Pour nous, les pierres ne sont pas que des cailloux.

Tout d’abord, l’ échantillon pédagogique de tout notre arsenal juridique et moral, je veux parler des Dix Paroles,  a été écrit sur deux tables en pierres, (shnei luhot avanim – שני לוחות אבנים) et ceux qui l’ont commenté depuis, comme de nos jours le Rabbi de Lubavitch zal ou le Rav Adin Steinsalz, sont parfois appelés Even Israel – אבן ישראל.

commentateurs

(havanthamikra.worldpress.com)

Le point de rencontre entre Dieu et notre monde s’appelle Even Hashetia , la pierre de la fondation – אבן השתיה , et c’est à cet endroit que fut construit le Temple.

« Tu ne les appelleras pas tes fils mais tes constructeurs ». Cette phrase, curieuse si on ne comprend pas l’hébreu et que l’on trouve dans les prières, rappelle que si even – אבן , la pierre,  peut être considérée comme le mélange de av – אב ,  et ben -בן  , père et fils, la racine du mot construire qui se lit BNH – בנה ,  peut aussi se lire Ben – בן (fils), + H’ – ה (Dieu). Et chacun sait que nos enfants sont notre plus belle construction.

Le mot ovnaim – אובניים , deux pierres,  qui désigne le tour du potier constitué de 2 pierres, signifie aussi  la table de travail pour un accouchement, constituée, elle, d’une seule pierre. Bizarre ! Les commentateurs s’en sont évidemment  donné à cœur joie : je ne vais pas vous donner les détails de toutes leurs discussions, mais sachez que pour le pour le Radak* l’emploi du pluriel duel induirait ici une double signification : la table en pierre servait à l’accouchement mais aussi à la construction bniah – בניה de la famille.  Toujours la racine BNH, allusion aux engendrements.

Dans les Psaumes on compare aussi ceux qui sont délaissés sans raison aux pierres délaissées par le constructeur.

L’expression « pierre et pierre » (even vaeven – אבן ואבן),  s’emploie de nos jours pour signifier un double standard. La Guemara a utilisé cette expression pour condamner les  marchands se servant à l’époque de poids truqués en pierre.

Savez vous comment à l’époque du Temple on appelait le bureau des objets trouvés? Even Hatoim – אבן הטועים, la pierre de ceux qui se trompent.

Et puis il y a bien sûr les 12 mystérieuses pierres précieuses qui se trouvaient sur le pectoral du Grand Prêtre. Une pierre par tribu, chacune d’une couleur différente. « Pour que le Saint Béni Soit-Il voit les noms des tribus inscrits devant lui et se rappelle leurs mérites », nous dit Rachi. Pierres rangées en 4 groupes de 3 qui rappellent l’ordre du campement dans le désert du Sinai.

Ainsi Ruben était représenté par le rubis, Shimon par le topaze, Levi par l’émeraude, Yehuda par le grenat, Issakhar par le saphir, Zvouloun par le diamant, Dan par l’opale, Nephtali par la turquoise, Gad par le cristal et Asher par l’aigue-marine.

pectoral grand pretre chabad.org(sur le site chabad.org)

Nombre 27 21: « Il (Josué) devra se présenter devant le Grand Prêtre qui interrogera pour lui l’oracle des Ourim et Toumim devant le Seigneur. C’est à sa voix qu’ils partiront, à sa voix qu’ils rentreront, lui-même aussi bien que tous les enfants d’Israel et toute la communauté »

La consultation de ces fameux Ourim et Toumim (lumières et perfections) était réservée aux représentants de la nation en cas d’urgence ou de péril national. Dommage pour nous, nous devons aujourd’hui nous débrouiller tous seuls

Et puis pour tailler tout ça, ils avaient le shamir, cette  fantastique petite chose qui coupait la pierre comme du beurre sans se fatiguer.
On raconte dans le Talmud (Sota 48b)  que le roi  Salomon l’avait utilisé pour graver les noms des tribus d’Israël sur les pierres précieuses du pectoral du grand-prêtre: « Ces noms ne pouvaient être peints sur les pierres puisque le texte dit « gravés » et on ne pouvait creuser les pierres puisque le texte dit qu’elles devaient rester entières. Comment faire ? On écrivit les noms sur les pierres et on leur « présenta » le shamir et les pierres s’ouvrirent, sans perte de matière, comme des figues au soleil. »

On ne nous dit rien de la nature du shamir. Tout ce que l’on sait, c’est qu’il avait la taille d’un grain d’orge et qu’il fallait le conserver enveloppé dans des éponges de laines, dans un tube en plomb rempli de son car rien ne pouvait lui résister. Aucune  source connue  n’indique qu’il s’agirait d’un ver ou d’un quelconque animal et pour le Rav Eliakim Simsowicz ses caractéristiques rappellent étrangement celles du radium..

En tout cas, divers commentateurs mentionnent qu’il a été créé durant les six jours de la création pendant lesquels Dieu a façonné le monde et attendait au Jardin d’Eden qu’on vienne le chercher pour bâtir le Temple. Lorsque le Temple a été détruit, le shamir a été caché. Ressortira-t-il un jour ?

A bientôt,

* Radak, Rabbi David Kimhi, né à Narbonne en 1160 et mort en 1235, fut considéré comme le plus doué de la famille Kimhi qui en comptait pourtant beaucoup. On lui a applique la maxime des Pirkei Avot « Sans farine (kemah dont est dérivé sont nom Kimhi) pas de Thora ».

Publicités

11 réflexions sur “Pour nous, les pierres ne sont pas que des cailloux.

  1. Votre très beau texte me donne des idées. Par ailleurs, j’ai souvent senti que la pierre se prêtait particulièrement, comme support, à la graphie de l’hébreu. L’hébreu a quelque chose de cunéiforme. Et je pense aux merveilleuses tablettes en argile saturées de ces « petits clous » imprimés en elles. Je vais essayer de préciser l’impression qui m’a saisi dans le cimetière Trumpeldor, à Tel Aviv.

  2. Magnifique !
    Peut-on savoir à quelle tribu on appartient ?
    Ces pierres précieuses accordées à chacune d’entre elles ont souvent été utilisées par des médecins juifs au moyen-âge pour guérir. Par exemple l’émeraude et le saphir devaient être portées lorsque telle ou telle maladie s’emparait d’un malade.

    • Bonjour Nina, ravie de te retrouver. Si tu viens d’une famille de Levi ou de Cohen, alors dans les deux cas tu appartiens à la tribu de Levi, puisque les Cohen descendent d’Aaron, grand frère de Moshe, tous les deux de la tribu de Levi, sinon c’est difficile de savoir. Actuellement les Juifs qui ne sont ni Levi ni Cohen descendent soit de la tribu de Yehouda soit de celle de Benjamin qui formaient le royaume de Yehouda tombé en – 586 sous les coups des Babyloniens, les autres tribus qui formaient le royaume d’Israel ayant été emmenées en esclavage par les Assyriens en -722. Mais il est certain que des réfugiés avaient pu s’enfuir vers le royaume de Yehuda et s’y installer. On dit que les Juifs d’Éthiopie descendent de la tribu de Dan et dernièrement on a vu arriver ici des Juifs en provenance du Mizoram (en Inde à la frontiere de la Birmanie) qui disent descendre de la tribu de Menashe. C’est un sujet passionnant et voici un article trouvé sur le blog de Danilette: http://danilette.over-blog.com/article-l-histoire-des-bne-menashe-1ere-partie-temoignages-et-interviews-de-mikhael-freund-des-rabbins-avi-104776733.html
      A bientôt,

  3. Hannah, la graphie de l’hébreu m’apparaît plutôt anguleuse, pas vraiment cunéiforme mais tendant vers le cunéiforme. Ma question est la suivante. L’écriture arabe est plutôt cursive, mais elle peut se faire franchement anguleuse (le coufique extrême). L’écriture hébraïque est plutôt anguleuse ; peut-elle se faire cursive, franchement cursive ? Par ailleurs, j’aimerais connaître le rapport des consonnes et des voyelles dans l’ordre divin. Y a-t-il une hiérarchie des caractères ? Les consonnes sont-elles plus proches de D.ieu ? Les caractères sont-ils sexués ? Les Juifs considèrent-ils que telle lettre est féminine ou masculine, tant par sa sonorité que par sa graphie ?
    PS. Bonjour Nina !

  4. Notre lettres cursives sont toutes en rondeurs: voici un lien qui vous apprendra à les former! http://www.morim.com/alphabet.htm
    Mais en hébreu, contrairement aux lettres arabes, elles ne sont jamais liées les unes aux autres.
    De plus, quand on parle de lettres hébraïques, on ne parle que des consonnes: les voyelles ne sont pas des lettres, mais uniquement des « aides a la lecture » qui ne se trouvent que dans les livres pour enfants, les livres de poésie et les livres de de prière: Nous lisons et écrivons sans voyelles. Je n’ai jamais rien lu sur le caractère éventuellement sexué des lettres, je vais me renseigner. Amicalement

    • Chère Hanna,

      Tes textes et photos sont si belles que bien que hélas je sois toute tournée vers la défense immédiate d’Israel et mon combat contre l’antisémitisme, j’ai besoin d’y revenir et de m’y reposer. Ta syntaxe est lumineuse mais surtout nécessaire.

      Je m’explique. Je ne sais si de grands médias te publient mais la diffusion de tes billets doit être encore plus grande. Je suis dans l’immédiateté alors que tu es dans la réflexion et la douceur. J’ai parfois honte de réagir si brutalement mais l’apathie des juifs de France devant la montée de l’antisémitisme me mine terriblement. J’appelle les radios et essaie maladroitement sans doute de réunir des forces vives pour lutter contre la délégitimation d’Israel. Je rêve chaque instant de pouvoir comme toi être en Eretz Israel. Mais il y a tant de travail ici. Les jeunes juifs se détournent et s’enfoncent dans une immobilité qui vraiment pour le coup me terrorise. Lorsque je vais aux conférences, aux rassemblements de toutes sortes, la moyenne d’âge est de 65 ans. Où sont-ils ? Où est la relève ?

      Je ne vais pas t’écrire un long discours chère Hannah. J’aime te lire et te relire et te demande la permission de reproduire tes textes sur mon site : reacsion.fr Il est entendu que le lien avec ton site et ton nom sera reproduit. Je ne puis me résoudre à penser que des gens de passage peuvent accéder à ce bien-être. Je dois être parfaitement honnête avec toi et te dire qu’il est fort possible que Jerusalemplus.TV qui diffuse tous mes articles pourront aussi diffuser les tiens (avec mention de ton nom et site).

      Si tu es d’accord, stp, ne tarde pas à me le faire savoir. Si tu ne l’es pas, je serai toujours aussi fan et accroc à ton merveilleux blog.

      Amicalement,

      Nina

      ________________________________

      • Chère Nina,
        Tes encouragements me vont droit au cœur. Non je ne suis pas publiée dans de grands médias et je ne pense pas l’être un jour, vu l’ambiance actuelle. A vrai dire, j’ai commencé ce blog pour donner des nouvelles d’Israel à des amis restés en France. Je l’ai envoyé à une cinquantaine de personnes et maintenant, je viens de lire que j’ai environ 45 lecteurs chaque jour. Les amis l’ont fait connaître aux amis!
        C’est très sain d’être dans la défense immédiate d’Israel et de réagir parfois avec force car nous sommes vraiment en danger. Je le dis sans que mon cœur se mette à battre plus vite mais je le crois profondément. Comme la plupart des israéliens je vis avec, c’est tout. L’autre jour une amie me parlait des toutes les petites cérémonies que l’on trouve ici dans les écoles et qui valorisent beaucoup les enfants et elle a ajouté: »C’est sans doute parce que plus que d’autres, on sait que la vie peut s’arrêter du jour au lendemain ». Je ne pense pas que les Juifs d’Europe aient oublié ce sentiment, simplement, contrairement à nous, ils ne savent pas quoi faire: Faut-il partir? Au milieu de la vie professionnelle? Avec ou sans la grand mère? Et pour aller ou?
        Certains n’ont plus la force de recommencer. N’oublie pas que pour la plupart, il s’agit souvent du deuxième départ et même si l’alya est un départ positif, c’est quand même un grand saut dans le presqu’inconnu. Je ne suis pas si douce que ça mais la vie ici m’a redonné des forces et m’a rendue plus positive alors qu’en France je tournais en rond. Je me mets peu en colère car l’Europe me semble une cause perdue. Si mes textes te plaisent, utilise les autant que tu veux. Je viens d’aller faire un tour sur ton site: c’est un site nécessaire et tes textes sont bien plus percutants que les miens. Chaque talent est important. A bientôt et beaucoup de succès.

      • Merci de tout coeur Hannah ! Je suis hyper-heureuse. Je vais commencer par la vallée de Térebinthe. Je t’enverrai le lien sur ton article ainsi que l’introduction que je compte y accoler. Merveilleuse Hannah,

        Amicalement,

        Nina

        ________________________________

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s