Jusqu’à quand?

J’avoue que ce matin, je suis en colère : une colère dérisoire qui sera bien obligée de se calmer toute seule. Je suis aussi fatiguée, et là aussi je serai bien obligée de retrouver mon énergie toute seule.

Mais pourquoi ?
Parce qu’entre cette nuit et ce matin, plus de 50 missiles ont encore été tirés  sur la région de Sderot et d’Ashkelon, 50 missiles sur des civils, quelques blessés dont trois graves et des habitations détruites. Le « Dôme de fer (kipat barzel)   a intercepté 7 missiles ce matin, il couvre surtout les zones les plus peuplées  (Ashdod: 20 000 habitants, Beer Sheva : 190000, Ashkelon : 110 000) car chaque tir coûte très cher à l’état. 1717 missiles ont été tirés sur le sud du pays depuis le troisième cessez le feu. Et le Qatar est le nouveau financier du Hamas, le Qatar qui a créé un fond d’investissement  de 50 millions d’euros pour les banlieues françaises et qui vient d’être accepté dans la francophonie alors que ses habitants ne parlent pas un mot de français!

Le maire de Sderot s’est mis en grève de la faim en espérant … et les cours dans le Sud ont été interrompus;  les écoles et universités sont fermées..

J’ai traduit un article  du  Sderot Media Center : http://sderotmedia.org.il Le Sderot Media Center fonctionne dans deux domaines:

En tant qu’organe d’information, le SMC travaille avec les médias locaux et étrangers, ainsi qu’avec des représentants diplomatiques. L’organisation vise à équilibrer l’information  et l’opinion publique internationale envers Israël, en présentant les voix des habitants de Sderot  et à fournir une documentation sur ce qui se passe réellement dans la région.  Le SMC distribue des films, des articles, des rapports d’enquête via son site internet, http://www.sderotmedia.org.il, en espérant générer une prise de conscience internationale au sujet  des attaques hebdomadaires de missiles sur la région.
Le SMC effectue également des visites pour les étudiants, les diplomates, les journalistes à Sderot, ce qui permet de voir de près la situation sécuritaire des habitants de la ville. Il  initie également des projets communautaires et sociaux pour les habitants. Par exemple en permettant aux enfants de s’exprimer par des photos ou des films sur leur quotidien. La galerie « Shotetut » a exposé leur travail. Le SMC a également mis en place une campagne visant à former un comité de députés  qui représentent les résidents locaux pour les soutenir dans leurs demandes d’indemnisation. Enfin, le SMC a récemment organisé un projet nommé « Écriture créative »qui permet aux habitants de tous âges de raconter leur vie sous les missiles dans des poèmes, des chansons et des histoires courtes.

Voici ce que sont ces missiles, présentés trop souvent comme étant  de fabrication artisanale, cette expression leur donnant un côté presque inoffensif et  rassurant.

« Renseignements généraux sur les Qassam et autres missiles

Les tirs de missiles contre Sdérot et le Néguev occidental ont commencé en Janvier 2001. Pour les 8 dernières années, plus de 10.000 missiles ont été lancés vers Sdérot et le Néguev occidental. Les roquettes Qassam ont coûté la vie à 28 Israéliens, dont 9 étaient des résidents de Sderot, et 3 d’entre eux étaient des enfants. En outre, plus de 600 citoyens israéliens ont été blessés et des milliers ont été psychologiquement traumatisés par les explosions. Les missiles  ont endommagé des maisons et des propriétés innombrables à Sderot et dqns le  Néguev occidental.
Sderot est situé à environ 2,5 km de la bande de Gaza, et reçoit la plupart des missiles tirés depuis Gaza. Les missiles ont contraint des milliers d’habitants de Sdérot à quitter la ville et s’installer ailleurs en Israël.

-Le missile Qassam
La courte portée missile Qassam a été développé par l’organisation terroriste Hamas, à l’aide de l’Iran, le Hezbollah et l’Autorité palestinienne. La fusée a été nommée d’après le Izz ad-Din al-Qassam, l’aile militaire du Hamas, lui-même nommé d’après un Mujahid islamique qui a dirigé un groupe palestinien dans les années 1930.
Le missile Qassam, qui peut atteindre une distance de 20 km, est alimenté par un mélange de nitrate de potassium et le sucre (propergol solide). Les missiles Qassam sont fabriqués et déployés principalement dans la bande de Gaza. Cependant, l’armée israélienne a saisi des missiles Qassam dans les zones palestiniennes de la Cisjordanie.
En raison du fait qu’ils ne sont pas chers, faciles à fabriquer, faciles à transporter et à utiliser, les missiles Qassam sont utilisés comme la principale arme de terreur contre les civils israéliens par des terroristes palestiniens. Le Hamas et les autres organisations terroristes dans la bande de Gaza utilisent une technologie élémentaire pour les produire en grande quantité, et leur donner la capacité d’attaquer régulièrement le peuple israélien dans le Néguev occidental à tout moment.
Les terroristes palestiniens utilisent des méthodes diverses, y compris Google Earth, pour indiquer aux  lanceurs de Qassam ou se trouvent des cibles civiles. L’armée israélienne ne peut pas répondre efficacement aux lance-missiles en raison du fait que 97% d’entre eux  sont tirés à partir de zones peuplées de civils dans la bande de Gaza, souvent à proximité des écoles, des hôpitaux et des mosquées.

-Les obus de mortier
Plus de 2.500 obus de mortier ont été tirés entre 2001 et Novembre 2007. Leur courte portée les rendait efficaces avant le désengagement de la bande de Gaza en août 2005, surtout quand ils étaient destinés à des implantations juives locales  et les forces de Tsahal situées dans la bande de Gaza. En l’absence de cibles israéliennes après le désengagement, il y a eu une forte diminution des tirs de mortier.
Cependant, depuis Avril 2007, les organisations terroristes ont commencé à faire un plus grand usage d’obus de mortier, notamment le Hamas. Obus de mortier visent les forces de Tsahal opérant dans la bande de Gaza et le long de la barrière de sécurité, aux points de passage (surtout Kerem Shalom) et  les communautés israéliennes proches de la barrière de sécurité, tels que Netiv Ha’asara, le kibboutz Kerem Shalom et le kibboutz Nahal Oz. En l’an 2008, un tir de mortier palestinien coûté la vie à 3 civils israéliens vivant dans les kibboutzim locaux.

-Les Missiles Katuysha
Parce que la portée du missile Katuysha est beaucoup plus grande que celle du Quassam, les missiles Katuysha sont utilisés pour viser  des villes israéliennes comme Ashkelon. Produits en Iran, les 122mm Grad Katyusha 122 mm sont tombés de nombreuses fois dans les deux zones industrielles et résidentielles d’Ashkelon. En Mars 2008, un missile Katioucha a frappé un centre commercial d’Ashkelon  et blessé physiquement et psychologiquement plus de 90 Israéliens.

-Les groupes terroristes palestiniens dans la bande de Gaza
Depuis la victoire du Hamas de la bande de Gaza à la mi-Juin 2007 to Décembre 2007, 475 missiles et obus de mortier ont été lancés en direction de 635 villes et villages israéliens. Les missiles du Hamas sont identifiées par leur couleur rouge et vert, celle du Jihad islamique palestinien,  affilié au Djihad islamique égyptien, et financé par le Hezbollah, la Syrie et l’Iran. La branche armée du Jihad islamique, la brigade Al-Qods, tire régulièrement des missiles vers Sderot et le Néguev occidental. Les missiles de Al-Qods, des  Qassam  de types 1, 2 et 3, sont identifiés par leur couleur rouge et jaune.
Les Brigades Al-Aqsa Martyrs, l’aile militaire armé président palestinien Mahmoud Abbas, le Fatah, effectue fréquemment des attaques de missiles contre Israël. En Février 2008, la faction terroriste perpétré un attentat suicide dans le sud de la ville israélienne de Dimona. Leurs missiles sont identifiés par la couleur jaune avec leur nom en arabe. Pour le département d’État américain  les Brigades des martyrs d’Al-Aqsa sont classées comme une organisation terroriste. »

 

Ici, à Jérusalem tout est calme, j’entends les enfants jouer dans la cour de l’école maternelle de l’autre côté de la rue. Dans le Sud, les enfants sont dans les abris.

Je viens de finir cet article et huit missiles supplémentaires sont tombés dans la region d’Ashkelon et un autre a été intercepté avant qu’il ne touche la ville elle-même.

(wikipedia)

A bientôt,

Publicités

2 réflexions sur “Jusqu’à quand?

  1. Si un pays recevait des tirs comme en reçoit Israël, l’émotion serait partout à son comble. Mais Israël est dans bien des têtes (et pas seulement musulmanes) tellement illégitime que ces tirs ne les émeuvent pas et, dans bien des cas, les réjouissent même. Je comprends et partage votre fatigue ; et je ne suis ni israélien ni juif. Mais vous savez mieux que moi que la fatigue répare les énergies. Israël vivra, n’en doutez jamais. Et permettez-moi d’ajouter que les amis d’Israël sont plus nombreux que vous ne le pensez peut-être, ils sont simplement bien moins bruyants que ses ennemis…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s