Shalom kita aleph

Ce matin, rentrée des classes.

Parmi les nombreux enfants qui sont sortis ce matin avec leur cartable sur le dos, il y avait mes petites filles.

Deux d’entre elles vont à l’école Reshit à Jérusalem.

L’école Reshit se trouve dans le quartier de Kiriat Menahem qui est un quartier défavorisé avec une population souvent difficile. Mais c’est une école d’excellence. Les élèves y rentrent après avoir passé une interview (eux et leurs parents) avec la directrice et l’institutrice concernée. L’interview n’est pas là pour sélectionner les plus intelligents mais ceux qui sont le plus motivés au travail et dont les parents sont prêts à s’investir dans les études de leurs enfants. Ils ne sont pas tous du quartier et il y a une longue liste d’attente.

Cette école est une école publique gratuite qui a été fondée par un groupe de kibboutznikim (je n’ai pas encore très bien compris comment marche le système scolaire israélien où des particuliers peuvent fonder une école publique).  Issus des kibboutz religieux, ils ont décidé de fonder un kibboutz en ville, un kibboutz sans agriculture, au service de la communauté. Ils se sont installés dans un shikoun (HLM) de ce quartier et ont fondé cette école, devenue célèbre l’année dernière grâce à la visite du président de l’état Shimon Peres.

En plus des matières de tout école primaire (qui comprennent  la Bible en Israël même dans les écoles publiques non religieuses), les enfants commencent à apprendre l’anglais en Kita Beit (CE1) et ont aussi des cours de jardinage (l’esprit du  kibboutz n’est pas si loin !), ils peuvent aussi chanter dans la chorale ou faire partie de l’orchestre.

Voici le site de l’école. Je sais, c’est tout en hébreu mais vous pourrez la découvrir en  quelques photos :

http://www.reshit.manhi.org.il/BRPortal/br/P100.jsp

Dans chaque école, dans tout Israël, pour les enfants qui rentrent en Kita Aleph (CP), il y a une cérémonie d’accueil qui se déroule a peu près partout de la même manière:

Ils sont accueillis par des panneaux « shalom Kita aleph (bonjour les CP) plus ou moins comme celui-ci:

Et d’autres comme celui-là:    

  «  Que cette heure soit une heure de  douceur et que ce moment soit un moment  de volonté »

Sérieux non?

Ils s’installent  dans la cour, conduits par leur institutrice :

La chorale  chante pour eux:

 Ils se retrouvent sous de grands talith (châles de prières) pendant que les enseignants et les parents  les bénissent:

Il y a des discours, des histoires et on leur distribue des bonbons  au miel pour que l’étude leur soit douce et une branche de myrte parfumée:

Et Naama  est rentrée  à la maison toute fière : « J’ai des devoirs !»

A bientôt,

Publicités

Une réflexion sur “Shalom kita aleph

  1. Bonjour ‘Hanna,

    Super, Naama a bien grandi, merci pour ce partage, comme c’est super ce temps avec les parents
    c’est ce qu’il manque en France. Bravo de montrer l’exemple
    Shalom
    Denise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s