Henrietta et Hadassah

Vous connaissez sans doute le nom de l’hôpital Hadassah  mais connaissez-vous celui d’Henrietta Szold? Et pourtant c’est elle qui l’a fondé

Dans toutes les villes d’Israël on trouve une rue portant le nom d’Henrietta Szold et un kibboutz, en Haute Galilée s’appelle Kfar Szold (le village Szold)

kibbutz krar szold 2

Mais qui était donc Henrietta?

Henrietta_Szold_at_home,_Jerusalem

(Henrietta Szold à Jerusalem)

Les 50 premières années de sa vie ne la prédestinent pas à un destin hors du commun. Fille de rabbin, elle naît en 1860 a Baltimore, l’aînée de 7 sœurs. Elle aura droit à une éducation générale et religieuse tout à fait accomplie et devient le bras droit de son père pour toutes les œuvres caritatives de la ville. Il est vrai que le rabbin Szold a beaucoup à faire avec tous ces immigrants sans le sou qui débarquent aux USA. Elle ne s’arrête pas là et devient bientôt écrivain et journaliste. Outre l’anglais, elle connait parfaitement l’hébreu, l’allemand et le français et devint la secrétaire générale d’une maison d’édition de livres juifs, la Jewish Publication Society, pendant plus de vingt ans.
Mais elle adhère aussi à la branche américaine d’un mouvement sioniste les Hoveve Tsion* et s’enthousiasme pour le début du sionisme politique.

En 1909, ses amis lui offrent un voyage en Eretz Israel. Le choc est rude. On est loin de la réalité romantique du sionisme. Les Juifs de Palestine sont misérables, ils meurent de faim, sont victimes de la malaria, du trachome et des attaques incessantes des Arabes. Henrietta rentre chez elle sonnée, complètement abattue.

Mais, les choses mûrissent rapidement dans son esprit. C’est une évidence:  il faut  améliorer l’état sanitaire de la population juive de Palestine. Le jour de Pourim 1912, elle fonde le noyau d’une organisation juive médicale qui ne sera pas seulement une organisation caritative mais aussi une aide éducative et professionnelle. On est à Pourim? La nouvelle organisation prendra donc le nom de Hadassah, le nom hébraïque de notre reine Esther et celui d’Henrietta.
Henrietta collecte alors des fonds, en particulier auprès du philanthrope  Nathan Strauss*

NathanStrauss_n

et elle peut ainsi louer un local à Jerusalem et employer deux infirmières. Malgré de constantes difficultés financières ces femmes réussissent à organiser un dispensaire et à donner des soins aux enfants malades du trachomes, aux enfants juifs, chrétiens, musulmans. Elles ne s’arrêtent pas là, organisent des cours de puériculture et introduisent la pasteurisation du lait. Grâce à leur travail, la mortalité infantile décroît à Jerusalem. Mais en 1917, les Turcs expulsent les infirmières. Elles sont américaines et les USA sont rentrés en guerre contre l’Allemagne, alliée de la Turquie.

Voila ce qu’elles racontent à Henrietta lors de leur retour : Vous auriez du voir les gens dans la rue, de quoi faire une étude complète de la souffrance, de la misère et de la faim« .

Elles n’exagèrent pas. Lorsque les Anglais rentrent dans Jérusalem en décembre 1917, de nombreux cadavres jonchent les rues de la ville, morts de faim et de maladie.

Henrietta consacre alors toutes ses forces à monter une véritable unité médicale. Elle manque bien sur d’argent mais trouve de l’aide auprès du Joint* nouvellement créé. Finalement, elle retourne en Palestine en 1918. Elle n’est plus toute jeune, mais elle est infatigable.

James de Rothschild lui donne les clés de l’hôpital fondé par sa famille qui deviendra l’hôpital Rothschild-Hadassah et plus tard l’hôpital Hadassah, l’une des plus belle réalisations médicales du Moyen Orient.

Henrietta a reçu l’aide de Nathan Strauss dès le début et Nathan Strauss restera à ses côtés jusqu’à sa mort, enthousiasmé par ce qu’elle entreprend: Soupes populaires, repas chauds dans les écoles, cours de cuisine, pasteurisation du lait, aménagement de jardins de jeux, consultations prénatales et du nourrisson. Bref, elle est à la pointe des services sociaux modernes, impensables à cette époque et dans cette région du monde.

Ce dont elle est très fière, c’est de l’école d’infirmières qu’elle a fondée en marge de l’hôpital.

henrietta szold premiere promo d'infirmieres 1921

(première promotion 1929)

Henrietta commence à sentir le poids des années, elle a envie de retourner à Baltimore et de revoir sa famille. A 73 ans elle estime qu’elle a bien mérité de se reposer. Mais on est en 1933 et elle reçoit des nouvelles alarmantes de Recha Freier

Recha Freier vit à Berlin et vient de monter le Hilfskomitee für Jüdische Jugend , organisation qui prend en charge l’alyah des adolescents Juifs. Cela deviendra plus tard, l’Alyah des jeunes. Recha Freier* a compris l’imminence de la catastrophe qui va s’abattre sur les Juifs allemands même si elle n’imagine pas que les nazis tueront systématiquement tous les enfants juifs européens. Henrietta reste donc en Palestine pour prendre en charge les enfants à leur arrivée en Palestine. Ils seront accueillis dans des kibboutzim ou bien dans des villages d’enfants.

alyat hanoar premier gourpe 1934

(premiers arrivés en 1934)

Personne n’a plus besoin d’elle à l’hôpital Hadassah, elle consacre donc tout son temps à rendre visite aux jeunes Juifs qui débarquent, malheureusement au compte-goutte à cause du numerus clausus  instauré par les Anglais. A partir de 1936, les routes de Palestine deviennent de plus en plus dangereuses et les attentats sont quotidiens. Son chauffeur y perdra d’ailleurs la vie en 1947.
Cette alyah des jeunes, qu’elle a créé et animée, accueillera plus tard les orphelins de la Shoah, puis les adolescents venus sans leurs parents lors des alyiot successives, du Maroc, de Russie, d’Ethiopie …

alyat hanoar

Les nouveau bâtiments modernes de l’hôpital Hadassah ne serviront que pendant 9 ans: pendant la guerre d’Indépendance, le 13 avril 1948, 79 médecins, infirmières et patients qui s’y rendaient en convoi sont assassinés par les Arabes.

hadassah-memorial(mémorial pour les 79 victimes de l’attaque)

De plus, lors des accords d’armistices en 1949, le mont Scopus passe sous le contrôle jordanien. Les  Israéliens construisent alors à Ein Karem un nouvel hôpital Hadassah

hadassah ein karem.jpg 2

(Hadassah à Ein Karem)

Chagall décorera les vitraux de la synagogue:

chagall vitraux

(photo http://www.muni.jerusalem.il)

L’hôpital du Mont Scopus sera finalement reconstruit en 1978:

hadassah_har25.05.07_5_466x351

(Hadassah sur le Mont Scopus)

Ce double centre hospitalier  est un de plus modernes du monde.

Il est connu pour son centre de recherche innovant et aussi pour la qualité de ses soins.

Et comme nous ne sommes pas un pays d’apartheid, n’en déplaise à certains, les patients comme les soignants sont aussi bien Juifs qu’Arabes.
Pendant la deuxième intifada, quand Israel enterrait ses morts presque quotidiennement, il arrivait que les terroristes blessés soient soignés aux mêmes étages que les victimes.

Et Henrietta? Henrietta meurt à Jerusalem en décembre 1945, elle est enterrée au cimetière du Mont des Oliviers.
Comme je vous l’avais dit, une rue de Jerusalem porte son nom:

henrietta szold rue jerusalem

(site http://www.zoomap.co.il)

et elle a eu droit à un timbre à son effigie

henrietta szold timbre

ainsi qu’à un billet de banque de 5 lires

histoire henrietta szold 1860 1945 billet israel

A bientôt,

*Joint; Le Joint ou Jewish Joint Distribution Commitee, http://www.akadem.org/medias/documents/3987_Doc4_Joint.pdf

*Nathan Strauss (1848-1931), philanthrope américain. Une de ses nombreuses batailles fut de donner du lait pasteurisé aux enfants pour  lutter contre la tuberculose et autres infections et réduire ainsi la mortalité infantile.

*’Hoveve Tsion: Les amants de Sion, mouvement sioniste du milieu du 19 ème siècle, originaire de Russie

*Recha Freier: Apres un périple éprouvant qui la verra passer de l’Allemagne à Zagreb puis Istamboul et la Syrie. Elle arrivera enfin en Eretz Israel où elle vivra jusqu’à sa mort en 1984

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s