Le mois de Eloul

Bonjour,

Et voilà, la fin de l’été approche. La chaleur est toujours là mais une certaine fraîcheur au petit matin nous fait rêver à un peu d’automne. Ce n’est pas pour tout de suite, les plages et   les piscines seront encore pleines un bon mois mais dans quelques jours ce sera aussi la rentrée des classes.

Nous avons fait la queue pour acheter les T shirt pour l’école. Ici, il n’y a pas d’uniforme mais les enfants doivent mettre des T shirt unis, où le logo de l’école apparaît sur la poitrine.

Pour Omer et Naama qui quittent le gan (la maternelle) c’est un jour de fête, elle n’arrêtent pas de contempler leurs T shirt de toutes les couleurs et de nous expliquer qu’elles ne sont pas du tout inquiètes d’aller avec les grands. Pour Yael, c’est déjà la routine. Elle sait qu’elle va retrouver ses copines.

Nous sommes maintenant rentrés dans le mois de Eloul, le sixième mois de l’année religieuse et le dernier de l’année civile.

Le nom de ce mois est comme celui de tous les autres d’origine babylonienne et figure une fois dans la Bible :

Le prophète Nehemia a en effet écrit : «  Le mur fut fini le 25 Eloul après 52 jours ». Il s’agit de la muraille entourant Jérusalem lors des travaux de reconstruction de la ville après l’exil de Babylone, il y a environ 2500 ans !

Les kabbalistes,eux,  ne considèrent pas le mot Eloul comme un mot babylonien, emprunté au hasard de l’exil mais comme l’acronyme d’une phrase tirée du Cantique des Cantiques :

 » Ani ledodi  vedodi li,  je suis à mon bien aimé et mon bien aimé est à moi « 

qui, disent-ils, exprime l’amour de Dieu envers  d’Israël. Ils l’appellent le mois bien-aimé, parce qu’étant le dernier mois de l’année avant Rosh Hashana, c’est un mois qui invite à l’introspection et à la repentance.

Je l’ai trouvée  enluminée  dans un texte du du Moyen Age :

Si vous aimez les enluminures, le musée de Jérusalem possède une très belle collection d’enluminures hébraïques  dont l’âge d’or fut le Moyen Age et la Renaissance. Et si vous allez faire un tour dans ce musée magnifique, niché dans la verdure, vous pourrez en admirer certaines:

http://www.imj.org.il/imagine/galleries/viewGalleryE.asp?case=26.

De toute manière, le jour où vous viendrez à Jérusalem, ce musée sera une étape obligatoire (rien de moins !) tant il est rempli de merveilles de ce qu’on appelle « judaica » et qui est en fait l’art juif dans son ensemble.

Mais, de nos jours, on considère aussi le Cantique des Cantiques comme un poème célébrant l’amour humain.  La phrase se trouve souvent gravée sur les alliances, sur les ketoubot (certificats de mariage) ou sur toute décoration liée au mariage.

Enfin,  une  chanson d’amour très connue  reprend cette fois plusieurs phrases tirées du Cantique des Cantiques:

Mon bien aime est à moi et je suis à lui,  berger parmi les lys

Qui est-elle, celle qui vient du désert? Qui est elle?

Parfumée de myrrhe et d’encens, tu as capturé mon cœur, ma sœur, ma fiancée, tu as capturé mon cœur,

Mon bien aime est à moi et je suis à lui, berger parmi les lys,

Réveille toi vent du Nord, lève toi vent du Sud!

                                                                                                                      Mon bien aime est à moi et je suis à lui, berger parmi les lys.

Écoutez-la interprétée, chantée et dansée lors d’une soirée shira batsibour « chant en public ». Ce genre de soirée est très populaire en Israël.

À bientôt,

Publicités

2 réflexions sur “Le mois de Eloul

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s