La ferme Dubrovin

Cette semaine tout le monde sort, se balade, s’amuse. C’est la semaine de soukot!
Nous, nous sommes simplement sortis nous promener en ville, à l’ancienne gare (https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2013/06/05/lancienne-gare-de-jerusalem/).

Une foule nombreuse se pressait sur le deck installé sur les voies, pour une dégustation de vin du Golan ou de Judée, de miel, de fromages, en particulier un excellent chèvre du kibbutz Sde Eliahou (https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2013/07/28/sde-eliahou/). Beaucoup étaient venus pour danser…

gare jerusalem 3

ou prendre un verre dans la souka de la gare dans un ancien wagon.

souka gare jerusalem

Mais ces jours prochains, je repartirais bien pour une nouvelle ballade dans le Nord. Il y a tant a voir!..

Quand on va de Kyriat Shemona à Metula en Haute-Galilée on remarque un panneau sur la route: Ferme Dubrovin. Un petite route secondaire nous emmène en direction du lac Houle vers une ancienne ferme devenue musée où on nous raconte les aventures de la famille Dubrovin.

famille dubrovin
Les Dubrovin sont arrivés de Russie en 1909 et se sont installés en Haute-Galilée. Rien que de très banal, sauf… que les Dubrovin à l’origine n’étaient pas Juifs.
C’est une histoire peu commune que celle-ci: au milieu du 19 ème siècle, le patriarche, Stanislav paysan russe illettré, décide d’apprendre à lire dans le seul livre disponible, la Bible, et commence à se détacher des coutumes orthodoxes.
Il rejoint finalement un groupe de chrétiens judaïsants, persécutés par le pouvoir tsariste et l’Eglise orthodoxe dont ils se sont séparés dès la fin du 18 ème siècle. On les appelle les subbotnik, ceux qui respectent le shabbat, en russe subota (суббота). Malgré les accusations portées par l’évêque du district de Voronej, aucun juif n’a pu les influencer, il n’y en a aucun dans la région*…Bref, Stanislav devient subbotnik pour finalement se convertir au judaïsme et s’appeler Yoav.

En 1909, il n’est déjà plus tout jeune, mais il décide de venir s’installer en Palestine ottomane. il emmène sa famille avec lui et s’installe à côté du lac Houle car dit-il « cette plaine et ces marécages me rappellent ma Russie natale« .

SONY DSC

Les pionniers de la région sont impressionnés par le travail que fournissent les Dubrovin « Lorsque j’ai vu la famille Dubrovin au travail, avec le père, Yoav, âgé de 64 ans, homme robuste et travaillant la terre comme s’il avait 25 ans, avec ses quatre fils, imposants comme des chênes et ardus au travail, me vint l’idée de les inviter à venir s’installer à Yessod-Hamaala » écrit l’un deux*. 

Les Dubrovin construisent donc leur ferme à Yessud Hamaala « la fondation de l’alya » , moshav dont le nom est tiré d’une phrase du livre d’Ezra (9.7).

yessod hamaala

La région est fertile mais très insalubre à cause de la malaria, endémique sur ces terres marécageuses. De nombreux pionniers en meurent et il faudra attendre les années vingt pour que soit complètement terminé le drainage des marais, reconvertis en terres agricoles.

Hula_Valley_and_Mount_Hermon

Yoav perd plusieurs de ses enfants et petits enfants de la malaria. Une partie de la famille s’installera alors à Rosh Pina, plus salubre,

rosh pina

mais il y aura des Dubrovin à Yessod Hamaala jusque dans les années 60 où la famille donnera la ferme au KKL qui la restaurera et la transformera en musée.

ferme dubrovin

Et les enfants d’aujourd’hui peuvent imaginer comment vivaient leurs ancêtres pionniers:

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Histoire peu banale? Certes mais qui m’a fait penser à celle des Juifs de San Nicandro:  dans la région des Pouilles, en Italie du Sud, un paysan illettré apprend à lire dans la Bible (cette fois on est à  la fin de la première guerre mondiale) et entraîne un groupe de villageois à judaïser avec lui.
san nicandro
La plupart se convertissent au judaïsme en 1945* et font leur alya dès la création de l’état d’Israel!

enfants de sqn nicqndro en galilee 1950

(enfants de San Nicandro en Israel en 1950)

Entre l’histoire des Karaites de Crimée qui ont tout fait pour qu’on ne les reconnaisse plus comme Juifs (https://bokertovyerushalayim.wordpress.com/2013/08/02/les-generations-oubliees-3/), celles des Subbotnik, celle de San Nicandro, qui a dit que l’histoire des Juifs était simple?

A bientôt,

*Les Juifs ne pouvaient pas habiter le Russie jusqu’à la révolution de 1917. Seuls leur étaient réservés les territoires dits de résidence qui se trouvaient à l’extrémité ouest de l’empire, essentiellement en Ukraine ou en Biélorussie. Ils avaient été expulsés du territoire russe lui-même par Ivan III (1462-1505) à la suite de la conversion de membres de la famille royale au judaïsme, conversion attribuée aux quelques Juifs résidents en Moscovie.

*Il s’agit de Haim Margaliot Kalvaritsky, membre des ‘Hoveve Tsion

* Ils avaient pris contact avec le grand-rabbin de Rome en 1938, juste au moment de la promulgation des lois raciales en Italie. Celui-ci leur a conseillé d’attendre pour leur sécurité.

Publicités

3 réflexions sur “La ferme Dubrovin

  1. Magnifique, Hannah ! Je me voyais sous la tente blanche, d’autant que j’étais sous une autre tente ce dimanche, pour une fête de transhumance dans mon village. Il y avait un groupe musical Irlandais et les gens dansaient. Si proches, nous sommes, d’ici à chez vous…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s