histoire des Juifs de France. En page 9, il est fait mention des massacres de 1146 (avec accusation de meurtre rituel) des Juifs de Norwich, j’aurait du mentionner qu’ils sont connus pour avoir été en partie à l’origine de l’alyia
    d’Angleterre.
    Merci à tous les deux pour vos commentaires revigorants et votre exigence de clarté

  5. @ Hanah.
    Shlomo Sand est un historien israelien, né en Autriche en 1945. Son livre « comment le peuple juif fut inventé » réfute la légitimité des Juifs sur leur passé biblique,et soutient que les seuls héritiers de la bible sont les Palestiniens. Quant aux Juifs ils ne seraient issus que de divers croisements de peuples convertis tout au long de l’histoire au judaïsme. Inutile de vous préciser qu’ il est la référence idéale pour tous les anti sionistes de tous bords . Merci à vous de nous donner la possibilité du dialogue, ou du débat.

    • Oui, je connais bien Shlomo Sand. Il est seulement ce que l’Occident en fait. Ici, personne ne parle de ce petit prof que personne ne connaissait avant que ses élucubrations intéressent les Occidentaux.Il est bien triste qu’il soit le maître à penser non seulement des antisionistes en Europe mais aussi de toute une partie de la population française qu’on pourrait appeler neutre au départ et qui a vu la « vérité » sur les Juifs. Une vraie nullité! Ce n’est pas le premier et malheureusement pas le dernier. C’est pour ça que vivre ici est tellement plus sain pour nous…

  6. Bel article qui remet les pendules à l’heure. En effet, peu de non-Juifs savent (de fait, ils ne veulent pas savoir) que la présence juive a été continuelle en Eretz Israël (avec des hauts et des bas certes et un bas dramatique au cours de la période chrétienne), à Jérusalem mais aussi à Safed, en Galilée et en Judée-Samarie.
    Je suis par ailleurs heureux d’apprendre que le Schmock Sand n’a presque aucune audience en Israël. Car j’ai cru comprendre qu’en France «Comment le peuple juif fut inventé» était devenu une came.

  7. Bonjour Hannah,
    « c’est pour ça que vivre ici est tellement plus sain pour nous » dites -vous,ce petit professeur comme vous le qualifiez et c’est mérité est responsable d’un travail de sape à l’encontre d’Israel dont se servent tous ses détracteurs,et il fait beaucoup de mal. Savez vous qu’à Los Angeles, l’acteur Dustin Hoffman, est l’invité d’honneur pour la remise d’une récompense à un film anti israelien .Il participera au 22eme festival du » Médias du Conseil des Affaires Publiques Musulmanes » ( MPCA),où il remettra un prix à un film anti israélien. Le MPCA est dirigé par SALAM al MARAYATI, qui a appelé à la destruction d’Israel,et affirmé que l’ Etat Hébreu est responsable des attentats du 11 Septembre. Cela fait mal, nous comptons beaucoup de brebis galeuses parmi nous, et c’est intolérable de les voir s’activer avec autant de complaisance,dans l’espoir de détruire Israel.

  8. Hannah, pour répondre à votre question, je ne vais pas très bien. Les diagnostics sont mauvais. Je souffre d’une sionistophilie aggravée et d’une iranophilie de type substratique. Israël me manque. Je vous souhaite un excellent sahbbat. PS. J’ai oublié un o à Schmok : Schmoko Sand c’est mieux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s