Vinaigre fils de vin!

Comme je ne sais pas résister aux demandes de mes fidèles lecteurs, je commence ici une nouvelle série de réflexions sur des expressions idiomatiques ou proverbes hébraïques amusants qui parsèmera ce blog  de temps à autre.

Voici la première : « Vinaigre fils du vin! » ( יין בן חומץ ) (Yayin ben ‘Homets) .

Cette expression trouve sa source dans un traité du Talmud de Babylone, Baba Batra et veut dire vinaigre de vin. Mais elle s’applique aussi avec dédain à ceux qui nous déçoivent car, sans grande qualité, ils ne mènent pas la vie exemplaire de leurs ancêtres ou ont laissé péricliter leur œuvre.

Ce sont les fils de… qui ne donnent rien de bon : le prince Salina les comparait aux chacals qui succèdent aux lions,
images (3)

et provoquait ainsi une réminiscence littéraire chez Maître Folace qui déclarait dans les Tontons Flingueurs : « Le lion est mort, les chacals se disputent l’empire. Enfin, on peut pas demander plus aux frères Volfoni qu’aux fils de Charlemagne! »

images (4)
Mais quand  est- il de ce vin qui donnera du vinaigre ? Est-il si innocent qu’il le parait ? Parfois ce vin là n’en avait que l’apparence, son goût était déjà celui d’une piquette. Et ses enfants n’ont fait que suivre le véritable exemple de leurs parents.
Parfois, il s’agissait d’un bon cru mais dont la famille a trop vanté les mérites, l’a trop porté aux nues, en a trop bu. Or, d’après un midrash, la guematria de יין le vin est la même que celle de סוד le secret, ce qui explique que lorsque le vin est bu, sortent les secrets.
story_ill
Ce vin a soûlé les convives, perdu son charme et ses secrets pour ses enfants qui ont refusé alors de devenir les vins fils de vin, « יין בן יין » (Yayin ben Yayin) qu’ils auraient du être.

On trouve aussi des vinaigres fils de vinaigre « חומץ בן חומץ » (‘Homets ben ‘Homets)  et là…que dire ?

Mais comme nous sommes résolument optimistes et que nous refusons que les destins soient scellés à l’avance, on trouve aussi en hébreu l’expression vin fils de vinaigre « יין בן חומץ » (Yayin ben ‘Homets). C’est contre les lois de la nature me direz–vous ! Et alors ? On raconte bien que les descendants d’Amalek étudièrent la Thora… à moins que vous ne préfériez l’exemple de Luke Skywalker, fils de Dark Vador!

hanouka jedi

Nombreuses sont les chansons en hébreu qui célèbrent le  vin bu en bonne compagnie. En voici une très connue, interprétée ici en judeo-espagnol de Salonique et en hébreu :
« Je donnerai ma vie pour une bouteille, et je boirai sans fin non pas de l’eau mais du vin »

לחיים! Lekhayim!

download (1)

A bientôt,

Publicités

3 réflexions sur “Vinaigre fils de vin!

  1. Encore un article plein de saveur et qui soulève bien des questions. «Secret» et «vin» ont donc même valeur en guématria. Curieux, lorsque je me mets à lire des textes (dont les vôtres) sur l’hébreu, j’ai l’impression de m’enfoncer dans un monde enfoui avec les souterrains qui se ramifient en tous sens et, dans un même temps, de monter à bord d’un avion de chasse doté des équipements dernier cri.

    PS. Il se passe des choses très intéressantes en Iran. Et je ne pense pas prendre mes désirs pour des réalités lorsque je répète que c’est de ce côté qu’il va se passer de grandes choses dans le monde musulman (des choses positives pour nous et pour Israël) et en aucun cas du côté des Arabes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s